Cote d'Ivoire

La BAD recrute 01 Chargé Supérieur des Investissements

La BAD recrute 01 Chargé Supérieur des Investissements, PIFD1 « être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire
Banque et Assurances

Chargé supérieur des investissements, PIFD1
Titre du poste: Chargé supérieur des investissements, PIFD1
Grade: PL5
Poste N°: 50078328
Référence: ADB/21/043
Date de clôture: 02-avr-2021
Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE :Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro‑industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :La Vice-présidence pour le secteur privé, l’infrastructure et l’industrialisation est essentielle à la mission de la Banque qui vise à développer le secteur privé, améliorer l’infrastructure et accélérer l’industrialisation. Les principales fonctions du Complexe consistent à i) renforcer l’environnement favorable au développement du secteur privé [et du secteur financier] propice à la croissance inclusive et au développement durable ; ii) appuyer le développement d’infrastructures fiables et durables, en mettant notamment l’accent sur les villes et le développement urbain ; et iii) accorder une attention renouvelée à la performance industrielle et commerciale pour soutenir la transformation structurelle sur l’ensemble du continent africain. Le Complexe mise sur le savoir, le cofinancement et les partenariats pour attirer les capitaux privés et travailler avec les gouvernements à l’exécution du programme de développement de la Banque.

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :Le Département du développement du secteur financier a pour principal mandat d’aider les pays membres régionaux (PMR) à accroître la portée et la taille de leurs systèmes financiers tout en préservant la stabilité financière. Le Département a quatre objectifs à long terme : i) développer un secteur privé dynamique à travers un accès inclusif des ménages et entreprises aux services financiers ; ii) renforcer les capacités des acteurs du marché ; iii) développer des marchés de capitaux efficaces ; et iv) approfondir l’intégration financière régionale.

Conjointement avec les autres départements du Complexe du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, le département du Développement du secteur financier est chargé de la mise en œuvre de la Politique et Stratégie de développement du secteur financier 2014-2019 (FSDPS) du Groupe de la Banque en vue de parvenir à la mise en place de systèmes financiers dynamiques, innovants, robustes et compétitifs, tant au niveau national qu’au niveau régional, ainsi que dans le secteur public et le secteur privé au sein des PMR. Le département du Développement du secteur financier joue un rôle transversal dans la mise en œuvre des cinq priorités stratégiques de la Banque, en appliquant ses outils consacrés à l’approfondissement de l’accès aux services financiers à l’agenda des High 5. Fondamentalement, l’évolutivité et la dynamique inhérentes à l’agenda des High 5 offrent une excellente occasion d’accroître la pertinence de l’ensemble des compétences de base au sein du Département, notamment en ce qui concerne les instruments de financement et les cadres flexibles de prestation de services pour l’inclusion financière, la mobilisation intelligente des ressources et le développement des marchés de capitaux. Le Département tire parti des partenariats pour accroître l’impact sur le développement du secteur financier.
La division Inclusion financière et Intermédiation concentre ses activités sur la promotion de produits et services financiers et non financiers innovants répondant aux besoins des clients de la Banque dans le but de stimuler et d’accroître l’accès des entreprises privées, y compris les petites et moyennes entreprises africaines, ainsi que d’autres secteurs et populations sous-desservis au financement et aux services financiers. Le travail de la Division porte donc essentiellement sur i) l’intermédiation financière et les opérations connexes pour renforcer la capacité des institutions financières à soutenir les domaines prioritaires de la Banque, y compris l’infrastructure, l’agroalimentaire, l’entrepreneuriat féminin, les PME, etc., conformément à la Stratégie décennale et aux High 5 de la Banque (Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines) afin d’accélérer la transformation économique de l’Afrique et ii) des activités d’inclusion financière qui facilitent l’accès au financement et aux services financiers à tous les segments de populations africaines. La Division héberge également et met en œuvre diverses initiatives relevant des High 5 de la Banque, notamment Boost Africa.
LE POSTE :Da…   Au sein de la division Inclusion financière et Intermédiation et conformément à la stratégie du secteur financier et aux priorités de la Banque, les chargés d’investissement du secteur financier (IO) sont des membres essentiels d’équipes multidisciplinaires de professionnels hautement qualifiés, notamment des juristes, des spécialistes de l’environnement et des questions sociales, des économistes et des responsables des risques de crédit. Ils ont de l’expertise dans le domaine du secteur financier ainsi que dans d’autres secteurs prioritaires dans lesquels la Banque mène ses opérations. Les IO travaillent directement avec leurs clients, les régulateurs et les autres parties prenantes externes concernées. Le Chargé supérieur des investissements devra collaborer avec d’autres experts du département du secteur financier et d’autres départements afin d’améliorer le soutien des IF aux secteurs et segments de marché prioritaires. Le titulaire du poste identifiera les opportunités d’affaires, coordonnera le traitement et la clôture des opérations approuvées afin de maximiser l’impact des opérations de la Banque grâce à la réalisation d’investissements novateurs de développement et rentables pour la BAD. Il devra également contribuer à la promotion de politiques de financement inclusives et soutiendra les programmes et projets nationaux et régionaux, afin de faciliter un accès, à des conditions plus abordables, des micros, petites et moyennes entreprises ainsi que des populations non bancarisées et mal desservies aux services financiers, en tirant parti de solutions innovantes et technologiques, ce qui permettra à terme d’atteindre l’objectif d’un accès quasi universel dans les pays membres régionaux (PMR). Le titulaire du poste sera basé au siège de la Banque et ses fonctions impliqueront de fréquents déplacements.

L’objectif général du présent poste sera de concevoir et élaborer des projets d’intermédiation financière et de diriger les efforts de diligence raisonnable et les processus d’approbation et de clôture financière desdits projets, ainsi que de fournir un soutien technique et des intrants aux divers domaines de l’inclusion financière.
Le titulaire exercera ses fonctions sur la base de politiques et d’objectifs généraux, avec une supervision limitée pour les tâches essentielles. Il veillera à la mise en œuvre des aspects de l’initiative « Boost Africa » liés à la gestion des relations avec les donateurs en matière de gouvernance, y compris l’organisation et le déroulement des réunions avec les donateurs et l’établissement de rapports sur lesdites réunions.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Directeur, le Chargé supérieur des investissements devra assumer les fonctions suivantes :Développer un solide portefeuille d’opportunités de financement de PME de bonne qualité, de fonds de capital-risque et de fonds de capital-investissement à impact social, en anticipant les tendances du marché et en utilisant les connaissances sectorielles/régionales ;
Élaborer des stratégies pour l’inclusion financière, y compris les modèles opérationnels et l’analyse de marché ; la segmentation ; et la conception de produits ;Établir et entretenir des relations étroites avec les autres départements, les clients, les partenaires bancaires et multilatéraux et les représentants des gouvernements en vue de développer des opportunités d’investissement spécifiques ;Identifier, entreprendre, coordonner et gérer les contrôles préalables nécessaires des projets bancaires, de capital-investissement, de capital-risque/fonds d’impact et autres projets d’intermédiation financière faisant appel à la dette, aux actions, aux garanties et aux produits de la Banque ;Entreprendre des analyses financières, une modélisation financière et des risques sur les projets et appliquer les outils d’évaluation plus larges de la Banque tels que les normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), le système de gestion actif-passif, l’évaluation des résultats de développement et de l’additionnalité, etc. ;Préparer des rapports d’évaluation de projet à présenter au Département, aux comités d’examen, à la Haute Direction et enfin au Conseil d’administration ;Assurer la liaison et la coordination avec les autres responsables des investissements et de l’inclusion ainsi que le personnel de la Banque en vue de la création d’un portefeuille des investissements de bonne qualité destinés à soutenir le secteur financier de la Banque ;Préparer et assurer le traitement, y compris le décaissement, la mise en œuvre et l’approbation, des propositions d’assistance technique visant à renforcer les capacités des institutions financières ou d’autres acteurs du marché impliqués dans l’amélioration de l’offre et de la demande de crédit sur le marché ;Coordonner avec les collègues du secteur les approbations internes afin de trouver de manière proactive des solutions pragmatiques aux défis sectoriels émergents/spécifiques ;Travailler en collaboration avec le Département juridique pour s’assurer que toutes les transactions sont accompagnées de la documentation juridique appropriée et que le bouclage financier est mené à bien, et remettre les projets au personnel chargé de la gestion du portefeuille ;Concevoir des transactions, projets et initiatives innovantes spécifiques ;Entreprendre des travaux sur les aspects de l’accès au financement et de l’inclusion financière et veiller à ce ils soient alignés sur les objectifs institutionnels et soutient les produits de la Banque en matière d’accès et d’inclusion financière ;Entreprendre les efforts visant à intégrer les aspects relatifs à l’accès au financement et à l’inclusion financière aux cinq grandes priorités de la Banque, aux niveaux stratégique et opérationnel ;Contribuer au dialogue politique sur les questions portant sur le fonctionnement du secteur financier dans les PMR, aux niveaux politique et technique ; ainsi qu’aux évaluations institutionnelles, réglementaires, politiques ou du marché ;Contribuer à des projets destinés à soutenir les fonds ou les incubateurs dont l’objectif principal est d’assurer un accès financier accru ; à développer l’infrastructure financière et à financer des systèmes et instruments de paiement, en particulier pour les services financiers mobiles, y compris les paiements effectués par les gouvernements ;Collaborer avec les équipes régionales et les bureaux pays pour concevoir et mettre en œuvre des programmes d’appui au développement du secteur financier ;Évaluer, structurer, négocier et conclure de nouvelles transactions, en mettant l’accent sur la qualité du crédit et des actifs (les activités à entreprendre comprennent le traitement de contrats, la pratique de la diligence raisonnable, la négociation de feuilles de modalités de prêt, les syndications et les processus d’approbation par le conseil d’administration) ;Fournir un soutien à l’industrie régionale et aux équipes chargées de la gestion des portefeuilles en ce qui concerne le traitement et la supervision des projets gérés au niveau régional ;
Critères de sélectionÊtre titulaire au moins d’un Master en Comptabilité, Finance, ou Économétrie ou un autre diplôme dans une discipline connexe à la recherche quantitative.   Justifier d’un minimum de cinq (5) ans d’expérience professionnelle pertinente dans le secteur privé et financier, y compris une expérience pratique en matière d’analyse des risques de crédit, de structuration de prêts et d’autres produits d’emprunt ainsi que de transactions portant sur des capitaux propres, de préparation de la documentation juridique correspondante, de négociations et de conclusion de transactions dans des institutions financières bancaires et non bancairesAvoir de l’expérience dans la structuration de projets de développement du système financier ou dans un domaine connexe ;Disposer d’une bonne expérience en matière d’investissements directs étrangers ainsi que d’opérations du secteur privé, en particulier en ce qui concerne l’appui aux PME ;Avoir une expérience de travail dans des pays émergents ou en développement, plus particulièrement en Afrique ;Posséder une expérience de travail dans le domaine du financement du développement et de l’entrepreneuriat/du renforcement des capacités des PME sera un atout important ;Justifier d’une connaissance solide et d’une bonne expérience des PMR ou des économies en développement, ainsi que d’une compréhension approfondie du secteur bancaire, des institutions financières, des marchés financiers et des capitaux et des connaissances pertinentes relatives au secteur financier ;Avoir une capacité avérée à réaliser des enquêtes préalables complètes, notamment par des analyses financières portant sur les opérations des institutions financières, telles que les banques, les institutions financières non bancaires et les fonds de placement privés ;Faire preuve de solides compétences en matière de finances et de crédit ainsi que d’une capacité avérée à évaluer, structurer, négocier et conclure des transactions en utilisant divers instruments financiers (dettes, fonds propres et subventions) ;Être doté d’une capacité avérée à travailler avec des clients œuvrant dans le secteur financier et le secteur réel et dans le domaine de l’appui aux PME, à comprendre leurs besoins particuliers et à élaborer des solutions ciblées ;Être capable d’apporter sa contribution à la prise de décisions judicieuses et de prendre part à l’exécution des décisions prises ;Démontrer une forte volonté de rechercher et de produire des approches innovantes et créatives pour la mise en œuvre des opérations dans le but d’améliorer les performances et de générer des avantages supplémentaires en faveur de la Banque et de ses clients ;Être capable de communiquer oralement et par écrit de manière claire et concise ; de présenter des informations orales avec clarté et dans un style approprié et d’adapter le langage et le style aux exigences d’un public particulier ;Faire preuve d’excellentes capacités en matière de résolution de problèmes, être capable d’appliquer ses connaissances opérationnelles à la résolution de problèmes et d’identifier des solutions au bénéfice du client (interne et externe) et de l’institution ;Posséder d’excellentes compétences en matière d’organisation, d’administration et de gestion du temps ; Avoir une capacité avérée à travailler avec une supervision limitée et à produire de bons résultats sous pression et dans des délais serrés ;Être disposé à effectuer de nombreux déplacements et faire preuve de flexibilité quant au lieu de travail ;Faire preuve d’excellentes aptitudes en matière de présentation ;Être capable de communiquer efficacement à l’écrit et à l’oral en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue ;Savoir utiliser les applications courantes de la suite Microsoft Office (Word, Excel et PowerPoint, etc.). CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.POSTULER

Laisser un commentaire