Accueil / Recrutement ONU / UN Recruitment / Le PNUD Guinnée recrute (01) Consultant(e) – Evaluation de la Fragilité

Le PNUD Guinnée recrute (01) Consultant(e) – Evaluation de la Fragilité

Le  PNUD Guinnée recrute (01) Consultant(e) – Evaluation de la Fragilité

Entreprise/Structure: PNUD (UNDP)
Ville, Pays: Conakry, Guinée
Niveau d’études minimum réquis: Bac + 5 ou plus
Expériences professionnelles demandées: 10 ans ou plus
Date limite de dépôt de dossier: 14-06-2016
Email de réception des candidatures : offres.gn@undp.org

Détails :

Location : Conakry, GUINEA
Application Deadline : 14-Jun-16 (Midnight New York, USA)
Type of Contract : Individual Contract
Post Level : National Consultant
Languages Required :
French
Duration of Initial Contract : 30 jours maximun
Background
La république de Guinée a adhéré au Partenariat de BUSAN pour une coopération efficace au service du développement adopté en date du 1er décembre 2011 lors du quatrième forum de Haut Niveau sur l’efficacité de l’Aide qui s’est tenu en Corée du Sud, en devenant pays-membre du G7+1.

Le partenariat de BUSAN pour une coopération efficace au service du développement présente les bases d’un nouveau partenariat mondial pour l’efficacité de l’aide et intègre la problématique du développement durable dans les pays en situation de conflit et de fragilité à travers le New Deal pour l’engagement international dans les Etats fragiles.  A ce jour, le New Deal a été approuvé par 34 pays et 6 organisations internationales.

Le New Deal est une approche nouvelle qui définit cinq (5) objectifs de Peacebuilding et State building Goals (PSG) – Renforcement de l’Etat et Consolidation de la Paix – comme fondement pour atteindre les objectifs de développement et engager les acteurs nationaux et internationaux sur une nouvelle façon de travailler ensemble pour soutenir la construction des Etats pacifiés.  Ces objectifs aideront à identifier les priorités de consolidation de la paix et du renforcement des institutions de l’État au niveau des pays et guideront la vision nationale, le plan et les accords pour mettre le plan en œuvre, ainsi que les décisions de financement aux niveaux mondial et national pour aider à garantir que tous les pays fragiles ainsi que leurs priorités clés de consolidation de la paix et de renforcement de l’État sont pris en charge.

L’histoire récente de la Guinée montre que la mal Gouvernance a profondément fragilisé les institutions, creusé le fossé entre riches et pauvres et engendré des frustrations au sein des populations. Cette situation s’est traduite par les multiples grèves organisées par le mouvement social Guinéen en 2006 et 2007, ainsi que par la fracture entre les institutions publiques et les populations, telle que démontrée par les longues réticences observées des populations lors de la lutte contre Ebola.

Aussi, faut-il rappeler que les violations des droits de l’homme de Septembre 2009 et le repli identitaire observé lors des consultations électorales ont contribué à fragiliser le tissu social guinéen. D’où l’impérieuse nécessité de réaliser une étude pour comprendre les mobiles liés à cette fragilité et produire les matrices de fragilité des 5 PSG identifiant les priorités, les principaux défis à relever et présentant un ensemble d’indicateurs de progrès national objectivement vérifiables.

Cette matrice permettra de dégager des priorités concertées et partagées qui pourront alimenter la préparation du Plan Quinquennal de Développement 2016/2020.

Cette matrice de fragilité après validation, sera également utilisée dans la finalisation de l’Etude Nationale Prospective « Guinée Vision 2040 » et permettra aux acteurs intervenant dans le processus de consolidation de la paix et du renforcement de l’Etat de mieux articuler leurs interventions dans une perspective de développement durable.

Cette évaluation de la fragilité de la Guinée se fera suivant une approche allégée par un expert ayant une grande maitrise du processus d’élaboration des matrices de fragilité et des questions liées à la paix et au renfoncement des institutions de l’Etat. Il s’agira de faire le point sur l’état des connaissances en matière de fragilité de la Guinée et de produire la première version de la matrice de fragilité. Les gaps d’information qui seraient observés seront comblés grâce à une collecte légère dd données complémentaires en cas de besoin. Le consultant travaillera en collaboration avec le point focal du New Deal en Guinée ainsi qu’avec le secrétariat permanent du cadre de concertation et de coordination et les structures gouvernementales impliquées dans la préparation du plan quinquennal et de l’étude prospective Guinée 2040.

 

 

 

 

Duties and Responsibilities
Objectif général de l’étude

L’objectif général de l’étude est de fournir des informations actualisées et séquencées sur la situation de fragilité de la Guinée en identifiant les facteurs de fragilité qui ont été révélés par les différentes crises que le pays a connues, et en particulier la crise du Virus Ebola. Ces informations qui alimenteront le processus d’élaboration du Plan Quinquennal 2016-2020, vont aider aussi les décideurs à fournir des réponses aux problèmes posés par cette situation en programmant notamment des actions appropriées pour conduire la Guinée vers sa résilience et un développement durable. Les recommandations inclus dans cette évaluation seront utilisées aussi pour identifier les goulets d’étranglement dans accélération de la mise en œuvre des Objectives de développement durable (ODD) et leurs inclusion et priorisation dans le plan de développement de la Guinée.

Objectifs spécifiques de l’étude

La mission doit concourir à la construction de la matrice de fragilité et du compact de gouvernance du pays par référence aux objectifs de la consolidation de la paix et le renforcement de l’Etat ainsi qu’à la proposition d’actions prioritaires pour adresser les défis à relever. Ainsi, la mission devra :

  • Faire une revue des documents, données, réflexions et études existantes (Desk Review) sur la fragilité et la résilience du pays;
  • Produire une analyse du niveau du risque pays compte tenu de la qualité du dialogue au niveau national et décentralisé;
  • Analyser les conditions de sécurité en vigueur dans le pays, en particulier dans le contexte sous régional et international, y compris la possibilité de survenance de situations conflictuelles ou des situations réelles de conflits, de violence basées sur le sexe ou non, ou de crimes;
  • Faire le point sur les exigences de justice et de bonne gouvernance (qualité et capacités des administrations publiques, de la gestion des finances publiques, de passation des marchés publics, etc.);
  • Analyser la conjoncture et les conditions économiques en vigueur dans le pays, le niveau/degré des inégalités sociales, y compris la qualité des infrastructures et la vulnérabilité face aux chocs adverses;
  • Evaluer les conditions du marché de l’emploi, la problématique du chômage, les conditions de développement du secteur privé, ainsi que l’accès aux services sociaux de base par la population;

Resultats attendus

Au terme de cette étude évaluative, les résultats attendus sont les suivants :

  • l’état de la fragilité de la Guinée est produit;
  • des propositions d’actions prioritaires pour adresser les principaux défis liés à la situation de fragilité du pays ainsi que les indicateurs de suivi des résultats sont disponibles;

Demarche methodoligique

Le travail sera basé sur la collecte, la revue et l’analyse de la documentation disponible sur le thème de la fragilité. Le consultant peut combler certaines lacunes par des interviews qualitatives auprès d’acteurs correctement identifiés.

Les cinq secteurs traditionnellement concernés par les analyses de fragilité (politique inclusive, sécurité, justice, bases économiques, et revenus et services) feront l’objet d’analyse suivant une approche participative.

Durant la revue de la documentation, les documents suivants seront considérés :

  • Analyse structuraliste menée dans le cadre de l’étude Guinée vision 2035;
  • Enquête sur les aspirations réalisées dans le cadre de l’étude prospective;
  • Rapport es consultations nationales commission nationale de réflexion sur la réconciliation nationale (CPRN);
  • Le Document de Stratégie de Réduction de la pauvreté (DSRP) ;
  • Plan quinquennal 2011/2015;
  • La Stratégie de Relance et de Résilience Post Ebola et son Plan d’Action Prioritaire (PAPP) ;
  • La Déclaration de politique générale du gouvernement ;
  • Evaluation de la fragilité conduite par la Banque Mondiale et la Banque Africaine du Développement en 2012 et 2014 ;
  • Le rapport préparé par la plateforme de la société civile (CSPPS) : combattre et prévenir le virus Ébola, consolider la paix et la résilience sociétale ;
  • Les plans stratégiques des ministères clés tel que le ministère de l’économie et des finances, le ministère de la sécurité nationale, le ministère de la justice, le ministère du plan et de la coopération internationale, le ministère de la jeune ; le ministère chargé de l’emploi ;
  • Les documents cadres de coopération des agences du système des Nations Unies ; de la BAD ; de la Banque mondiale, de l’Union Européenne, etc.

L’analyse de ces documents ainsi que d’autres rapports ou documentation jugés pertinents permettra de produire une situation de l’état de fragilité de la Guinée et de relever aussi une première liste des interventions gouvernementales existantes et leur articulation selon l’approche des PSG.

Un rapport provisoire sur la fragilité du pays sera produit et soumis à un atelier de validation (avec la participation du gouvernement, de la société civile et du secteur prive) avant la production du rapport final. Le rapport final présentera trois grands chapitres :

  •  (1) le spectre de la fragilité en République de Guinée ;
  •  (2) les recommandations pour l’amélioration formulées en forme de priorités d’intervention pour le gouvernement, les bailleurs de fonds, la société civile et le secteur privé;
  • (3) recommandations pour les prochaines étapes du processus New Deal en Guinée et comment inclure la société civile et le secteur prive dans le processus de planification et de la préparation de la nouvelle stratégie de développement du gouvernement Guinéen.
Competencies
  • Capacité de travail en équipe, au sein d’une équipe nationale avec renforcement des capacités institutionnelles dans l’action;
  • Des qualités de communication et des talents interpersonnels;
  • Une bonne maîtrise des logiciels de bureautique et applications courantes ainsi que du multimédia;
  • Une capacité de travailler sous pression et dans le respect de dates butoirs exigeantes.

 

Required Skills and Experience
Etudes

  • Un Diplôme universitaire (Bac+5) en économie, planification, sciences sociales, management ; sciences politiques ou discipline similaire

Experiences

  • Une expérience professionnelle d’au moins dix ans dans la gestion du développement;
  • Une bonne maîtrise des logiciels de bureautique et applications courantes ainsi que du multimédia.

Langues

  •  Une excellente maîtrise du Français;
  • La connaissance de l’Anglais est également un atout.

La mission sera conduite par un consultant national de haut niveau spécialiste des questions de développement et de la planification stratégique.

Les dossiers des soumissionnaires comprendront :

  • Une lettre de motivation;
  • Un formulaire P-11;
  • Une approche méthodologique
  • Les copies du/ des diplômes.
  • Une offre financière détaillée conformément aux lignes ci-dessous (Honoraire (Quantité, PU, Prix total); toutes autres dépenses pertinentes, si applicable)

NB : Toute soumission non accompagnée des pièces ci-dessus classées dans l’ordre indiqué et non conforme au modèle exigé sera rejetée. Le système de numérotation utilisé dans la proposition du Soumissionnaire doit obligatoirement correspondre à celui utilisé dans le corps du Document d’invitation à soumissionner.

Les prestataires seront évalués selon la méthode suivante :

Le contrat sera adjudiqué au prestataire individuel dont la proposition aura été évaluée comme étant:

  • Conforme; et
  • Ayant reçu la notation la plus élevée au terme de l’évaluation technique.
  • Formation (BAC+5 Economie, planification, sciences sociales, management, sciences politiques, ingénierie ou discipline similaire) (20 points);
  • Compétences avérées en analyse économique, planification stratégique et études prospectives  (30 points);
  • Expérience en analyse de la fragilité/vulnérabilité en Afrique et/ou dans d’autres pays en développement  (20 points);
  • Expérience pertinente en formulation de plans de développement, de préférence dans les pays d’Afrique francophones  (25 points);
  • Autres langues que le français (anglais ; ..)  (5  points);

Seront jugées qualifiées, les propositions techniques qui obtiendront 70% au moins de la note maximale de 100 point .

Les propositions financières:

Le/la Consultant (e) fait sa proposition financière suivant le Tableau des coûts. Il doit proposer un montant forfaitaire et présenter dans le Tableau des coûts la ventilation de ce montant forfaitaire.

Dans une deuxième étape du processus d’évaluation, les enveloppes financières seront ouvertes et les offres financières comparées ; une note financière sera calculée pour chaque proposition sur la base de la formule :

Note financière A = [(Offre financière la moins disante)/Offre financière de A] x 30

Le/la Consultant (e) avec le cumul de notes (Technique pondérée + Financière) le plus élevé sera retenu pour le contrat.

Les dossiers  peuvent être envoyés aussi  à l’adresse suivante :  offres.gn@undp.org.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.