Burkina Faso

Natural Justice recrute 01 Consultant chargé de réaliser une situation de reference

Natural Justice recrute 01 Consultant chargé de réaliser une situation de reference pour les défenseurs environnementaux et droits connexes au Burkina Faso

Natural Justice est une organisation ancrée dans les luttes des communautés en Afrique. En tant qu’équipe d’avocats pionniers et d’experts juridiques, nous sommes spécialisés dans les droits de l’homme et le droit de l’environnement dans la poursuite de la justice sociale et environnementale.

Natural Justice s’efforce de renforcer les droits collectifs des personnes et de protéger les relations sacrées que les peuples autochtones et les communautés locales entretiennent avec la nature. Notre travail s’appuie sur les valeurs, les connaissances et l’autodétermination des communautés dont nous sommes solidaires. Par le biais de l’autonomisation juridique, de la recherche, de l’influence sur les politiques et des litiges, et dans le cadre de coalitions et de campagnes, nous aidons les communautés à connaître la loi, à l’utiliser et à la façonner. L’intervention de Natural Justice repose sur trois piliers principaux : Affirmer et garantir les droits aux terres, aux ressources et aux connaissances ; défendre les droits contre les impacts environnementaux et sociaux ; et être solidaire des communautés.

Pour en savoir plus sur le travail de Natural Justice, veuillez consulter le site www.naturaljustice.org.

NJ, dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme Néerlandais POWER OF VOICE, en partenariat avec d’autres organisations de la société civile notamment PACJA, Oxfam Novib, FEMNET et AYC, a bénéficié d’une subvention pour mettre en oeuvre le projet African Activists for Climate Justice (AACJ) qui couvre 8 pays à travers le continent africain.  Ce projet est articulé autour de 5 composantes dont la 3 porte sur le renforcement du cadre des droits de l’homme particulièrement ceux environnementaux et connexes.

En effet, l’un des constats majeur est que partout dans le monde, les defenseur.se. s de l’environnement et du territoire sont particulièrement à risque d’être incarcéré.e.s et de subir des violences politiques. Global Witness (2020), a recensé depuis 2002 jusqu’à 2019 les meurtres de 1989 défenseur.se. s de l’environnement et du territoire. Ce qui est plus alarmant c’est que ce nombre de victimes ne cesse d’augmenter d’année en année. Il est également nécessaire d’indiquer que le nombre réel de victimes dépasse probablement celui des cas reportés.

C’est pourquoi l’une des actions du projet de soutien aux défenseurs de l’environnement est de connaître leur situation au Burkina Faso et d’identifier les lacunes en termes de soutien. C’est dans ce contexte que NJ entend réaliser une étude sur la situation des défenseurs de l’environnement.

pour postuler :  https://naturaljustice.org/job/termes-de-reference-recrutement-dun-consultant-charge-de-realiser-une-situation-de-reference-pour-les-defenseurs-environnementaux-et-droits-connexes-au-burkina-faso/

Cliquez ici pour postuler

naturaljustice.org/job/termes-de-reference-recrutement-dun-consultant-charge-de-realiser-une-situation-de-reference-pour-les-defenseurs-environnementaux-et-droits-connexes-au-burkina-faso

Laisser un commentaire