Recrutements au Sénégal

Le PAM recrute 01 Chargé(e) de programme – activités de création des actifs durables (FFA) et des activités de réponses aux chocs

Le PAM recrute 01 Chargé(e) de programme – activités de création des actifs durables (FFA) et des activités de réponses aux chocs

  • Type de contrat : fixed-term
  • Grade : nob
  • Unite/division : programme
  • Lieu d’affectation : dakar, sénégal
  • Duree : un (1) an renouvelable
  • Date limite : 03 mai 2022

A propos du PAM 

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies est le lauréat du prix Nobel de la paix 2020. Plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d’urgence et utilise l’assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d’un conflit ou d’une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Quel est le contexte de ce besoin 

Au Sénégal, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) travaille à renforcer la résilience des communautés rurales face au changement climatique et à permettre aux petits agriculteurs de protéger leurs moyens de subsistance, d’améliorer la productivité et de diversifier les sources de revenus. Dans son approche, le PAM cible les régions les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition à travers une approche intégrée et holistique. En particulier, le PAM au Sénégal s’appuie sur son programme d’alimentation scolaire comme point d’entrée pour d’autres activités de renforcement socio-économique (nutrition, de réduction des risques et des catastrophes, économie circulaire et accès aux marchés, etc.) pour maximiser l’impact de son intervention.

Le Sénégal, comme la plupart des autres pays du Sahel, est touché par des chocs climatiques récurrents de fréquence croissante, notamment des sécheresses, des pauses pluviométriques (perturbation du calendrier cultural) et des inondations saisonnières. La situation économique et de sécurité alimentaire et nutritionnel des populations les plus vulnérables des zones rurales s’est détériorée depuis 2010, en raison de divers facteurs concomitants (hausse du prix des denrées alimentaires, chocs climatiques, manque de stratégies d’adaptation des communautés, pandémies, etc.).

A travers le plan stratégique de pays (DSP 2019-2023), le PAM apporte une assistance multiforme au gouvernement pour renforcer l’analyse et la coordination de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et ce, notamment à travers des activités de préparation et de réponse aux urgences, en optimisant le ciblage géographique et populationnelle, en renforçant les systèmes de protection sociale en mettant en œuvre des filets sociaux, en renforçant la résilience des communautés exposées à des chocs, etc.

La plupart des personnes vulnérables et en situation d’insécurité alimentaire vivent dans des environnements fragiles, pauvres en ressources et dégradés, dans des zones sujettes aux catastrophes climatiques et exposées à des chocs fréquents.

L’initiative ‘Food For Assets’ (FFA) répond aux besoins alimentaires immédiats par le biais de transferts d’argent, de bons d’achat ou de nourriture, tout en favorisant la construction ou la réhabilitation d’actifs qui amélioreront la sécurité alimentaire et les moyens d’existence à court terme et la résilience à long terme.

Les activités FFA visent à créer des environnements naturels plus sains, à réduire les risques et l’impact des chocs climatiques, à augmenter la productivité alimentaire et à renforcer la résilience aux catastrophes naturelles au fil du temps. Quelques exemples d’actifs : cordons pierreux, digues/diguettes, reboisement, etc.

La/le chargé(e) de programme aura pour mission de fournir un appui à la mise en œuvre de la stratégie et la réalisation des objectifs du PAM et atteindre les macro-objectifs suivants :

  • Améliorer la résilience des petits exploitants face aux chocs climatiques et autres risques en diversifiant les moyens d’existence, en améliorant la gestion des ressources naturelles et des zones de production, en renforçant la gestion des risques et en établissant des liens avec les marchés ;
  • Valoriser la production alimentaire locale pour promouvoir des régimes alimentaires diversifiés et nutritifs et des possibilités d’emploi et d’entrepreneuriat dans l’agriculture rurale ;
  • Appuyer les populations plus vulnérables pendant des périodes de chocs ;
  • Renforcer les capacités techniques des partenaires étatiques.

Pourquoi travaillez avec nous ?

Ce poste vous offre une opportunité passionnante de travailler dans une équipe multiculturelle et interdisciplinaire au sein d’une organisation unique par sa mission et son impact. De plus, nous offrons au PAM :

  • Des carrières enrichissantes qui permettent de changer les choses

Notre action au quotidien améliore la vie des personnes que nous servons.

  • Formation et apprentissage continus

Nous fournissons des outils d’apprentissage à nos employés pour leur permettre de développer leur carrière en permanence.

  • Un environnement professionnel multiculturel et stimulant

Nous encourageons l’équilibre hommes/femmes et la diversité culturelle pour renforcer nos équipes.

Qu’est-ce qui est attendu de vous ?

Sous la supervision du Coordinateur de l’unité Résilience, le/la titulaire du poste aura pour principales missions de :

  • Contribuer à la planification stratégique du PAM (macro), conformément à la stratégie de l’organisation et aux réalités pratiques des opérations sur le terrain, et traduire la politique de programme en pratiques au niveau du pays ;
  • Contribuer à la planification stratégique du FFA/Réponses aux chocs au Sénégal: conceptualisation du plan, mise en œuvre et suivi ;
  • Participer, avec les autres sections de l’unité résilience à Dakar et avec les sous-bureaux, au cadre d’analyse des données et des résultats en matière de création des actifs et d’approche intégrée ;
  • Coordonner la collecte régulière de données, le suivi proactif de la mise en œuvre et l’adéquation avec l’orientation stratégique et les critères de qualité, le budget et les délais en collaboration avec l’unité de suivi et d’évaluation ;
  • Analyser et rendre compte de la réalisation, la pertinence et de la qualité des actifs durables au niveau des communautés, afin de comprendre si et comment les actifs et les activites de soutien (approche intégrée) permettent de renforcer la capacité des communautés à résister aux chocs ;
  • Analyser régulièrement les données disponibles relatives aux évaluations de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, aux politiques, stratégies et réponses en matière de chocs saisonniers, et en élaborant les différents éléments des documents stratégiques ;
  • Intégrer le genre, la protection et la durabilité, pour s’assurer qu’ils sont effectivement intégrés dans le résultat et coordonner avec les points focaux de protection et de genre pour inclure efficacement les plus vulnérables, à travers des approches et des outils innovants ;
  • Capitalisation et gérer les données, les connaissances, les leçons apprises/les meilleures pratiques, la construction de preuves sur les questions relatives aux moyens de subsistance, et réponse aux chocs ;
  • Assurer la gestion des partenariats stratégiques avec différents acteurs : gouvernement, société civile, ONU, secteur privé, universitaires
  • Appuyer le PAM dans les mécanismes et plateformes de coordination national (Plan de Réponse National, groupe sécurité alimentaire des partenaires techniques et financiers, etc.)
  • Coordonner et collaborer avec les partenaires, y compris les entreprises privées, les organisations communautaires et les ONG ;
  • Contribuer aux efforts de mobilisation des ressources des interventions du PAM, notamment en formulant clairement les besoins, les priorités ainsi que rédiger des documents de projet, et assurer le suivi de la situation des ressources ;
  • Gérer la préparation et la diffusion de rapports d’exécution, analytiques et critiques en temps opportun, de publications et de divers produits ou propositions d’information à usage interne ou externe ;
  • Conseiller et soutenir le développement de la formation fonctionnelle dans les domaines d’expertise afin de renforcer les capacités du personnel du PAM et des partenaires ;
  • Conduire toute autre tâche connexe dans le domaine de ses compétences.

Pour cette mission, vous devrez avoir :

Formation

Formation universitaire niveau Master au minimum en agronomie, foresterie, sciences alimentaires, technologie alimentaire, génie alimentaire et tout autre domaine connexe.

Expérience

  • Avoir au moins cinq (5) années d’expérience post-universitaire dans le domaine de planification et mise en œuvre de projet agricole, de développement de chaine de valeur, d’appui aux producteurs.
  • Une expérience dans la gestion des programmes de moyens d’existence, de technologie alimentaire, de nutrition et d’encadrement des organisations communautaires de base serait un atout.
  • Une connaissance des filières riz, maïs, mil, sorgho, niébé, fruits/légumes est un autre atout.

Compétences techniques et interpersonnelles

  • Bonne capacité de leadership et de travail en équipe
  • Capacité à travailler à un rythme rapide et dans des délais serrés.
  • Capacité à penser de manière créative, proactive et stratégique, et à résoudre les problèmes avec souplesse et adaptabilité.
  • Capacité à gérer et à coordonner des projets impliquant un large éventail de parties prenantes.
  • Grande capacité d’organisation et de coordination
  • Capacité à travailler dans une équipe multiculturelle et à établir des relations de travail efficaces
  • Solides compétences interpersonnelles et de communication
  • Solides compétences en matière de négociation et de plaidoyer
  • Bonnes compétences informatiques en MS Outlook, Word, Excel et Powerpoint
  • Capacité à faire preuve d’un haut degré de jugement, de discrétion et de confidentialité.

Langues

  • Maîtrise du français et de l’anglais écrit et oral.
  • Une connaissance intermédiaire de toute autre langue officielle des Nations Unies est un atout.

Termes et Conditions

Le PAM s’est engagé à promouvoir un environnement de travail inclusif dans lequel la diversité est valorisée et où aucune forme de discrimination n’est tolérée. Nous promouvons le leadership des femmes au sein de notre organisation et visons à atteindre la parité dans nos équipes en Afrique de l’Ouest et du Centre. Les candidatures féminines qualifiées sont donc particulièrement encouragées.

Le PAM n’a aucune tolérance à l’égard de la discrimination et ne fait aucune discrimination fondée sur le statut VIH / SIDA.

Aucune nomination dans le cadre de tout type de contrat ne sera proposée aux membres du Comité consultatif des Nations Unies pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), de la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), du Comité des finances de la FAO, du Commissaire aux comptes du PAM, du Comité d’audit du PAM, du Corps commun d’inspection (CCI) et d’autres organes similaires au sein du système des Nations Unies ayant des responsabilités de supervision du PAM, tant pendant leur service que ainsi que dans les trois ans suivant la fin de leur contrat.

Date limite : 3 Mai 2022.Postuler

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :