Accueil / Recrutement ONU / UN Recruitment / UNICEF Bénin recrute trois (03) Consultants Internationaux en TIC & Education

UNICEF Bénin recrute trois (03) Consultants Internationaux en TIC & Education

UNICEF Bénin recrute trois (03) Consultants Internationaux en TIC & Education

Entreprise/Structure: UNICEF Bénin
Ville, Pays: Bénin
Niveau d’études minimum réquis: Bac + 5 ou plus
Expériences professionnelles demandées: 5 ans
Date limite de dépôt de dossier: 16-06-2016
Email de réception des candidatures : cdolo@unicef.org, aahonon@unicef.org, ahessou@unicef.org

Recrutement de deux consultants internationaux senior et junior grades P4 (chef d’équipe) et P3, experts spécialistes des TIC en Education et d’un consultant national grade NOC, spécialiste en Education avec une expérience solide en sociologie, pour l’étude de faisabilité de l’introduction des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation au BENIN
Période et durée de la consultation : Juillet à septembre 2016 (90 jours) La durée maximum d’exécution de l’étude est fixée à quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la date de signature du contrat, y compris les délais de dépôt des documents finaux.
NB :
Offre technique et offre financière obligatoires pour toute soumission.
Langue : Français
Date de clôture du dépôt des offres **: Jeudi 16 Juin 2016 à 10H GMT**
Date de début : 1er Juillet 2016
L’étude mobilisera une équipe multidisciplinaire qui sera composée d’un expert international sénior spécialiste des TIC en Education, chef de mission, d’un expert international junior et d’un expert national (de niveau NOC), spécialiste en éducation avec une expérience solide en sociologie.
Objectif principal :
Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2013 (RGPH 4), réalisé au Bénin en 2013, a révélé une forte croissance démographique avec un taux annuel d’accroissement inter censitaire de 3,5% sur la période 2002-2013, légèrement supérieur à celui obtenu entre 1992-2002 qui était de 3,25%.
Durant la dernière décennie couverte par le RGPH 4, la population scolaire a connue elle aussi une forte croissance à la faveur des mesures prises au plan national avec l’appui de la communauté internationale. Ainsi, la population scolaire a augmenté dans tous les ordres d’enseignement. Selon les données de RESEN[1] 2014, dans la période de 2002 à 2014, les effectifs de la population scolarisée dans les enseignements primaire et secondaire général sont passés respectivement de 1.233.214 à 1.778.487 et de 65.814 à 873.090.
Malgré cette forte croissance de la population scolarisée, le pourcentage d’enfants d’âge scolaire primaire non scolarisés est de 25%[2], ce qui indique que beaucoup d’efforts restent à accomplir. La forte croissance de la population telle que révélée par le RGPH4 implique l’accroissement de la population scolarisable. Ce qui nécessitera des investissements plus importants pour maintenir le même niveau d’accès aux services éducatifs que traduit le taux de fréquentation des enfants de 6 à 11 ans (75[3]% en 2014). Ce taux reste largement en deçà de la cible de 100% visée par les Objectifs du Millénaire pour le Développement et les Objectifs du Développement Durable.
Face aux défis d’une population en constante croissance et d’un contexte national et international caractérisé par la réduction des financements, la présente étude est initiée pour explorer la contribution des technologies de l’information et de la communication dans l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de l’offre éducative pour réaliser l’Objectif de Développement Durable relatif à l’éducation.
L’objectif général de la présente étude est de mieux appréhender comment l’intégration et l’utilisation des TIC (apprenants, enseignants, chercheurs) peuvent réduire les coûts et améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages pour un rendement meilleur du système éducatif béninois.
De façon spécifique, il s’agira de :
– répertorier et analyser les expériences voire expérimentations pilotes nationales et régionales en cours où les TIC sont une stratégie explicite visant à renforcer les systèmes des enseignements primaires et secondaires et à améliorer les résultats scolaires des enfants en mettant l’accent sur leurs forces et faibles et en évaluant leurs coûts en infrastructure, matériel didactique et en enseignants ;
– proposer des paquets (capacités) technologiques standards nécessaires aux établissements des enseignements primaires et secondaires pour l’intégration des TIC ;
– évaluer les coûts en infrastructures, en enseignants et matériels didactiques induit par l’introduction des TIC dans les enseignements primaire et secondaire ;
– mettre en exergue la contribution à l’efficacité et l’efficience du système éducatif induite par l’introduction des TIC ;
– proposer les étapes d’intégration et d’utilisation des TIC dans les enseignements primaire et secondaire ;
– analyser les enjeux en termes de pilotage et de gouvernance conséquents à l’introduction des TIC ;
– identifier des mesures de renforcement de capacités nécessaires aux acteurs (enseignants et apprenants) du système éducatif béninois sur l’intégration des TIC ;
– proposer un plan stratégique budgétisé (à défaut ses grands axes d’intervention) pour l’intégration des TIC ;
– formuler des recommandations en vue d’un meilleur pilotage du processus d’intégration des TIC en enseignements primaire.
Résultats attendus
Au terme de l’étude, les résultats ci-après sont attendus :
– les différents expériences voire expérimentations pilotes nationales et régionales en cours où les TIC sont une stratégie explicite visant à renforcer les systèmes des enseignements primaires et secondaires et à améliorer les résultats scolaires des enfants en mettant l’accent sur leurs forces et faibles sont identifiées et analysées ;
– les paquets (capacités) technologiques standards nécessaires aux établissements des enseignements primaire et secondaire pour l’intégration des TIC sont proposés ;
– les étapes d’intégration et d’utilisation des TIC dans les établissements des enseignements primaire et secondaire sont définies ;
– les coûts en infrastructure, enseignants de l’introduction des TIC dans les établissements des enseignements sont évalués
– la contribution à l’efficacité et l’efficience du système éducatif induite par l’introduction des TIC est mis en exergue
– des mesures de renforcement de capacités nécessaires aux acteurs du système éducatif béninois sur l’intégration des TICS sont définis ;
– un plan stratégique budgétisé (à défaut les grands axes d’intervention de l’intégration des TIC dans le système éducatif est élaboré;
– des recommandations en vue d’un meilleur pilotage du processus d’intégration des TIC en enseignements primaire sont formulées.
Produits de la mission
Dans le cadre de cette mission et selon les étapes retenues, le chef de l’équipe des consultants produira aux commanditaires :
– un plan détaillé de mise en œuvre de l’étude, y compris le cadre conceptuel, la méthodologie, le calendrier de l’étude ;
– la version provisoire du rapport de l’étude dont le contenu répond aux résultats attendus ;
– la version finale du rapport de l’étude final et le résumé analytique (résumé en français et en anglais de 10 pages environ), les fichiers des données sources Excel, les présentations en Power Point.
Supervision : Pour conduire cette étude, il sera mis en place un Comité de pilotage présidé par le Cabinet du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence ou du Ministre d’Etat, chargé du Plan et du Développement et composé des membres représentants des trois ordres d’enseignement, des ministères en charge des TIC, des finances, du développement. Ce comité est chargé de l’assurance qualité des produits délivrés par le consultant. Il sera spécifiquement chargé de :
– valider la méthodologie et le chronogramme de la conduite du processus de l’étude ;
– assurer un accès facile aux informations nécessaires ;
– faire le suivi du processus de l’étude et donner des orientations pour son amélioration ;
– valider les documents produits par le consultant ; et
– veiller à la qualité des produits finaux.
La consultation sera réalisée dans le cadre de l’exécution du Plan de Travail 2016 de la composante Politiques Sociales, Planification, Suivi et Evaluation de l’UNICEF (PS-PSE) du programme de coopération Bénin-Unicef 2014-2018 en étroite collaboration avec le Programme Education. L’équipe de consultants devra travailler sous la supervision des membres du Comité de pilotage.
Le consultant principal et les consultants associés seront respectivement payés au grade P4, P3 et NOC1. Leurs honoraires seront négociés et arrêtés suivant la règle du mieux disant dans la limite de la grille de rémunération des Nations Unies. Le paiement du montant total des honoraires de chaque consultant s’effectuera de la manière suivante:
– 20% après validation du plan de mise en œuvre de l’étude ;
– 40% après soumission du rapport provisoire de l’étude ;
– 40% après remise de tous les produits attendus de la consultation.
L’UNICEF assurera le /les voyages (aller-retour) du consultant international du lieu de résidence au Bénin et à toute l’équipe en ce qui concerne les recherches sur le terrain. Un bureau pourra être mis à disposition à l’UNICEF afin de faciliter les échanges. Un DSA (per diem) sera payé aux consultants internationaux pendant leur séjour au Bénin et au Consultant national durant la mission de terrain, selon les procédures financières de l’UNICEF. Tous les autres frais d’organisation des ateliers seront payés à travers les transferts de fonds au partenaire gouvernemental.
Attributions/responsabilités principales Le consultant international, chef d’équipe, assurera le rôle du chef d’équipe et sera donc responsable de tous les aspects techniques de l’étude. Il proposera un canevas de rapport validé par le comité de pilotage. Les indications ci-après sont données sur les responsabilités entre les membres de l’équipe. Toutefois, l’équipe pourra toujours adopter une organisation de travail interne appropriée permettant d’obtenir dans les délais les résultats attendus. Plus précisément, sous la supervision du Comité de pilotage, le consultant international sénior, chef d’équipe, aura pour mission :
– de fournir l’expertise technique et l’assistance dans la coordination et la production du rapport de l’étude de faisabilité sur l’introduction des TICs dans le système éducatif au Bénin ;
– de préparer la méthodologie détaillée de l’étude de faisabilité sur l’introduction des TICs ;
– de rendre compte périodiquement de l’évolution du travail au Comité de pilotage ;
– de rédiger le rapport de l’étude et de s’assurer de sa qualité ;
– de présenter les résultats de l’étude au cours des différents ateliers de validation.
Le consultant international junior, aura pour mission :
– d’appuyer la réalisation de la mission à toutes les étapes, de la conception méthodologique à la rédaction des rapports et leur présentation au cours des ateliers ;
– d’explorer le potentiel et identifier les différents modes d’intégration des TIC compatibles avec le système éducatif du Bénin dans son état actuel ;
– de proposer des paquets (capacités) technologiques standards nécessaires aux établissements des enseignements primaire et secondaire ;
– d’évaluer les coûts de l’introduction des TIC dans le système éducatif ;
– de contribuer à la qualité rédactionnelle des rapports ; il pourra aussi être responsabilisé(e) dans d’autres tâches pertinentes selon les besoins spécifiques de l’étude.
La mission du consultant national se présente comme suit :
– il/elle appuiera la réalisation de la mission à toutes les étapes, de la conception méthodologique à la rédaction des rapports et leur présentation au cours des ateliers ;
– Il/elle est spécialement chargé d’appuyer les différentes recherches de terrain, notamment l’identification des expériences voire expérimentations pilotes nationales, de faciliter les contacts avec les structures et les personnes ressources au Bénin et d’analyser les défis et enjeux du pilotage et de la gouvernance dans le système éducatif, de proposer un plan stratégique budgétisé (à défaut ses grands axes d’intervention) pour l’intégration des TIC et d’identifier des mesures de renforcement de capacités nécessaires aux acteurs (enseignants et apprenants) ;
– Il/elle contribuera à la qualité rédactionnelle des rapports et apportera toute la contribution technique nécessaire pour l’étude et pourra aussi être responsabilisé (e) dans d’autres tâches pertinentes selon les besoins spécifiques de l’étude.
L’équipe de consultants fera une proposition d’offre technique (incluant la compréhension des termes de référence, la méthodologie et le chronogramme détaillé). Cette proposition servira de base pour la sélection du prestataire de services. Les critères de notation des offres techniques sont résumés dans le tableau suivant:
Qualifications minimales requises et expériences :
Les qualifications requises pour l’expert international sénior (de niveau P4), chef d’équipe, sont :**
– être titulaire d’un Master ou d’un diplôme de troisième cycle en sciences de l’éducation en relation avec les NTIC, en e-learning, en pédagogie ou équivalent;
Les qualifications requises pour l’expert international junior (de niveau P3) sont :
– être titulaire d’un Master en Innovation et management des technologies (IMT), en e-learning, ou équivalent ;
Les qualifications requises pour l’expert national (de niveau NOC) sont :
– être titulaire du diplôme d’un Master ou d’un diplôme de troisième cycle en sciences sociales, de pédagogie ou équivalent ;
Expériences minimales requises
Expériences requises pour l’expert international sénior (de niveau P4), chef d’équipe :**
– une expérience professionnelle d’au moins 10 ans et des compétences avérées dans la réalisation des études de faisabilité dans le domaine de l’éducation notamment et dans les pays en développement ;
– une bonne connaissance des systèmes éducatifs dans les pays en développement et en Afrique en particulier ;
– une excellente connaissance avec au minimum 5 années d’expérience en analyse quantitative des données des bases ménages (utilisant les logiciels STATA et SPSS notamment) ;
– une excellente maîtrise du français et une bonne connaissance de l’outil informatique (Word, Excel, Power Point) ;
– une capacité à exploiter des documents de travail en anglais.
Les expériences requises pour l’expert international junior (de niveau P3):**
– une expérience professionnelle d’au moins 5 ans et des compétences dans la réalisation des études de faisabilité, notamment dans le domaine de l’éducation ;
– une expérience d’au moins 5 années avérées en statistique ;
– une excellente maîtrise du français et une bonne connaissance de l’outil informatique (Word, Excel, Power Point) ;
– une capacité à exploiter des documents de travail en anglais.
– Les expériences requises pour l’expert national (de niveau NOC) :
– une expérience d’au moins 5 années avérées en matière des politiques, programmes et projets éducatifs au Bénin ;
– une excellente connaissance du système éducatif béninois et ses problèmes ;
– une connaissance de la programmation basée sur le genre et l’équité ;
– une excellente maîtrise du français et une bonne connaissance de l’outil informatique (Word, Excel, Power Point) ;
– une capacité à exploiter des documents de travail en anglais.
[1] Rapport d’Etat du Système Educatif National
[2] MICS 2014
[3] MICS 2014
Comment déposer votre candidature L’équipe de consultants fera une proposition d’offre technique (incluant la compréhension des termes de référence, la méthodologie et le chronogramme détaillé). Cette proposition servira de base pour la sélection du prestataire de services. Les critères de notation des offres techniques sont résumés comme suit:
Critères d’évaluation de l’offre Note maximale
Compréhension des TDR …………………………………………………….10
Méthodologie propose …………………………………………………………40
Expérience et Références techniques pertinentes ………………………..…30
Profil des Consultant(e)s …………………………………………………..…20
Total :…………………………………………………………………………..100
Les équipes de consultants ayant obtenu la meilleure note seront retenues pour la mission. En vue de s’assurer du minimum de compétences requises pour ladite mission pour minimiser les risques de non-exécution, le minimum de note exigée pour être retenue est 70 points.
L’équipe de consultants retenue doit fournir les pièces suivantes avant le début du contrat :
une attestation d’assurance médicale (maladie/accident) couvrant la période du contrat ;
un certificat de visite et contre-visite ;
une fiche de désignation de bénéficiaires (à signer au niveau des RH) ;
une déclaration d’aptitude physique (à signer au niveau des RH).
Les dossiers devront être constitués d’une offre technique et d’une offre financière à envoyer à Madame le Représentant Résident d’UNICEF BENIN ou à Madame la Responsable des Opérations UNICEF BENIN, à l’adresse cdolo@unicef.org avec copie à aahonon@unicef.org et ahessou@unicef.org pour au plus tard le Jeudi 16 Juin 2016- à 10H GMT au plus tard.
L’offre technique devra comporter notamment :
– une demande datée et signée, adressée à la Représentante Résidente de UNICEF BENIN,
– un CV détaillé, à jour, daté et signé,
– un formulaire P11 des Nations Unies, disponible sur le site WEB de l’UNICEF : http://www.unicef.org/about/employ/files/P11.doc.
– Copies des diplômes et attestations en lien avec le présent appel à candidature et justifiant les expériences retracées dans le CV et le P11,
– les attestations de bonne exécution de missions similaires.
Les consultants retenus doivent compléter les pièces suivantes avant le début du contrat :
– une attestation d’assurance médicale (maladie/accident) couvrant la période du contrat ;
– un certificat de visite et contre-visite ;
– un Curriculum Vitae daté et signé et le formulaire P11.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.