Niger

PRACC recrute 01 Coordonnateur de l’Unité de Coordination du Projet GOLD

PRACC recrute 01 Coordonnateur de l’Unité de Coordination du Projet GOLD

Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance (PRACC)

Niger
La Banque mondiale accompagne le Gouvernement du Niger dans plusieurs secteurs dont notamment les réformes administratives et financières ainsi que le secteur extractif. A cet effet, un projet intégré de Gouvernance du Secteur extractif pour le Développement local (GOLD) est en préparation pour appuyer le développement du secteur extractif et favoriser une meilleure prestation des services publics au sein des Collectivités Territoriales à l’utilisation des ressources provenant notamment secteur extractif. L’orientation stratégique et les activités du projet vont appuyer des reformes dans lesquelles le Gouvernement est engagé et qui atténuent les risques de fragilités notamment : (i) le processus de déconcentration/ décentralisation et les réformes en Gestion des Finances Publiques (GFP) et des Ressources Humaines (GRH) associées ; (ii) le développement durable du secteur extractif.
Les principaux domaines d’intervention du projet GOLD sont : l’appui au déploiement de l’Etat et l’appui au développement durable du secteur extractif. Les deux domaines sont inter-liés et leurs améliorations concomitantes contribueraient à un meilleur accès aux services de base ; à l’emploi surtout des jeunes et des femmes ; à accroitre les recettes ; à améliorer la transparence et la crédibilité de l’Etat et ; à l’atténuation des risques de fragilité.
Pour la mise en œuvre du projet GOLD, il sera créé une Unité de Coordination du Projet (UCP). L’UCP sera sous la tutelle du Ministère du Plan, assurant la tutelle du projet GOLD.
L’UCP sera responsable de la coordination générale du projet. L’UCP assurera la coordination des activités, la gestion fiduciaire, le suivi-évaluation, la communication, et le suivi des sauvegardes environnementales et sociales y compris la gestion des doléances et réclamations liées à la mise en œuvre du projet.
L’UCP comprendra le personnel clé suivant : i) un Coordonnateur ; ii) un Spécialiste en passation des marchés ; iii) un Spécialiste de la gestion financière ; iv) un Spécialiste en sauvegarde environnementale ; v) un Spécialiste en sauvegarde sociale ; vi) un Spécialiste en suivi-évaluation ; vii) un Comptable Principal ; viii) des Spécialistes techniques sectoriels (à définir).
Le présent avis porte sur le « Recrutement du Coordonnateur de l’Unité de Coordination du Projet GOLD ».
I. Missions du Coordonnateur : Sous l’autorité du Ministère de tutelle et la supervision du Comité de Pilotage du Projet (CPP), le/la Coordonnateur/trice du projet a pour mandat de veiller au respect et à la bonne application, par l’Unité de Coordination du Projet de l’Accord de financement, du Manuel de procédures administratives, financières et comptables, ainsi que la mise en œuvre efficace et efficiente des activités du Projet. Le Coordonnateur est responsable de la gestion des ressources du Projet provenant de l’IDA et d’autres bailleurs de fonds.
Les principales fonctions du Coordonnateur sont les suivantes :
-Elaborer, en relation avec les Directions techniques des Ministères responsables de l’exécution des composantes et les Communes bénéficiaires, les programmes d’activités et les budgets annuels consolidés (PTBA) relatifs à la mise en œuvre du projet et, les soumettre, après adoption par le CPP, pour avis à la Banque mondiale ;
-Coordonner et Superviser, en collaboration avec les Directions techniques des Ministères et les Communes bénéficiaires et autres parties prenantes, la mise en œuvre des activités du projet conformément au PTBA dûment approuvé par l’IDA ;
-Identifier les contraintes à la mise en œuvre des activités et proposer les solutions idoines ;
-Etablir et promouvoir les relations avec les partenaires concernés à travers les objectifs et les activités du secteur global afin de rassembler les synergies nécessaires pour une mise en œuvre efficiente des programmes sectoriels ;
-Assurer l’information régulière des partenaires techniques et financiers sur l’exécution du projet;
-Maintenir la communication avec IDA en cohérence avec les procédures de suivis agréés par IDA, incluant les soumissions pour « non objection » et les rapports de progrès ;
-Diriger et organiser le processus de suivi/évaluation, consolider les rapports de progrès semestriels ;
-Superviser la gestion financière globale du projet, y compris la comptabilité (générale et analytique), la préparation, le suivi et l’analyse budgétaire ;
-Superviser la production des états financiers trimestriels et annuels et la coordination des missions d’audit annuelles ;
-Contribuer avec les directions techniques et les communes au processus de passation de marchés des biens et services (développement et mise à jour des plans de passation de marchés, élaboration des documents d’appel d’offre, demandes de proposition, supervision du travail de sélection et l’évaluation des comités) ;
-Informer régulièrement IDA de la mise en œuvre du projet ;
-Organiser et rendre disponible pour le contrôle (audit, inspection, évaluation, supervision, etc.) tous les supports, informations nécessaires à la réussite de la mission ;
-Mettre à la disposition de la tutelle, des autres ministères techniques concernés et le partenaire technique et financier, toutes les informations utiles pour leur permettre de suivre l’évolution du projet et favoriser une bonne concertation et coordination ;
-Assurer la gestion du personnel et des biens matériels de l’Unité ;
-Superviser la préparation des rapports trimestriels et tout autre rapport utile sur les activités du projet.
II. Profil du Coordonnateur :
Le (la) Coordonnateur du projet doit avoir le profil suivant :
-diplôme du niveau BAC+5 au moins en Planification, Politiques Publiques Finances Publiques, Gestion des projets, Sciences Sociales, Ingénieurs, Sciences Economiques, Sciences de la terre ou tout autre diplôme équivalent ;
-expérience générale d’au moins 15 ans en gestion de projet, dont au moins 5 ans dans un poste de responsabilité dans la gestion ou l’exécution des projets financés par la Banque mondiale ou institutions assimilées ;
-Expérience justifiée en méthode de gestion adaptative de projet (ou agile ou équivalent) (2 ans d’expérience ou de combinaison d’expérience et formations) ;
-Expérience directe ou indirecte dans des processus de réformes de l’Etat et de politiques publiques ;
-Expérience directe ou indirecte dans la définition et la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes/projet pour le développement du secteur des Industries Extractives;
-connaissance des procédures de la Banque mondiale et institutions assimilées en matière de Passation de marchés, de Gestion financière, de Suivi-évaluation et de Sauvegarde environnementale et Sociale dans les interventions de développement ;
-connaissance dans au moins deux des thématiques du projet suivantes (1) le processus de déconcentration/décentralisation ; (2) les réformes en Gestion des Finances Publiques (GFP) et des Ressources Humaines (GRH); (3) le secteur extractif (gestion stratégique du secteur extractif, artisanat minier, géologie, etc.) ; (4) Genre (5) développement rural
-bonne maîtrise de la langue française
-bonne aptitude à communiquer par écrit et oralement ;
-bonnes capacités rédactionnelles ;
-excellentes capacités relationnelles et de leadership ; bon esprit d’équipe;
-bonne aptitude à travailler sous pression et le sens du devoir ;
-organisé, de bonne moralité;
-aptitudes à travailler dans un environnement multiculturel ;
-solide connaissance informatique des logiciels usuels (Word, Excel, Power Point, E-mail et autres outils de communication) ;
-connaissance de l’Anglais constitue un atout.
III. Conditions d’Emploi du Coordonnateur
3 .1 . Obligations du Projet :
Le projet mettra à la disposition du (de la) Coordonnateur (trice) l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Il mettra également à sa disposition les locaux et équipements nécessaires pour
assurer une bonne prestation de service. Une évaluation de la performance sera faite les six premiers mois et joint au rapport semestriel du projet, par la suite les évaluations se feront annuellement.
Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet. S’agissant d’un poste contractuel, il reste entendu que le recrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de la clause 1.13 (d) des Directives « Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le
cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’AID », datées de Janvier 2011, qui précisent que les représentants du Gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé; et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt (voir paragraphe 1.9 des mêmes Directives).
3 .2 . Nature du contrat :
La personne qui sera recrutée aura le statut de Consultant en conformité avec les Directives « Sélection et Emploi des Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale dans le cadre des Projets de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID », de janvier 2011.
3 .3 . Durée du contrat : La durée du contrat sera d’un (1) an renouvelable par reconduction sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante de ses performances et ce jusqu’à la fin du projet, après une période probatoire de six (6) mois au cours de la première année.
IV. Procédure et Méthode de Sélection : Le recrutement se fera suivant la méthode de sélection de consultants individuels (CI) conformément aux dispositions de passation des marchés contenues dans le document intitulé « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement (FPI) » (juillet 2016 révisé en novembre 2017).
Seuls les candidats(es) présélectionnés seront contactés pour un entretien oral.
V. Dossier de Candidature :
Le dossier de candidature devrait comporter les pièces suivantes :
-une lettre de motivation adressée à Monsieur le Président du Comité de Pilotage du Projet;
-un CV actualisé ;
-une copie certifiée des diplômes de formation supérieure ;
-les attestations de service ou preuves attestant de l’expérience professionnelle du candidat.
Le Coordonnateur de l’Unité d’Exécution du Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance invite les candidats éligibles à manifester leur intérêt pour fournir les services décrits ci-dessus. Les consultants intéressés doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter la mission (brochures, références concernant l’exécution de contrats analogues, expérience dans des conditions semblables, CV!).
Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse cidessous de 8 heures à 17 heures 30 minutes du lundi au jeudi et de 8 heures à 13 heures les vendredis.
Les manifestations d’intérêt doivent être soumises au plus tard le 2 6 décembre 2 0 1 9 à 1 7 heures 3 0 minutes à :
Unité d’exécution du Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croiss ance (PRACC)
Avenue de la radio, BP. : 2 2 3 , Niamey, Niger, Téléphone (+2 2 7 ) 2 0 7 5 2 3 3 4 /3 7
A l’attention de Monsieur le Coordonnateur du PRACC
[subscribe]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :