Congo RDC

PNUD recrute 03 Chargés de la Coordination Stabilisation et Paix

PNUD recrute 03 Chargés de la Coordination Stabilisation et Paix

PNUD

Goma,Congo RDC
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
Job Description
Agency: UNDP
Title: Charge de la Coordination Stabilisation et Paix ( 3 postes : Goma, Bunia & Bukavu)
Job ID: 33232
Practice Area – Job Family: Democratic Governance – STABILIZATION
Vacancy End Date: (Midnight New York, USA) 28/11/2020
Duty Station: Goma, Congo, The Democratic Republic
Education & Work Experience: G-Bachelor’s Level Degree – 6 year(s) experience
Languages Required: French
                      Desired: English
Grade: SB3
Vacancy Type: Service Contract (SC)
Posting Type: External
Bureau: Africa
Contract Duration: 1 Year
Background
La Stratégie Internationale de Soutien à la Sécurité et la Stabilisation (ISSSS) et le cadre de planification et de coordination principale des interventions de stabilisation à l’Est de la RDC. Cette stratégie a été élaborée pour soutenir la mise en œuvre du programme national de stabilisation et de reconstruction (STAREC) à partir de 2008. L’ISSSS vise à répondre aux dynamiques de conflits dans l’Est de la RDC, notamment des dynamiques autour des dilemmes sécuritaires, de la terre et l’identité, l’exploitation des ressources naturelles ou encore des dynamiques régionales. Le Secrétariat Technique de l’ISSSS est assuré conjointement par le STAREC et l’Unité d’Appui à la Stabilisation (UAS) de la MONUSCO.
La mise en œuvre de l’ISSSS se base sur six fonctions clés, que remplit l’UAS, en collaboration avec d’autres entités :
Trois fonctions principales : (i) l’engagement politique, (ii) l’appui à la coordination et (iii) la gestion de programmes à travers le fonds de cohérence pour la stabilisation,
et trois fonctions d’appui : (i) le suivi-évaluation et apprentissage, (ii) l’appui aux politiques et le conseil technique, et (iii) le renforcement de capacités.
L’UAS coordonne l’ISSSS et les interventions de stabilisation au sens large à l’Est de la RDC pour en maximiser l’efficacité et l’efficience. Elle vise la cohérence et complémentarité des projets en lien avec l’engagement politique, en vue de l’atteinte d’objectifs de stabilisation prioritaires. Ce dernier concerne toutes les interventions avec les autorités locales, provinciales et nationales et acteurs clés pouvant avoir un impact positif pour la stabilisation des zones d’intervention. Plus l’engagement politique soutient et est soutenu par les projets de terrain, plus les effets des interventions se pérennisent et contribuent significativement à la stabilisation. Pour ce faire, le mécanisme de coordination vise à :
-Assurer le flux d’information entre les niveaux programmatique et politique/stratégique ;
-Offrir aux partenaires techniques et financiers un contexte dans lequel les initiatives et les interventions de stabilisation peuvent être pérennisées grâce à une coordination à différents niveaux ;
-Offrir aux partenaires une ouverture politique et stratégique, pour des activités de plaidoyer ciblées et coordonnées.
Cette fonction élargie et assouplie de coordination se base sur les leçons apprises de l’« Alignement » de projets bilatéraux de stabilisation à l’ISSSS tel que mis en œuvre entre 2016 et 2019. La coordination se conçoit donc comme un mécanisme dynamique en appui aux acteurs, cadres et stratégies provinciaux et nationaux.
Pour y parvenir, la fonction de coordination de l’UAS se décline en trois composantes (ou services), distinctes et complémentaires : (1) la coordination géographique, (2) la coordination thématique et stratégique, et (3) l’offre de services à valeur ajoutées.
En vue de contribuer au déploiement de sa fonction de coordination, l’UAS procède au recrutement de trois (3) expert(e)s nationaux en coordination. L’expert en coordination contribuera à la mise en œuvre du mécanisme de coordination dans la province d’affectation respective, et contribuera à la mise en œuvre des stratégies et plans d’action d’engagement politique.
Duties and Responsibilities
Sous la supervision du Coordinateur Provincial de l’Unité d’Appui à la Stabilisation de la MONUSO et de la Chargée de Coordination de l’UAS au siège, et en collaboration avec le programme STAREC, l’Expert(e) en coordination sera responsable d’exécuter les fonctions et responsabilités suivantes :
1.Mise en place et maintien des mécanismes de coordination géographique des interventions de stabilisation et de consolidation de la paix
2.Gestions de l’information et rapportage
3.Plaidoyer et engagement politique
a) Mise en place et maintien des mécanismes de coordination géographique des interventions de stabilisation et de consolidation de la paix
-Contribuer en étroite concertation avec le programme STAREC et le Ministère provincial du Plan, à la mise en place d’un mécanisme de coordination efficace des interventions de stabilisation, s’appuyant sur les mécanismes existants.
-Opérationnalisation et/ou maintien de :
i. Du mécanisme de coordination géographique des interventions de stabilisation et de maintien de la paix au niveau provincial/des zones prioritaires définit dans le cadre programmatique 2020-2024 de l’ISSSS ;
ii. des outils de coordination (cartographie, registres de services, contacts)
-Assurer la diffusion des informations et des outils nécessaires pour encourager la contribution des initiatives de stabilisation et de consolidation de la paix à l’ISSSS, aux plans locaux de développement, au COMPACT (acte d’engagement) ou encore aux objectifs de stabilisation.
-Identifier, établir et maintenir un contact étroit avec les acteurs de stabilisations clés, y compris les ONG nationales et internationales, les autorités provinciales, les agences onusiennes, et les sections de la MONUSCO afin de les inclure dans la coordination géographique.
-Convoquer et faciliter régulièrement les réunions de coordination et veiller à ce que les réunions de coordination soient bien gérées, documentées et orientées vers l’action, les décisions, les besoins et les défis, et que les comptes rendus des réunions sont partagés avec le/la Coordinateur/trice Provincial, la Chargée de Coordination et les acteurs clés des autres mécanismes de coordination provinciale.
-Contribuer, si pertinent, aux mécanismes de coordination humanitaires, et de développement, en représentant la coordination géographique des interventions de stabilisations et de consolidation de la paix, afin de contribuer à la complémentarité des approches et au Nexus humanitaire-paix-développement.
-Liaison avec la cellule suivi-évaluation et apprentissage (SEA) de l’UAS, notamment dans la cadre de la rétro-information des partenaires sur les leçons apprises dans la mise en œuvre et l’application du guide des indicateurs de stabilisation.
b) Gestions de l’information et rapportage
-Assurer le partage d’information et des rapports, à la fois au sein des membres de la coordination géographique, avec le Coordinateur Provincial, le siège de l’UAS et avec d’autres acteurs et mécanismes de coordination.
-Etablir et mise à jour régulière de la liste de contacts des acteurs de stabilisation et de consolidation de la paix dans la province et faire parvenir au siège UAS les comptes rendus réguliers mettant à jour les informations sur les interventions de stabilisation dans les zones respectives afin de contribuer à la vue d’ensemble.
-Assurer que la coordination géographique identifie et produise des rapports sur les priorités d’intervention, les défis, les tendances ou encore les risques à des fins de plaidoyer, et partager ces rapports avec le coordinateur provincial, la chargée de coordination et le conseiller en engagement politique.
-Veiller à ce que le lien entre la coordination géographique des interventions de stabilisation et de consolidation de paix et le point focal provincial de S&E de l’UAS soit assuré afin de garantir le suivi et le partage des données.
c) Evaluation et analyse des besoins
-Veiller à ce que la coordination géographique permet d’identifier et d’évaluer les besoins en termes d’interventions de stabilisation selon les lacunes et les priorités dans les zones respectives.
-Réaliser une cartographie des capacités et identifier les besoins de renforcement de capacités des partenaires de stabilisation.
-Identifier les besoins de soutien technique et substantive auprès des partenaires, y compris les besoins de renforcement de capacité des membres de la coordination géographique.
-Soutien à l’organisation et le déroulement des séances de renforcement de capacité organisé par ou avec l’appui de l’UAS.
-Assurer la liaison et la collaboration avec l’unité SEA de l’UAS pour garantir le suivi des indicateurs établis pour mesurer la performance de la coordination.
-En termes de coordination avec les acteurs humanitaires et de développement, identifier les intérêts mutuels ainsi que les informations qui devraient être partagées de manière proactive avec les acteurs respectifs (cluster, etc.) pour assurer une réponse ou une collaboration plus efficace autour d’objectifs communs.
-Identifier les thématiques transversales et récurrentes qui nécessitent d’être abordées au niveau politique et partager ces thématiques avec le coordinateur provincial, la chargée de coordination et le conseiller d’engagement politique pour la coordination thématique et stratégique.
d) Appui au plaidoyer et engagement politique
-Sous la supervision du coordonnateur provincial, contribuer à l’élaboration des plans de plaidoyer pour l’engagement politique provincial en : 1) contribuant à l’identification et l’analyse des acteurs clés qui ont une influence sur un enjeu respectif ; 2) appuyant la définition des résultats réalistes axés sur les acteurs, et 3) identifiant et mettant en œuvre les actions pour y arriver.
-En collaboration avec les partenaires de stabilisation, identifier les besoins de plaidoyer relatif aux interventions de stabilisation et de consolidation de la paix à approfondir dans le cadre de la coordination thématique et stratégique afin de contribuer à l’identification des messages clés pour l’engagement politique.
-Le cas échéant, assister le coordonateur provincial de l’UAS dans la mise en place et l’actualisation régulière des documents stratégiques de l’ISSSS avec le soutien des partenaires (objectifs prioritaires de stabilisation, COMPACTs, etc).
-Le cas échéant, assurer la liaison avec d’autres mécanismes de coordination pour un partage d’informations appropriés sur les messages clés et les plaidoyers.
Competencies
-Professionnalisme : Capacité de mener des recherches et des analyses indépendantes, d’identifier les problèmes et de recommander des solutions appropriées. Très bonne connaissance de la région d’affectation, y compris les dimensions culturelles, politique et économique. Capacité à se rapporter aux questions et perspectives de l’ISSSS, des affaires humanitaires, y compris les questions de genre, les analyses de conflits, les questions politiques et socio-économique. Solides compétences en rédaction. Solides aptitudes à la négociation : capacité à diriger et à obtenir l’aide d’autrui dans un effort d’équipe et à articuler les arguments cohérents pour parvenir à des accords. Capacité à travailler sous pression, parfois dans un environnement stressant. Très bonne connaissance des mandats, politiques et directives institutionnelles relatifs à l’ISSSS, aux affaires humanitaires et bonne connaissance des institutions du système des Nations Unies et des organisations non-gouvernementales (nationales et internationales);
-Communication : Très bonnes aptitudes relationnelles. Aptitude avérée à rédiger de manière claire et concise et à communiquer efficacement, y compris la capacité de préparer des rapports et d’effectuer des présentations, d’articuler les options de manière concise, de transmettre un maximum d’informations, de formuer et de défendre des recommandations;
-Esprit d’équipe : Solides compétences interpersonnelles, y compris la capacité de : fonctionner efficacement au-delà des frontières organisationnelles ; et établir et maintenir des relations de travail efficaces dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec sensibilité et respect de la diversité;
-Planification et organisation : Aptitude avérée à planifier et à organiser, à établir des priorités, à gérer et à surveiller les plans de travail, à coordonner les demandes concurrentes et à respecter des délais serrés.
Required Skills and Experience
Education :
-Diplôme en études supérieures en sciences sociales, science politiques, relations internationales, développement ou autres qualifications similaires
Expérience :
-Minimum de 6 ans d’expérience pertinente dans la coordination d’interventions humanitaires ou de développement ;
-Maitrise des outils classiques de coordination (cartographie des interventions, tenue de réunion, identification de besoins, partenaires, etc.) ;
-Très bonne connaissance des acteurs humanitaires et de développement ainsi que du système des Nations Unies ;
-Excellente capacité de communication et capacités relationnelles ;
-Expérience dans la gestion ou le suivi de projets de stabilisation et/ou de consolidation de la paix.
-Connaissance de l’ISSSS sera considérée comme un atout.
Langue :
 -Maîtrise du français parlé et écrit, et bonne connaissance de l’anglais
Nationalité :
 -Etre de nationalité congolaise (RDC)
Disclaimer
Important applicant information
All posts in the SC categories are subject to local recruitment.
Applicant information about UNDP rosters
Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.
Workforce diversity
UNDP is committed to achieving diversity within its workforce, and encourages all qualified applicants, irrespective of gender, nationality, disabilities, sexual orientation, culture, religious and ethnic backgrounds to apply. All applications will be treated in the strictest confidence.
Scam warning
The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

POSTULER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :