Guinée Bissau

Organização Guineense de Desenvolvimento recrute 01 Consultant

Organização Guineense de Desenvolvimento recrute 01 Consultant – spécialiste en agro-industrie pour le projet TÉ BAMGHAKO en Guinée-Bissau

EmployeurOrganização Guineense de Desenvolvimento
TítreConsultant- spécialiste en agro-industrie pour le projet TÉ BAMGHAKO en Guinée-Bissau
Lieux d´execution·     Bissau·     Bolama Região de Bolama-Bijagós,
Type de contratPrestation de service
Durée du contrat45 jours ouvrables
Date de début souhaitée20 mai 2022

Contexte

Le projet « Amélioration des conditions socio-économiques des populations des îles de Bolama, Galinhas et Caravela » aussi appelé TÉ BAMGHAKO financé par la Commission Européenne et mis en œuvre par l’ONG française AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières) en partenariat avec l’ONG bissau-guinéenne OGD (Organisation Guinéenne de Développement) vise à améliorer les conditions de vie des populations de la région de Bolama-Bijagós et à renforcer la participation des organisations de la société civile guinéenne au développement inclusif et durable de leurs territoires par la promotion d’initiatives de production, de transformation et de commercialisation (horticulture, anacarde, aviculture et pisciculture).

La zone du projet comprend les îles des secteurs administratifs de Bolama (Bolama-Centro, Bolama de Baixo et Ilha das Galinhas) et de Caravela (Caravela, Carache, Nago et Chedea). Dans cette région très isolée et faiblement peuplée, la faible productivité agricole empêche le secteur de fournir des emplois adéquats.

Sur l’île de Bolama, la seule activité agricole rentable est l’exploitation et la vente de noix de cajou et de vin, qui n’occupe la population de Bolama que 4 mois par an, parallèlement à la récolte et à la commercialisation de la mangue et d’autres fruits sauvages tels que l’arbre à pain, le citron, le fruit de la passion ; Miseria, calabaceira, mandipile, fóle, tambarina, foroba, noix de coco verte.

Le seul produit actuellement transformé est le fruit de la noix de cajou, qui est utilisé pour faire du vin de manière très rudimentaire et artisanale et qui est un produit de faible valeur commerciale.

Dans son approche, le projet, en étroite collaboration avec les institutions administratives concernées, vise principalement les groupes suivants :

  1. les exploitations avicoles familiales ;

2.Femmes transformatrices de fruits ;

3.Coopératives agricoles locales ;

4.Les jeunes ayant le potentiel pour s’impliquer dans des activités liées au transport ;

5.Les autorités locales et traditionnelles ainsi que les services techniques de l’État.

6.Producteurs/collecteurs et vendeurs de fruits agro-sauvages (mangue, anacarde, soufflet, carambole, tambarina, Mandipili)

A la lumière de ce qui précède, et en synergie avec les acteurs locaux, le projet vise à créer une dynamique socio-économique avec les populations afin qu’elles puissent produire, transformer, vendre et obtenir des revenus économiques (profit).

L’un des moyens d’améliorer ces conditions socio-économiques consiste à investir dans la transformation locale des produits afin de créer une valeur ajoutée et d’améliorer ainsi les revenus des bénéficiaires. Cela se fera par la création d’un centre de formation et de transformation des fruits.

Par conséquent, le projet TÉ BAMGHAKO a l’intention d’engager un consultant pour guider et définir une stratégie opérationnelle pour l’installation du centre.

 Objectif général de la consultance : appuyer l’équipe du projet dans la définition, de manière consultative, de la stratégie et des modalités d’opérationnalisation d’un centre de formation et de transformation alimentaire de fruits.

Plus précisément, il s’agira de :

– Soutenir le développement d’une stratégie technique et opérationnelle pour l’installation d’un centre de formation et de transformation de fruits ;

– Définir les modalités opérationnelles de l’installation du centre ;

– Proposer quels fruits devront être transformés et en quels sous-produits ;

– Recommander la technologie appropriée et dresser une liste des machines, équipements et ustensiles nécessaires, ainsi que de leurs caractéristiques techniques ;

– Définir un plan de formation pour les bénéficiaires ;

– Donner des directives techniques concernant l’agencement pour la construction du centre ;

– Définir les lignes et diagrammes de production et les procédures/exigences respectives en matière de qualité des aliments dans le cadre des normes HACCP.

Résultats attendus :

– Document avec stratégie technique et opérationnelle pour l’installation d’un centre de formation et de transformation de fruits.

– Document avec les modalités opérationnelles pour l’installation du centre.

– Document contenant des recommandations sur les fruits à transformer et les sous-produits à obtenir.

– Document contenant des recommandations sur la technologie appropriée ainsi que la liste des machines, équipements et ustensiles et leurs caractéristiques techniques.

– Plan de formation pour les bénéficiaires.

– Directives techniques d’agencement pour la construction du centre.

– Lignes et diagrammes de production disponibles et procédures/exigences de qualité alimentaire respectives dans le cadre des normes HACCP.

Profil souhaité :

 Avoir au moins 5 ans d’expérience de terrain dans des pays tropicaux présentant des caractéristiques similaires à la Guinée-Bissau.

  • Avoir une excellente connaissance de la langue portugaise (langue du rapport) ;
  • Une expérience variée dans différents contextes est un avantage.
  • Avoir des connaissances et une expérience dans la mise en œuvre des systèmes HACCP.
  • Avoir une formation et des connaissances liées à l’industrie alimentaire

 Durée de l’assistance technique :

L’assistance technique aura une durée totale de 45 jours ouvrables. Elle peut être échelonnée et avec un minimum de 40% du temps de face-à-face en Guinée-Bissau.

Budget disponible : 20.000 Euros.

Date de début souhaitée : 20 mai 2022.

Soumission des propositions techniques et financières

Les candidats doivent soumettre un dossier composé de :

  • Une offre technique comprenant une note de compréhension des termes de référence, la méthodologie proposée, les principales activités, un calendrier prévisionnel ;
  • Une offre financière qui doit indiquer le détail des quantités et des coûts unitaires, ainsi que les taxes et tous les autres coûts liés au service.
  • Le curriculum vitae détaillé du consultant et ses références (attestations, certificats….) en rapport avec le présent service.

DATE LIMITE DE SOUMISSION DE LA PROPOSITION : 12 mai 2022

Toutes les candidatures doivent être envoyées par e-mail avec la référence « Consultant- spécialiste en agro-industrie pour le projet TÉ BAMGHAKO en Guinée-Bissau » aux adresses suivantes : ogdbissau@gmail.com et c.seca@avsf.org

Expériences / Formation

  • Avoir au moins 5 ans d’expérience de terrain dans des pays tropicaux présentant des caractéristiques similaires à la Guinée-Bissau.
  • Avoir une excellente connaissance de la langue portugaise (langue du rapport) ;
  • Une expérience variée dans différents contextes est un avantage.
  • Avoir des connaissances et une expérience dans la mise en œuvre des systèmes HACCP.
  • Avoir une formation et des connaissances liées à l’industrie alimentaire

Salaire

L’assistance technique aura une durée totale de 45 jours ouvrables. Elle peut être échelonnée et avec un minimum de 40% du temps de face-à-face en Guinée-Bissau.

Budget disponible : 20.000 Euros.

Date de début souhaitée : 20 mai 2022.

Comment postuler

Toutes les candidatures doivent être envoyées par e-mail avec la référence « Consultant- spécialiste en agro-industrie pour le projet TÉ BAMGHAKO en Guinée-Bissau » aux adresses email suivante : ogdbissau@gmail.com, c.seca@avsf.org.

Cliquez ici pour postuler

www.avsf.org/fr/travailler_avec_nous

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :