Burkina Faso

Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation recrute 01 Spécialiste en Sauvegarde Sociale

Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation recrute 01 Spécialiste en Sauvegarde Sociale

Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

Ouagadougou, Burkina Faso

Objet de l’annonce : Le Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur (PAES) d’un cout global de 35 milliards francs CFA est né de la volonté commune du Gouvernement du Burkina Faso et de l’Association Internationale de Développement (IDA), d’engager des actions en faveur du développement de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Il vise un renforcement des capacités d’accueil des institutions d’enseignement supérieur et de recherche et l’amélioration de la qualité et de la gouvernance dans ces institutions. Ce projet sans nul doute aura des impacts sociaux sur la communauté. Pour la réussite du projet, il sera indispensable de prendre en compte toutes les préoccupations liées aux aspects sociaux. C’est pourquoi, l’Unité de Gestion des projets du Programme Budgétaire 
«Enseignement Supérieur» (UGP/ESup), recrute un (e) spécialiste en sauvegarde sociale. Le/la Spécialiste en sauvegarde sociale a pour mission de veiller à la gestion efficace des risques et impacts sociaux ainsi que toutes les préoccupations liées aux sauvegardes sociales en relation avec les projets dudit programme budgétaire. 
Catégorie : EmploiSecteur d’activité : EducationSpécialité concernée : Enseignant du supérieurNiveau d’étude :  Cadre / Ingénieur / BAC+4 ou plusLieu d’affectation : Unité de Gestion des projets du Programme Budgétaire «Enseignement Supérieur» (UGP/ESup)Type de contrat : Contrat à durée déterminéeDurée du contrat : une (01) année renouvelableNombre de postes à pourvoir: 1Recruteur:  Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’InnovationStructure bénéficiaire :  Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur : (PAES)
Tâches et responsabilités liées à l’emploi: Le le/la Spécialiste Social(e) travaillera en étroite collaboration avec les autres spécialistes du projet et principalement lespécialiste en sauvegarde environnementale.
Placé sous l’autorité de la coordonnatrice de l’UGP, il/elle sera notamment chargé (e) de:- garantir la prise en compte effective et l’intégration des aspects de sauvegarde sociale dans les activités des projets del’UGP/ESup, conformément aux exigences de la règlementation nationale et des Politiques Opérationnelles de la Banquemondiale;- veiller à la mise en œuvre efficace des mesures de sauvegarde sociale consignées dans les instruments globaux et spécifiques de sauvegardes (CPRP, CGES, PAR, PGES, etc.) ;- élaborer les TDRs pour les évaluations sociales (CPRP, PAR) ;- participer aux processus de recrutement des consultants pour les études sociales;- faire la revue de conformité des rapports des études sociales et veiller à leur validation avant toute soumission à laBanque mondiale;- servir d’interface entre le projet et les personnes affectées par le projet;- s’assurer, en collaboration avec le Spécialiste en sauvegarde environnementale, que les tableaux de devis quantitatif estimatif des coûts des DAO comportent les lignes pour les activités sociales adéquates et/ou indiquer, le cas échéant les clauses et dispositions pour une prise en compte efficiente des mesures sociales dans les DAO et les contrats d’exécution des sous-projets;- évaluer la performance globale du projet en matière de gestion des risques sociaux;- formuler des appuis spécifiques à apporter dans les domaines d’intervention du projet et mettre en œuvre des stratégies visant à faciliter la prise en compte des femmes et des groupes vulnérables dans tous les organes de concertation;- produire les rapports d’exécution du suivi de gestion des risques sociaux du projet y compris des rapports circonstanciés sinécessaire (niveaux d’exécution, contraintes, suggestions et solutions) ;- veiller à la traçabilité de la mise en œuvre des mesures sociales dans les rapports d’exécution globale du projet;- assurer l’archivage des preuves d’exécution des mesures sociales;- prendre part aux missions de supervision et assurer la mise en œuvre des recommandations sur les aspects de gestion des risques sociaux;- garantir la mise en œuvre des mesures de gestion sociale sur le terrain;- effectuer des visites terrain et des rencontres avec les principaux acteurs concernés par les activités des projets de l’UGP/ESup ;- élaborer et mettre en œuvre le planning des activités des projets de l’UGP/ESup en matière de sauvegarde sociale;- assurer l’appropriation des documents de sauvegardes environnementale et sociale par l’UGP, les partenaires impliqués dans sa mise en œuvre et les bénéficiaires des activités du Programme (activités de formation, sensibilisation, etc.) ;- assurer la coordination et le suivi de la mise en œuvre des mesures prévues dans les instruments de sauvegardesenvironnementales et Sociales des projets du Programme Budgétaire, ainsi que des mesures et prescriptions sociales spécifiques liées à chaque activité des projets de l’UGP/ESup chaque fois que de besoin;- assurer l’évaluation des capacités acteurs institutionnels en matière de gestion risques sociaux associés aux activités du projet, la conception et la mise en œuvre d’un programme de renforcement de capacités adapté aux besoins exprimés;- mettre en place un mécanisme de gestion des griefs (plaintes, doléances, suggestions et recommandations desbénéficiaires) en collaboration avec les autres membres de l’UGP/ESup ;- planifier et prendre en compte les activités de sauvegardes sociales dans le PTBA des projets du ProqrarnrneBudgétaire et prévoir les ressource: nécessaires à leur réalisation;- participer à l’analyse et l’évaluation de propositions des bureaux d’études /Consultants pour les PAR et supervise toutes les études de sauvegarde sociétés;- faire la revue et garantir la qualité de rapports d’études sociales réalisées;- assurer la gestion des réclamations conflits éventuels liés à la mise en œuvre des activités prévues dans les PAR;- veiller à l’insertion effective des clauses types de gestion du volet social dans les contrats des travaux de construction;- appuyer et former l’UGP, les agents et structures impliqués dans le suivi de la mise en œuvre des mesures et prescriptions en matière de sauvegarde sociale;- superviser l’exécution des clauses et activités sociales dans le cadre de la réalisation des travaux;- répondre aux préoccupations des parties prenantes, y compris la Banque mondiale en ce qui concerne le volet social et lesprendre en compte;- assurer la mise en œuvre des PAR et veiller à l’archivage de la documentation y afférente (rapports de mise en œuvre,traitement des réclamations, dossiers de PAP, etc.);- servir d’interface entre le projet et les PAPs;- concevoir les outils, initier et coordonner la collecte des données de suivi des mesures de sauvegardes sociales et leurintégration dans le système de suivi et évaluation du projet (y compris le genre) ;- produire les rapports périodiques d’activités trimestriels annuels;- faire une analyse globale du volet social du projet (rapport final sur la mise en œuvre des activités du projet sur le voletsocial).- Etc.En plus de ces tâches courantes, le/la spécialiste social aura à répondre aux sollicitations ponctuelles de ses supérieurshiérarchiques relatives à son domaine de compétence. Il travaillera en étroite collaboration avec les spécialistes en sauvegarde environnementale, en suivi évaluation et en passation des marchés du projet.
Critères de sélection: Le/la Spécialiste en sauvegarde sociale devra disposer des compétences suivantes:- être titulaire au minimum d’un Bac + 4 ou tout autre diplôme jugé équivalent dans les domaines de sciences sociales ousciences humaines (sociologie, anthropologie, géographie, économie, droit, etc.) ;- justifier d’une expérience approfondie de la réglementation nationale en vigueur en matière de gestion du foncier, del’expropriation pour cause d’utilité publique, etc. ;- justifier d’une expérience solide d’au moins 08 ans dans le domaine de la gestion des risques sociaux des projets dedéveloppement ou des évaluations environnementales et sociales;- justifier d’au moins cinq ans d’expérience dans la gestion des questions de réinstallation involontaire notamment lapréparation et la mise en œuvre des PAR, la prise en compte du genre y compris la gestion des groupes vulnérables;- avoir réalisé au moins deux (2) PAR et un (1) CPRP de préférence en tant qu’expert ou consultant principal (fournir les preuves et préciser les tâches réalisées dans le cadre de chaque mission et le bailleur de fonds) ;- avoir au moins une (1) d’expérience avérée dans la mise en œuvre des PAR et en fournir les preuves (certificats de bonnefin d’exécution) ;- justifier d’une expérience avérée en matière d’évaluation sociale, d’approches et de démarche participative, d’implicationet participation des parties prenantes, de gestion des risques sociaux (consultation et négociation sociale, enquêtes sociales, évaluation et gestion des risques et impacts sociaux, renforcement des capacité, engagement citoyen, gestiondes plaintes et doléances, prise en compte du genre et des groupes vulnérables y compris les personnes en situation dehandicap, gestion de la main d’œuvre, le travail des enfants, les aspects de violences basées sur le genre y comprisles violences contre les enfants, etc.);- avoir une expérience de projets de développement et principalement une expérience de projets financés par la Banque mondiale;- savoir utiliser couramment les outils informatiques, notamment (Word, Excel, Power Point, et autres logiciels de bureautique outils de communication);- disposer de bonnes aptitudes pour le travail en équipe et dans un environnement pluridisciplinaire;- avoir une capacité à travailler avec une diversité de parties prenantes et assurer a responsabilité de ses tâches;- être capable de travailler sous pression et être proactif ;- disposer d’une bonne intégrité morale et professionnelle.En outre, il ou elle doit aussi:- avoir une bonne connaissance des exigences de textes nationaux et des politiques et directives de la Banque enmatière de réinstallation involontaire;- avoir une excellente connaissance des problématiques sociales au Burkina Faso;- avoir une bonne connaissance du français de même qu’une aptitude à communiquer aussi bien avec les responsables du projet, la hiérarchie, les collègues et les autres parties prenantes;- avoir une bonne capacité de résolution des problèmes liés à la gestion des conflits;- avoir conduit des missions similaires en termes de nature et d’envergure;- avoir une bonne maîtrise des outils informatiques;-avoir d’excellentes capacités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse;- être capable de travailler en équipe et communiquer;- faire preuve d’initiative, d’autonomie, de réactivité, d’objectivité, d’organisation;- avoir une bonne méthodologie dans l’exécution du travail.
Composition du dossier de candidature: Les dossiers de candidature doivent comporter les pièces suivantes:– une demande manuscrite revêtue d’un timbre fiscal de 200 francs CFA adressée à Monsieur le Secrétaire Général, datée et signée du candidat et donnant son adresse exacte y compris un numéro de téléphone fonctionnel et un e-mail bien lisible;- une copie légalisée du diplôme requis ;- une copie légalisée des attestations et/ou certificats de travail ;- une copie de la Carte Nationale d’Identité Burkinabé en cours de validité ;· une copie du Certificat de nationalité burkinabé;- un curriculum vitae détaillé et sincère, daté et signé du (de la) candidat(e), précisant au moins trois (03) personnes deréférence;· une lettre de motivation datée et Signée du candidat.
NB:– tout dossier frauduleux ou Incomplet est purement et simplement rejeté.- tout dossier réceptionné ne sera pas restitué .Les candidatures féminines sont encouragées.
Procédure de recrutement: NP
Dépôt du dossier de candidature: Leu de dépôt: Immeuble SIRIMA, Boulevard Charles de Gaulle, face à BSIC. Wemtenga. Tél. : 25-36-21-79/70-23-73-66.
Date limite de validité: Dépôt au plus tard le 15 octobre 2021POSTULER

Laisser un commentaire