Algérie

L’ONG TGH recrute 01 Coordinateur opérationnel

L’ONG TGH recrute 01 Coordinateur opérationnel

 

Présentation de TGH

« Acteur d’une solidarité durable et partagée »

Créée en 1994, TGH, association française de solidarité internationale basée à Lyon, élabore et met en œuvre des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence, de l’éducation et de la protection. TGH travaille actuellement dans 10 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient.

Contexte

Le Sahara occidental, est un territoire désertique de 266,000 km² du nord-ouest de l’Afrique, bordé par le Maroc au nord, l’Algérie au nord-est, la Mauritanie à l’est et au sud, tandis que sa côte ouest donne sur l’océan Atlantique. Territoire non autonome selon l’ONU, cette ancienne colonie espagnole n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de quarante ans après le départ des Espagnols en 1976. Le Sahara occidental est revendiqué à la fois par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique (RASD), fondée par le Front POLISARIO en 1976. Celui-ci est un mouvement dont l’objectif est l’indépendance du Sahara occidental.

En 1975, 1976 et 1979, des conflits armés ont éclaté entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario obligeant les populations du Sahara occidental à se réfugier en Algérie. Ils ont été accueillis dans la région de Tindouf, à 1800 km d’Alger au sud-ouest du pays (camps de Boujdour, Laayoune, Ausserd, Smara et Dakhla).

En 1991, le Maroc et le Front Polisario ont accepté un plan de règlement du conflit proposé par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, prévoyant un cessez-le-feu et établissant la Mission des Nations Unies pour un Référendum au Sahara Occidental (MINURSO). Depuis, le Maroc contrôle et administre environ 80% du territoire, tandis que le Front Polisario en contrôle 20%.

En dépit de négociations régulières sous les auspices des Nations Unies, aucun accord n’a pu être trouvé entre les deux parties et le référendum d’autodétermination n’a pu être réalisé. Le mandat de la MINURSO a été renouvelé le 31 octobre 2018 pour 6 mois.

Ce blocage politique et l’isolement géographique de la population réfugiée sahraouie font que celle-ci continue de dépendre quasi exclusivement de l’aide internationale pour ses besoins vitaux (nourriture ; accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement ; accès aux services de santé ; prise en charge des personnes les plus vulnérables ; éducation etc.).

Présentation de la mission

TGH intervient depuis 2001 dans les camps de réfugiés sahraouis de la région de Tindouf, en territoire algérien et sous administration sahraouie, sur différents programmes d’assistance humanitaire :

  • Gestion d’un atelier mécanique destiné à la réparation et maintenance de la flotte des camions utilisés pour les activités d’assistance humanitaire dans les camps (camions citernes pour la distribution d’eau potable, camions poubelles pour le ramassage des déchets, ambulances, véhicules programme des partenaires de l’UNHCR, camions de transports de NFI, générateurs),
  • Gestion d’un atelier de production d’eau de javel destinée aux stations de traitement de l’eau et à l’hygiène dans les institutions (hôpitaux, écoles…) ; un atelier de production barres de savons destiné à la population et aux institutions (hôpitaux, dispensaires, écoles et centres d’éducation spécialisée) ; et le conditionnement/distribution de kits hygiéniques pour les femmes et jeunes filles,
  • Programme santé pour le soutien aux services de radiologie, stomatologie et laboratoire dans les différentes structures de santé des campements, la maintenance des équipements, la formation du personnel médical, la construction/réhabilitation des structures de santé, etc.,
  • Gestion et maintenance de la base UNHCR de Weather Haven où sont installés les bureaux de TGH et d’autres ONG et organisations internationales,
  • Assistance aux personnes handicapées, à travers le soutien aux centres d’éducation spécialisée, et les visites à domicile par une équipe de thérapeutes,
  • Réhabilitation et reconstruction d’infrastructures scolaires et sanitaires, suite aux intempéries qui ont touché les camps en 2015 et 2016.
  • Mise en place d’un projet pilote de pisciculture pour la production locale de Tilapias du Nil.

L’équipe de Tindouf / Rabouni est composée d’environ 200 employés nationaux (Algériens et Sahraouis) et 1 expatrié(e) ; l’équipe basée à Alger est composée du Directeur Pays, d’un logisticien et administrateur.

Poste

Le/la Coordinateur/trice opérationnel(le) assure la coordination opérationnelle des activités sur le terrain et entre les différents Chefs de projet travaillant dans les camps de réfugiés de la région de Tindouf.

Il/Elle travaille sous l’autorité du Directeur Pays et en collaboration avec le Chef de mission local, la Coordinatrice Administrative et les différents Chefs de projet.

Il/Elle assume les responsabilités suivantes :

Coordination interne et mécanismes de communication

  • Garantir la coordination, le développement, le suivi et l’évaluation des projets en fonction de la stratégie opérationnelle de TGH et des critères bailleurs
  • Assurer la bonne transmission des informations clés sur la zone d’intervention, au siège, aux bailleurs
  • Mettre en place des outils de suivi et de communication harmonisés au niveau de la mission et au niveau des projets
  • Assister les chefs de projets dans le suivi et la rédaction des différents rapports
  • Assurer la visibilité des activités sur le terrain (photos, comptes rendus, etc.)
  • Mettre à jour les documents et outils internes (stratégie mission, plan de sécurité, etc.).
  • Assister les postes support dans la réalisation de leurs tâches et le respect des deadlines, notamment via la coordination avec le siège.

Reporting

  • Participer au reporting sur la mission et au travail de suivi-évaluation
  • Participer et animer les réunions mensuelles de l’équipe et rédiger des rapports de réunions de coordination interne (RCI) avant de les transmettre au Directeur Pays et au siège
  • Assurer la mise à jour des tableaux de bord de suivi des programmes et suivre toute information pertinente concernant les modifications sur les objectifs/résultats/activités définis initialement, le chronogramme général des activités et les indicateurs généraux de suivi
  • Compiler les rapports de suivi mensuels des différents Chefs de projet, et le cas échéant, participer à leur rédaction
  • Participer au travail de suivi-évaluation des performances et des impacts des programmes et au travail transversal de capitalisation des thématiques pertinentes
  • Mettre en place des outils de suivi mensuels sur chaque projet destiné à faciliter la rédaction des rapports
  • Rédiger des comptes rendus de réunions.

Relations bailleurs et représentation

  • Suivre et analyser les stratégies bailleurs sur la zone et participer à la recherche de financement
  • Participer à la rédaction des rapports des différents programmes
  • Participer à la rédaction des nouvelles propositions de projets
  • Renforcer les relations entre TGH et les bailleurs travaillant sur la problématique des réfugiés Sahraouis
  • Participer aux réunions avec les partenaires techniques et financiers sur place (Ministères, clusters, bailleurs de fonds, consortium d’ONG, etc.).

Sécurité

  • Assister aux réunions hebdomadaires de sécurité organisées par UNDSS et rédiger un compte-rendu communiqué au Directeur Pays, à son adjoint et au siège
  • Assurer le suivi de la situation sécuritaire, en lien avec le Directeur Pays et le siège
  • Assurer le respect des règles de sécurité et procédures sur les différentes bases, dans les wilayas et durant les déplacements (personnel expatrié et national)
  • Mettre à jour le plan de sécurité en collaboration avec le siège.

Ces responsabilités pourront être revues en fonction des évolutions des besoins sur le terrain.

 Conditions de travail, de vie et de sécurité

Le contexte sécuritaire dans cette zone du Sahara impose le respect de règles de sécurité parfois contraignantes. Certains déplacements se font sous escorte et la résidence TGH pour le personnel expatrié est située dans une enceinte sécurisée, comme celles des autres ONG internationales. Les sorties sont limitées, avec un couvre-feu à 19h.

La maison TGH dispose de toutes les commodités (électricité, eau chaude, internet, électroménager et mobilier fournis). La vie sociale se concentre principalement sur le lieu de vie, avec les 30 expatriés et algériens travaillant pour les autres ONG, mais des visites aux collègues vivant dans les camps sont également possibles.

Le lieu de travail est la base UNHCR où sont situés les bureaux de la plupart des ONG et agences. Celle-ci est à 500 mètres du lieu de vie.

Villeposte basé à Rabouni, à 20 km de Tindouf, dans les camps de réfugiés Sahraouis
Expériences / Formation du candidat
  • Bon niveau conversationnel en espagnol et/ou arabe exigé
  • Expérience d’au moins 2 ans en ONG souhaitée
  • Bonnes connaissances du milieu humanitaire (ONG, OI, UE, …)
  • Bonne connaissance des bailleurs de fonds internationaux
  • Excellente maîtrise de la gestion de projet
  • Excellentes capacités rédactionnelles en français, esprit de synthèse
  • Très bonne maîtrise des outils informatiques, Excel, Word
  • Aptitude à évoluer dans un contexte sociopolitique complexe
  • Excellent relationnel
  • Capacité à travailler en autonomie
  • Capacité à vivre et à travailler avec des règles de sécurité contraignantes
Experience0 à 3 ans
FonctionsGestion de projets/programmes
Secteurs d’activitéAgriculture, Environnement, Education / Formation, Santé
PaysAfrique, Algérie
Salaire / IndemnitéDurée :  7 à 9 mois renouvelables, poste à pourvoir mi- mars 2019

Conditions : Contrat salarié, salaire mensuel brut de 2 300 à 2 500 € selon expérience, per diem mensuel de 360 €, couverture médicale à 100% + assurance rapatriement + prévoyance, prise en charge du logement et du transport international et local dans le cadre de la mission, repos tous les 3 mois. Plus d’information sur www.trianglegh.org, rubrique « Participer ».

Possibilité de départ en couple ou en famille : non.

Comment postulerCV et lettre de motivation à l’attention de Laure MAYNARD, Chargée des RH: recrutement@trianglegh.org
Date de fin de validité31/03/2019

 

Présentation de TGH

« Acteur d’une solidarité durable et partagée »

Créée en 1994, TGH, association française de solidarité internationale basée à Lyon, élabore et met en œuvre des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence, de l’éducation et de la protection. TGH travaille actuellement dans 10 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient.

Contexte

Le Sahara occidental, est un territoire désertique de 266,000 km² du nord-ouest de l’Afrique, bordé par le Maroc au nord, l’Algérie au nord-est, la Mauritanie à l’est et au sud, tandis que sa côte ouest donne sur l’océan Atlantique. Territoire non autonome selon l’ONU, cette ancienne colonie espagnole n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de quarante ans après le départ des Espagnols en 1976. Le Sahara occidental est revendiqué à la fois par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique (RASD), fondée par le Front POLISARIO en 1976. Celui-ci est un mouvement dont l’objectif est l’indépendance du Sahara occidental.

En 1975, 1976 et 1979, des conflits armés ont éclaté entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario obligeant les populations du Sahara occidental à se réfugier en Algérie. Ils ont été accueillis dans la région de Tindouf, à 1800 km d’Alger au sud-ouest du pays (camps de Boujdour, Laayoune, Ausserd, Smara et Dakhla).

En 1991, le Maroc et le Front Polisario ont accepté un plan de règlement du conflit proposé par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, prévoyant un cessez-le-feu et établissant la Mission des Nations Unies pour un Référendum au Sahara Occidental (MINURSO). Depuis, le Maroc contrôle et administre environ 80% du territoire, tandis que le Front Polisario en contrôle 20%.

En dépit de négociations régulières sous les auspices des Nations Unies, aucun accord n’a pu être trouvé entre les deux parties et le référendum d’autodétermination n’a pu être réalisé. Le mandat de la MINURSO a été renouvelé le 31 octobre 2018 pour 6 mois.

Ce blocage politique et l’isolement géographique de la population réfugiée sahraouie font que celle-ci continue de dépendre quasi exclusivement de l’aide internationale pour ses besoins vitaux (nourriture ; accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement ; accès aux services de santé ; prise en charge des personnes les plus vulnérables ; éducation etc.).

Présentation de la mission

TGH intervient depuis 2001 dans les camps de réfugiés sahraouis de la région de Tindouf, en territoire algérien et sous administration sahraouie, sur différents programmes d’assistance humanitaire :

  • Gestion d’un atelier mécanique destiné à la réparation et maintenance de la flotte des camions utilisés pour les activités d’assistance humanitaire dans les camps (camions citernes pour la distribution d’eau potable, camions poubelles pour le ramassage des déchets, ambulances, véhicules programme des partenaires de l’UNHCR, camions de transports de NFI, générateurs),
  • Gestion d’un atelier de production d’eau de javel destinée aux stations de traitement de l’eau et à l’hygiène dans les institutions (hôpitaux, écoles…) ; un atelier de production barres de savons destiné à la population et aux institutions (hôpitaux, dispensaires, écoles et centres d’éducation spécialisée) ; et le conditionnement/distribution de kits hygiéniques pour les femmes et jeunes filles,
  • Programme santé pour le soutien aux services de radiologie, stomatologie et laboratoire dans les différentes structures de santé des campements, la maintenance des équipements, la formation du personnel médical, la construction/réhabilitation des structures de santé, etc.,
  • Gestion et maintenance de la base UNHCR de Weather Haven où sont installés les bureaux de TGH et d’autres ONG et organisations internationales,
  • Assistance aux personnes handicapées, à travers le soutien aux centres d’éducation spécialisée, et les visites à domicile par une équipe de thérapeutes,
  • Réhabilitation et reconstruction d’infrastructures scolaires et sanitaires, suite aux intempéries qui ont touché les camps en 2015 et 2016.
  • Mise en place d’un projet pilote de pisciculture pour la production locale de Tilapias du Nil.

L’équipe de Tindouf / Rabouni est composée d’environ 200 employés nationaux (Algériens et Sahraouis) et 1 expatrié(e) ; l’équipe basée à Alger est composée du Directeur Pays, d’un logisticien et administrateur.

Poste

Le/la Coordinateur/trice opérationnel(le) assure la coordination opérationnelle des activités sur le terrain et entre les différents Chefs de projet travaillant dans les camps de réfugiés de la région de Tindouf.

Il/Elle travaille sous l’autorité du Directeur Pays et en collaboration avec le Chef de mission local, la Coordinatrice Administrative et les différents Chefs de projet.

Il/Elle assume les responsabilités suivantes :

Coordination interne et mécanismes de communication

  • Garantir la coordination, le développement, le suivi et l’évaluation des projets en fonction de la stratégie opérationnelle de TGH et des critères bailleurs
  • Assurer la bonne transmission des informations clés sur la zone d’intervention, au siège, aux bailleurs
  • Mettre en place des outils de suivi et de communication harmonisés au niveau de la mission et au niveau des projets
  • Assister les chefs de projets dans le suivi et la rédaction des différents rapports
  • Assurer la visibilité des activités sur le terrain (photos, comptes rendus, etc.)
  • Mettre à jour les documents et outils internes (stratégie mission, plan de sécurité, etc.).
  • Assister les postes support dans la réalisation de leurs tâches et le respect des deadlines, notamment via la coordination avec le siège.

Reporting

  • Participer au reporting sur la mission et au travail de suivi-évaluation
  • Participer et animer les réunions mensuelles de l’équipe et rédiger des rapports de réunions de coordination interne (RCI) avant de les transmettre au Directeur Pays et au siège
  • Assurer la mise à jour des tableaux de bord de suivi des programmes et suivre toute information pertinente concernant les modifications sur les objectifs/résultats/activités définis initialement, le chronogramme général des activités et les indicateurs généraux de suivi
  • Compiler les rapports de suivi mensuels des différents Chefs de projet, et le cas échéant, participer à leur rédaction
  • Participer au travail de suivi-évaluation des performances et des impacts des programmes et au travail transversal de capitalisation des thématiques pertinentes
  • Mettre en place des outils de suivi mensuels sur chaque projet destiné à faciliter la rédaction des rapports
  • Rédiger des comptes rendus de réunions.

Relations bailleurs et représentation

  • Suivre et analyser les stratégies bailleurs sur la zone et participer à la recherche de financement
  • Participer à la rédaction des rapports des différents programmes
  • Participer à la rédaction des nouvelles propositions de projets
  • Renforcer les relations entre TGH et les bailleurs travaillant sur la problématique des réfugiés Sahraouis
  • Participer aux réunions avec les partenaires techniques et financiers sur place (Ministères, clusters, bailleurs de fonds, consortium d’ONG, etc.).

Sécurité

  • Assister aux réunions hebdomadaires de sécurité organisées par UNDSS et rédiger un compte-rendu communiqué au Directeur Pays, à son adjoint et au siège
  • Assurer le suivi de la situation sécuritaire, en lien avec le Directeur Pays et le siège
  • Assurer le respect des règles de sécurité et procédures sur les différentes bases, dans les wilayas et durant les déplacements (personnel expatrié et national)
  • Mettre à jour le plan de sécurité en collaboration avec le siège.

Ces responsabilités pourront être revues en fonction des évolutions des besoins sur le terrain.

 Conditions de travail, de vie et de sécurité

Le contexte sécuritaire dans cette zone du Sahara impose le respect de règles de sécurité parfois contraignantes. Certains déplacements se font sous escorte et la résidence TGH pour le personnel expatrié est située dans une enceinte sécurisée, comme celles des autres ONG internationales. Les sorties sont limitées, avec un couvre-feu à 19h.

La maison TGH dispose de toutes les commodités (électricité, eau chaude, internet, électroménager et mobilier fournis). La vie sociale se concentre principalement sur le lieu de vie, avec les 30 expatriés et algériens travaillant pour les autres ONG, mais des visites aux collègues vivant dans les camps sont également possibles.

Le lieu de travail est la base UNHCR où sont situés les bureaux de la plupart des ONG et agences. Celle-ci est à 500 mètres du lieu de vie.

Villeposte basé à Rabouni, à 20 km de Tindouf, dans les camps de réfugiés Sahraouis
Expériences / Formation du candidat
  • Bon niveau conversationnel en espagnol et/ou arabe exigé
  • Expérience d’au moins 2 ans en ONG souhaitée
  • Bonnes connaissances du milieu humanitaire (ONG, OI, UE, …)
  • Bonne connaissance des bailleurs de fonds internationaux
  • Excellente maîtrise de la gestion de projet
  • Excellentes capacités rédactionnelles en français, esprit de synthèse
  • Très bonne maîtrise des outils informatiques, Excel, Word
  • Aptitude à évoluer dans un contexte sociopolitique complexe
  • Excellent relationnel
  • Capacité à travailler en autonomie
  • Capacité à vivre et à travailler avec des règles de sécurité contraignantes
Experience0 à 3 ans
FonctionsGestion de projets/programmes
Secteurs d’activitéAgriculture, Environnement, Education / Formation, Santé
PaysAfrique, Algérie
Salaire / IndemnitéDurée :  7 à 9 mois renouvelables, poste à pourvoir mi- mars 2019

Conditions : Contrat salarié, salaire mensuel brut de 2 300 à 2 500 € selon expérience, per diem mensuel de 360 €, couverture médicale à 100% + assurance rapatriement + prévoyance, prise en charge du logement et du transport international et local dans le cadre de la mission, repos tous les 3 mois. Plus d’information sur www.trianglegh.org, rubrique « Participer ».

Possibilité de départ en couple ou en famille : non.

Comment postulerCV et lettre de motivation à l’attention de Laure MAYNARD, Chargée des RH: recrutement@trianglegh.org
Date de fin de validité31/03/2019

A propos de l'auteur

Bamba

Laisser un commentaire