Mauritanie

SOFRECO recrute 01 Expert en fiscalité et finances

SOFRECO recrute 01 Expert en fiscalité et finances

Projet d’appui à la décentralisation et au Développement des Villes Intermédiaires Productives MOUDOUN

Mauritanie

Expert en fiscalité et finances, Mauritanie
DESCRIPTION DU POSTEContrat : Court ou long-termeDate limite de candidature : 25/05/2022Lieu : MauritanieProjet : Projet d’appui à la décentralisation et au Développement des Villes Intermédiaires Productives MOUDOUN
Dans le cadre d’une préqualification avec la Banque mondiale pour le  » Projet d’appui à la décentralisation et au Développement des Villes Intermédiaires Productives MOUDOUN « , SOFRECO recherche un « Expert en fiscalité et finances », afin de d’intervenir en appui au chef de mission. 
QUALIFICATIONQualification et compétences :
Etre titulaire d’un diplôme supérieur équivalent au moins à BAC+5 en droit public, fiscalité, finances locales, management, sciences administratives, socio-économie du développement, administration territoriale et locale ou dans une discipline associée.
Expérience professionnelle :
Avoir au moins 8 ans d’expériences avérées, notamment en tant que praticien au sein de services financiers de collectivités territoriales, en matière de fiscalité, gestion budgétaire et comptable et plus globalement en finances locales, et posséder une connaissance approfondie, opérationnelle des interactions entre les collectivités locales et les services centraux et déconcentrés de l’État dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies de décentralisation financière ; Avoir élaboré et conduit des actions réussies en matière de réforme ou de mobilisation des recettes fiscales et transferts financiers aux collectivités locales : idéalement avoir contribué au développement de systèmes, d’outils et processus innovants en lien avec l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication ;Avoir contribué à l’élaboration, à la mise en place, au suivi-évaluation des mécanismes de financement et de mesures de performances des collectivités territoriales, en relation avec les appuis ayant pu être apportés aux acteurs locaux et aux services de l’Etat, au double niveau central et déconcentré. La connaissance du contexte mauritanien dans les domaines précités pourra constituer un atout.
Atouts supplémentaires :
Maîtriser les problématiques afférentes à l’environnement budgétaire, comptable et fiscal des collectivités territoriales et si possible avoir contribué à leur résolution via des logiciels de gestion communale ou de systèmes d’information/suivi-évaluation, outre la très bonne connaissance des règles de maîtrise d’ouvrage communale et de passation/exécution financière des marchés publics ; Avoir une expérience probante dans les domaines de formation et de renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation. Livrables et nature de l’appui technique à fournir par l’Expert :
1. Accompagnement – sous l’autorité du DGCT ,en étroite concertation avec la CCP MOUDOUN et en coordination avec l’équipe des Experts de l’Assistance  Technique à la mise en œuvre de la SNDDL- des Collectivités Territoriales ( Communes et Régions) dans leurs actions de mobilisation et de mutualisation des ressources financières, techniques et humaines dans le cadre des stratégies de décentralisation consacrant le principe d’autonomie financière des Collectivités territoriales. 
2. Elaborer, dans l’ensemble des domaines impactés par la décentralisation financière, des stratégies et actions d’amélioration des finances locales et d’optimisation réglementaire, d’opérationnnalisation des processus de transferts budgétaires et financiers, de mobilisation et de mutualisation des ressources propres, notamment à caractère fiscal, en synergie avec les autres intervenants dans les secteurs de la décentralisation et des finances locales.
3.  Veiller au bon déroulement de la mise en œuvre des activités, tout en contribuant au sein de l’équipe à la collecte, à la fiabilisation des données et des référentiels pour alimenter les outils existants de péréquation, de pilotage, de suivi-évaluation, d’aide à la décision et in fine permettre la diffusion et la communication sur les outils novateurs et les bonnes pratiques en matière de décentralisation et de bonne gouvernance financières, en interaction avec les activités du Projet MOUDOUN et des autres intervenants  en faveur du développement économique local ;
4. Appuyer la DGCT et la Commission du Conseil National de la Décentralisation et du Développement Local en charge du financement de la décentralisation, de la coopération décentralisée et de la mobilisation des ressources, dans la conception, l’exécution et le suivi de son plan d’action pour l’accompagnement de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Décentralisation et de Développement Local (SNDDL), plus particulièrement en matière (i) de révision de son mécanisme de financement par une réforme du Fonds Régional de Développement (FRD) et d’opérationnalisation du nouveau mécanisme de financement appelé Fonds National de la Décentralisation et du Développement Local, (ii) ainsi que l’évaluation et le suivi des impacts financiers afférents aux transferts de compétences, en lien avec les stratégies de renforcement et d’optimisation des ressources des Conseils Régionaux dans leur processus d’opérationnalisation et d’appropriation de leurs prérogatives à raison des compétences transférées ;
5. Proposer, à partir d’expérimentations réussies et d’outils éprouvés, les stratégies opérationnelles et pragmatiques de mobilisation et d’optimisation des ressources dont disposent effectivement les Collectivités territoriales et accompagner leur mise en œuvre en favorisant les actions visant (i) le renforcement pérenne des capacités des bénéficiaires en ayant recours prioritairement aux circuits, arsenal réglementaire et procédures existants, ressources et moyens en interne déjà en place après un premier travail d’analyse des forces en présence et d’évaluation des potentialités, (ii) la mutualisation des ressources ainsi que le recours plus pro-actif à des financements jusqu’à présent sous-exploités (coopération décentralisée, fonds dédiés à la lutte contre le changement climatique etc.), (iii) le recours systématique aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (géo-localisation, dématérialisation, développement de plate-formes en ligne …) (iv) le partage d’expériences, d’outils et des bonnes pratiques issues d’initiatives faisant l’objet d’une mise en commun accessible à l’ensemble des acteurs (logiciel de mobilisation fiscale El Mouhassil, expérimentations de mobilisation en matière de contribution foncière sur les propriétés bâties etc) ;
6. Apporter les appuis techniques nécessaires aux Collectivités territoriales visant à renforcer et améliorer leurs marge d’action financière, notamment par la mobilisation de leurs ressources propres, en approfondissant les stratégies relatives à la décentralisation financière et à la territorialisation de la fiscalité, ainsi qu’à l’efficience du cadre budgétaire et comptable des collectivités territoriales et à la sécurisation des circuits comptables et financiers ;
7.  Améliorer en liaison avec la Direction Générale du Trésor et de la Comptablité publique et la Direction Générale des Impôts, les interactions et flux à caractère financier et comptable, les outils et circuits d’information, de contrôle de suivi-évaluation, ainsi que les outils à la disposition des CT pour gérer en toute autonomie et en temps réel leur budget et leur trésorerie (appropriation des règles de la comptabilité publique et du Code général des Impôts, fonctionnement et utilisation du logiciel SIGeL, données relatives aux dotations de l’État, à la fiscalité et aux finances locales en matière de recouvrement et de répartition des produits fiscaux rétrocédés par la DGI, gestion des valeurs inactives …) ;
8. Conjuguer les actions de renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation financière à celles en lien avec le Développement économique local et la planification des stratégies sectorielles, à l’échelle des différents territoires et à l’aune des niveaux subsidiaires de décentralisation (mobilisation des entrepreneurs locaux et des services déconcentrés du Trésor et des services fiscaux, fluidification de leurs interactions, facilitation de l’accès à la commande publique locale notamment par des stratégies d’intégration progressive des acteurs informels, mapping des actions d’intervention et d’aménagement du territoire à travers la localisation des types de financement, des équipements et investissements financés, interactions et synergie financière entre Collectivités territoriales et leurs groupements …) ;
9. Contribuer aux actions de communication et de sensibilisation à la bonne gouvernance financière, à l’organisation et/ou animation des ateliers de formation/sensibilisation au profit des acteurs de la décentralisation  à organiser en synergie avec les PTF concernés par les problématiques de décentralisation et de gestion optimale des fonds par les CT ( BM à travers le Projet MOUDOUN, l’AFD à travers les Programmes DECLIC et DECLIC 2 Hodhs, la GIZ avec PROGREPS etc.) afin de mettre en exergue les responsabilités en matière de concertation et d’inclusivité, de contrôle, d’information et de redevabilité, notamment en matière de maniement des deniers publics (principe de séparation de l’Ordonnateur et du Comptable, caractérisation des cas de gestion de fait, conditions pour la mise en place des régies de recettes et des délégations de service public, accès aux données issues des comptes administratifs …) et de lutte contre les pratiques illicites, par exemple le détournement des sommes recouvrées, en proposant notamment des procédures en constante adaptation et des outils innovants ;
10. Appui à la  réorganisation  du réseau comptable et du  Trésor pour servir les communes, améliorer le contrôle fiduciaire des CT :  Cet appui sera apporté sur la base des besoins expruimés par la DGTCP pour ses services ( percepteurs et trésoriés ) en concertation avec la DGCT pour mieux sevir les CT ( communes et régions) en termes de célerité de transferts  et de décaissements des fonds transférés via le circuit du trésor et à travers l’utilisation et l’appropriation des logiciels comme EL Khazen et EL Beledi. 
REPONDRE A CETTE ANNONCE / APPLY FOR THIS JOBRéférence SOFRECO : PE12575-BDU
Merci d’envoyer votre CV détaillé en précisant votre disponibilité à SOFRECO – 92/98 boulevard Victor Hugo, 92115 Clichy-cedex Francefax: +33 (0)1 41 27 95 96 – Email : rh@sofreco.com
POSTULER

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :