Niger

PAC3 recrute 01 SPECIALISTE EN SAUVEGARDE SOCIALE POUR LE PDLK

PAC3 recrute 01 SPECIALISTE EN SAUVEGARDE SOCIALE POUR LE PDLK

Contexte et justification : Dans le cadre de la mis e en œuvre du Programme Kandadji de Régénération des Ecos ystèmes et de Mis e en Valeur de la Vallée du Niger (P-KRESMIN), la Banque Mondiale apporte s on appui à
travers le projet APL2 A.
Pour mener à bien l’exécution de certaines composantes de ce projet, un Protocole d’Accord a été signé entre le Haut-Commissariat à l’Aménagement de la Vallée du Niger, actuel Agence du barrage de Kandadji (ABK), et le Ministère de l’Agriculture, protocole dans lequel la Cellule Nationale de Coordination (CNC) à travers la Cellule Régionale de Coordination (CRC/PAC de Tillabéri) a été identifiée et retenue comme partenaire de mise en œuvre de la souscomposante 3.3 : Développement local du PDREGE APL2A.
La sous-composante 3.3 porte sur des actions de développement local notamment : (i) le renforcement des capacités dans la planification du développement dans les communes rurales, les communautés et organisations partenaires vivant dans la zone du programme ; (ii) la mise en place d’un fonds de développement local pour financer les municipalités et les communautés à la base éligibles dans la mise en œuvre de leurs plans d’investissement afin d’améliorer l’accès aux services essentiels, la gestion des
ressources naturelles, les initiatives génératrices de revenus. Ce fonds financera aussi le pôle de croissance pilote, tout en mettant l’accent sur les femmes et les jeunes vivant dans les zones du programme.
Le gouvernement entend utiliser une partie du crédit de la Banque Mondiale pour recruter le personnel suivant :
Un(1 ) Spécialiste en Sauvegarde Sociale,
1 . Tâches et res pons abilités de l’expert (e) s ociale :Placé(e) sous la responsabilité du Coordonnateur du régional du PDLK et sous la supervision du spécialiste des Questions Environnementale et Sociale (SQES) du PAC3, l’expert(e) social(e) apportera un appui technique à la Cellule Régionale de Coordination du PADLK de Tillaberidans la mise en œuvre du Projet de Dévéloppement Local de Kandadji (PDLK) , et de façon spécifique dans le domaine de ses compétences.
Il/elle travaillera en collaboration avec l’ensemble du personnel et les différentes parties prenantes de mise en œuvre du PDLK et en synergie avec les partenaires sur le terrain.
Son intervention concernera toutes les zones d’intervention du PDLK, notamment les 9 communes ciblées par le projet.
De façon s pécifique, l’Expert(e) s ociale,
-S’assurera de la prise en compte des questions sociales dans l’intégralité du projet PDLK et ce conformément au
Plan d’Action de Réinstallation (PAR) du Programme
Kandadji, et prendre toutes les dispositions pour assurer l’élaboration des documents y afférents avant la réalisation
des investissements afin d’éviter les conflits et de s’assurer de la durabilité des actions menées ;
-Veillera à la mise en œuvre des politiques opérationnelles de sauvegardes de la Banque Mondiale déclenchées dans le cadre du Programme Kandadji, en particulier en ce qui concerne la réduction des impacts sociaux négatifs potentiels pouvant résulter de déplacements et restrictions d’accès aux ressources naturelles, économiques et sociales
Il/elle assurera le suivi des actions mises ) ainsi que le rapportage et l’appui aux mesures sociales mises en œuvre.
A ce titre, l’expert(e) se rendra aussi souvent que nécessaire sur le terrain, dans les neuf (9) communes d’intervention du projet et elle :
-Assurera l’intermédiation sociale dans la zone d’intervention du projet, en collaboration avec les équipes techniques et aidera à identifier et résoudre les conflits potentiels pouvant apparaitre dans les communes d’intervention ;
-Veillera à la prise en compte effective des femmes et des populations vulnérables, en rapport avec le responsable genre du PDLK dans l’ensemble des activités mises en œuvre dans le cadre du projet et en particulier dans la composition et le fonctionnement des différents organes et instances de gouvernance et de concertation, dans l’appui à la promotion des activités génératrices de revenus, dans les programmes de renforcement de capacités et dans la mise en œuvre des mesures de sauvegarde ;
-Assurera l’information et la sensibilisation pour le respect des droits et devoirs de chaque catégorie d’acteurs, en particulier les femmes, les jeunes et les personnes vulnérables, dans la mise en œuvre du projet ;
-Apportera son soutien au processus d’élaboration des Evaluations Environnementales et Sociales, en particulier en ce qui concerne les consultations régionales et locales avec les parties prenantes;
-Organisera un dispositif de gestion de l’information afin de produire les rapports de suivi des mesures de sauvegarde
dans le domaine social et assurera la documentation et l’archivage de l’ensemble des activités liées aux mesures de sauvegardes sociales, ainsi que le reporting pour la CRC et l’ABK ;
-Rendra compte dans les rapports trimestriels, en rapport avec les autres experts des composantes, de la gestion de l’impact social du projet dans les communes d’intervention ;
-Participera à la préparation et aux missions de supervision interne et externe,
-En collaboration avec le directeur en charges des questions environnementales et sociales, le spécialiste prendra les dispositions nécessaires pour la mise en œuvre des recommandations ;
-Conseillera et appuiera les activités de communication sociale et de concertation mises en place avec la société
civile au niveau local (région, commune, village) ;
-Participera à la conception, l’organisation et l’alimentation de la base de données environnementales et sociales en coordination avec l’expert chargé de la sauvegarde environnementale et l’Expert en suivi-évaluation et l’équipe de la CRC ;
-Participera à la conception et à la mise en place du mécanisme de gestion des plaintes et recours en collaboration étroite avec l’expert chargé de la sauvegarde environnementale et le Directeur en charges des questions environnementale et sociales; (DES)
Il/elle exécutera toutes autres tâches en rapport avec les objectifs de sa mission et du programme.
-En concertation avec les DES ,assurer l’interface entre la Cellule, les communautés et les parties prenantes concernés pour la conformité des dispositions sociales et le respect des normes techniques des réalisations physiques;
-Veiller à la mise en œuvre des outils de sauvegarde sociale développés lors de la préparation du Projet : (i) le plan de
gestion environnementale et sociale (PGES), et (ii) le plan d’action de réinstallation des populations (PAR) ;
-Veiller à l’actualisation, en cas de besoin, des documents de sauvegardes environnementales et sociales (Plan de
gestion environnementale et sociale et le Plan d’Action de Réinstallation des populations) et à la préparation des outils
additionnels nécessaires au titre des activités du Programme ;
-contribuer à la préparation des plans de travail et budget annuels ;
-Préparer régulièrement les rapports d’activités et partager les résultats de mise en œuvre des activités avec la CRC et les partenaires locaux avant les missions d’appui des PTF ;
-Veiller à la préparation des révisions des procédures du manuel d’exécution du projet (MEP) exigée par la sauvegarde environnementale et sociale et participer à la validation ;
-participer et faciliter l’organisation des différentes évaluations techniques et financières au niveau National et mettre en œuvre les recommandations qui en découleront ;
-veiller à la prise en compte des aspects relatifs aux plaintes et aux mécanismes de gestion des plaintes, la prise en
compte des aspects relatifs à la non exploitation des enfants sur les sites et pendant les travaux.
Profil et expérience requis
-Être titulaire d’un diplôme universitaire (Bac + 4 minimum) en Sciences sociales, Sciences humaines ou Sciences économiques option Environnementale et Sociale ;
-Avoir suivi des formations complémentaires dans le domaine de la gestion des impacts sociaux des projets
environnementaux ;
-Expérience opérationnelle en directives et politiques opérationnelles de sauvegarde sociale de la Banque Mondiale ;
-Connaissance des nouveaux critères de performance de la banque mondiale ;
-Connaissance des évaluations sociales ;
-Bonne maîtrise orale et écrite du français. Une bonne connaissance des langues locales sera un plus.
-Posséder une expérience de terrain d’au moins cinq (5) ans dans le domaine de la gestion des déplacements et restrictions d’accès des populations aux ressources naturelles (analyse des impacts sociaux, plans d’action du Cadre Fonctionnel, suivi des indicateurs sociaux, information des populations, etc.) ;
-Posséder une expérience significative dans la prévention et le règlement des conflits dans le cadre des projets
environnementaux et/ou de développement rural ;
-Posséder une expérience significative dans les domaines de la sensibilisation, de la formation et de la participation
des populations à la mise en œuvre des activités des projetsde développement ;
 -Avoir une excellente connaissance des questions de genre et de vulnérabilité ;
-Une expérience dans l’élaboration des études environnementales et sociales stratégiques sera un atout ;
-Bonne connaissance en informatique (Word, Excel, base de données, power point !) ;
-Bonne aptitude dans le travail et en équipe pluridisciplinaire et sous pression ;
-Une expérience dans la mise en œuvre des mesures de sauvegardes sociales de la Banque Mondiale.
Qualités exigées
-Avoir une bonne capacité d’analyse, de rédaction et de synthèse ;
-Disposer d’une connaissance pratique avérée des outils d’animation en milieu rural ;
-La connaissance des procédures de la Banque mondiale sera un atout.
-Faire preuve d’un esprit d’initiative et de rigueur dans le traitement des dossiers ;
-Être familier avec le travail d’équipe, sous pression et avec différents groupes d’acteurs ;
-Avoir des aptitudes physiques pour des missions sur le terrain y compris en zones insulaires ;
-Savoir communiquer et faire preuve d’humilité vis-à-vis des bénéficiaires et des parties prenantes.
-Justifier d’une maîtrise parfaite de la langue française et une maitrise des langues locales (zarma, sonrhaï).
1 .3 Durée de la mission : La durée de la mission est de deux ans, à temps plein renouvelable dans les limites de la
durée du projet, avec évaluation annuelle des performances, assortie d’une période d’essai de six (6) mois qui si elle n’est pas concluante peut conduire à une non poursuite de la prestation.
1 .4 Lieu d’affectation : Le poste est basé à Tillaberi avec des déplacements fréquents dans les zones d’intervention
du projet (région de Tillaberi dans les neuf communes d’intervention du PDLK, à savoir Ayorou, Dessa, Bibiyergou, Sakoira, Sinder, Gorouol, Bankilaré, Mehana et Kokorou).
II. Composition des Dossiers de Candidature:
Les dossiers de candidatures s eront compos és de :
-Une demande manuscrite signée adressée au Coordonnateur National du PAC3.
-Une lettre de motivation 2 pages au maximum signée et adressée au Coordonnateur National
-Un curriculum vitae détaillé et certifié sincère signé par le candidat
-Les certificats et attestations de travail
-Les copies légalisées des diplômes
-Un acte de naissance ou jugement supplétif
-Un certificat de nationalité
-Un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois
-Les adresses et contacts téléphoniques et électroniques de trois (3) personnes de référence
-Faire l’évidence d’une attestions de non engagement avec un autre partenaire à la soumission du dossier de
candidature ou à défaut faire preuve d’une attestation de bonne fin d’exécution de contrat.
III. Modalité de Recrutement : Le recrutement comporte un examen de présélection sur dossier. Seuls les candidats
retenus seront invités à passer un entretien.
Dépôt des Dossiers de Candidature : Les dossiers de candidature avec la mention « candidature au poste
de!!!!!!à n’ouvrir qu’en commission » doivent être déposés à l’adresse suivante: Bureaux du PAC3 au quartier KOURA KANO.
Les dossiers de candidature peuvent être envoyés s ous forme électronique non modifiable (PDF) à l’adresses uivante : alimohakiri@gmail.com
La date limite pour la réception des dossiers est fixée au 3 0 avril 2 0 1 9 à 1 7 h 0 0
Les candidats retenus seront contactés pour un entretien.
NB: Le PAC3 se réserve le droit de vérifier la véracité des informations fournies par les candidats.

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :