Niger

Le PGRC-DU recrute 01 COORDONATEUR NATIONAL DU PGRC-DU

Le PGRC-DU recrute 01 COORDONATEUR NATIONAL DU PGRC-DU

Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) un crédit N°H 5340 NE d’un montant de cent millions de dollars US (100 millions USD) et un Don du Fonds pour les pays les moins avancés (FPMA) administré par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) d’un montant de six millions cinq cent mille dollars US (6.5 Millions USD) pour financer le coût du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de développement Urbain (PGRC-DU). Un financement additionnel de vingt-cinq millions de Dollars (25 M USD) est en cours de préparation.
L’objectif de développement du projet est « d’améliorer la résilience du Niger grâce à un certain nombre
d’interventions liées à la maitrise des inondations et au renforcement des capacités du Gouvernement à répondre
rapidement et efficacement en situation de crise ou d’urgence éligible ».
Le projet initialement ciblait les communes urbaines et rurales des régions de Tillabéri, Niamey, Doss o et Diffa, situées le long du fleuve Niger et la Komadougou, ainsi que dans les bassins versants de ces deux cours d’eau.
Sur les 1 0 4 communes que totalisent ces régions, le PGRC-DU interviendra dans 6 3 communes. Grâce au financement additionnel, en cours de préparation, le projet couvrira également les régions de Tahoua et Agadez qui ont été durement touchées par les inondations de 2016 et ont bénéficié du Mécanisme de Réponse Immédiate, financé sur la composante 4 du PGRC-DU et mis en oeuvre par son Unité de Coordination.
Le Gouvernement de la République du Niger se propose d’utiliser une partie de ces financements pour payer un /e coordonnateur (trice) national (e) pour le Projet.
MANDAT DU COORDONNATEUR NATIONAL DU PROJET : Sous l’autorité du Cabinet du Premier Ministre, assurant la tutelle du Projet, et la supervision du Comité de pilotage, le/la Coordonnateur/trice National/e du projet a pour mandat de veiller au respect et à la bonne application, par l’Unité de Coordination du Projet et de ces représentations régionales, de l’accord de financement, du Manuel de procédures administratives, financières et comptables, ainsi que la mise en œuvre efficace et
efficiente des activités du Projet.
Le/la Coordonnateur /trice National/e du projet est entièrement responsable de la gestion fiduciaire des ressources du Projet, y compris les financements provenant de l’IDA et d’autres Bailleurs de Fonds.
I. Fonction principale du/de la Coordonnateur/trice National du Projet : Les principales fonctions du Coordonnateur sont les suivantes :
-Assurer le Secrétariat du Comité de Pilotage et veiller à l’application des décisions et recommandations qui en sont
issues ;
-Elaborer, en relation avec les Directions techniques des Ministères responsables de l’exécution des composantes et les Communes bénéficiaires, les programmes d’activités et les budgets annuels consolidés (PTBA) relatifs à la mise en œuvre du projet et, les soumettre, après adoption par le CPP, pour avis à la Banque mondiale ;
-Coordonner et superviser, en collaboration avec les Directions techniques des Ministères et les communes, la mise en œuvre des activités du projet conformément au PTBA dûment approuvé par l’IDA, et aux dispositions de l’Accord de Financement ;
-Identifier les contraintes à la mise en œuvre des activités du projet, proposer les solutions idoines, et les mettre en œuvre en accord avec l’IDA ;
-Etablir et promouvoir les relations avec les partenaires concernés à travers les objectifs et les activités du secteur global afin de rassembler les synergies nécessaires pour une mise en œuvre efficiente des programmes sectoriels ;
-Assurer l’information régulière des partenaires techniques et financiers sur l’exécution du projet, à travers notamment, le rapport trimestriel sur l’état de mise en œuvre du Projet ;
-Organiser et rendre disponible pour le contrôle (audit, inspection, évaluation, supervision etc.) tous les rapports, informations nécessaires à la réussite de ces missions ;
-Mettre à la disposition de la tutelle, des autres ministères techniques concernés et le bailleur de fonds, toutes les informations utiles pour leur permettre de suivre l’évolution du projet et favoriser une bonne concertation et coordination ;
-Assurer la coordination de l’équipe de l’UCP et ses représentations régionales ;
Il/Elle est en particulier chargédes missions suivantes du Projet :
*En matière de gestion financière ;
*En matière de passation de marchés ;
*En matière de sauvegardes environnementales et sociales ;
*En matière de gestion du personnel;
* En matière de gestion du patrimoine du projet ;
*En matière de suivi-évaluation ;
II. Sauvegarde contre Fraude et Corruption :
Le (la) Coordinateur (trice) du projet est tenu de connaitre, suivre et instruire l’équipe de l’UCP sur des règles de la sauvegarde contre fraude et la corruption selon l’accord de financement et les règles de l’IDA en cette matière.
III. Indicateur de performance
-Les délais de mise en œuvre des activités ;
-Respect des engagements datés ;
-Qualité de la communication et des clarifications aux institutions bénéficiaires afin d’une bonne compréhension
des règles de passation de marchés et des rapports ;
-Qualité des dossiers (TDR, Demande de proposition et DAO) ;
-La qualité, régularité des rapports périodiques de gestion du projet (RSF, Rapport d’activités) ;
-Qualité des réalisations du projet (études, travaux, formation, etc.)
-Atteints des cibles des indicateurs du cadre des résultats ;
-Tenues régulières des réunions du Comité du Comité de Pilotage ;
IV. Qualification du/de la Coordonnateur/trice : Pour mener à bien cette mission, le /la coordonnateur/trice devra avoir :
-Avoir un diplôme du niveau BAC+5 au moins en développement rural, Développement Urbain, Planification, Gestion des projets, Sciences Sociales, ingénieur, ou tout autre diplôme équivalent ;
-Avoir une expérience générale d’au moins 15 ans dont, au moins, 10 années d’expérience en gestion des équipes, 5 années d’expérience en gestion des équipes multidisciplinaires, 5 années d’expériences dans la programmation et la gestion des projets de développement dont 3 ans dans la gestion ou l’exécution des projets financés par la Banque Mondiale ou les Institutions similaires ;
-Avoir une bonne compréhension de la problématique des impacts du changement climatique et des catastrophes naturelles sur les écosystèmes et les populations ;
-Avoir une connaissance des procédures de la Banque Mondiale et Institutions assimilées en passation des marchés, en Gestion financière, de suivi évaluation et de Sauvegarde environnementale et sociale dans les interventions de développement ;
-Avoir une bonne maitrise de la langue française et une aptitude à communiquer par écrit et oralement ;
-Avoir de bonnes capacités rédactionnelles ;
-Avoir une bonne et habile résolution des problèmes liés à la gestion ;
-Avoir un bon esprit d’équipe et de sacrifice ;
-Avoir une bonne aptitude à travailler sous pression et le sens du devoir ;
-Etre bien organisé, avoir une bonne moralité et être un bon leader ;
-Avoir une solide connaissance informatique des logiciels usuels (Word, Excel, Power Point, E-mail et autres outils
de communication) ;
-Une connaissance/expérience des questions de décentralisation et développement local, serait un plus ;
-La connaissance de l’anglais constitue un atout.
V. Durée du contrat : La durée du contrat sera d’un an renouvelable par reconduction sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante de ses performances.
VI. Composition du Dossier :
Curriculum vitae (CV) détaillé ;
-Copies certifiées des diplômes et attestations ;
-Pièces d’état civil ;
-Lettre de motivation adressée au Directeur du Cabinet du Premier Ministre ;
-Casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
-Des lettres de recommandations des anciens employeurs confirmant la performance du candidat constitueront un atout.
V- Lieu du poste :
Le poste de travail est basé à l’Unité de Coordination du Projet à Niamey.
Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci – dessous du Lundi au jeudi de 9 heures à 17 heures et le vendredi de 9 heures à 13 heures :
Projet de Gestion des Ris ques de Catastrophes et de
Développement Urbain UCP/PGRC/DU
Quartier Kouara Kano, B.P. : 1 0 9 3 2 Niamey- Niger
Tel: 0 0 (2 2 7 ) 2 0 7 5 2 0 7 2 -E-mail : pgrcdu@gmail.com ;
Les manifestations d’intérêt, sous pli fermé avec la Mention « Répons e à la Manifestation d’intérêt relatif au Recrutement du/de la Coordonnateur/trice National/e du PGRC-DU –A n’ouvrir qu’en commission- » doivent être déposées au plus tard le lundi 2 9 avril 2 0 1 9 à 1 7 h heures à l’adresse susmentionnée.

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :