Burundi

L’UNICEF recrute 01 Consultant National en Suivi et Evaluation de projet de Protection de l’enfance

L’UNICEF recrute 01 Consultant National en Suivi et Evaluation de projet de Protection de l’enfance

 

Job Number: 521869 | Vacancy Link
Locations: Africa: Burundi
Work Type : Consultancy

Utilisateurs et usage de l’évaluation
Utilisateurs Usage prévu de l’évaluation
Bureau UNICEF Burundi Informer et soutenir le développement de la réponse appropriée pour les enfants dans un contexte national changeant
USAID Informer les efforts de plaidoyers pour l’investissement dans le système de protection de l’enfance burundais.
ONGs et Organisations de la Société Civile Renforcer le système de suivi et rapportage au Burundi, y compris les mécanismes de référencement.
1. Objectifs de la consultance :
En collaboration avec un consultant international, le consultant national aura pour objectifs :
1) Evaluer la pertinence, l’efficacité et l’efficience, la durabilité et l’équité de projet de protection de l’enfance dans son contenu, mise en œuvre, résultats atteints pour l’amélioration du système de suivi des violations des droits de l’enfant au Burundi.
2) Evaluer la cohérence interne et externe du projet avec le Programme du Bureau UNICEF Burundi.
3) Identifier les leçons apprises, faiblesses, obstacles, forces et opportunités dérivés de la mise en œuvre  du projet, en prenant en considération les éléments contextuels qui ont impactés l’mise en œuvre  du projet.
4) Proposer des recommandations stratégiques et opérationnelles pour guider la durabilité du projet.
2. Cadre d’évaluation et questions principales :
Afin d’atteindre ses objectifs, l’évaluation sera guidée par les questions suivantes:
1. Dans quelle mesure le projet a-t-il atteint ses objectifs prévus?
2. Quels ont été les facteurs favorables et inhibant pour l’implémentation efficace du projet?
L’évaluation sera guidée par les critères de OECD /DAC, à savoir la pertinence, l’efficience, l’efficacité et la durabilité. Les droits humains, l’équité et le genre seront intégrés dans la structure de l’évaluation. Cependant, considérant la limite temporelle dans l’évaluation du cycle de projet, l’évaluation ne couvrira pas les critères de l’impact du projet.
A. Questions d’évaluation clés :
Pertinence
• Le projet a-t-il été développé sur la base d’une analyse de situation ? Est-il aligné avec les priorités identifiées par cette analyse ?
• Est-ce que les stratégies et le plan d’action pour la mise en œuvre  ont été adaptés aux risques d’abus, de violences et d’exploitations auxquels les enfants sont confrontés ? Les priorités pour les actions à entreprendre ont-elles été clairement identifiées ?
• Quelle a été la théorie du changement utilisée dans le développement du Projet qui a mis en lien les causes des violations des droits de l’enfant, l’intervention sélectionnée et prévue et les résultats attendus ?
• Dans quelle mesure le projet est intégré dans le Programme Pays (mise en lien avec d’autres composantes du Programme Pays du bureau UNICEF Burundi)?
• Dans quelle mesure le projet a-t-il clairement identifié et pris en considération les risques et les goulots d’étranglement spécifiques liés au contexte dans son développement ?
• Dans quelle mesure les stratégies développées ont-elles étés adaptés au contexte national, y compris les contraintes, les limites et opportunités?
Cohérence, Coordination
• Dans quelle mesure la mise en œuvre du projet a-t-elle créée des synergies d’action avec les autres composantes du programme du bureau UNICEF Burundi?
• Dans quelle mesure la mise en œuvre du projet a-t-elle créé une synergie d’action entre les acteurs de la coordination ?
Efficacité
• Dans quelle mesure le projet a-t-il projet a-t-il permis d’obtenir les résultats escomptés en termes d’amélioration du système de suivi des violations des droits de l’enfant au Burundi, ainsi que la mise à disposition des services appropriés aux victimes de violences, abus et exploitations?
• Quelles ont été les stratégies les plus efficaces ?
• Dans quelle mesure la prestation de services a atteint les groupes ciblés par les interventions: quelles ont été les principales contraintes (i) ; quels sont les facteurs de succès et d’échec (ii)?
• Dans quelle mesure le projet a-t-il abordé/ répondu aux gaps et faiblesses du système national de protection de l’enfance?
Efficience
• Dans quelle mesure les interventions réalisées ont-elles été rentables?
• Dans quelle mesure le projet a-t-il optimisé les ressources financières, matérielles et humaines à sa disposition?
• Dans quelle mesure les interventions ont-elles été efficaces pour atteindre les extrants et les résultats prévus du projet ?
Durabilité
• Dans quelle mesure les partenaires se sont-ils appropriés la vision, les lignes et les méthodes de travail soutenues et dirigées par le projet?
• Dans quelle mesure les résultats obtenus, à tous les niveaux, sont-ils durables?
• Dans quelle mesure certaines charges financières liées à la mise en œuvre des interventions sont-elles totalement ou partiellement intégrées au budget national?
Equité (y compris le genre)
• Dans quelle mesure ces interventions ont-elles ciblées les plus pauvres et ont réduit les inégalités?
• Dans quelle mesure le projet a-t-il pris en compte les disparités de genre entre femmes / hommes / garçons / filles?
• Des groupes d’enfants vulnérables ont-ils été exclus?
3. Méthodologie de l’évaluation
La conception de l’évaluation reposera sur l’examen des documents existants, des données de suivi et sur la reconstruction de la théorie de Change de l’initiative avec des indicateurs appropriés. La théorie du changement du projet sera testée de manière empirique à travers l’examen et la collecte de données (le cas échéant) et la réalisation d’un travail de terrain qualitatif. La théorie du projet établira un modèle logique de liens de cause à effet en explorant les résultats obtenus.
La reconstitution de la théorie du projet constituera une première étape essentielle de l’évaluation avant de procéder à l’examen des données et du travail sur le terrain. Elle consistera en une analyse de la documentation existante, la réalisation d’entretiens avec le personnel de l’UNICEF, les partenaires, les partenaires d’exécution et les bénéficiaires.
L’évaluation devra utiliser une approche essentiellement qualitative afin de s’assurer que les données peuvent être suffisamment triangulées pour permettre de porter des jugements globaux. La méthodologie couvrira l’examen des documents d’initiative; toutes données de monitoring existantes; les informations découlant d’entretiens et de groupes de discussion, ainsi que des études de cas. L’évaluateur proposera la meilleure conception et la meilleure méthodologie pour répondre aux questions de l’évaluation et atteindre les objectifs de l’évaluation.
L’évaluation suivra au minimum les méthodes de collecte de données suivantes. L’équipe d’évaluation sera engagée à trianguler les réactions des différents intervenants fournissant des informations,  afin de garantir leur validité.
a. Examen des documents pertinents et des données de suivi relatifs au projet géré par l’UNICEF et ses partenaires d’exécution;
b. Entretiens semi-structurés et discussions de groupe (FGD) menés avec: Membres des Comite de Protection de l’enfance (CPEs), Organisations de la Societe Civile et ONG Internationales – Fédération Nationale des Association engagées dans le Domaine de l’Enfance (FENADEB), Association des Femmes Juristes du Burundi (AFJB),  Terres de Hommes (TDH),  Fondation Stamm, Plateforme des intervenants en Psychosociale et Santé mentale (PPSM).
c. Limites : En raison du contexte politique et sécuritaire tendu et instable dans lequel le projet a été mis en œuvre, ainsi que de la nature délicate du projet, il importe de souligner que ces facteurs peuvent influer sur les méthodes d’évaluation, les sources d’information, les données désagrégées et l’accès à certains groupes de personne vulnérable.
4. Processus d’évaluation et délivrables :
Taches Délivrables Nombre de jours de travail Commentaires
Préparer et soumettre le plan de travail avec le consultant international Plan de travail validé par UNICEF et les partenaires 6 jours Plan de travail doit inclure un calendrier préalablement discuté avec le partenaire de mise en oeuvre
Session de travail avec les partenaires basés a Bujumbura Session de travail réalisée avec les partenaires de Bujumbura et rédiger les minutes 5 jours En appui au consultant international
Visites et sessions de travail avec les partenaires et autres structures impliquées dans le projet Session de travail réalisée avec les partenaires des 18 Provinces 37 jours En appui au consultant international
Elaborer un premier draft de rapport Premier draft du rapport 6 jours En appui au consultant international
Session de présentation des composantes principales du rapport de monitoring Presentation du rapport 3 jours En appui au consultant international
Finalisation du rapport Soumission du rapport final 3 jours En appui au consultant international

Délivrables :

a. Un rapport initial avec le détail du contenu de l’évaluation, la matrice de l’évaluation et les outils de collecte de données;
b. Développer de nouveaux outils facilitant le rapportage et le suivi des violations des droits de l’enfant ;
c. Un rapport d’évaluation indépendant conforme à la politique de l’UNICEF. Les délivrables sont:
• Rapport initial d’évaluation
•  Rédaction d’un résumé analytique (executive summary)
• Présentation Powerpoint avec les résultat clés de l’évaluation
• Projet de rapport d’évaluation
• Réunion de validation des résultats et des recommandations
• Rapport final d’évaluation de 50 a 60 pages
Participation des parties prenantes
La participation des parties prenantes est essentielle à la réussite de cette évaluation. L’évaluateur doit rester indépendant lors de la formulation de ses conclusions sur le projet et utiliser une approche participative et collaborative permettant une participation significative de l’UNICEF, des partenaires et des bénéficiaires. L’évaluation sera gérée par un Spécialiste de Protection de l’enfance, membre de la section de Protection de l’Enfance. Un groupe de référence composé d’ organisations de la société civile, de membres de Comité de Protection de l’Enfance et d’ONGs internationales sera mis en place pour servir de plateforme à la participation des parties prenantes. Le groupe de référence fournira des contributions et examinera le rapport initial, les outils de collecte de données et le projet de rapport final. Un atelier consultatif plus large sera organisé pour valider les conclusions et les recommandations avant de finaliser le rapport.
Considérations éthiques et obligations de l’évaluateur
L’évaluateur doit se conformer aux exigences éthiques existantes, notamment les Conditions Générales de l’UNICEF pour les contractants individuels. L’évaluateur doit également se conformer aux normes de l’UNEG et à ses obligations d’indépendance, d’impartialité, de crédibilité, d’honnêteté et d’intégrité. L’évaluateur est tenu d’identifier clairement toute question ou approche éthique potentiellement problematique, ainsi que les processus d’examen éthique et de supervision du processus d’évaluation dans sa proposition.
Rôles et responsabilités
 1. Le consultant sera responsable de:
a. Appuyer la réalisation de toutes les évaluations qualitatives nécessaires;
b. Appuyer la gestion quotidienne de l’évaluation;
c. Rapports formels et informels au responsable de l’évaluation, selon les besoins;
d. Produire les délivrables (rapport d’évaluation) conformément au mandat et aux dispositions contractuelles.
e. Appuyer l’animation de l’atelier de validation avec les principales parties prenantes du projet.
Le consultant rapporte au responsable de l’évaluation sur toutes les questions relatives à l’évaluation, aux produits à livrer et aux processus de commentaires / réponses.
2. Le responsable de l’évaluation sera responsable pour:
a. Examen et sélection du consultant en évaluation;
b. Responsabilité comptable et responsabilité globales pour la gestion et la réalisation de l’évaluation jusqu’à l’approbation du rapport final;
c. Orientations techniques pour les consultants en évaluation;
d.  Diriger le processus de révision du rapport d’évaluation préliminaire, y compris la compilation des commentaires et la facilitation de la discussion.
e. Soumission du rapport initial et du projet de rapport final à l’ESARO pour l’assurance de la qualité F. Téléchargement du rapport initial dans la base de données d’évaluation en ligne (EISI).
Cadre de travail :
– Le consultant travaille en collaboration avec le consultant international au sein de la Section de la Protection de l’enfance et les partenaires clés identifiés.
– En outre, le consultant travaillera en étroite collaboration avec un consultant international chargé de la protection de l’enfance.
Calendrier de paiement
30% lors de la validation de la méthodologie
40% lors de la soumission des résultats intermédiaires
30% lors de la soumission du rapport final
Compétences désirées, expérience technique et professionnelle
• Etre titulaire d’un Diplôme universitaire de niveau Master ou équivalent dans les domaines ci-après :
Science sociale, Gendre ou tout autre domaine en rapport avec la Protection de l’enfance ;
• Au moins quatre ans d’expérience professionnelle dans le suivi et l’évaluation de programmes relatifs à la protection de l’enfance ou à des domaines étroitement liés
• Expérience dans l’amélioration de programmes de surveillance et dans la rédaction de rapports sur les violations des droits de l’enfant ;
• Expérience dans la facilitation de formation et renforcement de capacités (notamment en collecte de données)
• Expérience dans l’élaboration de rapports en anglais et en français à l’intention d’un large éventail d’auditoires, y compris des praticiens sur le terrain ;
• Capacité à travailler dans un environnement multiculturel ;
• Capacité démontrée de développer et de maintenir des relations avec de multiples partenaires ;
• Excellentes compétences organisationnelles et communicationnelles ;
• Bonne capacité d’analyse et de négociation ;
• Bonne aptitude à conduire le travail oriente sur les résultats et le travail sous pression ;
• Connaissance des techniques informatiques : Word, Excel Power point et navigation sur le Web ;
• Une maitrise du Français, Anglais et Kirundi ;
• Connaissance de l’anglais constitue un atout ;
• Autre : Volonté et capacité de se rendre fréquemment sur le terrain
Organisation Administrative
• Le consultant disposera d’un espace de travail approprié dans les locaux de l’UNICEF ;
• Le consultant utilisera son propre équipement de travail personnel (ordinateur, téléphone, etc.).
Conditions
• Le consultant sera basé à Bujumbura et est amené à voyager fréquemment dans les Provinces notamment lors de la réalisation des ateliers de travail à l’intérieur du pays. Le transport à Bujumbura Mairie est à la charge du consultant. L’UNICEF assurera le transport du consultant pour les missions de terrain.
• Le candidat recruté sera soumis aux termes et conditions de l’UNICEF qui régissent les consultants individuels.
• Vu la nature du financement de cette consultance et l’importance des résultats attendus, aucun retard dans la mise en œuvre ne sera toléré.
• Si le consultant est actuellement employé par une autre administration, il doit fournir une attestation de son employeur l’autorisant à travailler à  temps plein en tant que consultant pour l’UNICEF pour la période convenue;
• Conformément à la politique de l’UNICEF, le paiement est effectué sur la base des produits livrables approuvés. Aucune avance n’est autorisée, sauf dans des circonstances exceptionnelles contre garantie bancaire, sous réserve d’un maximum de 30 % de la valeur totale du contrat dans les cas où des achats anticipés, par exemple pour des fournitures ou des voyages, peuvent être nécessaires;
• L’UNICEF se réserve le droit de ne pas payer un travail non satisfaisant.
Risques
• Le temps de consultation pourrait être plus long que prévu ;
• La participation limitée des partenaires d’exécution du projet.
Gestion des risques
• Les partenaires seront informés régulièrement et en temps opportun de la mission du consultant et un personnel de protection de l’enfance a été nommé pour guider et accompagner le consultant ;
• Des réunions régulières de l’équipe de protection de l’enfance et des partenaires impliqués seront organisées pour renforcer le dynamisme du consultant contractuel.
Application
Les candidats qualifies sont invités à  soumettre une lettre de motivation, un CV actualise avec les noms et contacts de 3 personnes de référence, des copies des diplômes universitaires les plus élevés, une proposition technique et financière avec tous les frais inclus (frais, ticket, DSA, transport) et un formulaire P11 sign (qui peut être téléchargé a  l’adresse http://www.unicef.org/about/employ/index_53129.html). Les applications incomplètes ne seront pas considérées.

Opening Date Fri May 03 2019 07:30:00 GMT+0000 (heure moyenne de Greenwich) South Africa Standard Time
Closing Date Thu May 16 2019 21:55:00 GMT+0000 (heure moyenne de Greenwich)

Apply

A propos de l'auteur

Bamba

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à la chaine youtube Rebranding Sénégal https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :