Niger

Le Gouvernement du Niger recrute 01 Assistant(e) de Direction

Le Gouvernement du Niger recrute 01 Assistant(e) de Direction

Le Gouvernement du Niger

Niamey, Niger
I – Contexte et justification
Pays Sahélo saharien, totalement enclavé, le Niger est l’un des pays le plus vaste de l’Afrique occidentale (1.267.000 km2 dont les ¾ sont quasi désertiques) et confronté à de lourds handicaps naturels liés notamment à l’aridité croissante du climat, à la forte pression démographique et à la faiblesse des ressources.
La population nigérienne est estimée à 17 970 076 habitants (RGPH/INS-2014) et, est très inégalement répartie sur le territoire
national. Les ¾ restent concentrés dans la bande sud du pays. En effet, la croissance démographique est particulièrement élevée au Niger et le sera encore pour les prochaines années. Le taux d’accroissement naturel de la population de 3,9 par an, est l’un des plus élevés d’Afrique, voire du monde. Plus de la moitié de la population est jeune (51,6% : INS 2012 a moins de 15 ans).
Par ailleurs, la grande majorité de la population nigérienne est rurale : plus de 80%résident hors des centres urbains
Les niveaux de scolarisation sont relativement faibles. En 2015/2016 le taux brut de scolarisation primaire est de 76,2% et celui du cycle de base 2 est de 21,4%. Quant au cycle moyen, le taux de scolarisation est de 6,9%.Le taux d’achèvement, est, respectivement, de 78,4% au primaire, 18,4% au cycle de base 2 et 7,4% au cycle moyen.
De façon générale, les contraintes inhérentes au système se résument comme suit :
• faible couverture scolaire;
• persistance des disparités entre régions, entre zone urbaine et zone rurale et entre filles et garçons;
• insuffisance et précarité des infrastructures et des équipements scolaires ;
• insuffisance des manuels scolaires et autres matériels didactiques;
• faible qualité des enseignements/apprentissages ;
• faible performance du système avec des taux de redoublement et d’abandon assez élevés ;
• faible qualification des enseignants ;
• faible quantité et qualité des équipements des laboratoires de physique, chimie, sciences de la vie et de la terre ;
• faible externalité du système avec une main d’œuvre trop peu qualifiée;
• faible déploiement du dispositif de formations professionnalisantes au profit du public hors flux scolaire (non scolarisés ou déscolarisés, personnes en situation de handicap, etc.) ;
• faible professionnalisation des filières ;
• insuffisance des dispositifs de formation dans les domaines sportifs, culturels et artistiques.
C’est pourquoi, le Gouvernement a adopté une Lettre de Politique Educative en 2012 qui met en cohérence les différents segments du système éducatif nigérien par la mise en œuvre d’une stratégie globale d’éducation et de formation efficiente et efficace. La nouvelle politique éducative nationale s’inscrit dans l’atteinte des objectifs de la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive (Niger/2035) et le Plan de Développement Economique et Social (PDES/2012/2015) en prenant en compte l’Education Pour Tous (EPT). Ainsi, leGouvernement du Niger, avec l’appui des Partenaires Techniques et
 Financiers et le soutien de la société civile active en éducation, a élaboré le Programme Sectoriel pour l’Education et la Formation (PSEF) afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du Plan de Développement Economique et Social (PDES : 2012-2015).
Pour pallier les insuffisances relevées dans le RESEN (2010), des stratégies ont été développées dans le Programme Sectoriel de l’Education et la Formation (PSEF : 2014-2024). Rappelons que le PSEF élaboré pour une durée de dix (10) ans par le Gouvernement du Niger avec l’appui des PTF et le soutien de la société civile active en éducation est un ambitieux programme qui a démarré en 2014. Il a pour objectif d’atteindre l’Education Pour Tous au cours des dix (10) prochaines années à travers une éducation de base élargie (cycle de base unique), l’amélioration de la qualité du système, le développement de l’enseignement moyen, le développement de la formation professionnelle et technique, le développement et la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’appui à l’alphabétisation et au secteur non formel. Il induit une politique d’investissement conséquente et implique également des réformes en profondeur (fusion Cycle de Base (CB) 1 & 2, gestion des enseignants, formation initiale et continue, modalités de construction scolaire…) et la mise en place de nouvelles modalités de gestion.
Ainsi donc, le but du PSEF est de fournir au Gouvernement et à ses partenaires techniques et financiers du secteur éducatif un cadre d’action commun visant : (i) l’accroissement de l’offre éducative, (ii) la réduction des disparités de tous ordres, (iii) l’amélioration de la qualitédes apprentissages, (iv) la recherche d’une meilleure pertinence et  d’une amélioration du système éducatif et, (v) le renforcement des capacités de pilotage et de gestion à tous les niveaux du système.
Dans le cadre de la mise en œuvre de cet ambitieux programme (PSEF), le Gouvernement de la République du Niger a sollicité de la BID, le financement de l’enseignement Franco-Arabe (Base I et II) à travers le Projet de Soutien à l’Education Bilingue Franco-Arabe (PROSEB/FA) au NIGER.
Le PROSEB/FA vise non seulement à améliorer l’accès équitable à tous les niveaux du système éducatif, mais aussi à en améliorer la qualité et la pertinence par rapport aux réalités socio-économique du Niger.
Dans le cadre de la mise en œuvre dudit Projet, le gouvernement du Niger se propose de recruter un(e) Assistant(e) de Direction.
Les présents Termes de Référence sont élaborés à cet effet.
II – Objectifs
2.1 Objectif général
Il s’agit de recruter un(e) Assistant(e) de Direction capable d’appuyer l’UGP en vue d’atteindre les objectifs du Projet.
2.2 Objectifs spécifiques
De manière spécifique l’Assistant(e) de Direction fournit un appui administratif, pour le bon fonctionnement de l’UGP et veille à ce que des Experts du Projet soient libérés de toutes les tâches qui pourraient autrement entraver l’exécution efficace de leurs fonctions et responsabilités.
En conséquence, l’Assistant(e) de Direction facilite et contribue au succès de l’Unité de Gestion dans l’exécution efficace de son travail dans le cadre de la stratégie du Projet.
III – Public cible
Le poste d’Assistant (e) de Direction de l’Unité de Gestion du Projet de Soutien à l’Enseignement Bilingue Franco Arabe (PROSEB/FA) est ouvert à tous les nigériens/nigériennes remplissant les critères définis au chapitre 4 ci-dessous.
IV – Qualification et expériences requises
Le candidat au poste d’Assistant (e) de Direction du PROSEB/FA doit :
 Être titulaire au moins d’un Bac + 3 en Administration, Management des Entreprises, Gestion des Entreprises, Droit des affaires ou une discipline connexe ;
 Justifier d’un minimum de trois (3) années d’expérience pertinente et pratique à des postes administratifs et de secrétariat, dans des bureaux similaires de Projets BIsD ou d’institutions similaires ;
 Bonne connaissance de l’administration et des services d’appui de bureau, notamment les systèmes et les procédures;
 Capacité à travailler en équipe et sous pression dans un contexte multiculturel
 Compétence dans l’utilisation d’équipements standard (ordinateur, fax, scanner, photocopieur, etc.) ;
 Solides capacités de rédaction, de communication et de résolution des problèmes ;
 Orientation client ;
 Travail en équipe ;
 Avoir un esprit d’Innovation et de créativité, d’Intégrité et confidentialité ;
 Bonnes aptitudes écrites et orales en français et en anglais
 Compétence dans l’utilisation des logiciels bureautique Microsoft Office standard (Word, Excel, PowerPoint).
V- Missions
Sous la conduite et la supervision générale du Coordonnateur National du PROSEB/FA, l’Assistant(e) de Direction exécutera les tâches suivantes :
• GESTION DU FLUX DE TRAVAIL
 Entreprendre des tâches qui assurent le bon déroulement du travail de l’UGP;
 Fournir un appui aux Experts et assurer le suivi des correspondances soumis au Coordonnateur National pour autorisation, approbation ou signature ;
 Examiner et prioriser les correspondances importantes et les tâches à exécuter ;
 Veiller à ce que les tâches soient exécutées avec diligence et dans les délais impartis.
• COMMUNICATION ET LIAISON
 Recevoir les visiteurs et les appels téléphoniques avec tact et discrétion, et agir en fonction de la nature et de l’urgence de chacun, notamment en les réorientant vers la personne concernée.
 Faciliter les arrangements pour les réunions en ce qui concerne leurs horaires et la réservation du lieu ;
 Fournir un appui au Coordonnateur pour les rendez-vous avec les visiteurs officiels et/ou les membres du personnel ;
 Assurer le suivi des délais d’exécution des tâches courantes etassignées ;
 Organiser des réunions pour le Coordonnateur, selon les horaires et le programme de la semaine ;
 Fixer l’heure et le lieu des réunions et fournir l’appui requis pour leur succès ;
 Rédiger des rapports / procès-verbaux de réunion.
• TENUE DE REGISTRES ET DOCUMENTATION
 Tenir à jour un système de classement des dossiers aux formats papier et électronique pour répondre aux besoins de l’UGP ;
 Tenir un calendrier hebdomadaire d’activités montrant toutes les réunions auxquelles le Coordonnateur et les autres membres du personnel doivent participer. Cela comprend également toutes les visites externes ;
 Obtenir des notes d’informations et des documents de référence pour les réunions, les séminaires, les ateliers, etc., auxquels
participeront le personnel de l’UGP, en vérifiant leur disponibilité et en veillant à ce qu’ils disposent des dossiers d’information et des documents appropriés ;
 Tenir à jour le répertoire des adresses des partenaires travaillant avec l’UGP.
• ADMINISTRATION DE BUREAU
 Organiser les voyages des membres de l’UGP a l’intérieur et à l’extérieur ;
 Apporter son appui à la préparation des exposés, s’il y a lieu ;
 Photocopier et envoyer des communications électroniques au besoin ;
 Entreprendre toute autre tâche connexe assignée par le Coordonnateur.
VI- Composition du dossier de candidature
Les candidats(es) / intéressé(es) devront fournir un dossier de candidature comportant les pièces suivantes :
• Un curriculum vitae ;
• Une lettre de motivation ;
• Une copie certifiée conforme du certificat de nationalité ;
• Un casier judiciaire datant de moins de trois mois ;
• Une copie certifiée conforme de l’extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif ;
• Les copies certifiées conformes des diplômes ou attestations des diplômes ;
• Certificat médical attestant que le candidat est en bonne santé.
Le dossier de candidature sera adressé sous pli fermé portant la mention « candidature au poste d’Assistant (e) de Direction du PROSEB/FA » à Monsieur le Ministre de L’Education Nationale et déposé au bureau du Projet sis au quartier Koira Kano (Deuxième Virage après la mosquée de Markaza). Au plus tard le mardi 06 juillet 2021 à 17 h 00.
VII- Conditions d’emploi
7.1 Le poste à pourvoir est contractuel.
Le candidat fonctionnaire doit être mis en position de disponibilité une fois retenu.
7.2 Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat de deux (2) ans renouvelables une fois ; la première année est probatoire avec une évaluation écrite et détaillée après onze (11) mois d’exercice.
VIII Lieu d’affectation : Niamey
IX Durée du contrat : Deux (2) ans renouvelables une fois.
X Date de prise de fonction : Après l’avis de non objection de la BID et notification de prise de service.
LE SECRETAIRE GENERAL
MOHAMED ZEIDANE

*

Laisser un commentaire