Recrutements au Sénégal

La FAO recrute 01 Coordonnateur du projet KnoWat

La FAO recrute 01 Coordonnateur du projet KnoWat

Durée: 11 mois renouvelable sous réserve de résultats satisfaisants et de disponibilité des fonds
Numéro de poste: N/A

La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les regions.

Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.
Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Cadre organisationnel

La Division des terres et des eaux de la FAO (NSL) vise à améliorer la productivité agricole et l’utilisation durable des terres et des ressources en eau. Il s’agit en particulier de mieux gérer ces ressources à travers une meilleure gouvernance. Dans ce cadre, la Division est responsable de la mise en œuvre du projet « Mieux connaître la ressource en eau: Vers un accès plus équitable et plus durable aux ressources naturelles pour une plus grande sécurité alimentaire » (KnoWat), GCP /GLO/907/GER. Cette initiative globale est déclinée en activités pilotes au niveau de trois pays : le Sénégal, le Sri Lanka, et le Rwanda. Le projet vise à renforcer les processus de gouvernance de l’eau en mettant en place des évaluations complètes des ressources intégrant une comptabilité de l’eau, un diagnostic de situation hydrique, une évaluation du régime foncier des eaux, un audit et des évaluations foncières de l’eau, et en tirant des conseils stratégiques et des mesures concrètes à partir des résultats ainsi obtenus.

L’unité en charge des régimes fonciers de la Division de la FAO en charge des partenariats et de la collaboration au sein du système des Nations-Unies (PSUL) vise à promouvoir l’utilisation des Directives volontaires pour une Gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts (DV). Dans ce cadre, elle conduit des activités d’opérationnalisation des DV au Sénégal et en Guinée, dans le cadre d’un projet plus large visant à la dissémination et à la mise en œuvre des DV (GCP/GLO/347/MUL).

Position hiérarchique

Le/la coordonnateur(trice) national(e) du Projet sera sous la supervision générale du Représentant de la FAO au Sénégal et la supervision directe de l’Assistant au Représentant de la FAO au Sénégal, Chargé de Programme en étroite collaboration avec l’équipe de coordination de la FAO Rome.

Domaine de spécialisation

  • Sciences agricoles et/ou environnementales ; gestion des ressources naturelles ; sciences du climat ou dans un domaine similaire dans des domaines connexes équivalents.
  • Avoir une bonne connaissance des changements climatiques et de l’accord de Paris sur le climat serait un atout.

Tâches et responsabilités

Sous la supervision générale du Coordonnateur du Bureau Sous Régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest et Représentant de la FAO au Sénégal, la supervision directe du Représentant adjoint de la FAO (Programme) et du Spécialiste de l’eau (NSL), et en étroite coordination avec la Section administrative de la représentation de la FAO, la Division des terres et des eaux (NSL) et l’Équipe des régimes fonciers (PSU-L), le Coordinateur national du projet sera responsable des activités suivantes :

Projet GCP /GLO/907/GER :

  • Coordonner les activités du projet KnoWat au Sénégal : assurer leur mise en œuvre suivant le plan de travail, les recrutements des experts au besoin et la gestion des contrats ; Contribuer à la rédaction des rapports à soumettre aux bailleurs chaque semestre ; gérer, surveiller et rendre compte des dépenses liées au projet ;
  • Assurer la coordination et la communication avec les autres pays cibles (Sri Lanka et Rwanda), les contreparties des gouvernements, les partenaires nationaux et les collègues de la FAO;
  • Assurer une cohérence des activités de Knowat et des synergies avec le projet, GCP/GLO/347/MUL ; assurer aussi une cohérence du projet Knowat avec les activités de la composante panafricaine projet GCP/GLO/347/MUL, en ce qui concerne la préparation d’une charte foncière du bassin sous l’égide de l’OMVS.
  • Élaborer une stratégie de renforcement des capacités et une stratégie de communication dans le pays en collaboration avec les principales parties prenantes ;
  • Apporter une contribution technique pour la comptabilité de l’eau, le diagnostic de situation hydrique et l’évaluation du régime foncier des eaux ; formuler des conseils stratégiques pour les études et les stratégies de gestion des ressources naturelles (GRN), notamment les terres et les eaux, dans le secteur du développement agricole et rural;
  • Veiller à la réalisation d’évaluations des besoins de capacités et à la mise en place et la gestion logistique de programmes de formation adéquats et de développement des compétences;
  • Sous la direction du Spécialiste de l’eau, collecter, traiter et évaluer les données liées à la comptabilité de l’eau et au diagnostic de situation hydrique (CDSH) et partager les résultats avec les partenaires et parties prenantes;
  • Coordonner l’implication du projet KnoWat dans le Forum Mondial de l’eau Dakar 2022 ;
  • Établir des synergies avec le projet italien de gouvernance foncière.

Projet GCP/GLO/347/MUL :

  • Coordonner les activités relatives à la Guinée du projet GCP/GLO/347/MUL : assurer leur mise en œuvre suivant le plan de travail, suivre le déroulement de la LoA signée avec un partenaire guinéen (y compris la revue des rapports techniques et financier, en liaison avec l’équipe de PSUL)
  • Assurer une cohérence des activités guinéennes du projet GCP/GLO/347/MUL avec les activités de ce même projet au Sénégal et avec le projet Knowat;
  • Coordonner les activités liées à la préparation de la charte foncière du Bassin du Fleuve Sénégal sous l’égide de l’OMVS et, en particulier, suivre le déroulement de la LoA signée avec IPAR (y compris la revue des rapports techniques et financier, en liaison avec l’équipe de PSUL).
  • Effectuer d’autres tâches connexes qui lui seront confiées par la Représentation de la FAO ou les divisions techniques du siège

Les candidatures seront examinées en regard des critères suivants:

Conditions minimales à remplir

  • Diplôme d’études supérieures (Master ou équivalent) en agronomie, environnement, gestion des ressources naturelles, et sciences du climat, avec un fort accent sur les politiques et stratégies de développement de la réhabilitation des terres dégradées ;
  • Un minimum de cinq ans d’expérience professionnelle pertinente et vérifiable dans le domaine de la gestion des ressources naturelles, du développement agricole et de l’adaptation aux changements climatiques et/ou de l’atténuation; et incluant la coordination, la gestion et/ou la mise en œuvre de projets de développement;
  • Maîtrise du français et l’anglais écrit et parlé.

Compétences de base exigées par la FAO

  • Gestion axée sur les résultats ;
  • Avoir l’esprit d’équipe ;
  • Savoir communiquer ;
  • Établir des relations constructives ;
  • Partage des connaissances et amélioration continue.

Aptitudes techniques/fonctionnelles

  • Étendue et pertinence de l’expérience dans le secteur ;
  • Très bonne compétences en rédaction technique et de synthèse ;
  • Une vaste expérience professionnelle du travail avec les communautés locales, les ONG, les gouvernements nationaux et les organisations internationales.
  • Une expérience de travail avec le PNUD et/ou la FAO, le ministère de l’environnement et/ou le ministère de l’Agriculture, dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques et de l’atténuation sera un atout ;
  • Une expérience dans l’élaboration de rapports techniques, de propositions de projets pour les programmes conjoints des Nations Unies, dans le développement de stratégies de mobilisation des ressources et dans la rédaction de documents politiques sur l’adaptation aux changements climatiques ;
  • Publications dans le domaine des changements climatiques au Sénégal ;
  • Une expérience avérée dans la création de partenariats au niveau national et international ;
  • Expérience en matière de gestion des connaissances et de formation ;
  • Bonnes compétences en informatique.

Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.

Renseignements complémentaires

  • La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
  • Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.
  • Les candidatures reçues après la date de clôture de l’appel ne seront pas acceptées.
  • Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.
  • D’autres offres peuvent être consultées sur la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

Comment postuler

Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.

La FAO est un espace non fumeur.

Date de dépublication: 11/juin/2021, 21:59:00.

Laisser un commentaire