Cote d'Ivoire Kenya

La BAD recrute 01 Conseiller juridique principal

La BAD recrute 01 Conseiller juridique principal (unité chargée du renforcement des capacités) – opérations, ALSF

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire / Pretoria, Afrique du sud / Nairobi, Kenya
Banque et Assurances

Conseiller juridique principal (unité chargée du renforcement des capacités) – opérations, ALSF

Full vacancy title: Conseiller juridique principal (unité chargée du renforcement des capacités) – opérations, ALSF

Location: Abidjan, Côte d’Ivoire; Pretoria, Afrique du sud ou Nairobi, Kenya

Position Grade: PL4

Position Number: 50081071

Closing Date: 16-déc-2022

FACILITÉ AFRICAINE DE SOUTIEN JURIDIQUE (ALSF) :

La Facilité africaine de soutien juridique (« ALSF » ou « la Facilité ») est une organisation internationale publique qui fournit des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre des transactions commerciales complexes et des litiges avec les créanciers. L’objectif de la Facilité est d’établir une certaine symétrie dans les capacités techniques et d’uniformiser les règles du jeu de l’expertise juridique entre les parties lors des litiges et des négociations. La Facilité poursuit également les principaux objectifs suivants : i) assister les gouvernements africains dans le cadre de litiges les opposant à des fonds vautours (et autres entités similaires) ; ii) fournir des services de conseil juridique aux gouvernements africains pour la négociation de transactions commerciales complexes dans les secteurs des ressources naturelles, des industries extractives, des infrastructures, des PPP, de l’énergie, de la dette souveraine et autres accords commerciaux s’y rapportant ; iii) renforcer les capacités des juristes et des responsables gouvernementaux aux fins susmentionnées ; et iv) assurer l’élaboration de produits du savoir.

Hébergée par la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la Facilité africaine de soutien juridique a été établie par traité le 22 décembre 2008. L’adhésion à cette facilité est ouverte à/aux a) tous les États membres de la BAD ; b) autres États ; c) la BAD ; et d) d’autres organisations ou institutions internationales. L’ALSF compte actuellement 60 membres, à savoir 53 pays et 7 organisations internationales. 

LE POSTE :

Le titulaire du présent poste aura pour principales responsabilités de gérer et de superviser les services de conseil fournis aux gouvernements africains par l’ALSF et d’apporter son assistance au Chef de division et Chef des opérations dans l’accomplissement des fonctions suivantes : a. l’appui, la gestion et supervision des activités des conseillers juridiques et de l’équipe de soutien responsables de i) l’organisation des formations en présentiel et en ligne, ii) la mise au point des solutions et des initiatives de gestion du savoir, iii) la compilation de la jurisprudence pour soutenir l’analyse juridique et la conduite du travail de conseil en coordination avec l’unité chargée des services de conseil, iv) l’évaluation des besoins et le développement de partenariats institutionnels pour concevoir des propositions de projets solides, et v) la supervision et la gestion globale des projets ; b. i) la définition des besoins de financement pour la réserve de projets de l’ALSF et leur mise en œuvre, ii) la constitution de ladite réserve de projets pour atteindre les objectifs de la Facilité, et iii) la coordination avec les services financiers pour évaluer les besoins de liquidités pour les activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances de l’ALSF.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Le Conseiller juridique principal (Unité chargée du renforcement des capacités) rendra compte au Chef de division et Chef des opérations et travaillera en étroite collaboration avec les parties prenantes internes et externes. Le titulaire du poste devra s’acquitter des fonctions suivantes, sans toutefois s’y limiter.

Analyser les demandes d’assistance juridique formulées par les pays, concevoir des programmes de renforcement des capacités et superviser la soumission des propositions de projets et des rapports destinés au Directeur et au Conseil d’administration de la Facilité.

Superviser et coordonner la préparation des notes d’information concernant la diligence juridique et les supports pédagogiques nécessaires à la réalisation des opérations proposées.

Aider au recrutement et à la gestion des conseillers juridiques et prestataires de services externes, y compris la négociation des barèmes d’honoraires offrant un bon rapport coût-efficacité.

Aider au recrutement et à la gestion des conseillers juridiques internes et du personnel de soutien logistique, y compris l’évaluation de leurs performances.

Assurer la liaison et des interactions régulières avec les hauts responsables gouvernementaux pour discuter des interventions de l’ALSF.

Fournir des conseils aux hauts responsables gouvernementaux dans le cadre de la formation juridique sur les transactions commerciales complexes et des activités connexes de renforcement des capacités institutionnelles.

Coordonner la rédaction des modèles des accords types de l’ALSF relatifs aux secteurs clés.

Superviser la compilation des ressources en matière de connaissances/précédentes recueillies lors de transactions passées soutenues par la Facilité, dans le but de renforcer la base de données de connaissances de la Facilité.

Assurer la liaison avec les partenaires et les cofinanciers et faciliter la coopération avec d’autres partenaires de développement.

Assister le Chef de division et Chef des opérations dans la définition des besoins de financement pour les projets de renforcement des capacités et de gestion des connaissances de l’ALSF et la mise en œuvre du programme de renforcement des capacités juridiques en Afrique.

Coordonner avec les autres unités et divisions de l’ALSF pour une mise en œuvre optimale des activités de l’ALSF.

Aider à l’élaboration d’une stratégie destinée à mobiliser auprès des partenaires de développement et des acteurs privés davantage de dons spécifiques aux projets pour les activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Aider à la rédaction de documents de politique sur les questions opérationnelles relatives aux activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances de la Facilité.

Assurer l’encadrement des membres de l’équipe et contribuer à leur perfectionnement.

Aider à la coordination et à l’expansion des projets phares de renforcement des capacités et de gestion des connaissances de l’ALSF (Académie ALSF, Atlas des législations minières africaines, Atlas des législations pétrolières africaines, etc.).

S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée de temps à autre par le Chef de division et Chef des opérations, ainsi que par le Directeur de la Facilité.

CRITÈRES DE SÉLECTION (compétences, expérience, connaissances) :

Être titulaire d’au moins un Master en droit ou dans une discipline connexe et être admis au barreau d’un pays membre de la Banque africaine de développement. Toute autre qualification professionnelle pertinente pour le poste constitue un avantage supplémentaire.

Compétences et expérience pertinentes : avoir au minimum huit (8) ans d’expérience professionnelle pertinente, y compris en matière d’assistance juridique aux gouvernements et d’actions de renforcement des capacités, et avoir joué un rôle concret dans la conception et la mise en œuvre de programmes de formation, de préférence destinés aux responsables gouvernementaux et/ou aux juristes.

Justifier d’une expérience et d’une compréhension avérées du ou des secteurs pertinents pour le portefeuille de projets d’ALSF.

Posséder une expérience professionnelle pertinente, de préférence au sein d’un cabinet d’avocats international reconnu, ou d’une institution financière internationale, avec une expérience et des compétences techniques avérées dans les domaines du droit international privé, du financement de projets, des ressources extractives, de l’arbitrage international ou des contrats commerciaux.

Être doté de solides compétences en matière de négociation et de préparation de documents juridiques complexes, notamment des notes d’information, des avis juridiques, des accords de transaction commerciale et autres documents connexes.

Avoir des compétences avérées en matière de gestion et de coordination et être capable de travailler sous pression dans un environnement multiculturel, d’effectuer des tâches multiples et de respecter les échéances.

Démontrer une grande aptitude en matière de communication, de travail en équipe, de relations interpersonnelles, de rédaction et d’analyse.

Savoir utiliser les logiciels de Microsoft Office ; avoir une bonne maîtrise des logiciels de gestion de projets basés sur les technologies infonuagiques.

Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit comme à l’oral) en anglais ou en français avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

Être citoyen d’un pays membre de la Banque africaine de développement.

Avoir un sens élevé de l’intégrité, des valeurs morales, de la discrétion et de la confidentialité.

Être disposé à voyager fréquemment (jusqu’à 30 % du temps).

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) PUBLIE LA PRÉSENTE ANNONCE AU NOM DE LA FACILITÉ AFRICAINE DE SOUTIEN JURIDIQUE (« ALSF » OU « FACILITÉ ») QUI SERA L’EMPLOYEUR. CE POSTE RELÈVE DE L’ALSF ET NE CONFÈRE AUCUN DROIT DE RECRUTEMENT ULTÉRIEUR AU SEIN DE LA BAD.

Should you encounter technical difficulties in submitting your application, please send an email with a precise description of the issue and/or a screenshot showing the problem to: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG
(le lien envoie un courriel)

Apply for this position

1- Regular Staff

If you are currently working at the African Development Bank as a regular staff, click on the button below to apply for this position.
POSTULER

Laisser un Commentaire