Recrutements au Sénégal

ONU Femmes recrute 01 Analyste de programme

ONU Femmes recrute 01 Analyste de programme

Salaire / mois
Localisation Dakar / Sénégal
Expiration 22 Aout 2019
Description de l’offre

Analyste de programme MUSKOKA ( pour les nationaux et résidents)

Advertised on behalf of : OUN WOMEN

Location : DAKAR, SENEGAL
Application Deadline : 22-Aug-19 (Midnight New York, USA)
Additional Category : Gender Equality
Type of Contract : Service Contract
Post Level : SB-4
Languages Required : English French
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start) 01-Oct-2019
Duration of Initial Contract : 1 an renouvelable

Background

Fondée sur la vision de l’égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, ONU Femmes s’emploie à éliminer la discrimination à l’égard des femmes et des filles, à promouvoir l’autonomisation des femmes ; et à assurer la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits de l’homme, de l’action humanitaire et de la paix et de la sécurité.
Basé à Dakar depuis début 2013, le Bureau régional d’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (WCARO) est chargé d’apporter un appui technique à 12 bureaux dont six « bureaux pays » (Cameroun, Côte d’Ivoire, Libéria, Mali, Nigéria, République Démocratique du Congo et Sierra Leone), et cinq « Programme Présences » (Cap-Vert, République centrafricaine, Guinée Bissau, Niger et Sénégal).
En référence à l’architecture régionale et au Plan Stratégique 2018-2021 d’ONU Femmes, WCARO est l’interface entre le siège (HQ) et les bureaux pays, avec un rôle de supervision, d’orientations, d’appui technique et de renforcement des capacités. Ce rôle couvrira les quatre domaines thématiques prioritaires d’ONU Femmes, à savoir : 1. Autonomisation économique des femmes ; 2. Paix, sécurité et action humanitaire ; 3. Participation politique, leadership et gouvernance sensible au genre ; 4. Violence Basée sur le Genre. Au sein de WCARO, le Programme Sénégal a soutenu des initiatives multiples par la programmation, le plaidoyer mondial et l’établissement de partenaires stratégiques avec les gouvernements nationaux, la société civile, les agences des Nations Unies et d’autres organisations de développement bilatérales et multilatérales. Dans ce processus, au Sénégal, ONU Femmes a contribué à susciter l’intérêt, la capacité et l’engagement à intégrer les processus liés aux questions de genre dans la région Afrique de l’Ouest et du Centre.
Malgré les multiples actions développées pour freiner les inégalités entre les hommes et les femmes, nombreuses sont malheureusement dans le monde, les femmes et filles qui continuent à subir des violences basées sur le genre. Selon la fiche d’information de ONU Femmes « Les faits : la violence à l’égard des femmes et les objectifs du Millénaire pour le développement » (2008-2013), la violence contre les femmes et les filles est une pandémie mondiale de proportions alarmantes. Aucune femme ou fille n’est entièrement à l’abri des risques de violence. Les violences prennent de nombreuses formes et se produisent dans différents endroits : la violence domestique dans les maisons ; l’abus sexuel des filles à l’école ; le harcèlement sexuel au travail et dans les espaces publics ; la violence pendant la grossesse ; le viol dans les villes, dans les camps de réfugiés et en tant que tactique de guerre.
L’atteinte des OMD 4 et 5 a été compromise par la violence contre les femmes qui les empêche d’exercer leurs droits reproductifs, avec des conséquences graves sur la santé sexuelle et reproductive. ONU Femmes souligne que la violence sexuelle à l’égard des femmes enceintes est un fait avéré : 1/4 des femmes subit des violences physiques ou sexuelles pendant la grossesse et l’expose ainsi à un risque accru de fausses couches, avortements, mort-nés et de naissances
prématurées. Entre 23 à 53% des femmes enceintes victimes de violences exercées par leurs partenaires ont reçu des coups de poings ou de pieds à l’abdomen pendant leur grossesse. La violence limite l’accès des femmes au planning familial qui potentiellement fait baisser de la mortalité maternelle de 20% à 35% en réduisant l’exposition des femmes aux risques sanitaires liés à la grossesse. Les femmes victimes de violences ont tendance à avoir plus d’enfants qu’elles ne le désirent. Cet état de fait est non seulement révélateur du peu de contrôle qu’elles ont sur leur vie sexuelle et reproductive mais aussi annihile l’intérêt démographique de la santé reproductive qui est supposée réduire la pauvreté de 14%.
Une étude réalisée en 2011 par ONU Femmes dans huit régions du Sénégal révèle que les cas de violences ont doublé ces cinq dernières années ; les viols occupant la première place avec 50% des cas et les violences sexuelles toutes catégories confondues représentant 60% des cas rapportés dans les structures de santé.
En milieu domestique, l’Enquête Démographique et de Santé Continue de 2014 (EDS-Continue) révèle que la violence verbale est évaluée à 46,5%, la violence physique à 27% et la violence Psychologique à 12,5%.
En effet, ONU Femmes est bénéficiaire d’un financement de la part du Gouvernement Français pour exécuter de façon conjointe avec trois agences du Système des Nations Unies (UNFPA, UNICEF et OMS) le Fonds MUSKOKA de réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique Francophone et à Haïti. La valeur ajoutée d’ONU Femmes au sein du dispositif MUSKOKA est basée sur son mandat d’entité pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et plus précisément sur son axe de lutte contre les violences faites aux femmes, sources d’inégalités, de manque d’accès par les femmes aux processus décisionnels, aux ressources, mais aussi causes de mise en danger de leurs vies aggravée pendant la grossesse et l’accouchement.
Le focus d’ONUFEMMES pour ce programme est la réduction de la mortalité maternelle par la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, le plaidoyer pour le leadership des femmes et la bonne gouvernance des actions de Santé, la budgétisation sensible au genre, la formation des prestataires de santé maternelle sur les Violences, un accueil de qualité et la communication pour le changement de comportement.
Exécuté par ONU Femmes, le programme MUSKOKA a pour objectif de promouvoir et faciliter l’accès à la santé maternelle par les femmes à travers : i) le développement de campagnes de communication et de mobilisation ; ii) la mise en œuvre de stratégies et d’actions contre les pratiques discriminatoires et la Violence Basée sur le Genre (VBG) ; iii) la prise en charge des survivantes de violences ; iv) l’identification de liens entre la violence contre les femmes et la mortalité maternelle et ; v) l’amélioration des connaissances sur le sujet. En plus l’impulsion de la demande de services de santé maternelle nécessite une bonne connaissance des facteurs sources de difficultés dans la relation femmes, jeunes filles et personnel soignant.
Brève description du Poste et des responsabilités
Basée au sein du Programme Sénégal de ONU Femmes et placé (e) Sous l’autorité de la Coordinatrice Pays et la supervision directe de la Chargée de Programme « Eradication des Violence Basées sur le Genre (EVAW) », l’analyste programme MUSKOKA va contribuer à garantir des conditions de mise en œuvre optimale du Fonds Français MUSKOKA et appuyer la mise en œuvre de l’axe stratégique éradication des violences basées sur le genre du programme au Sénégal.

Duties and Responsibilities

Fournir un appui à la mise en œuvre et à la gestion technique du Fonds MUSKOKA
• Contribuer à la préparation des plans de travail, des budgets et apporter des propositions sur les modalités d’exécution des activités du Fonds MUSKOKA et du programme en articulation au Programme Sénégal ;
• Constituer les dossiers de financement des partenaires et suivre la mise à disposition effective des fonds ;
• Effectuer le suivi et fournir des conseils techniques aux partenaires de mise en œuvre dans l’exécution des activités, l’élaboration des rapports d’activités et la documentation des fonds reçus du Programme Sénégal
• Mettre à disposition la documentation, synthétiser les données et les informations pour l’élaboration des rapports programmatiques, des documents stratégiques, des briefs-notes, des discours et tout autre document d’orientation dans la prise de décisions.

Contribuer à la tenue à jour du dispositif de Suivi, Reporting et Evaluation du Fonds Muskoka
• Collecter et compiler l’ensemble des informations et données nécessaires au Suivi du MUSKOKA ;
• Contribuer au reporting périodique et donateur du MUSKOKA
• Collecter les données nécessaires au suivi de l’état d’exécution technique et financière/budgétaire des activités des interventions ;
• Collecter les documents nécessaires à l’élaboration, la finalisation et la soumission des rapports techniques et financiers des partenaires dans les délais et en ligne avec les procédures de ONU Femmes

Fournir un appui à la gestion financière du Fonds MUSKOKA
• Contribuer à la préparation des budgets des projets et au processus d’opérationnalisation sur Atlas ;
• Contribuer au suivi budgétaire, signaler les éventuels ajustements à faire et effectuer les révisions budgétaires nécessaires ;
• Appuyer le processus administratif de préparation, de suivi du budget et des dépenses des projets/ programmes ;
• Examiner les justificatifs de dépenses des partenaires de mise en œuvre, les rapports financiers y compris la finalisation des formulaires FACE en vue de la justification des fonds accordés par ONU Femmes aux partenaires de mise en œuvre ;
• Initier les demandes de paiement et aider à la préparation et au suivi des factures.

Fournir un appui administratif au Fonds MUSKOKA
• Mettre en œuvre les dispositions logistiques, administratives et financières conformément aux procédures ONU Femmes pour l’organisation, d’ateliers et d’événements et/ou rencontres dans le cadre des activités ;
• Préparer les documents d’information au public et les présentations PowerPoint entre autres ;
• Maintenir une documentation physique et en ligne et un classement cohérent des documents de référence des interventions ;
• Apporter les contributions nécessaires pour assurer la tenue à jour du profil du Programme Sénégal de ONU Femmes intégrant le Fonds MUSKOKA Sécurité sur les plateformes en ligne RMS, DAMS, LEADS et le Sharepoint.

Fournir un soutien administratif à la mobilisation des ressources
• Contribuer à la documentation et la synthèse des leçons apprises et des bonnes pratiques en matière de gestion de programmes et de gestion financières,
• Fournir un soutien administratif à l’organisation de la formation des partenaires sur les questions liées au programme et aux opérations.

Competencies

Valeurs : Respect de la diversité, intégrité et professionnalisme.

Compétences de base :
• Conscience et sensibilité à l’égard des questions de genre et de gestion des conflits
• Sens de responsabilité
• Capacité de gestion des problèmes de façon créative
• Capacité à communiquer et à transmettre des informations à des acteurs divers de façon efficace
• Sens du partenariat et de la collaboration inclusive
• Capacité rédactionnelle des rapports

Compétences professionnelles
• Bonne connaissance de la gestion de projets/programmes,
• Capacité d’administrer et d’exécuter des processus administratifs et des transactions;
• Capacité à synthétiser et présenter l’information dans des formats clairs de présentation;
• Capacité à traiter les données, les informations, la correspondance et les rapports avec d’importants flux ;
• Solides compétences financières et budgétaires;
• Fortes compétences informatiques surtout l’utilisation de Excel et les autres outils du Pack Office;

Required Skills and Experience

Éducation :
Avoir complété un diplôme universitaire de Master I (Bac+4) / II (Bac+5) en Sociologie, Anthropologie, Psychologie sociale, Santé de la Reproduction, Gestion de Projets ou équivalent.

Expérience :
• Au moins d’au moins 3-5 ans dans la gestion de projet en Santé reproductive, violences
• Expérience en Genre, Santé de la Reproduction et prise en charge des violences.
• Expérience en communication pour le changement et la communication.
• Expérience de travail dans un environnement informatique utilisant plusieurs logiciels de bureautique et de plateformes en ligne,
• Une expérience de l’utilisation de ATLAS est un atout,
• Une connaissance des ONG et Associations nationales
• Une expérience de travail avec le Système des Nations Unies est un atout.

Langues requises :
• Une excellente maîtrise du Français et de l’Anglais, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral est indispensable.
• La connaissance des langues locales serait fortement appréciée.

Coordonnées du recruteur pour cette offre

Postuler en ligne :

https://jobs.undp.org/cj_view_job.cfm?cur_job_id=86987

Formation accélérée en Communication & Marketing Digital à Dakar par Concoursn

Formation accélérée en Community Management à Dakar par Concoursn

Formation accélérée sur les obligations fiscales de l’entreprise

Formation accélérée en anglais parlé à Dakar

Formation accélérée en Gestion de la paie

Bourses d etudes au Sénégal par Concoursn

Bourses d etudes au Maroc par Concoursn

A propos de l'auteur

Khady Khady

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à la chaine youtube Rebranding Sénégal https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :