France

UNESCO recruits 01 Staff Professional

UNESCO recruits 01 Staff Professional

UNESCO

Paris, France
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

STAFF PROFESSIONAL
Numéro du poste : SC 250
Classe : D-1
Secteur de tutelle : Secteur des sciences exactes et naturelles (SC)
Lieu d’affectation: Paris
Famille d’emplois: Sciences exactes et naturelles
Type de contrat : Engagement de durée définie
Durée du contrat : 2 années
Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes
Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 13-OCT-2020
Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme
APERCU DES FONCTIONS DU POSTE La Division des sciences de l’eau se compose de trois sections :Section des systèmes hydrologiques et de la rareté de l’eau ;Section des systèmes d’eaux souterraines et des établissements humains ;Section de l’écohydrologie, de la qualité de l’eau et de l’éducation relative à l’eau.
La Division est en charge du Programme hydrologique intergouvernemental (PHI) de l’UNESCO, un programme intergouvernemental dédié à la recherche et à l’éducation concernant l’eau douce, ainsi que de son secrétariat, et coopère avec le Programme mondial de l’UNESCO pour l’évaluation des ressources en eau (WWAP). Elle a pour vocation d’aider les États membres aux niveaux national, régional et mondial à promouvoir la science et à développer leurs capacités pour une gestion durable des ressources en eau douce. Elle coordonne des programmes scientifiques relatifs à l’eau douce en vue de la mise en œuvre de la stratégie à moyen terme de l’UNESCO, du Programme et budget (C/5) de l’UNESCO, et du plan stratégique du PHI, conformément aux engagements internationaux relatifs à l’eau, tels que le Programme 2030, en particulier l’ODD 6, l’Accord de Paris, le Cadre d’action de Sendai et le Nouveau Programme pour les villes, l’accent étant mis sur les deux priorités globales de l’UNESCO : l’Afrique et l’Égalité des genres.  
Sous la direction générale et la supervision de la Sous-Directrice générale pour les sciences exactes et naturelles (ADG/SC), et sur la base du principe de délégation des pouvoirs, le/la titulaire dirigera la Division des sciences de l’eau de telle sorte à assurer une planification, une gestion et une mise en œuvre efficaces des programmes de l’UNESCO relatifs à l’eau douce. Il/elle supervisera les chefs des trois sections et assurera la coordination avec les unités de l’UNESCO situées hors Siège. Le/la titulaire exercera les fonctions de Secrétaire du Programme hydrologique intergouvernemental. En tant que membre important de l’Équipe de direction du Secteur, il/elle conseillera l’ADG/SC sur les questions stratégiques, techniques, opérationnelles, budgétaires et de ressources humaines, et fournira des directives et des orientations stratégiques au PHI de l’UNESCO pour garantir l’efficacité des mécanismes et des procédures de coopération au sein de l’UNESCO et du système des Nations Unies. En outre, il/elle sera responsable de la coordination avec la famille de l’eau et l’eau douce de l’UNESCO.
Le/la titulaire s’acquittera plus particulièrement des tâches suivantes :Exercer les fonctions de Directeur/Directrice de la Division des sciences de l’eau et de Secrétaire du Programme hydrologique international, assurer la direction intellectuelle, stratégique et opérationnelle de l’exécution des programmes liés à l’eau douce ; veiller à ce que les activités du PHI, notamment celles accomplies par la famille de l’eau de l’UNESCO, soient conformes au programme relatif à l’eau douce défini par les États membres de l’UNESCO dans le cadre des plans d’action stratégiques du PHI ; soutenir et faciliter la Phase IX du PHI (2022 2029) et les phases ultérieures.
Développer la collaboration au sein du réseau des centres et chaires relatifs à l’eau ainsi qu’avec des partenaires/membres des différents réseaux et initiatives du PHI ; définir et mettre en place de nouvelles activités d’importance stratégique ; concevoir et appliquer des plans exhaustifs visant à renforcer la coordination de l’ensemble des activités liées à l’eau douce conformément aux instructions données par la Conférence générale, le Conseil exécutif et la Directrice générale de l’UNESCO.Assurer la coordination et la coopération avec d’autres institutions du système des Nations Unies, en particulier dans des cadres tels que celui d’ONU-Eau, et fournir des contributions en réponse à toutes les demandes de rapports à l’échelle de l’UNESCO et de l’ensemble du système des Nations Unies.Apporter une contribution stratégique à l’élaboration de la stratégie à moyen terme de huit ans et des programmes et budgets biennaux de l’UNESCO, conformément aux engagements internationaux tels que le Programme 2030, le Cadre d’action de Sendai, l’Accord de Paris et le Nouveau Programme pour les villes, ainsi qu’aux recommandations des organes directeurs du PHI.Exercer  les fonctions de Secrétaire du Programme hydrologique international (PHI) : superviser la préparation des réunions du Conseil intergouvernemental du PHI, de ses comités et de son Bureau, assurer le secrétariat de ces réunions et, le cas échéant, y représenter la Directrice générale.Établir et entretenir de bonnes relations avec les États membres pour encourager leur participation aux activités et, en particulier, assurer la liaison avec les comités nationaux du PHI et développer les échanges d’informations entre ces comités.Rechercher et créer des occasions de mobiliser des ressources et s’efforcer de mobiliser des fonds extrabudgétaires en concertation avec les collègues du Secteur SC des bureaux hors Siège ; élaborer des propositions judicieuses de mobilisation de fonds auprès des gouvernements et du secteur privé et assurer la participation de l’UNESCO à la conception et à l’exécution de projets/d’activités bénéficiant de mécanismes financiers internationaux, régionaux et nationaux de premier plan.Gérer les ressources humaines et financières de la Division, notamment assurer l’encadrement du personnel, lui fournir des informations régulières sur ses performances, lui proposer un accompagnement et veiller à son bien-être. Mettre en place et maintenir des moyens de communication efficaces avec le personnel de la Division et créer des mécanismes permettant de renforcer, d’améliorer et d’encourager le travail d’équipe et la cohésion dans un environnement complexe aux priorités changeantes. Promouvoir de bonnes pratiques en matière de gestion du personnel.Responsabilité (F)Communication (F)Innovation (F)Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)Planification et organisation (F)Culture du résultat (F)Travail en équipe (F)Création de partenariats (M)Conduite et gestion du changement (M)Direction et autonomisation des collègues (M)Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)Suivi du comportement (M)Développement d’une réflexion stratégique (M)
QUALIFICATIONS REQUISES
FormationDiplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) dans l’une des disciplines relatives à l’eau douce et/ou aux sciences exactes et naturelles.

Expérience professionnelleAu minimum, 15 années d’expérience professionnelle à des postes de direction appropriés, assortis de responsabilités croissantes, au sein du système des Nations Unies ou d’autres institutions internationales, y compris une vaste expérience des problèmes de développement en rapport avec les domaines de compétence de l’UNESCO, au niveau national ou international.
Expérience avérée de la planification stratégique, de la gestion du changement et de la direction d’équipe.Expérience des activités de plaidoyer, de la mobilisation de ressources et de la création de partenariats.Spécialisation et/ou solide expérience dans le domaine des sciences exactes et naturelles, en particulier dans des domaines directement liés au poste, ainsi que dans le domaine de la recherche sur l’environnement, attestée par des publications et des documents scientifiques.Expérience dans le domaine des relations internationales et de la diplomatie, de la coopération multilatérale et/ou du développement.
Aptitudes/CompétencesConnaissance du mandat, de la vision, de l’orientation stratégique et des priorités de l’Organisation et adhésion à ceux-ci.
Bonne connaissance des programmes et politiques de l’UNESCO ainsi que des politiques et institutions internationales du développement.Aptitude démontrée à la planification stratégique et la gestion, notamment capacité de gérer des programmes d’envergure et des ressources financières importantes.Vaste connaissance des publications et documents consacrés aux questions relatives à l’eau et à l’environnement.Aptitude au leadership et sens poussé de l’objectivité et de l’intégrité professionnelle, tact, diplomatie et finesse politique.Capacité reconnue de travailler en collaboration et de tisser des relations avec divers groupes d’organisations et de particuliers, des institutions concernées, ainsi que des organisations intergouvernementales et non gouvernementales, notamment à travers des réseaux ; aptitude à participer efficacement à des négociations de haut niveau avec des partenaires internes et externes.Capacités d’analyse et d’organisation, notamment aptitude à établir des plans et des priorités, à les mettre en œuvre efficacement ainsi qu’à concevoir des plans de mise en œuvre.Aptitude à exercer un leadership intellectuel pour guider le personnel, et capacité de créer un climat de confiance, ainsi que de gérer, diriger et motiver un personnel nombreux et divers dans un environnement multiculturel, avec tact et dans le respect de la diversité.Excellent sens des relations humaines et aptitude à communiquer efficacement et de façon convaincante, à l’oral et à l’écrit, avec un public très divers et des médias d’information.Sens du discernement et aptitude à prendre des décisions.Aptitude à identifier les problèmes, objectifs, opportunités et risques stratégiques essentiels.
LanguesExcellente connaissance (à l’écrit et à l’oral) de l’anglais.

QUALIFICATIONS SOUHAITABLES
FormationDoctorat en sciences exactes et naturelles et autres diplômes ou formations de courte ou moyenne durée dans des disciplines pertinentes pour le poste.

Expérience professionnelleExpérience de la conduite d’un dialogue sur les politiques aux niveaux gouvernemental et non gouvernemental ou auprès des secteurs public et privé.
Expérience de la recherche et/ou de l’enseignement dans une université ou un centre de recherche.Expérience dans un lieu d’affectation autre que le Siège.
Skills/CompetenciesBonne connaissance du système des Nations Unies.

LanguesConnaissance du français.
Connaissance d’autres langues officielles de l’UNESCO (arabe, chinois, espagnol ou russe).
SALAIRES ET INDEMNITESLes traitements de l’UNESCO se composent d’un traitement de base et d’autres prestations pouvant inclure, le cas échéant: 30 jours de congé annuel, allocations pour charge de famille, assurance maladie, régime de retraite, etc.
Pour plus de précisions sur les salaires et indemnités, veuillez consulter le site Web de la CFPI et le site Web Carrières de l’UNESCO .
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENTVeuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.  
L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.
Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.
L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux. L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.POSTULER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :