Gabon

UNESCO recrute 01 Coordinateur de projet PBF

UNESCO recrute 01 Coordinateur de projet PBF « RÉGIONS TRANSFRONTALIÈRES DU GABON, CAMEROUN ET TCHAD »

UNESCO

Libreville, Gabon
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

COORDINATEUR/TRICE PROJET PBF « RÉGIONS TRANSFRONTALIÈRES DU GABON, CAMEROUN ET TCHAD »
Numéro du poste : YAO/SHS/048/2020/PA
Classe : P-3
Secteur de tutelle : Secteur des sciences sociales et humaines (SHS)
Lieu d’affectation: Libreville
Famille d’emplois: Sciences sociales et humaines
Type de contrat : Engagements au titre d’un projet
Durée du contrat : 1 année
Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes
Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 28-AOU-2020
Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme
Durée initiale du contrat : 1 an avec possibilité de prolongation sous réserve de performances satisfaisantes et de disponibilité des fonds.
RESUME DES FONCTIONS DU POSTEDans le cadre de la mise en œuvre du projet « Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad » financé par le Fonds de Consolidation des Nations Unies (PBF), il est prévu le recrutement d’un/e Coordonnateur/trice qui aura pour mission principale de veiller à la planification, la coordination, la mise en œuvre et le suivi du projet sur les trois pays.
Il/elle sera placé(e) sous l’autorité générale du Directeur du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale basé à Yaoundé et la supervision du Chef de Bureau de l’UNESCO à Libreville au sein de la cellule de gestion du projet à Oyem (Gabon). Il/Elle travaillera en étroite collaboration avec les bureaux des agences récipiendaires dans les trois pays, y compris dans les régions frontalières concernées par le projet, le Secrétariat PBF et l’équipe des Bureaux des Coordinatrices et Coordonnateur Résidents et en particulier avec les Conseillères en Paix et Développement (PDA) des trois pays.
Le/la Coordonnateur/trice contribuera à la supervision stratégique du projet à travers les fonctions ci-après :
Assurance qualité et suivi du projet :Etre responsable de la coordination et mise en œuvre du Projet au quotidien dans les zones cibles ;
Assurer la cohérence et la qualité des composantes du projet dans sa mise en œuvre ;Assurer le caractère transfrontalier des activités tout au long de la mise en œuvre du programme ;Elaborer, en concertation avec les points focaux des trois pays, un Plan de Travail Annuel (PTA), ainsi que des plans de travail trimestriels et mensuels détaillés ;Consolider les rapports d’activités du programme tels que dans les documents de projet ; Assurer le suivi et le contrôle du déboursement des fonds mis à disposition dans le cadre de l’exécution des programmes de terrain ;S’assurer de l’exigence de durabilité des interventions (nexus humanitaire/développement/ consolidation de la paix) et du respect des principes et standards humanitaires ;Veiller au respect de la Charte de Conduite de tous les membres, employés, contractuels, volontaires et bénéficiaires du projet ;Contribuer au rapport stratégique annuel sur l’état de la consolidation de la paix dans le pays et au rapport du Secrétaire Général sur la consolidation de la paix en lien avec la PDA.
Coordination de la Cellule de gestion et des activités sur le terrain :Veiller à la mise en place d’un bon cadre de partenariat et de partage de l’information avec tous les acteurs et au bon déroulement et coordination de toutes les activités du projet ;
Coordonner la mise en œuvre de toutes les activités du projet dans les trois pays, y compris avec ONUDC et avec les autres partenaires (CEEAC, WPDI, PAYNCoP, etc.) ;Superviser l’équipe de la cellule de gestion et renforcer son expertise en matière de consolidation de la paix, de la prévention des conflits et de promotion de la cohésion sociale ;Fournir régulièrement un soutien technique et des conseils aux équipes de terrain qu’il/elle supervise dans la mise en œuvre de la stratégie d’intervention ;Elaborer des protocoles d’accords et contrats d’exécution des activités par les différents partenaires ;Proposer un plan d’acquisition des équipements ou d’intrants indispensables à la bonne exécution du projet ;Suivre et contrôler la distribution des intrants, leur utilisation effective et l’encadrement des bénéficiaires par les partenaires ;Assurer l’interface avec les trois bureaux des RC et les Agences de mise en œuvre à travers des échanges réguliers et rendre compte aux parties impliquées dans la mise en œuvre ; assurer la liaison entre le gouvernement, ONG, les agences récipiendaires et la société civile pour une mise en œuvre efficace des projets ;Appuyer les bureaux des RC pour la dissémination des résultats du projet PBF.
Appui aux mécanismes de Gouvernance du projet et à la coordination inter-agences :Préparer et organiser les réunions du Comité d’Orientation et de Concertation Transfrontalier ;
Assurer le gestion du contrôle (control management) du projet et proposer des actions d’orientation stratégique et si nécessaire correctives du projet au Comité de Pilotage a temps, sur la base du suivi continue des activités sur le terrain ;Appuyer la coordination de l’ensemble des Partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de la consolidation de la paix, dans le cadre et en partenariat avec le projet ;Mettre en place un système de gestion des connaissances et de leçons apprises sur la base des résultats des différents projets.
Alignement stratégique et appui à la mobilisation des ressources :Assurer le suivi et le contrôle financier des fonds mis à disposition dans le cadre de l’exécution des programmes de terrain ;
Mobiliser des ressources pour la mise à échelle du présent projet ;Veiller à l’alignement du projet avec le Plan prioritaire et des autres interventions en cours ou prévues, afin d’éviter les duplications et de favoriser la convergence et la complémentarité des actions ; contribuer à la formulation de nouvelles propositions de projets et programmes susceptibles d’être financés par le PBF.
Communication et Visibilité :Coordonner l’élaboration d’un Plan de communication du projet ;
Superviser l’élaboration des outils de communication et de visibilité du projet, des résultats, du bailleur, de la documentation et publication des bonnes pratiques ;Signaler à l’équipe visibilité toute initiative, résultat, bonne pratique qui méritent une attention particulière dans le cadre de la visibilité du projet.
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)Communication (F)Responsabilité (F)Innovation (F)Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)Planification et organisation (F)Culture du résultat (F)Travail en équipe (F)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.
QUALIFICATIONS REQUISES
EducationDiplôme universitaire de niveau Master ou équivalent en Gestion de programmes de développement/humanitaires, Sciences Humaines et Sociales, Développement international, Sciences politiques ou toute autre discipline équivalente.

Expérience ProfessionnelleExpérience professionnelle de 4 ans minimum, dont au moins 2 dans l’analyse et la gestion des conflits ; 
Expérience avérée dans la gestion de programmes et de l’approche axée sur les résultats ;Expérience dans la gestion de programmes sensibles au genre et l’intégration de la dimension genre dans la programmation ; Expérience dans la conduite des consultations avec le gouvernement et les donateurs ; Expérience en suivi et évaluation des projets.
Savoir-faire et compétencesExcellentes compétences en communication orale et écrite avec des interlocuteurs de haut niveau pour faciliter la liaison avec le gouvernement et les organisations internationales ;
Capacité à assurer des responsabilités au sein d’une équipe. Capacités avérées d’écoute et d’encadrement et à soutenir les autres membres du personnel.Capacité à travailler en équipe et au sein d’équipes multiculturelles et multisectorielles ; Capacité à travailler de manière autonome et sous pression pour atteindre les objectifs dans les temps et être capable de prendre des initiatives.
LanguesExcellent maîtrise du français (parlé et écrit) et bonne connaissance de l’anglais.

QUALIFICATIONS SOUHAITEESExpérience Professionnelle
Expérience professionnelle acquise au niveau international ;
Expérience au sein des Nations Unies ;Expérience dans l’analyse et la gestion des conflits liés aux ressources naturelles, à la gestion de la transhumance transfrontalière, ou la prévention des trafics illicites ;Expérience dans la communication, en particulier les réseaux sociaux.
Savoir-faire et compétencesConnaissance de la problématique de consolidation de la paix dans les zones frontières d’au moins un des trois pays ;
Maîtrise des notions de droits de l’Homme, de genre, de renforcement du rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix ;Connaissance des procédures du PBF et des Nations Unies ;Dynamisme, esprit d’initiative et goût d’acquérir de nouvelles connaissances ; Compétences informatiques (MS Word, Excel, Powerpoint, systèmes de base de données, Outlook, etc.).
SALAIRES ET INDEMNITESLes traitements de l’UNESCO se composent d’un traitement de base et d’autres prestations pouvant inclure, le cas échéant: 30 jours de congé annuel, allocations pour charge de famille, assurance maladie, régime de retraite, etc.
Pour plus de précisions sur les salaires et indemnités, veuillez consulter le site Web de la CFPI et le site Web Carrières de l’UNESCO .
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENTVeuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.  
L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.
Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.
L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux. L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.POSTULER

[subscribe]

Laisser un commentaire