Recrutements au Sénégal

UNESCO recrute 01 Consultant individuel (principal) expert en plaidoyer sur la préscolarisation

UNESCO recrute 01 Consultant individuel (principal) expert en plaidoyer sur la préscolarisation



Référence
Salairexxx/ mois
LocalisationDakar / Sénégal
Expiration28 Fevrier 2021
Offre visitée

Description de l’offre

CONSULTANT INDIVIDUEL (PRINCIPAL) EXPERT EN PLAIDOYER SUR LA PRÉSCOLARISATION EN AFRIQUE SUBSAHARIEN
• Niveau d’études: Non précisé
• Expérience: 7 ans
• Expire le: 28-02-2021

UNESCO
Dakar, Sénégal
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
CONSULTANT INDIVIDUEL (PRINCIPAL) EXPERT EN PLAIDOYER SUR LA PRÉSCOLARISATION EN AFRIQUE SUBSAHARIEN

Secteur de tutelle : Secteur de l’éducation (ED)

Lieu d’affectation: Dakar
Catégorie d’emplois: Éducation
Type de contrat : Personnel non permanent
Durée du contrat : De 1 à 6 mois
Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 28-FEV-2021

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE
Si la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a accompli des progrès importants en matière d’expansion de l’offre préscolaire pour les enfants de 3-5 ans, en passant de moins de 10% en début des années 2000 à 30% en 2018, plusieurs des défis sont encore présents.
En effet, non seulement la couverture demeure largement en-dessous de la moyenne globale (44%), mais aussi et surtout elle est encore très loin de l’universalisation souhaitable.
Par ailleurs, elle est caractérisée par des fortes inégalités socio-économiques et géographiques.

Le secteur de l’éducation préscolaire est souvent exclu du processus de planification sectorielle ou considéré comme non prioritaire, ce qui conduit à une faible allocation des financements nécessaires au développement de ce secteur.
Enfin, les progrès précaires réalisés au cours des dernières décennies ont été sérieusement remis en cause par les conflits armés et par la pandémie de COVID19 qui ont obligé les pays de la région à fermer des écoles et des établissements d’enseignement pré-primaire.

Dans ce contexte, le groupe de travail sur le développement de la petite enfance de la coordination régionale sur l’ODD4 en Afrique de l’Ouest et du Centre (GRC4-AOC) et celui sur l’enseignement-apprentissage (TALENT) visent à collaborer dans une initiative commune afin de sensibiliser les décideurs politiques et les autres acteurs de l’éducation à la question de la protection et de l’éducation de la petite enfance en Afrique de l’Ouest et du Centre.

TACHES
Il est attendu que le consultant ou la consultante soit capable de produire un document rassemblant les points clés pouvant convaincre les parties prenantes du secteur de l’éducation d’adopter une stratégie de mise en avant du développement du préscolaire dans leur planification éducative.

Les tâches sont donc en rapport avec :
Effectuer une analyse documentaire des données et informations disponibles sur le sous-secteur de l’enseignement préscolaire et de l’entrée dans le primaire dans la région AOC, y compris les preuves régionales et nationales sur la valeur ajoutée de l’enseignement préscolaire dans l’apprentissage primaire ;
Mener une analyse de la situation du préscolaire dans la région AOC (en termes d’accès, d’équité, de programme d’études, d’évaluation, de formation et de conditions de travail des enseignants, de participation des parents, de financement, de leadership et de gouvernance des gouvernements, etc.) et identifier clairement les liens avec les réformes prévues ou en cours dans les pays et au niveau mondial ;

MISSION
Pour atteindre ces objectifs, l’équipe de travail sur la Petite Enfance et TALENT souhaitent recruter un consultant principal pour accomplir les tâches suivantes :

Faire le point sur la situation actuelle du secteur préscolaire dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (L’analyse de la situation doit porter sur l’analyse des modèles de financement public dans la région, notamment sur les points suivants :
a) le niveau de financement ;
b) l’équité dans la répartition du financement de la EPPE ;
c) l’efficacité dans l’utilisation des ressources de l’éducation pré-primaire) ;
– Identifier les principaux leviers d’action et les recommandations clés aux acteurs du secteur de l’éducation dans la région AOC pour promouvoir le développement de l’éducation préscolaire, développer des stratégies ambitieuses et solides dans les plans sectoriels, augmenter les investissements dans ce sous-secteur et renforcer les systèmes existants dans les pays ;
– Mobiliser les ressources financières et techniques et identifier les opportunités de partenariats public/privé/communautaire pour mobiliser ou démultiplier les ressources pour l’éducation préscolaire ;
– Élaborer des recommandations clés pour renforcer le sous-secteur de la petite enfance dans les plans du secteur de l’éducation et pour atteindre les objectifs fixés dans les plans nationaux sur la base des données, des politiques actuelles et des défis à relever en ce qui concerne le niveau de réalisation de l’indicateur 4.2 de l’ODD4 et d’autres indicateurs pertinents (4.1 et 4.c en particulier) ;
– Identifier les actions politiques visant à générer des ressources pour l’éducation préscolaire et examiner les options d’allocation de ressources dans le cadre des budgets alloués, le cas échéant, à l’éducation préscolaire afin d’identifier les actions qui permettront une utilisation plus équitable et plus efficace de ces ressources ;
– Élaborer et finaliser un document de plaidoyer, y compris deux études de cas nationales, en tenant compte des commentaires et des contributions des parties prenantes ;
– Ébaucher une feuille de route pour la diffusion et la promotion du document de plaidoyer.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)
– Responsabilité (F)
– Communication (F)
– Innovation (F)
– Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
– Planification et organisation (F)
– Culture du résultat (F)
– Travail en équipe (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES
– Master en éducation, en études du développement, en économie, en statistique ou dans un domaine connexe ;
– Au moins 7 ans d’expérience professionnelle pertinente dans l’analyse des données sur l’éducation en Afrique subsaharienne et/ou dans une autre région;
– Dossier éprouvé de publications d’articles sur les systèmes éducatifs et les évaluations des apprentissages ;
– Capacité de travailler avec des données quantitatives et qualitatives, d’analyser des documents institutionnels et de recherche scientifique et de synthétiser l’information ;
– Excellentes compétences rédactionnelles ;
– Capacité à prêter attention aux détails;
– Excellente connaissance de l’anglais ou du français. Une connaissance pratique et capacité de lire des documents techniques dans l’autre langue est requise.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES
– Doctorat en éducation, en études du développement, en économie, en statistique ou dans un domaine connexe ;
– Expérience antérieure au sein d’un organisme des Nations Unies est un atout.

COMMENT POSTULER
Veuillez joindre à votre candidature en ligne une proposition technique (pas plus de 8000 caractères, y compris un calendrier provisoire) et financière et envoyer votre CV, votre proposition technique et financière par courrier électronique .

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 28 février 2021 (minuit heure de Dakar).
Veuillez noter que seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

DUREE
Cette consultation à distance est prévue pour une période de 4 mois, avec possibilité de se rendre à Dakar (Sénégal) ou dans l’un des pays de la région (en fonction des restrictions de voyage liées à la COVID19).

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT
Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes.
Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.

L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux.
En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture.
Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler.
Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité.
Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.
COMMENT POSTULER ?
COMMENT POSTULER
Veuillez joindre à votre candidature en ligne une proposition technique (pas plus de 8000 caractères, y compris un calendrier provisoire) et financière et envoyer votre CV, votre proposition technique et financière par courrier électronique à talent@education2030-africa.org et d.ruscelli@unesco.org.

Laisser un commentaire