Tunisie

Solidarité Laïque recrute 01 Coordinateur/trice «Pôle-Éducation/tiers lieu»

Solidarité Laïque recrute 01 Coordinateur/trice «Pôle-Éducation/tiers lieu» Tunisie VSI

Solidarité Laïque Tunis – Méditerranée

Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et agit pour l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité. L’association intervient en France et dans plus de 20 pays. 50 organisations sont membres de Solidarité Laïque. Ces associations, coopératives, fondations, mutuelles et syndicats sont lié.e.s à l’école publique, à l’éducation populaire et à l’économie sociale. Elles se rassemblent autour de valeurs partagées : la laïcité et la lutte contre toute forme d’exclusion, et contribuent activement à faire respecter les droits fondamentaux de chacun.e, quelles que soient ses origines, ses convictions et sa situation sociale. A l’international, Solidarité Laïque travaille pour l’accès à l’éducation de qualité de toutes et tous en favorisant l’échange de pratiques entre acteurs et actrices des sociétés civiles, en lien étroit avec les pouvoirs publics. L’ambition est d’atteindre des changements sociétaux pérennes et se caractérise par la réciprocité ici et là-bas, un appui technique et humain sur le terrain, des projets co-construits avec des partenaires locaux, et une vision partagée du vivre ensemble. En France, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions en soutenant l’insertion des personnes vulnérables, notamment le départ en vacances des familles en difficulté et l’accès à l’éducation pour les migrants. Solidarité Laïque portent également des actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité, particulièrement sur l’éducation aux droits de l’enfant et à la lutte contre les racismes. Solidaire du mouvement social dans le Bassin minier de Gafsa dès 2008, Solidarité Laïque a ouvert une antenne Tunis/Méditerranée à Tunis en 2013. Un bureau d’appui a été ouvert à Sidi Bouzid en 2017. Ses 10 collaborateurs, dirigés par un expert de la coopération internationale et de la jeunesse, développent des initiatives avec ses partenaires de la société civile, les collectivités territoriales, mais également les ministères en charge des politiques de jeunesse, d’éducation, d’emploi et de renforcement de la société civile. L’antenne développe progressivement des appuis et un réseau de correspondants dans les pays de la région pour :
• Soutenir et accompagner la société civile tunisienne dans ses efforts pour réussir la transition démocratique en Tunisie

• Lutter contre les exclusions et amélioration de l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité

• Promouvoir des actions sur l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité, particulièrement sur l’éducation aux droits de l’enfant

• Accompagner la jeunesse tunisienne comme vecteur de paix et de tolérance

• Développer les relations de partenariat entre les sociétés civiles tunisiennes et françaises autour des actions associatives conjointes visant la promotion des droits humains

• Appuyer et accompagner les autorités tunisiennes dans la mise en place d’une action publique visant la réduction des inégalités et l’élimination de toutes formes de discrimination.

Le Programme concerté pluri-acteurs soyons actifs/actives : « Réduire les inégalités d’accès aux droits », telle est l’ambition du Programme Concerté Pluri-Acteurs «PCPA» Soyons Actifs/actives depuis son démarrage en 2012. Dans la nouvelle Tunisie souhaitée par les citoyennes et citoyens qui ont ouvert une nouvelle page de l’histoire de ce pays en 2011, il est question de démocratie, de libertés et de dignité. La réduction des Inégalités sociales, économiques et territoriales constitue l’un des enjeux majeurs pour réussir cette transition. Pour réussir ce défi, Soyons Actifs/Actives a choisi de travailler selon une approche en réseau pluri-acteurs, composé à ce jour de près de 80 entités tunisiennes et françaises : associations, syndicats, coopératives, collectivités territoriales et pouvoirs publics.
L’ambition du programme Soyons Actifs/Actives se situe à plusieurs niveaux
• L’expérimentation sociale avec les citoyennes et citoyens marginalisés ou en situation de précarité, mais également avec ceux qui construisent les politiques publiques
• L’accompagnement et le renforcement des organisations de la société civile, actrices clef du changement social
• La contribution à une nouvelle façon de coopérer, sur les deux rives de la Méditerranée sur des enjeux partagés et selon des méthodes de gouvernance démocratique
• Une action sur le long terme porteuse d’une vision commune et basée sur des valeurs partenariales fortes

Le programme Soyons Actifs/Actives a mis en place des espaces de ressources vivants et interactifs appelés « pôles thématiques » pour permettre aux acteurs engagés sur les trois thématiques prioritaires du programme de se rencontrer, d’échanger des pratiques, de se former ensemble, mais également de mener des travaux de recherche, de capitalisation, ou de plaidoyer.
Trois pôles ont ainsi été créé au cours de la phase 1 du programme :
• Le pôle Éducation
• Le pôle Insertion Socio Professionnelle / Économie Sociale et Solidaire
• Le pôle Démocratie Locale et Participative
Les projets des membres étant la 1ère force de travail du programme, les pôles thématiques ont été l’occasion de les réunir et de les mettre en partage, d’en tirer des bonnes pratiques, mais également d’élaborer à partir des actions de terrain des revendications et démarches de plaidoyer. Certains pôles ont par ailleurs réalisé un travail d’apprentissage et de capitalisation de leurs.
Fort de cette expérience, le programme a défini 4 fonctions aux pôles thématiques dans le cadre de sa phase 2 (2019-2022) :
• Avis d’opportunité sur les idées de projets et enrichissement des idées
• Échanges, mutualisation des pratiques et formations thématiques
• Apprentissage collectif notamment par la capitalisation et la recherche-action
• Initiation des stratégies de plaidoyer thématiques

Le pôle éducation Le pôle éducation regroupe plus qu’une vingtaine d’organisations Tunisiennes et Française dont l’objectif est de fédérer les différentes associations qui le composent : faire en sorte que les membres se connaissent mieux et travaillent ensemble, dans le but de donner un sens général à leurs différentes actions. L’objectif est aussi de trouver des thématiques transversales, intéressantes et enrichissantes pour tous les membres du pôle tel que :

• Montrer la capacité du pôle à participer concrètement à la réforme de l’Éducation, à partir des capitalisations attractives des projets en cours de réalisation :

• Engager un travail de réalisation des capitalisations des actions par les membres, sur les questions d’éducation sous un format que chacun choisira : vidéo, photo, guide, etc.

• Organiser un séminaire de restitution auprès des pouvoirs publics en charge des questions d’éducation
• Aider à faire reconnaitre par les pouvoirs publics, les animateurs formés travaillant dans le secteur Jeunesse

• Agir en faveur des droits humains, notamment ceux des personnes handicapées Le plan d’action, et notamment les axes de renforcement des capacités, de plaidoyer, de capitalisation et de recherche-action permettront d’atteindre les défis pour 2025 définis par le programme :

1) Faire évoluer le modèle d’éducation et d’enseignement en fédérant les visions et en agissant sur la réforme de l’éducation, en matière de contenus pédagogiques (en donnant des orientations) et de formation des enseignants. Permettre notamment d’intégrer davantage dans les modèles éducatifs la citoyenneté, la lutte contre les discriminations, les droits humains, l’écologie et le genre via un plaidoyer préconisant la reconnaissance de l’éducation formelle et informelle.

2) Favoriser le lien entre éducation formelle, informelle et non formelle à travers un renforcement du tissu associatif oeuvrant pour la promotion de l’éducation populaire, de sa reconnaissance, et du dialogue avec les pouvoirs publics et l’ensemble de la communauté éducative.

3) Renforcer l’égalité des droits, en permettant un meilleur accès pour toutes et tous à l’éducation, notamment aux personnes les plus vulnérables (personnes en situation de handicap, personnes en zones rurales et/ou défavorisées).

Présentation des grandes lignes du projet de tiers lieu :
L’objectif, identifié par Solidarité Laïque et ses partenaires, est donc de développer un lieu où la jeunesse et plus largement les acteurs de la société civile tunisienne pourrait se rencontrer, se former, entreprendre, partager des ressources afin de construire de nouveaux projets. Il s’agira donc d’un point de rencontre, entre habitants du quartier, associations locales, acteurs publics ou privés, favorisant ainsi l’émergence d’actions collectives.
Le choix du lieu dans le Grand Tunis sera réalisé selon une approche par les inégalités et suite à une concertation approfondie avec les habitants. Cela permettra une évolution dans l’appréhension des problématiques rencontrées en Tunisie et de la façon d’y répondre.
Pour répondre à ces objectifs, le tiers lieu visera un travail collaboratif autour de principaux axes :
– Citoyenneté et droits humains en lien avec la démocratie locale et participative
– Employabilité et innovation économique en lien avec l’ESS
– Accompagnement de la société civile, en lieu avec la diffusion de la culture solidaire et laïque visant la promotion des valeurs de la citoyenneté, de l’égalité et de vivre ensemble
– Art et culture, en lien avec un travail d’artistes engagé-e-s et militant-e-s.

Plusieurs services seront développés avec les publics concernés :
– Mise à disposition d’espaces de coworking dotés d’outils numériques, notamment pour les jeunes en recherche d’emploi avec la mise en place d’ateliers d’accompagnement pour la rédaction de CV et préparation d’entretiens.
– Mise en place d’activités culturelles (bibliothèque, théâtre, cinéma, conférences, spectacles…) principalement à destination des habitants du quartier en collaboration et lien étroit avec les partenaires de Solidarité Laïque Tunisie ayant une expertise dans ces domaines
– Proposition de formations et ateliers à destination des utilisateurs du tiers lieu (éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, éducation aux médias, formation au montage de projet, formation à la réduction et réutilisation des déchets.
– Mise en place d’une cantine solidaire, favorisant la convivialité du lieu et la rencontre entre les acteurs, dans laquelle sera proposée des plats venant de tout horizon et cuisinés par des personnes en réinsertion professionnelle
– Création d’une recyclerie visant à collecter tout type d’objet, notamment les vêtements, en vue de permettre leur réemploi, leur réparation, leur recyclage et adopter ainsi une démarche écoresponsable
– Activités génératrices de revenus/modèle économique : foires et expositions pour la présentation et la vente de la production artisanale, espace numérique, Médias (vidéos, enregistrements…) : services payants réalisés par les jeunes / travail de promotion du lieu à réaliser (visibilité et communication), café culturel, …

Expériences / Formation

Sous la responsabilité du directeur adjoint de solidarité laïque Tunis – méditerranée référent tiers lieu, le/la volontaire coordinateur/trice « Pôle-Éducation/tiers lieu » participe à l’animation et la mise en oeuvre du programme Soyons Actifs/Actives sur les aspects suivants : ➢ Co-coordination du pôle éducation ➢ Gestion et animation du tiers lieu

Missions principales et tâches :
En Lien avec le pôle éducation :
Missions partagées par toute la coordination :
– Prise de note et écriture des comptes rendus des différentes activités.
– Partage de la mission d’animation pendant les activités.
– Recherche de fonds complémentaires pour le pôle
Suivi et coordination des activités en France :
– Contribuer à renforcer les capacités des membres du Pôle Éducation en matière d’éducation à la citoyenneté et d’éducation inclusive et enrichir les projets du Pôle (composante enfants et parents)
– Organisation visite d’échange en France
– Organisation universités d’été en France.
– Suivi de l’axe capitalisation en lien avec l’association Batik international
– Suivi de l’axe recherche-action côté français

Développement stratégique du pôle éducation :
– Participer en lien avec les co-coordinateurs tunisiens du pôle au développement stratégique du pôle éducation (vision commune, partenariats, plaidoyer commun…)
– Contribuer au travail d’influence du pôle et au positionnement, cartographie des acteurs, et plaidoyer sur la thématique éducation notamment en apportant des éléments sur les problématiques françaises en éducation afin de garantir la réciprocité au sein du pôle
– Mobiliser le réseau français en éducation ainsi que les ressources existantes

Animation du réseau :
➢ Mobilisation des membres français et suivi logistique déplacements en Tunisie.
➢ Identification et intégration de nouveaux membres Français en lien avec les responsables du programme.
– Suivi et animation régulière du groupe FB du pôle
– Publications sur l’actualités des projets du programme
– Publication sur l’actualité des politiques éducatives en Tunisie et en France, en lien avec la personne en charge du suivi de la commission de suivi de la réforme.
– Publication concernant les composantes enfants et parents

Participation au reporting du plan d’action :
– Participation au reporting narratif et financier auprès du programme (rapports intermédiaires et rapports finaux)
En lien avec le tiers lieu
➢ Gestion de l’espace : le/la volontaire est en lien avec tous les acteurs, internes comme externes.
➢ Communication : Diffuser les informations relatives au tiers-lieu avec l’équipe et les acteurs
➢ Animation : le/la volontaire est garant de la vie communautaire de l’espace. Pour qu’un tiers-lieu soit le plus agréable à vivre possible, il faut l’animer, fédérer la communauté existante. Cela passe par une bonne communication et des actions réguliers pour faciliter les rencontres.
➢ Administratif : le/la volontaire est en charge des démarches de création, de la gestion des documents et de la finance.
➢ Logistique : le/la volontaire s’assure que tout fonctionne entre les acteurs, les stocks, les utilisateurs Lieu de travail Le volontariat est basé à Tunis avec de nombreux déplacements en Tunisie, quelques déplacements en France et parfois dans la région du Bassin Méditerranéen.

Salaire

• Type de contrat : VSI Critère d’éligibilité
• Français lu, écrit, parlé,
• Maîtriser l’arabe est un plus
• Expérience d’au moins 2 ans
• Bonne connaissance du monde associatif en France
• Maitrise des fondamentaux du cycle de projets, des évaluations et de la capitalisation ;
• Compétences en techniques d’animation et coordination de réseaux ;
• Compétence en suivi budgétaire et notion de comptabilité générale
• Notions sur la démarche qualité et la conduite du changement
• Maitrise des outils informatiques de base
• Maitrise des tâches de planification/organisation
• Esprit d’initiative et d’autonomie dans le travail
• Rigueur et organisation dans le travail
• Expérience et goût pour le travail en équipe
• Excellent sens de l’écoute, des relations humaines et de la représentation publique
• Diplomatie et qualités pédagogiques

Comment postuler

Envoyer CV et lettre de motivation au Directeur du Comité National de Solidarité Laïque Tunisie, Monsieur Lassaad ARFAOUI ( larfaoui@solidarite-laique.org ) et à la Coordinatrice Actions Bassin Méditerranéen, Madame Samia FRAWES ( sfrawes@solidarite-laique.org )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :