Niger

PRODAF recrute 01 Assistant en Renforcement des capacités des acteurs ruraux

PRODAF recrute 01 Assistant en Renforcement des capacités des acteurs ruraux (Etre de nationalité nigérienne)

 

  • Niveau d’études: Bac + 4
  • Expérience: 3 ans
  • Expire le: 15-10-2019

Programme de Développement de l’Agriculture Familiale (PRODAF)

Zinder, Niger
Avis de Recrutement de huit (08 ) Agents Au profit des Unités Régionales de Coordination du Programme de Développement de l’Agriculture Familiale (PRODAF) de Tahoua, Maradi et Zinder
I. Contexte et justification :
Le Gouvernement de la République du Niger a sollicité le concours du FIDA et ses partenaires pour le financement du Programme de Développement de l’Agriculture Familiale (ProDAF) en exécution depuis Novembre 2015 dans les régions de Maradi, Tahoua et Zinder avec une extension à Diffa à partir de 2018.
L’objectif de développement du ProDAF est d’augmenter durablement les revenus de 260 000 exploitations agricoles familiales y compris Diffa, leur résilience aux chocs extérieurs, dont les changements climatiques, ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux.
Le ProDAF qui est financé à travers plusieurs guichets (FIDA, ASAP, FEM, OFID, NORAD etc), est exécuté à travers trois (3) composantes qui sont : (i) Composante A : Renforcement de l’agriculture familiale durable (ii) composante B ; Accès aux marchés des exploitations familiales (iii) composante 3 ; gestion et coordination du programme, suivi-évaluation et gestion des savoirs. Après quatre ans de mise en œuvre sur les huit ans de sa durée de vie (2015- 2023), huit postes de travail sont devenus vacants. A cet effet, la réunion de management tenu les 16 et 17 août 2019 a décidé de confier à la CENAT et plus particulièrement à l’Assistant Technique National en Dialogue Politique de coordonner le processus de recrutement sur la base des avis de non objection obtenus du FIDA par les URGP.
Ainsi, la réunion de management a autorisé de lancer le processus de recrutement de huit (08) agents pour occuper les postes vacants suite à la démission des titulaires selon la répartition ci-après :
-URGP-ProDAF-Tahoua : 3 assistants (1 Assistant en CC/GRN, 1 Assistant en Mode de Gestion des Infrastructures, 1 Assistant aménagement structurant d’accès aux plateformes de marchés) ;
-URGP-ProDAF-Zinder : 4 postes vacants (1 Responsable Composante 2 , 1 Comptable, 1 Assistant Renforcement des Capacités des Acteurs Ruraux, 1 Assistant en Mode de Gestion des Infrastructures ;
-URGP-ProDAF-Maradi : 1 Assistant comptable ;Le présent avis de recrutement vise à pourvoir les postes vacants avec des agents compétents et motivés.
II. Mandats, profils requis, aptitudes et qualités requis es et critère d’évaluation de performance des postes de travail à pouvoir.
II.4 . Un (0 1 ) Assistant en Renforcement des capacités des acteurs ruraux pour l’URGP de Zinder
Mandats et responsabilités.
Sous la responsabilité directe du Responsable de la composante 1/Renforcement de l’agriculture familiale durable, l’Assistant en
Renforcement des Capacités des Acteurs Ruraux (ARCAR) aura comme
principales tâches :
-Appuyer la mise en œuvre des activités d’intensification agricole, notamment le suivi du processus de mise en place et d’animation des Champs Ecoles Paysans (CEP/CEPM), des Démonstrations d’Initiatives Paysannes en Elevage (DIPE) et des Associations des Usagers d’Eau (AUE) ;
-Appuyer l’organisation des visites d’échanges entre producteurs des CEP et CEPM et des journées portes ouvertes ;
-Assurer le suivi et Appui Conseil des opérateurs spécialisés chargés de la mise en œuvre des activités sur le terrain (ONG, GSC, SVPP, STD,!!) ;
-Garantir le regroupement et l’organisation des producteurs se trouvant au niveau des bassins de production afin de faciliter la diffusion des technologies éprouvées ;
-Rédiger régulièrement des rapports spécifiques/notes sur l’état d’avancement des activités ;
-Appuyer le renforcement des capacités des organisations qui émergent autour des activités de production sous irrigation et la gestion rationnelle de l’eau au sein de leurs structures ;
-Appuyer la pérennisation des dispositifs d’intensification de la production et la gestion rationnelle de l’eau en proposant des stratégies adaptées aux CEP/M, aux AUE et aux autres dispositifs de production ;
-Assurer la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques identifiées au cours de la mise en œuvre ;
-Participer à l’élaboration du PTBA et de tous les documents opérationnels du programme ;
-Participer aux missions de supervision et autres missions organisées par le FIDA et/ou le Gouvernement ;
-Participer à toute autre tâche que pourrait lui donner le coordonnateur.
Profil requis.
Les qualifications et expériences requises sont les suivantes :
-Etre de nationalité nigérienne et âgé (e) de 45 ans au plus au 31 décembre 2019 ;
-Diplôme universitaire d’ingénieur agronome /Génie rural, agroéconomie, Ingénieur agroforestier, Ingénieur agropastoralisme/Zootechnicien ou équivalent (BAC + 4 minimum);
-Expérience d’au moins 3 ans dans le domaine du développement rural lié à la production agro- sylvo-pastorale et halieutique ainsi qu’aux infrastructures de mobilisation des eaux;
-Expériences de travail en milieu rural et en interaction avec les populations rurales;
-Être capable de travailler en équipe et sous pression;
-Être apte à communiquer efficacement, à l’écrit et à l’oral, en français et avoir une bonne connaissance;
-Avoir une très bonne aptitude au travail d’équipe et à la communication;
-Maitrise de l’outil informatique (paquet Office, Internet) ;
-Être disposé à effectuer des visites sur le terrain à tout moment selon l’exigence du volet;
-Être disposé à travailler dans le milieu rural, avec une interaction permanente avec une ingénierie sociale composée des acteurs ruraux, des autorités administratives et coutumières ;
Aptitudes et qualités requises.
Les aptitudes et qualités sont déclinées comme suit :
-Être apte à communiquer efficacement en français, à l’écrit et à l’oral, et avoir une bonne connaissance du milieu rural;
-Etre capable de rédiger des rapports clairs et concis et à accomplir des tâches dans les délais impartis ;
-Excellente capacité d’animation des réunions, d’analyse et de communication publique ;
-Capacité à établir de bonnes relations de travail avec le personnel du projet les partenaires techniques et financiers y compris les prestataires de services ;
-Sens élevé de l’intégrité, des valeurs morales, de la discrétion, de la confidentialité et, notamment une bonne connaissance des enjeux liés à la gouvernance et à la lutte contre la corruption ;
-Être disposer à travailler dans le milieu rural, avec des acteurs locaux et des partenaires opérationnels et privés (entreprises et bureaux d’études) ;
-Être capable de travailler en équipe pluridisciplinaire et sous pression;
-Être disponible immédiatement.
Critères d’évaluation de la performance.
Sans être exhaustif, les critères d’évaluation de la performance sont :
-Respect des plannings de production des documents techniques notamment les termes de références, les spécifications techniques;
-Fiabilité et qualité des informations générées à travers les études techniques;
-Qualité des actions du supervision et contrôle des chantiers de réalisation des ouvrages de mobilisation des eaux ;
-Qualité et respect des délais dans la validation des études techniques ;
-Qualité et respect des délais dans la production des rapports d’activités trimestriels, semestriels et annuels et des notes d’information;
-Qualité et la rigueur dans la gestion des activités courantes (suivi des dossiers).
III. Durée et nature des contrats :
Les différents contrats seront à durée déterminée, 1 an renouvelable sur la base d’une évaluation annuelle des performances. Le contrat initial aura une période probatoire de trois mois.
Les postes sont basés au niveau des URGP de Tahoua, Maradi, Zinder et Diffa ou à la CENAT à Niamey avec de fréquents déplacements sur le terrain dans la zone d’intervention du programme.
IV. Composition des dossiers de recrutement.
Le dossier de candidature sera composé de :
-Une demande manuscrite adressée à Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ;
-Un Curriculum Vitae détaillé du candidat mis à jour intégrant les numéros de contacts téléphoniques et les adresses mail ;
-Une lettre de motivation ;
-Un extrait du casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
-Une copie légalisée d’extrait d’acte de naissance ou toute autre pièce d’état civil en tenant lieu;
-Une copie légalisée du certificat de nationalité Nigérienne;
-Un certificat médical d’aptitude à la fonction délivré par un médecin agréé ;
-Copies légalisées des certificats et attestations de travail délivrés par les anciens employeurs ;
-Copies légalisées des diplômes et attestations de formation continue pertinentes ;
-Trois contacts de référence.
Les dossiers de candidatures doivent être déposés au bureau du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage sous plis fermé portant la mention du poste à pourvoir. Tout dossier n’ayant pas les pièces fondamentales (Curriculum Vitae détaillé, extrait du casier judiciaire datant de moins de 3 mois, copie légalisée du certificat de nationalité Nigérienne, Copies légalisées des certificats et attestations de travail, Copies légalisées des diplômes et attestations de formation) sera rejeté ;
Seuls les candidats/es présélectionnés (es) seront contactés.
Les dossiers de candidature ne seront pas retournés. Les candidatures féminines sont encouragées.
La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au mardi 15 octobre 2 0 1 9 à 1 5 heures.

A propos de l'auteur

Khady Khady

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à la chaine youtube Rebranding Sénégal https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :