Mali

World Food Programme recrute 01 Consultant national en santé et nutrition scolaires

World Food Programme recrute 01 Consultant national en santé et nutrition scolaires

 

World Food Programme

Bamako, Mali
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
Opportunités de carrière : Consultant national en santé et nutrition scolaires (124982)
TITRE DU POSTE: Consultant national en santé et nutrition scolaires
TYPE DE CONTRAT : Contrat de service spécial (SSA)
DUREE : 30 jours ouvrables
LIEU DE SERVICE (ville, pays) : Bamako
UNITE/DIVISION : Programme
DATE D’OUVERTURE : 11 /09/2020
DATE DE CLOTURE : 18/09/2020
CONTEXTE ET OBJET DE LA MISSION:
Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a lancé en 2020 sa stratégie mondiale d’alimentation scolaire. Ce document présente la vision de l’organisation pour sa collaboration avec les gouvernements et les partenaires afin de garantir que tous les enfants d’âge scolaire peuvent avoir accès à des repas scolaires de bonne qualité avec un paquet intégré de services de santé et de nutrition. La stratégie indique aux gouvernements, aux partenaires et aux sous-bureaux du PAM dans le monde entier ce qu’il faut planifier pour les dix prochaines années, les priorités et les rôles du PAM, et comment l’organisation change sa façon de travailler pour fournir un meilleur appui aux gouvernements et aux enfants.
La première phase de mise en œuvre de la stratégie d’alimentation scolaire du PAM au niveau régional comprenait l’élaboration de notes conceptuelles stratégiques régionales, établissement des priorités, des axes de travail et méthodologies. Dans la deuxième phase, le Bureau régional de Dakar (RBD) élaborera avec les bureaux de pays (BP) du PAM dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, un Plan de mise en œuvre du Bureau régional (RBIP) pour les cinq (5) prochaines années.
Pour cette nouvelle phase, des consultations nationales auraient dû avoir lieu avec les gouvernements et les parties prenantes concernées pour discuter de la vision, des plans, des cibles, des objectifs, des priorités, des budgets, de l’appui et du rôle attendus du PAM pour la santé et la nutrition scolaires. En raison de la distanciation physique et des restrictions de voyage liées au COVID-19, les consultations nationales avec les gouvernements et les autres partenaires ne peuvent pas être pleinement entreprises et seront partiellement menées à travers de consultations à distance avec les parties prenantes nationales. Dans le cadre de ce processus, les bureaux de pays ont la possibilité de recruter localement un spécialiste/expert national pour les aider à rassembler les informations et les données nécessaires pour développer le RBIP. Le consultant mènera à la fois une collecte de données primaires auprès des principales parties prenantes nationales et du personnel du PAM, avec des entretiens et des discussions de groupe, à l’aide d’outils spécifiques de collecte de données développés par le Bureau Régional et élaborera une note conceptuelle nationale, qui mettra en exergue les plans, cibles, attentes, etc. des gouvernements, et toute autre information pertinente du PAM et de ses partenaires, tout ceci valide par les Bureaux de pays .
Les résultats de ce processus de consultation nationale et les informations générées par le consultant aideront le PAM, à produire des concepts et des plans fondées sur des données factuelles, dans la prise de décisions et la hiérarchisation des axes de travail de la stratégie d’alimentation scolaire et des plans connexes pour développer le plan régional de mise en œuvre (RBIP), sur basé sur des données factuelles des pays.
ROLE DU CONSULTANT
Le bureau de pays du PAM est à la recherche d’un consultant pour soutenir l’application des principaux instruments de collecte de données pour la recherche qualitative (enquête) et quantitative (questionnaire), leur analyse relative et la rédaction d’une note conceptuelle nationale pour contribuer au RBIP. Le travail devrait se dérouler entre mi-septembre 2020 et fin octobre 2020. Le consultant travaillera sous la supervision et la direction générales du Chef de Programme du bureau de pays et sous la direction technique du point focal/responsable du programme d’alimentation scolaire du bureau de pays. L’équipe de l’unité Alimentation Scolaire du Bureau Régional et celle du Centre d’excellence du Brésil qui développent le RBIP, seront disponibles pour fournir des conseils, si nécessaire.
Questions et sujets clés auxquelles il faudra répondre après la consultation avec les gouvernements et les autres parties prenantes au niveau national, l’équipe de direction des bureaux de pays du PAM et les unités concernées du bureau de pays, à savoir (les questions détaillées sur les points ci-dessous figureront dans les instruments de collecte de données):
– Vision nationale de la santé et de la nutrition scolaires et de l’alimentation scolaire : Quelle est la vision du gouvernement pour l’alimentation scolaire pour 2025 et 2030? Qu’est-ce que le pays veut atteindre par rapport au programme? Comment le programme est-il lié aux objectifs de développement plus larges du pays?
– Objectifs et plans: quels sont les objectifs nationaux du gouvernement à l’horizon 2025 et à l’horizon 2030? Ceux-ci peuvent inclure: le nombre d’enfants à atteindre et/ou le budget prévisionnel qui devrait être alloué à cet effet. À quoi les gouvernements s’attendent-ils par rapport à l’action du PAM pour les cinq et dix prochaines années?
– Financement, plaidoyer et partenariats: Comment le bureau de pays et le gouvernement envisagent-ils de conjointement aborder les bailleurs de fonds au niveau local pour plaider pour un financement accru des programmes? Quels partenariats stratégiques, stratégies ou plans nationaux de plaidoyer et de collecte de fonds sont envisagés?
– Soutien opérationnel et renforcement de la qualité des programmes: Quels sont les principaux défis et lacunes des programmes? Comment le PAM, le gouvernement et les acteurs peuvent-ils envisager d’améliorer la qualité du programme d’alimentation scolaire et la santé et la nutrition des écoliers? (par exemple, améliorer la valeur nutritionnelle, assurer la livraison de repas tous les jours de l’année scolaire, relier le programme à l’agriculture, les filets de sécurité nationaux et les systèmes de protection sociale, les interventions sanitaires et nutritionnelles, etc.)
– Lien avec les objectifs sectoriels et nationaux: Comment le gouvernement voit-il le lien entre la santé scolaire et la nutrition/l’alimentation scolaire et les objectifs du secteur de l’éducation dans les situations d’urgence, ou les objectifs de protection sociale, d’agriculture ou de santé? Quelles sont les opportunités d’influer sur les plans sectoriels pour inclure ce domaine? De quel soutien les acteurs nationaux pourraient-ils avoir besoin de la part du PAM et de ses partenaires?
– Assistance requise de la part des partenaires: De quoi le gouvernement a-t-il besoin (appui stratégique, opérationnel ou programmatique) du PAM et des autres partenaires? Quel type d’expertise, d’assistance, d’outils et d’analyse sont nécessaires?
– Extension, transition et transfert: Quelles mesures concrètes ou quels engagements les gouvernements envisagent-ils dans les 5 à 10 prochaines années en termes de renforcement des programmes d’alimentation scolaire et de leur couverture, d’augmentation du budget national pour la santé et la nutrition scolaires, en termes de transition et de transfert, etc.? Quels domaines spécifiques du programme (stratégique, programmatique et opérationnel) auront besoin de plus d’attention et de soutien dans les années à venir?
Principales responsabilités et tâches:
Les principales tâches et fonctions du consultant sont les suivantes:
1. Passer en revue la série d’instruments de collecte de données primaires pour la recherche qualitative et quantitative élaborés par le PAM et les adapter aux besoins du pays avec l’équipe du bureau de pays, si nécessaire;
2. Effectuer et suivre l’administration rapide et approfondie des questionnaires et des enquêtes aux collègues du gouvernement national, aux partenaires, au personnel clé désigné par le bureau de pays, pour assurer la validation des données collectées et la participation des gouvernements hôtes;
3. Coordonner les entretiens individuels et de groupe avec les parties prenantes nationales concernées (gouvernement et partenaires clés au sein et en dehors du PAM);
4. Générer une analyse cohérente basée sur les données et informations collectées;
5. Rédiger la note conceptuelle du pays sur la base des modèles fournis par le RBD et les bureaux de pays avec une analyse cohérente et factuelle nécessaire pour alimenter le RBIP.
En raison des restrictions de voyage liées à la COVID-19, les tâches exigeront que le consultant, avec le soutien du Bureau de Pays, dirige le processus de collecte de données et de consultation. Le bureau de pays facilitera la communication et supervisera les interactions avec les collègues du gouvernement et autres parties prenantes clés.
QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE REQUISES:
Éducation:
Diplôme universitaire supérieur en économie, agriculture, gouvernance publique, administration publique, développement international, relations internationales, politique sociale, méthodes de recherche sociale ou autre domaine pertinent pour l’aide au développement international, ou diplôme universitaire de premier cycle avec des années supplémentaires d’expérience de travail connexe et / ou formations /certificats.
Expérience :
Un minimum de 5 (Cinq) années d’expérience pertinente de travail avec le monde universitaire ou les gouvernements sur la recherche ou le développement de filets de sécurité à grande échelle (c’est-à-dire les programmes d’alimentation scolaire ou le développement rural).
Expérience dans l’élaboration et de la mise en œuvre de la collecte de données primaires.
Expérience dans la réalisation et de la présentation de travaux analytiques.
Expérience dans l’établissement de contacts et la liaison avec des représentants du gouvernement, des parties prenantes locales, des coopératives de petits exploitants agricoles, des organisations, des entreprises, entre autres.
Expérience pertinente dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Connaissances et compétences :
Compréhension de la dynamique de la recherche et des modalités des interventions de programmes sociaux aux niveaux national, provincial et municipal.
Compréhension de l’Agenda 2030 et connaissances de base sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Connaissance des modèles, concepts et principes efficaces de gestion des connaissances.
Compétences avérées en matière de collecte de données de qualité et de rédaction analytique, y compris l’analyse et la consolidation d’informations quantitatives et qualitatives pour comprendre les capacités nationales dans un large éventail de domaines politiques et de programmes et l’identification des lacunes et besoins.
Langues
Maîtrise du français écrit et parlé, la connaissance de l’anglais serait un atout
Les candidatures féminines sont vivement encouragées

POSTULER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :