Burundi

UNESCO recruits 01 National culture officer

UNESCO recruits 01 National culture officer

UNESCO

Bujumbura, Burundi
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

NATIONAL CULTURE OFFICER
Secteur de tutelle : Secteur de la culture (CLT)
Lieu d’affectation: Bujumbura
Catégorie d’emplois: Culture
Type de contrat : Contrat de Service
Grade : SB4 1
Durée du contrat : 8 Mois
Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes
Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 8 MAI 2022
Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme
RESUME DES FONCTIONS DU POSTE Sous l’autorité immédiate du directeur du bureau régional de l’UNESCO et la supervision directe du spécialiste du programme culture en collaboration avec d’autres spécialistes de la culture, le contractant sera chargé de fournir un soutien professionnel et technique, des recherches et des analyses, en mettant l’accent sur la perspective nationale du Burundi, au travail du Bureau régional et du secteur de la culture ainsi qu’aux activités et initiatives programmatiques multisectorielles et transnationales menées depuis son propre lieu d’affectation.
Dans ce cadre, le contractant devra :
Appui aux programmes et projets :Contribuer au développement, à la mise en œuvre et à la gestion des projets et programmes renforçant les capacités nationales, par la recherche, l’analyse préliminaire et la compilation d’informations de base ;
Participer à la conceptualisation, la conception, la planification, le développement, la coordination, le suivi et la mise en œuvre des stratégies culturelles du bureau extérieur et des programmes, projets et activités correspondants ;Identifier les points d’entrée de la culture et se concentrer sur les domaines relevant des priorités nationales, et proposer l’alignement de ces dernières sur les priorités de la culture, aux niveaux national et régional, notamment pour la promotion, la préservation et la sauvegarde du patrimoine matériel, immatériel et mobilier, ainsi que la promotion de la diversité des expressions culturelles ;Assurer l’alignement du programme sur les agendas 2030 et 2063 en s’appuyant sur les points d’entrée liés à la culture dans le cadre des dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable ;Établir des partenariats collaboratifs et influents avec les parties prenantes et renforcer la position et l’influence de l’UNESCO ;Fournir un soutien substantiel, logistique et administratif aux projets, consultations, réunions, initiatives de réseau et de partenariat, événements et missions ;Aider à faciliter des relations de travail étroites et des échanges avec les instituts nationaux, le ministère, la Commission nationale, les acteurs de la culture et les réseaux pour la conception, le développement et la mise en œuvre de projets et les rapports ;Vérifier les documents du projet et porter à l’attention du superviseur les problèmes de cohérence ou d’exhaustivité pour une action de suivi avec toutes les parties prenantes du projet et du programme ;Contribuer à la coordination des rapports au Secteur de la culture au siège, et/ou préparer des contributions aux documents pour le Conseil exécutif et la Conférence générale et les rapports et documents ad hoc des services concernés (internes) à l’UNESCO et aux équipes de pays, fonds et programmes, bailleurs de fonds et autres partenaires externes au développement ;Aider à la mise en œuvre des plans de travail du 41 C/5, aux discussions sur la formulation des politiques et à d’autres activités de groupe de réflexion ;Participer à la planification et à la mise en œuvre du Cadre de coopération pour le développement durable des Nations Unies (UNSDCF) et du bilan commun de pays, ainsi qu’à d’autres collaborations conjointes avec les partenaires de développement et les parties prenantes, en identifiant et / ou en concrétisant des opportunités de programmation / programme conjointes. Recherche et gestion des connaissances :  
Contribuer aux tâches d’information et de sensibilisation du public, rédaction, contribution aux médias sociaux, animation de points d’information ;Mettre à jour et maintenir les systèmes de gestion des connaissances pour garantir une documentation adéquate et accessible, y compris tous les projets et activités extrabudgétaires ;Télécharger sur les systèmes et plates-formes automatisés la mémoire institutionnelle de son propre bureau ;Analyser les meilleures pratiques, les tendances actuelles, les programmes et les problèmes spécifiques aux pays pour acquérir, élargir et accroître les connaissances et l’expertise technique/thématique ;Investir dans l’apprentissage personnel et professionnel dans le respect des nouvelles tendances et dans le maintien des connaissances et de l’expertise personnelles. Partenariat, mise en réseau et mobilisation des ressources :
Aider à établir des partenariats avec les parties prenantes, en particulier avec les autorités nationales, le secteur privé, la société civile, les ONG et les organismes de financement multilatéraux ;
Analyser et compiler des données de base pour des partenariats potentiels et des opportunités de collecte de fonds, et organiser des activités de sensibilisation, des briefings, des visites, des consultations, des réunions et d’autres activités de visibilité connexes ;Contribuer à la mobilisation des ressources pour le pays en contribuant à l’élaboration de notes conceptuelles et de propositions de projets sur la base de l’analyse de la situation et des évaluations des besoins et conformément aux priorités du 41 C/5 ;Compiler des informations pour la contribution du bureau extérieur à l’UNSDCF, au document de programme de pays , au plan d’action national et à d’autres exercices de planification nationale pertinents ; Assurer la liaison avec les collègues au sein du Secteur et d’autres secteurs, dans son propre bureau et dans d’autres bureaux hors Siège, au Siège, dans les instituts de catégorie I de la culture et les parties prenantes pour discuter des développements et archiver les informations sur les initiatives en matière de culture, les bases de référence et les mesures d’impact.
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)Responsabilité (F)Communication (F)Innovation (F)Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)Planification et organisation (F)Culture du résultat (F)Travail en équipe (F)Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)Création de partenariats (M)Direction et autonomisation des collègues (M)Développement d’une réflexion stratégique (M)Gestion de la performance professionnelle (M)Professionnalisme (F)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.
QUALIFICATIONS REQUISES Éducation • Diplôme universitaire supérieur (Masters ou diplôme équivalent) dans le domaine de la culture, des sciences sociales, du développement, de la gestion de la culture ou dans un domaine connexe. 
 Expérience professionnelle • Un minimum de 2 ans d’expérience pertinente à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans le domaine de la culture, des politiques et stratégies culturelles et/ou d’autres domaines connexes, au niveau national et/ou sous-régional ;• Expérience dans le développement, la mise en œuvre, la gestion et l’évaluation de projets/programmes dans le domaine de la culture.
Aptitudes et compétences• Excellentes compétences en coordination et en relations interpersonnelles;• Compétences managériales et organisationnelles ;
• Compétences en matière de collecte de fonds et de mobilisation de ressources ;
• Capacité à établir et maintenir des partenariats efficaces à l’intérieur et à l’extérieur de l’Organisation ;
• Compétences conceptuelles et analytiques démontrées, y compris la capacité démontrée à fournir des conseils et un soutien technique de haut niveau en matière de politique, de planification stratégique et de réforme de la culture ;
• Capacité à planifier stratégiquement et à traduire les stratégies en action.
Langues• Excellente connaissance (écrite et parlée) du français ou de l’anglais et bonne connaissance de l’autre langue.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES Expérience professionnelle• Formation professionnelle pertinente dans le domaine de la culture; • Expérience de travail dans un environnement multiculturel.
Aptitudes et compétences  
• Orienté vers les résultats avec capacité de persuader et d’influencer ;
• Excellentes compétences en communication écrite et orale, y compris la capacité de préparer, de présenter et de discuter des conclusions et des recommandations sur des questions de manière claire et concise ;
• Bonnes compétences en informatique, y compris la connaissance des logiciels de bureautique standard ;
• Aptitude avérée à travailler efficacement en équipe et à entretenir des relations de travail efficaces dans un environnement multiculturel ;
• Capacité à travailler de manière multitâche et bien sous pression;
• Familiarité avec le travail et le fonctionnement général des organisations internationales et/ou du système des Nations Unies.
Langues• La connaissance de la ou des langue(s) locale(s) sera un atout.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Titre du poste : National Culture OfficeType de contrat: Contrat de Service
Durée du contrat : 08 mois  
Date limite de soumission des candidatures (minuit heure d’Afrique centrale) : 8 Mai 2022
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENTVeuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.
L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats. Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.
L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.POSTULER

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :