Niger

Le PPAAO recrute 01 Spécialiste en Passation des Marchés

Le PPAAO recrute 01 Spécialiste en Passation des Marchés

1. Introduction : Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) Niger est axé sur la génération et/ou l’introduction et l’accélération de l’adoption de technologies améliorées dans les domaines des productions agricoles dans l’optique de lutter contre les insécurités alimentaires nutritionnelles ainsi que la pauvreté. Au Niger, le PPAAO a été mis en œuvre de 2011 à 2017 avec d’importantes réalisations au niveau du renforcement des capacités techniques et opérationnelles des structures publiques, de la diffusion des technologies éprouvées et du cadre juridique notamment par la diffusion des textes règlementaires régionaux.
Aux termes de la phase initiale du PPAAO-1C, il a été convenu entre le Gouvernement de la République du Niger et la Banque Mondiale, le financement d’un projet sur fonds additionnel pour un montant de 13,7 millions d’Euro soit 15 millions de dollars US pour une période de trois ans (2017 à 2019). Ce projet sur financement additionnel a été approuvé le 13 Mars 2017 et mis en vigueur le 28 juin 2017. Il poursuit les mêmes objectifs et maintient les composantes de la phase initiale. Il permettra de consolider les acquis de la 1e phase, mais aussi et surtout, d’aider à faire face aux nouveaux défis y relatifs.
La mise en œuvre du projet PPAAO 1C sur financement additionnel (PPAAO 1C FA), et conformément aux termes de l’accord de financement de ce projet signé le 13 Mars 2017, prévoit qu’une partie des ressources sera utilisée pour le recrutement d’un Spécialiste en Passation des Marchés (SPM). Les présents termes de référence concernent le recrutement de ce dernier et donnent une description détaillée des tâches à accomplir ainsi que des compétences requises du candidat.
2. Tâches du consultant : Sous l’autorité du Coordinateur national, il (elle) est chargé(e) de :
– conduire les processus d’acquisitions des biens et services dans le cadre de la mise en œuvre du projet;
– Mettre en place les instruments de base de la passation de marchés dans le respect strict des procédures de la Banque mondiale (décrits dans le manuel des opérations, les directives et documents de gestion des marchés conformes aux exigences du manuel d’exécution du projet) ;
– Mettre en place des outils de gestion des marchés adaptés aux besoins du projet dont le plan annuel de passation des marchés et sa mise à jour périodiquement ;
– Superviser la formation des partenaires sur les procédures de passation de marchés ;
– Développer des mécanismes de suivi de l’exécution des contrats, des procédures et pratiques nécessaires à l’intégrité du système de passation des marchés dont le système de classement.
Plus précisément, le (la) SPM :
– Sera responsable de la mise en place d’un système de gestion de la passation des marchés comprenant (i) la planification des opérations de passation des marchés, (ii) le suivi de l’avancement, (iii) l’analyse des écarts entre les réalisations et le plan de passation des marchés.
– Faire le suivi, auprès des services techniques bénéficiaires de l’acquisition ou de l’unité d’Exécution du projet, de la préparation et la finalisation des termes de référence (TDR), pour les acquisitions de service de consultants, et des spécifications techniques des biens et travaux ;
– Assurer le contrôle qualité des Dossiers d’Appel d’Offres, et des demandes de propositions (suivant les modèles fournis par l’IDA) préparés par les unités techniques devant être soumis à la non objection de l’IDA, et assurer leur transmission/vente selon le cas
– Procéder au lancement des Appels d’Offres (le cas échéant aux avis à manifestation d’intérêt ou présélection), selon les modes convenus dans les accords de prêts ou de dons
– Veiller à la bonne gestion des appels d’offres en cours ;
– Préparer, organiser et participer aux séances publiques d’ouverture des plis et d’évaluation des offres ;
– Assurer la rédaction et le contrôle qualité des rapports d’ouverture de plis et d’évaluation des offres à
signer conjointement par les autres membres désignés des commissions responsables ;
– Assurer la préparation et la finalisation des marchés, contrats, conventions après l’obtention des avis de non objection si c’est requis, et veiller à leurs signatures par les personnes habilitées à le faire ; et
– Concevoir et mettre en place une base de données fournisseurs, et développer des statistiques de gestion qui permettront aux responsables de l’UCP et aux bailleurs de mesurer le niveau de performance de l’équipe chargée de la passation des marchés.
– Il (elle) sera chargé de planifier, préparer et coordonner le calendrier d’acquisition des services de consultants, de biens et travaux pour le projet ;
– Il (elle) sera responsable de l’établissement de tous les rapports d’activités prescrits par les manuels de procédures et d’exécution de l’unité de coordination du projet en ce qui concerne le volet passation de
marchés, mais également de tout autre rapport lié à la passation de marchés que les bailleurs pourraient demander dans le cadre de l’exécution du projet.
– Il (elle) sera responsable de la place un système de classement des dossiers de passation des marchés qui inclura pour chaque marché tous les documents y relatifs comprenant les documents relatifs aux paiements, en vue de permettre toute revue à posteriori de l’IDA ou audit externe de passation des marchés.
– Assurer régulièrement l’introduction et le suivi des dossiers de passation de marchés dans STEP et SIGMAP ;
– Apporter des conseils au Coordonnateur de l’UCP-Emploi et aux agences/partenaires d’exécution des projets, sur toutes les questions relatives à la passation, à l’exécution et à la gestion des marchés et contrats ;
– Exécuter toutes tâches liées à la passation des marchés à lui confiées par le Coordonnateur de l’UCP.
3. Incompatibilité avec certaines fonctions d’exécution: Afin d’éviter les situations potentielles de conflit d’intérêt qui pourraient ne pas lui permettre de donner un avis objectif dans le seul intérêt du client, le (la) SPM :
-ne sera pas membre de la Commission d’Evaluation à laquelle il/elle apporte un conseil utile pour le respect des règles ; il/elle pourrait cependant assurer le secrétariat de la Commission des Marchés, organe de contrôle interne ;
-ne devra pas participer aux opérations d’exécution du marché notamment (i) les réceptions de qualité ou de quantité et (ii) le paiement ; il/elle apportera un éclairage en cas de contentieux dans l’interprétation des clauses du contrat ; et
-ne devra pas être dans une position de gestionnaire comptable de matières.
4. Rôle de conseil auprès du Coordinateur du Projet : Dans sa mission au sein de l’équipe, le (la) SPM apportera un conseil utile à tous les membres de l’équipe dans :
-la phase d’ouverture des plis, d’évaluation des offres et de proposition d’attribution du marché ;
-l’assistance à la réponse aux demandes de clarification des soumissionnaires ;
-la réponse aux commentaires de la Banque mondiale et de tout autre bailleur de fonds ;
-les propositions de solution alternative lorsqu’un problème de passation des marchés ne peut être résolu à l’interne ;
-l’examen de toute correspondance, arrivée ou départ, concernant la passation des marchés afin de
s’assurer que le courrier a reçu le traitement adéquat dans le parfait respect des règles ; et
-l’interprétation des clauses du contrat en cas de différend pendant l’exécution du contrat.
5. Obligations du(de la) SPM : Le(la) SPM signera un contrat de performance avec la coordination du projet afin d’assurer en temps voulu : (i) la production régulière des mises à jour du plan de passation des marchés du projet, (iii) le rapport d’activité mensuel, (iii) la qualité des dossiers d’acquisition, y compris ceux soumis à l’avis de non objection de la Banque, et (iv) la tenue à jour des fiches d’acquisition devant servir de support aux revues a posteriori des marchés (PPRs) passés qu’effectuera la Banque.
Le SPM remettra à l’Unité de Gestion du Projet un rapport mensuel d’activités au plus tard quinze (15) jours après la fin du mois auquel il se rapporte et un rapport final en fin de mandat.
Ces rapports comprendront en outre les recommandations du Gestionnaire Financier sur les décaissements et devront être remis en deux exemplaires à la coordination. Le modèle de rapport à fournir sera défini en accord avec l’IDA et comportera au minimum les informations sur les marchés requises dans le rapport administratif et financier du projet.
Documents : Le (la) SPM fera un usage confidentiel des informations reçues du Projet. Il(elle) fera un inventaire de tous les documents mis à sa disposition par le Projet. Ces documents dont il (elle) aura la garde devront être restitués à la fin de sa mission.
Le (la) SPM analysera et interprétera les données qui lui seront fournies par ces documents ou par d’autres sources, sous la responsabilité du Coordinateur du Projet.
6. Obligations de l’Administration du Projet : L’administration remettra au (à la) SPM l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Elle remettra également à la disposition dudit (de ladite) spécialiste, les locaux et équipements nécessaires pour assurer
une bonne prestation de service.
7. Qualifications du consultant : Le (la) Spécialiste en Passation des Marchés devra avoir :
– Un diplôme supérieur en ingénierie, Administration publique, Droit commercial ou Gestion (minimum Bac+4 ou tout diplôme équivalent d’une maîtrise (Master);
– Excellente connaissance des procédures de passation des marchés en général et des règles de procédures de passation des marchés des banques multilatérales de développement : Banque Africaine de Développement et Banque mondiale, aussi bien que du cycle de projet ;
– Une connaissance des procédures nationales de passation des marchés, notamment les dispositions du Code des Marchés Publics et ses textes d’application ;
– Expérience professionnelle de 5 ans minimum dont au moins 3 ans dans le domaine de la passation des marchés en qualité de Spécialiste ou Expert en passation des marchés pour des projets financés ou cofinancés par la Banque mondiale ou des institutions ayant des procédures similaires de passation des marchés ;
– Une bonne capacité de résolution des problèmes liés à la Passation de marchés publics ;
– Bonne connaissance du français ainsi qu’une bonne aptitude pour la communication et le travail en équipe pluridisciplinaire et sous pression ;
– Bonne capacité de résolution des problèmes liés à la passation des marchés publics ;
– Une connaissance informatique de logiciels courants (Word, Excel, Power Point, !) de l’Internet et autres outils de communication.
– Une maîtrise des bases des données de la passation de marchés (STEP et SIGMAP).
– Une intégrité morale et professionnelle.
8. Durée et localisation du contrat : Le poste est basé à Niamey avec des possibilités de missions à l’intérieur du pays voire dans la sous-région. La durée du contrat est d’un (1) an renouvelable sur la durée globale du projet. Le contrat est à temps plein assorti d’une période d’essai de trois (3) mois. La durée totale des prestations est d’un (1) an renouvelable sur la durée du projet. Le (la) candidat(e) retenu(e) sera invité(e) à signer un contrat d’un an.
9. Constitution du Dossier de candidature : Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) invite les candidats à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les candidats intéressés doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les services (cv détaillé avec références concernant l’exécution de missions analogues).
Le dossier de candidature sera composé de :
a).une demande manuscrite à l’intention du Coordonnateur National du PPAAO,
b).un curriculum vitae détaillé, certifié conforme, mis à jour (avec 3 références professionnelles à contacter au besoin – fournir téléphone et emails) ;
Seuls les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s. Ils (elles) seront soumis(es) à un entretien permettant de mesurer leurs capacités communicatives et leurs connaissances techniques
Après avis de non objection de la Banque mondiale sur le rapport de sélection, le candidat retenu sera invité pour les négociations en vue de l’établissement du contrat.
10. Procédure de sélection : Le consultant sera recruté selon la méthode de sélection des consultants individuels (CI) en accord avec les procédures définies dans les Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, édition de janvier 2011 révisée en juillet en 2014.
11. Dispositions relatives à l’utilisation des fonctionnaires : Il reste entendu que le recrutement d’un candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions de la clause 1.13 d) des Directives Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’Association Internationale de Développement (IDA) de Janvier 2011 version révisée Juillet 2014, qui précisent que les représentants du Gouvernement et les fonctionnaires du pays
de l’emprunteur peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil dans le pays de l’emprunteur, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’experts proposée par un bureau de consultants, sous réserve que cela ne soit pas incompatible avec le droit de la fonction publique ou d’autres lois et règlements ou politiques du pays de l’Emprunteur et (i) s’ils sont en congés sans solde, retraités ou ont démissionné ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient avant leur départ en congé sans solde, en retraite ou leur démission et (iii) si leur engagement ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt (voir paragraphe 1.9).
12. Dépôts des dossiers de Candidature : Les dossiers de candidatures doivent parvenir, à l’adresse mentionnée ci-dessous, au plus tard le 27 mars 2019 à 12 heures, ou aux adresses email suivantes : bdj09@yahoo.fr
Les personnes intéressées peuvent obtenir des informations supplémentaires tous les jours ouvrables à l’adresse mentionnée ci – dessous et aux heures suivantes : du lundi au jeudi de 9 heures à 17 heures et le vendredi de 9 h à 12 heures.
Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO)
Situé au quartier Yantala en face de la Direction Générale de l’INRAN
Téléphone : (+227) 80 06 77 62

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :