Niger

UNICEF Niger recruits 01 Health & Nutrition Officer

UNICEF Niger recruits 01 Health & Nutrition Officer

UNICEF

Agadez, Niger
Health & Nutrition Officer, NOB, Agadez, Niger #128438 (Temporaire: 364 Jours)
Job no: 571793
Contract type: Temporary Appointment
Duty Station: Agadez
Level: NO-2
Location: Niger
Categories: Health and Nutrition
UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.
Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.
Et nous n’abandonnons jamais.
Pour chaque enfant, de l’espoir.
En dépit des progrès réalisés par le Niger, la situation sanitaire et nutritionnelle reste préoccupante. En 2021, les taux de mortalité infantile et taux de mortalité infanto-juvénile s’établissaient respectivement à 45,6 et 77,5 pour 1 000 naissances vivantes. La couverture en vaccination de trois doses contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche chez les enfants de moins d’un an était de 81 % en 2020. Les enfants décèdent surtout de problèmes à la naissance, du paludisme, de maladies diarrhéiques et d’infections respiratoires. En 2020, le taux de prévalence du VIH/Sida se situait à 0,2 % chez les personnes âgées de 15 à 49 ans, tandis que le taux de transmission mère-enfant du VIH était de 27 %.
En 2021, la prévalence du retard de croissance chez les enfants âgés de moins de 5 ans était de 43,5 % tandis que celle de l’émaciation s’élevait à 12,5 %. Environ 72 % des enfants âgés de moins de 5 ans et 59 % des femmes en âge de procréer souffrent d’anémie et 76 % des enfants âgés de 6 à 23 mois ne bénéficient pas des cinq groupes d’aliments quotidiens. Seulement 28 % sont allaités exclusivement jusqu’à six mois.
Au niveau de la région d’Agadez, le taux de couverture sanitaire s’établi à 66% et le taux d’accouchements assistés par un personnel de santé qualifié à 51.6% en 2023 (statistiques DRSP Agadez). Selon l’enquête SMART 2022, la région enregistre un taux de prévalence de la malnutrition aigüe de11,5% et seulement 9,70% des enfants âgés de 0 à 5 mois sont exclusivement allaités au sein (statistiques DRSP Agadez). Seulement 49,6% de la population a accès aux services basics d’eau potable en 2020 (source PDR Agadez). En outre, des disparités importantes d’accès aux services de santé et de nutrition sont observées en défaveur des zones rurales/nomades et des milliers de personnes en mobilité (migrants, réfugiés et demandeurs d’asile) qui subissent une crise migratoire, principalement dans les zones urbaines et au niveau des frontières avec l’Algérie et la Lybie.
Cette situation est imputable au manque de centres de santé, à leur répartition géographique inéquitable et à leurs faibles dotations en équipements, personnel qualifié, la prise en charge inadéquate des cas de malnutrition et de maladies, l’accès insuffisant aux aliments nutritifs et à
l’eau et l’assainissement, les grossesses rapprochées, les difficultés associées à la gouvernance du secteur, le manque récurrent d’investissements nationaux et la méconnaissance par les parents des bonnes pratiques de santé et de nutrition, l’insécurité croissante et la pauvreté généralisée.
Conformément aux priorités nationales du Niger, l’UNICEF, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque mondiale (BM), le Fonds des Nations Unies pour la population et Gavi, l’Alliance du Vaccin, le Programme alimentaire mondial, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), contribuera à la mise en place de la couverture sanitaire universelle ainsi qu’à la réduction des taux de malnutrition chronique et aiguë.
Le programme appuiera la révision des mécanismes budgétaires pour favoriser les programmes de santé et de nutrition destinés aux enfants et adolescents ; la lutte et prévention contre la malnutrition et l’amélioration du taux d’allaitement exclusif des enfants âgés de moins de 6 mois ; le renforcement des capacités en planification stratégique, coordination intersectorielle et supervision et le renforcement de la coordination intersectorielle (nutrition-santé-eau-assainissement)
L’UNICEF contribuera au renforcement des capacités nationales en préparation et réponse aux urgences sanitaires et nutritionnelles à travers l’amélioration des systèmes de surveillance et d’alerte, et de gestion des stocks de sécurité.
C’est dans ce cadre que l’UNICEF cherche à recruter un Administrateur en Santé et Nutrtion  (Health and Nutrition Officer) au titre de la région d’Agadez.
Comment est-ce que vous pouvez faire une différence ?
Sous la supervision hiérarchique du Chef de Bureau de zone Agadez et la responsabilité technique des Chefs de section Santé et Nutrition, l’Administrateur Santé et Nutrition (Health and Nutrition Officer) aura pour principales responsabilités d’apporter une assistance technique, opérationnelle et administrative professionnelle tout au long du processus de programmation des programmes / projets de Santé et Nutrition au sein du programme de pays, de la planification du développement à la livraison des résultats au niveau de la région d’Agadez.
De façon spécifique, il/elle est chargé de :
Contribuer à la préparation et à la mise à jour d’analyses de situation dans le(s) secteur(s) de la santé et de la nutrition afin d’assurer la disponibilité en temps opportun de données exhaustives et à jour sur la santé maternelle, néonatale et infantile ainsi que la nutrition maternelle et infantile ;
Participer aux discussions stratégiques sur la planification des programmes/projets de santé et de nutrition ;
Participer aux processus de suivi et évaluation, aux revues de programmes et aux revues annuelles avec les représentants du gouvernement et autres interlocuteurs afin d’évaluer les progrès et de déterminer les mesures/interventions requises pour obtenir de meilleurs résultats ;
Assurer un suivi actif des programmes/projets à travers des visites de terrain, des enquêtes et/ou des échanges d’informations avec les partenaires/parties prenantes pour évaluer les progrès réalisés, identifier les goulots d’étranglement et les problèmes potentiels et prendre des décisions en temps voulu dans le but de résoudre les problèmes ;
Soutenir les homologues gouvernementaux dans l’amélioration et la mise à l’échelles des interventions de santé maternelle, néonatale et infantile grâce à des approches de renforcement de système au niveau des institutions sanitaires et au niveau communautaire;
Soutenir les homologues gouvernementaux dans la mise à l’échelle de la prévention des différentes formes de malnutrition grâce à des approches multi-systèmes et communautaires axées sur l’obtention de résultats, incluant le renforcement des systèmes de coordination, d’information et de la chaîne d’approvisionnement de tous les intrants santé et nutrition;
Soutenir les homologues gouvernementaux dans l’amélioration de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère à travers une approche axée sur le renforcement du système de santé soit dans les programmes d’urgence ou de développement;
Préparer des rapports de programmes/projets à l’intention de la direction, des donateurs et des partenaires afin de les tenir au courant de l’évolution du programme ;
Fournir des conseils techniques et un appui opérationnel aux interlocuteurs gouvernementaux, aux ONG partenaires, aux partenaires du système des Nations Unies et aux autres partenaires/donateurs des bureaux de pays sur l’interprétation, l’application et la compréhension des politiques, stratégies, processus de l’UNICEF et les bonnes pratiques et approches en matière de nutrition et identifier les pistes de complémentarité et de programmation conjointe avec les agences UN concernées par la Santé et la Nutrition notamment l’OMS, le PAM, la FAO et d’autres partenaires techniques et financiers ;
Participer à l’élaboration de programmes sur les initiatives de préparation aux crises et à la planification des plans de contingence d’urgence et/ou répondre aux situations d’urgence dans le pays ou dans les zones indiquées ;
Créer et entretenir des partenariats efficaces et étroits avec les interlocuteurs du secteur public, les parties prenantes nationales et les partenaires/donateurs/universités intervenant dans les domaines de la santé et de la nutrition ;
Se tenir informé, rechercher, comparer et mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de nutrition et des systèmes d’information ;
Organiser et mettre en œuvre des initiatives de renforcement des capacités afin d’améliorer les compétences des parties prenantes.
En tant que défenseur pour chaque enfant, vous devrez avoir …
•  Avoir au moins une licence en nutrition, santé publique, épidémiologie nutritionnelle, santé et nutrition mondiales/internationales, recherche sur la santé/nutrition, politiques publiques et/ou gestion, ou discipline scientifique liée à la santé est exigé.
• Avoir au moins deux (2) ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la nutrition, de la santé publique, de la recherche ou la planification et gestion dans les domaines pertinents de la nutrition maternelle et infantile.
• Expérience avérée dans la mise en œuvre et le suivi d’interventions de santé maternelle, néonatale et infantile dans les institutions sanitaires et au niveau communautaire.
• Expérience avérée dans la prévention de la malnutrition par le biais d’approches communautaires et multi-systèmes pour l’amélioration de l’alimentation des enfants et des femmes, y compris en situation d’urgence nutritionnelle
•  Expérience avérée dans la gestion de la malnutrition aiguë sévère, y compris la chaîne d’approvisionnement, le CMAM Surge et d’autres approches d’urgence.
• Une expérience pertinente dans l’élaboration/la gestion de programmes/projets de santé/nutrition dans toute agence ou organisation du système des Nations Unies est un atout.
• La maîtrise du français et une bonne connaissance de l’anglais sont exigées. La connaissance d’une langue locale est un atout.
Pour chaque enfant, vous démontrez …
Les Valeurs Fondamentales de l’UNICEF qui sont la Bienveillance, le Respect, l’Intégrité, la Confiance, la Responsabilité et la Durabilité (CRITAS) renforce tout ce que nous faisons et comment nous le faisons. Découvrez notre charte des valeurs dans le lien : https://uni.cf/UNICEFValues
Les compétences de base :
Établir et entretenir des partenariats (1) ;
Cultiver la conscience de soi et démontrer un sens de l’éthique (1) ;
S’atteler à obtenir des résultats tangibles (1)
Innover et adopter le changement (1) ;
Gérer l’ambiguïté et la complexité (1) ;
Penser et agir de manière stratégique (1) ;
Travailler de façon collaborative avec les autres (1).
Au cours du processus de recrutement, nous évaluons les candidats suivant le cadre de compétences. Veuillez-vous familiariser avec notre cadre de compétence et ses différents niveaux dans le lien: competency framework here.
Localisation et durée du contrat
Le contrat est d’une durée temporaire de 364 Jours. Le/la candidat(e) recruté(e) sera basé(e) à Agadez.
Rémunération
Le poste est classé dans la catégorie des Professionnels Nationaux (NO) au grade NOB de la grille de rémunération du Système des Nations Unies.
L’UNICEF s’engage à promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats sans distinction de sexe, de nationalité, de religion et d’origine ethnique, y compris les personnes vivant avec handicap, à postuler pour faire partie de l’organisation.
Nous offrons un large éventail d’avantages à notre personnel, y compris le congé parental payé, pauses pour allaitement, et des aménagement raisonnables pour les personnes vivant avec handicap. UNICEF encourage vivement le recours à des modalités de travail flexibles.
L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être amenés à fournir des informations supplémentaires afin de procéder à une vérification des antécédents.
Remarques :
L’engagement actif de l’UNICEF en faveur de la diversité et de l’inclusion est essentiel pour obtenir les meilleurs résultats pour les enfants. Pour ce poste, les candidatures féminines éligibles et qualifiées sont encourager à postuler.
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.
Les nominations au sein de l’UNICEF sont soumises à une autorisation médicale.
Les nominations peuvent également être soumis à des exigences d’inoculation (vaccination), notamment contre le SRAS-CoV-2 (COVID). Les employés du gouvernement qui sont considérés pour les postes au sein de l’UNICEF sont tenus de démissionner de leur gouvernement avant d’accepter une affectation avec UNICEF. L’UNICEF se réserve le droit de retirer une offre de poste, sans compensation, si le visa ou l’autorisation médicale n’est pas obtenue, ou si les conditions nécessaires pour la vaccination ne sont pas remplies dans un délai raisonnable pour quelque raison que ce soit.
Advertised: 07 May 2024 W. Central Africa Standard Time
Deadline: 14 May 2024 W. Central Africa Standard Time

Postuler

Laisser un Commentaire