Mauritanie

Le Grdr recrute 01 Chef.fe de projet ECOSoC -Mauritanie

Le Grdr recrute 01 Chef.fe de projet ECOSoC -Mauritanie

Depuis sa création en 1969, le « Grdr, Migration-Citoyenneté-Développement » (www.grdr.org) accompagne les initiatives portées par les migrants et leurs partenaires sur les territoires d’origine, de transit et de destination le long des parcours migratoires [Afrique de l’ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau, Guinée), Maghreb (Algérie, Tunisie) et France (et Europe)].

Le Grdr inscrit son action dans un monde où les interdépendances entre continents, pays et régions se renforcent, alors que les inégalités et la précarité augmentent. Il veut contribuer à la construction d’un monde plus juste et solidaire. Il considère que la mobilité des hommes et des femmes est une chance pour les sociétés, une nécessité pour la construction du monde de paix de demain dans lequel les sociétés en Afrique et en Europe sont liées (cf. charte).

En Mauritanie, le Grdr développe ses actions principalement dans le Gorgol (2004), le Guidimakha (1988) et plus récemment à Nouakchott (2016). La majorité des activités du Grdr se déploient à l’échelle de plusieurs régions de la Mauritanie et parfois à l’échelle multi pays (Mali, Mauritanie, Sénégal).

CONTEXTE DU PROJET

La Mauritanie a aujourd’hui plus de 60 % de sa population qui a moins de vingt-cinq ans (20 % entre 15 et 24 ans). En parallèle, l’urbanisation galopante fait que plus de 60% de la population vit dans les villes, dont la moitié à Nouakchott. Dans ce contexte, l’affaiblissement et l’évolution des liens sociaux essentiellement familiaux et communautaires, conjugués à un chômage exponentiel (31% des jeunes dont 47 % chez les 15-24 ans selon l’OIT, 2017), ainsi que la faiblesse des politiques publiques à stimuler la participation citoyenne des jeunes, laissent planer la menace sur la cohésion sociale.

Face à ces évolutions récentes, sont apparues des organisations de la société civile (OSC) actives sur les questions culturelles et artistiques, de l’entrepreneuriat (dont de nombreuses coopératives), des technologies de l’information, de l’aide aux plus vulnérables (enfants, femmes, jeunes et personnes en situation de handicap) et de défense de la participation des femmes. Cependant, nombre d’OSC sont encore embryonnaires et ont tendance à privilégier la question de l’auto-emploi (liée à l’activité associative elle-même car les associations offrent plus d’opportunité d’auto-emploi que d’autres secteurs) sur leur vocation sociale et solidaire. On constate cependant un déficit de dialogue et de concertation entre les pouvoirs publics et les acteurs des OSC comme les jeunes et les femmes.

Néanmoins, depuis 2012, plusieurs initiatives dont les programmes FAJ’R (Ambassade de France, 2014-2019) Jeunesse et pouvoir d’agir – JPA (Grdr, Union Européenne, Région Centre-Val de Loire, 2016-2020) ainsi que la phase préparatoire « Graine de citoyenneté » (AFD, RCVL, CCFD-TS, Ambassade France, SCCF, 2021-2022) ont permis de soutenir des organisations de jeunes, en concertation avec des autorités locales, pour créer des espaces d’expression socioculturelle et de participation citoyenne pour la jeunesse, incluant les jeunes femmes.

OBJECTIF ET METHODOLOGIE

Le projet ECOSoC (Emergence et Cohésion pour une Société Civile forte) en Mauritanie, se déroulera sur une période de 42 mois. Il a pour objectif de contribuer à l’émergence d’une société civile, inclusive pour les jeunes hommes et femmes, engagée pour l’intérêt général et reconnue comme actrice et partenaire par les pouvoirs publics.

Le programme reposera sur un acteur central des territoires : les OSC comme catalyseurs des échanges pluri-acteurs, comme acteurs dynamiques et outillés contribuant à l’insertion intégrale de la jeunesse. Il s’agira de les appuyer méthodologiquement, et de leur permettre d’ « apprendre en faisant » via la mise en place de projets adaptés et d’initiatives pilotes. Un mécanisme de financements adapté à la diversité des réalités structurelles des OSC sera mis en place afin de financer des initiatives concourant à l’insertion intégrale de la jeunesse.

En expérimentant sur le terrain des actions contribuant à renforcer la concertation pluri-acteurs, et des projets conjoints visant l’insertion intégrale de la jeunesse à la société civile mauritanienne, l’action se concentre donc sur la montée en compétences des OSC engagées sur les enjeux de jeunesse. Cette porte d’entrée, dans le sillage des enseignements de précédentes initiatives telles que FAJR (SCAC, 2015-2022), de Jeunesse et Pouvoir d’Agir (UE / Grdr, Ecodev 2016 -2020), Graine de citoyenneté (AFD/CCFD/Région Centre Val-de-Loire/SCF, 2019 – 2022) sera également celle d’un autre programme arrimé et agissant en complémentarité d’ECOSoC.

Le projet ECOSoC contribuera à renforcer la visibilité du tissu associatif, dense mais peu structuré, à travers le soutien des partenaires de mise en œuvre du Grdr, EcoDev,et Allianza por la Solidaridad, opérant comme relais et supports auprès de noyaux fédérateurs régionaux composés d’associations locales. Le programme ECOSOC reposera sur une approche territoriale, progressive et adaptée aux contextes des territoires décentralisés. Il couvrira les régions du Grand Nouakchott (3 régions), le Gorgol, Nouadhibou et les départements de Selibaby (Guidimakha) ; Kiffa (l’Assaa) et Nema (Hodh El Chargui).

Le projet vise deux objectifs opérationnels :

1°)  Renforcer les capacités organisationnelles, institutionnelles et opérationnelles des OSC engagées pour l’inclusion socioéconomique des jeunes hommes et des jeunes femmes des territoires ciblés afin qu’elles augmentent leur niveau de performance ;

2°)  Améliorer les dynamiques collectives des OSC et leurs expertises thématiques et la participation de la société civile à la vie publique reconnue en tant ;

LIENS HIÉRARCHIQUES ET FONCTIONNELS

Le/La chef.ffe de projet, salarié.e du Grdr, travaillera :

  • sous la responsabilité hiérarchique du coordinateur du Grdr en Mauritanie (Nouakchott) ;
  • en collaboration directe avec la responsable du programme Graine de citoyenneté ;
  • en lien fonctionnel étroit avec la référente « double-espace » Mauritanie (France).

Il/Elle sera en charge de la mise en œuvre du projet ECOSoC (Emergence et Cohésion pour une Société Civile forte) en Mauritanie, de la supervision des activités menées dans le cadre de ce programme, de la mise en place et du suivi d’un dispositif de subventions en cascade et de l’encadrement des salariés de la cellule administrative et financière de ce projet.

Description des tâches

  • Gestion du projet
  • Planification et mise en œuvre des activités selon les orientations stratégiques définies par les parties prenantes et respect du chronogramme du projet ;
  • Coordination du projet : communication régulière au sein du consortium, suivi des activités mise en œuvre par les partenaires ;
  • Force de proposition auprès des instances du programme dans la conception et la mise en œuvre de sa stratégie ;
  • Gestion des équipes du projet ;
  • Gestion des partenariats du projet ;
  • Coordination avec les autres projets traitant des mêmes thématiques ou sur les mêmes zones ;
  • Communication avec les délégations régionales concernées (jeunesse, emploi, société civile),  les autorités locales, les STD et les différents partenaires régionaux (privés, OSC/ONG, élus, institutionnels) ;
  • Reporting du projet : rédaction des rapports techniques annuels et autres documents de suivi de mise en œuvre ;
  • Elaboration des prévisionnels budgétaires (mensuels, trimestriels, annuels) en collaboration avec les coordinateurs, le responsable de programme SC, et le gestionnaire Mauritanie ;
  • Appui technique et méthodologique à l’équipe du projet
  • Consolidation de la méthodologie et des outils de mise en œuvre des activités en lien avec les coordinateurs (national et régionaux) et la responsable programme SC ;
  • Elaboration et coordination du dispositif de subvention en cascade et de renforcement des capacités des OSC ;
  • Supervision de la bonne cohérence et de la bonne gestion des projets soutenus par le programme (supervision de la contractualisation des projets soutenus et de leur bon déroulement opérationnel et financier) ;
  • Encadrement et management quotidien de la cellule administrative et financière dédiée au projet ;
  • Opérationnalisation des outils de remontées d’information, des bases de données de suivi et d’évaluation du projet ;
  • Appui à la mise en œuvre directe des activités ;
  • Renforcement et dynamisation des relations partenariales du projet aux niveaux stratégique et opérationnel ;
  • Représentation du projet au niveau régional/national ;
  • Contribution à la capitalisation et la communication interne et externe du projet autour des résultats et impacts du projet.

Expériences / Formation

Compétences recherchées / Connaissances requises

  • Expérience de 3 ans minimum en gestion de projets de développement > 750 000 € (conception, programmation, suivi, reporting technique et financier, capitalisation) ;
  • Expérience de gestion de projet sur financements européens et connaissance des procédures de l’Union Européenne ;
  • Expérience en gestion de projet porté par un consortium en tant que chef de file ;
  • Expérience dans la mise en œuvre et le suivi d’un dispositif de subvention en cascade ;
  • Maîtrise des fondamentaux du cycle de projets, des évaluations et de la capitalisation ; notions sur la démarche qualité et la conduite du changement ;
  • Bonne connaissance de techniques d’animation de la concertation pluri acteurs ;
  • Bonne connaissance de la Mauritanie et plus généralement des pays du Sahel et expérience de travail en région sahélienne (2 ans minimum) ;
  • Expérience de travail en équipes multiculturelles et pluridisciplinaires.

Compétences complémentaires qui présenteraient un avantage certain :

  • Connaissance d’une langue locale (arabe, al pulaar, soninké), notamment parlée ;
  • Bonne connaissance des enjeux « Migration et Développement » ;
  • Expérience de travail avéré sur des programmes d’appui aux sociétés civiles.

Aptitudes

  • Rigueur et autonomie (dans le respect des taches déléguées) ;
  • Parfaite capacité d’organisation (capacité d’anticipation et gestion des priorités) et de coordination de projet (temps de travail, logistique évènementielle, gestion partenariale) ;
  • Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit, notamment d’analyse et de synthèse ;
  • Bonnes capacités managériales et d’animation d’équipe multiculturelle et pluridisciplinaire ;
  • Sens de la communication multi acteurs: écoute, souplesse, adaptation.

Salaire

LIEU D’AFFECTATION ET SALAIRE

Localisation :     Nouakchott (Mauritanie) ; Déplacements fréquents en régions, possibles en France/Europe.

Salaire : Brut annuel 34-36 k€ (suivant grille Grdr) : Billet A/R annuel (salarié + famille), visas, vaccins ; assurance comprenant la couverture médicale et la complémentaire santé, rapatriement et prévoyance ; frais de vie : prise en charge de 75% du loyer et du gardiennage (sur justificatif) + prime d’installation ; frais de déménagement

Régime de congés payés : 5 semaines/an + RTT en vigueur au Grdr

Comment postuler

Les candidat(e)s sont invité(e)s à envoyer par courriel leur curriculum Vitae faisant ressorti les expériences du candidat, une lettre de motivation et 3 contacts de référence (nom, courriel, téléphone) que le Grdr pourra solliciteren suivant scrupuleusement ces indications :

Objet : Recrutement Appui-OSC Grdr Mauritanie

A :  recrutement@grdr.org

AVANT LE :                    Lundi 5 décembre 2022, à 12 h 00

TESTE ECRIT :               A parti du 5 décembre

ENTRETIEN ORAL :      Semaine du 12 décembre 2022 (au Grdr ou en visio)

A noter : Les candidat.e.s ayant les qualifications et les expériences les plus pertinentes pour l’exécution de la mission seront retenu.e.s à l’issue de la comparaison des CV et d’un test écrit.

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :