Sur le fil
Accueil / demarches / Payer ses études à l’étranger, quelles bourses ?

Payer ses études à l’étranger, quelles bourses ?

Payer ses études à l’étranger, quelles bourses ?

118129-etudes-etranger-866x495
Sillonner le monde ou traverser les frontières pour suivre des études à l’étranger est une solution efficace pour valoriser son parcours. À l’heure où la mobilisation est devenue plus qu’une tendance, les étudiants internationaux sont évalués à plus de 3 millions dans le monde.

En France, la mobilité sortante est en forte augmentation par rapport à la mobilité entrante, elle enregistre une hausse moyenne de 7 % par an. Pour donner vie à ce rêve de départ, il faut pourtant trouver un mode de financement approprié.

De nombreux programmes et bourses d’études sont disponibles pour soutenir les étudiants et leur permettre d’atteindre leur but.

Quels financements pour étudier en Europe ?

Le programme Erasmus

Le programme Erasmus fait partie des dispositifs à explorer pour trouver une bourse d’études à destination de l’Europe. Son objectif est de faciliter l’accès aux études à l’étranger pour une durée de 3 à 12 mois.

La mobilité est organisée par les établissements d’enseignement supérieur et doit permettre l’inscription du boursier à une formation qui se situe dans la continuité du diplôme qu’il prépare en France.

Deux bourses par étudiant sont accordées pour chaque cursus :

  • un financement des études
  • une aide pour le stage

Les critères d’admissibilité sont définis par chaque université d’accueil, mais il faut au moins être en deuxième année d’études universitaires.

Certaines destinations demandent un niveau linguistique minium, avec preuve à l’appui. Pour ce qui est des tests de langue, un résultat minimum de 750 est nécessaire pour le TOEIC (Test Of English for International Communication) et une note située entre 100 et 120 est souhaitée pour le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language), notamment pour intégrer les grandes écoles anglophones.

Les recommandations de vos enseignants de langue constituent également un élément clé de votre dossier. Parmi les documents nécessaires au dépôt de candidature, il faut prévoir une lettre de motivation Erasmus, des photocopies des relevés de notes relatives aux deux premières années d’études, une lettre de demande de bourse et, comme susmentionné, une lettre de recommandation rédigée par deux professeurs.

Le montant des aides octroyées varie selon la durée du séjour et le pays choisi, il est estimé entre 200 et 350 € en moyenne. Les principaux avantages des étudiants qui décrochent cette bourse sont de pouvoir étudier dans leur université d’accueil, sans payer aucuns frais, et de pouvoir toucher en parallèle une bourse tout au long du séjour.

Vous trouverez de plus amples informations sur le programme Erasmus par ici.

Pour connaître les formalités administratives et le calendrier, il faut s’adresser au bureau des relations internationales de votre établissement. Le délai de retour du dossier est arrêté dans la plupart des cas au mois de septembre.

Si l’Angleterre est le pays d’accueil de prédilection des étudiants, d’autres pays comme la Suède ou la Norvège restent plus abordables. Pour augmenter vos chances de partir en Erasmus, pourquoi ne pas opter pour des destinations encore moins connues comme la Roumanie ou la Pologne, elles peuvent vous réserver d’agréables surprises.

Le programme Leonardo

Ce programme, qui emprunte le nom de l’illustre artiste italien Léonard de Vinci, s’adresse à l’ensemble des pays de l’Union Européenne ainsi qu’aux étudiants de  Suisse, d’Islande, de Norvège, du Liechtenstein, de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Turquie. Il permet de partir à l’étranger pour réaliser un stage d’un an maximum au sein d’une entreprise. C’est la formation professionnelle qui est donc mise en avant dans le cadre de cette aide.

Un financement peut être accordé aux candidats européens titulaires d’au moins un bac + 2 et qui désirent suivre un stage professionnel en relation avec leur domaine de spécialisation.

 Le montant alloué est de 300 € par mois en moyenne, il s’accompagne d’un vol économique aller/retour vers la destination d’accueil. Un complément de 250 € peut être débloqué en vue de prendre en charge la formation linguistique.

 Le grand intérêt de ce programme réside dans l’orientation des candidats étudiants vers le monde professionnel. 

Vous trouverez de plus amples informations sur le programme Leonardo par ici.

Est-il possible de conserver sa bourse française dans un pays européen ?

 Vous conservez vos droits en tant que boursier lorsque vous décidez de continuer une partie de vos études dans un pays européen. Les conditions d’octroi de votre bourse ne changent pas et sont basées sur les mêmes critères sociaux.  Il faut toutefois être inscrit dans un établissement supérieur reconnu par le pays hôte.

 Notez également que vous pouvez demander une aide à la mobilité internationale.

Une bourse pour découvrir le monde

Partir aux USA

Partir étudier aux USALes bourses d’étude à destination des USA sont généralement octroyées par les établissements eux-mêmes.

Il existe cependant des fondations privées qui offrent aux étudiants la possibilité de concrétiser leur rêve américain.

Parmi les bourses les plus connues auxquelles les jeunes Français peuvent prétendre figure la bourse Fulbright, qui propose des bourses à différents niveaux (licence, master, doctorat). Celle-ci nécessite l’obtention d’une licence en France et la validation d’une demande d’inscription dans une université américaine.

Les titulaires d’un master ont, quant à eux, la possibilité de postuler pour obtenir une bourse Georges Lurcy, très sélective (seulement une dizaine d’heureux élus par an), elle est également assez élevée (environ $20 000 par an).

Les candidats ayant développé un projet solide à réaliser aux USA peuvent tenter de bénéficier de la bourse de la Vocation, qui selectionne les étudiants les plus motivés pour les aider à mettre leur projet en oeuvre.

Pour les jeunes bacheliers, il existe des opportunités permettant de partir aux États-Unis, notamment via la bourse Georgia Rotary Student Program.  Ce financement est destiné à prendre en charge une année d’étude complète dans une université de Géorgie.

Quant aux étudiants sportifs, ils peuvent poursuivre leurs études à l’étranger s’ils décrochent la bourse sportive, une allocation offerte par les universités.

Enfin, les étudiants les plus brillants n’auront aucun mal à trouver une bourse via le site International Student Scholarship.

Pour les autres pays

Il n’est pas toujours nécessaire de chercher bien loin pour trouver une source de financement adaptée à vos études. Les bourses disponibles en France, notamment la bourse du conseil général, font partie des alternatives à envisager.  Comme cette offre n’est pas présente dans tous les départements, il est préférable de se renseigner au préalable afin de connaître le nombre d’attributions ainsi que les conditions d’accès.

Si vous échouez au niveau départemental, il faut garder courage et tenter la bourse du conseil régional ou les bourses sur critères sociaux. Cette seconde alternative est octroyée par le CROUS aux étudiants méritant ou souhaitant partir à l’étranger mais qui n’ont pas toujours les moyens de le faire.

Avec les autres soutiens, comme la bourse du Rotary par exemple, les étudiants élargissent leur choix de destination. L’attribution de cette aide nécessite la validation d’au moins deux années d’études. Elle est offerte par la Fondation Rotary et son montant peut s’élever jusqu’à 27 000 dollars.

Parmi les autres soutiens à la mobilité, il y a le British Council qui propose des bourses de l’Entente Cordiale aux étudiants de niveau bac+3 ; l’Office franco-allemand pour la jeunesse qui s’adresse aux étudiants d’écoles d’art ; ou encore le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne qui privilégie les sciences sociales et humaines.

Enfin, si vous désirez étudier à l’étranger tout en restant dans une école française, sachez qu’il existe également des bourses comme celle de l’École française de Rome, celle de la Casa de Velázquez à Madrid et celle de l’École Française d’Athènes.

Il est tout à fait possible de cumuler plusieurs bourses, si la région ou le département l’autorise, sans toutefois dépasser un certain montant.

Attention aux organismes de recherche de bourse 

Trouver un moyen sûr et adapté de financer ses études à l’étranger relève parfois du parcours du combattant. L’obtention d’une bourse n’est jamais le fruit du hasard, c’est un processus de longue haleine, il faut donc persévérer et réétudier en permanence son profil afin de mieux valoriser ses atouts.

Cependant, il convient aussi de faire attention à certains organismes de recherche de bourse qui, tout en prétendant aider les étudiants, leur font perdre de l’argent.  Pour  éviter ces arnaques, mieux vaut se renseigner en permanence sur les sites officiels.

 De nombreux étudiants rêvent de continuer leurs études à l’étranger pour découvrir d’autres horizons et d’autres cultures.  Même s’il n’est pas facile d’obtenir une bourse, il faut rester optimiste et ne pas hésiter à postuler et à monter un dossier pour chaque offre de bourse à laquelle vous êtes éligible.

 

Ne Soyez pas avare, Partagez avec ces jolies boutons en dessous .... Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :