Cote d'Ivoire

La BAD recrute 01 Chargé en Chef de la Gestion des Ressources en Eau

La BAD recrute 01 Chargé en Chef de la Gestion des Ressources en Eau, AHWS1  » être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Cote D’ivoire
Banque et Assurances
Chargé en Chef de la Gestion des Ressources en Eau, AHWS1
Titre du poste: Chargé en Chef de la Gestion des Ressources en Eau, AHWS1
Grade: PL3
Poste N°: 50066207
Référence: ADB/20/003
Date de clôture: 28-jan-2020
Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
La Vice-présidence chargée de l’agriculture et du développement humain et social est un complexe sectoriel dont les activités s’articulent autour des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque, et plus précisément « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Le Complexe a pour principaux objectifs : i) l’élaboration de politiques et de stratégies ; ii) la mise à la disposition des régions d’une expertise sectorielle pointue en réunissant des groupes d’individus expérimentés qui peuvent être consultés pour fournir leur expertise dans le cadre de transactions complexes ; iii) l’élaboration de nouveaux instruments de financement ; et iv) la représentation de la Banque par la personne du Vice-président auprès de parties prenantes externes, afin de promouvoir ses actions visant à « Nourrir l’Afrique » et à « Améliorer la qualité de la vie des populations africaines ».
LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :
Le département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement est chargé de la coordination des activités de la Banque liées à la mise en valeur des ressources en eau et à l’assainissement afin de renforcer les synergies et contribuer à la réalisation de l’ensemble des priorités du High 5 (Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie dans leurs composantes liées à l’eau, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines). À travers ses deux divisions, à savoir : la division de la coordination et les partenariats pour l’eau et la Division de la sécurité hydrique et l’assainissement ainsi que le programme Facilité africaine de l’eau, le Département apporte un soutien aux centres régionaux dans le cadre du développement et de la promotion de nouvelles connaissances, approches et nouveaux outils pour la mise en valeur et la gestion verte et inclusive des ressources en eau et en vue de l’amélioration de l’assainissement. Pour ce faire, le Département pilote l’intensification des contributions de la Banque aux efforts de l’Afrique pour parvenir à la sécurité hydrique et à l’assainissement en vue d’une transformation socioéconomique durable.
LA DIVISION QUI RECRUTE :
La Division AHWS.1, responsable de la coordination et des partenariats pour l’eau agit de concert avec la Division AHWS.2 et la FAE pour accomplir le mandat du Département. Plus précisément, AHWS.1 assure la promotion des partenariats stratégiques avec des partenaires régionaux et mondiaux pour tirer parti des ressources dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement. Il contribue aussi directement aux travaux des divers initiatives et fonds d’affectation spéciale relevant d’AHWS ; et fournit une expertise pour soutenir le rôle de la Vice-présidence de l’agriculture, du développement humain et social (AHVP), en tant que porte-parole de la Banque auprès du public extérieur.
LE POSTE :
Les principaux objectifs du poste :
Appuyer les programmes de gestion et de mise en valeur intégrées des ressources en eau de la Banque (y compris les programmes transfrontaliers), en tenant compte de la demande accrue en eau, des conflits croissants entre les utilisations concurrentes de l’eau, des changements climatiques, de la fragilité, du développement urbain et d’autres tendances mondiales majeures ;
Faciliter des approches cohérentes pour guider la Banque dans le développement intégré des ressources en eau afin de renforcer la sécurité de l’eau en Afrique. Les domaines de responsabilité comprendront l’élaboration de projets ou de programmes, la coordination des partenariats, les conseils techniques, la détermination des enjeux liés à la gestion des ressources en eau, l’élaboration de politiques et la promotion d’accords durables sur les eaux transfrontalières et la résolution des conflits liés à l’eau ;
Fournir un appui, des conseils techniques et une expertise sur les interventions en matière de développement impliquant la mise en valeur et la gestion intégrées des ressources en eau dans les plateformes régionales.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision générale du Chef de la Division AHWS.1, le titulaire du poste remplira les fonctions suivantes :
Opérations
Déterminer, préparer, évaluer et mettre en œuvre des programmes et des projets intégrés de mise en valeur et de gestion des ressources en eau ;
Entreprendre ou participer en tant que membre de l’équipe à des missions d’identification, de préparation et d’évaluation de projets en mettant à profit ses connaissances techniques et son expérience pour recommander des activités appropriées de gestion des ressources en eau ;
Compiler les informations pertinentes qui pourraient être transformées en divers produits du savoir ;
Politiques et stratégies
Surveiller la mise en œuvre de la politique de l’eau de la Banque et contribuer à l’examen, à la préparation et à la mise à jour des politiques, stratégies, plans d’affaires et lignes directrices relatifs à la mise en valeur et à la gestion des ressources en eau ;
Appuyer le dialogue et la conception de programmes intégrés de développement et de mise en valeur des ressources en eau qui prennent en compte les pratiques optimales et tirent parti de l’avantage comparatif de la Banque ;
Appuyer la contribution de la Division à l’élaboration et à l’examen des politiques, des stratégies, des plans d’activités et des lignes directrices préparés par d’autres départements du point de vue des ressources en eau ;
Soutenir les plateformes régionales pour l’intégration des principes de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) dans les opérations de la Banque ;
Soutenir les PMR, les organisations régionales et les CER pour l’intégration des principes de la GIRE dans leurs politiques, stratégies et plans de développement ; et
Examiner les propositions de projet préparées par les plateformes régionales et contribuer à tous les aspects qui ont trait à la mise en valeur et à la gestion des ressources en eau.
Production et échange de connaissances sur l’eau
Mener les analyses en mettant l’accent sur : i) les nouveaux défis liés aux ressources en eau ; ii) la promotion de la gestion intégrée des ressources en eau ; et iii) la mise en valeur et la gestion des ressources en eau transfrontalières et la coopération régionale ;
Donner des orientations stratégiques et coordonner la production de connaissances, tant internes qu’externes, sur la mise en valeur et la gestion des ressources en eau, au moyen de recherches, d’études et d’initiatives de mise en réseau ;
Apporter une orientation stratégique dans la réalisation d’études nationales ou sectorielles pour promouvoir une gestion efficace et efficiente des ressources en eau afin de contribuer à la transformation économique des PMR ;
Planifier et mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités du personnel de la Banque et des PMR en matière de développement et de gestion des ressources en eau ;
Appuyer les plateformes régionales dans la planification efficace, le développement et l’utilisation durable des ressources en eau dans le cadre des interventions de la Banque ;
Soutenir la communauté de pratique en matière de développement et de gestion des ressources en eau afin de faciliter l’échange de connaissances au sein de l’institution et d’harmoniser les normes de service entre les plateformes régionales.
Partenariats stratégiques
Appuyer l’examen et le suivi des discussions régionales et internationales en cours sur la mise en valeur et la gestion des ressources en eau.
Contribuer à la collaboration de la Banque avec les principales parties prenantes externes, à savoir : le Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW) ; le Conseil des ministres et le Conseil des ministres de l’eau, de l’agriculture, de l’élevage et des terres, etc.
Contribuer aux discussions sectorielles mondiales et régionales dans le cadre de conférences et de plateformes sur l’eau telles que la Semaine mondiale de l’eau de Stockholm, le Forum mondial de l’eau, le Conseil mondial de l’eau, et Assainissement et eau pour tous, etc.
Coordination et collaboration dans le secteur de l’eau au sein de la Banque
Travailler en étroite collaboration avec le personnel de l’Agriculture, du Changement climatique et du Centre africain de ressources naturelles pour assurer des synergies entre les programmes sur l’eau, l’agriculture et l’environnement ;
Contribuer à la préparation du plan de travail annuel et du budget des activités de la Division liées à la mise en valeur et à la gestion des ressources en eau ;
Contribuer au Comité de coordination sur l’eau afin de promouvoir la gestion et les ressources en eau intégrées et transfrontalières par une planification et une préparation coordonnée des programmes polyvalents relatifs aux ressources en eau ;
Promouvoir et contribuer à la coordination et à la collaboration avec d’autres partenaires au développement et des institutions non gouvernementales pour faire avancer le programme sur les ressources en eau.
Critères de sélection
Le travail est complexe et varié. Il exige une connaissance approfondie et étendue du secteur de l’eau, une compréhension des disciplines connexes, une maîtrise de la mise en valeur et de la gestion intégrées des ressources en eau, des liens entre l’eau et la sécurité alimentaire, l’agriculture, l’énergie, l’approvisionnement en eau et l’assainissement, et l’adaptation au changement climatique.
Le titulaire du poste devra également travailler avec d’autres complexes sectoriels, vice-présidences et départements de la Banque pour promouvoir des approches intégrées de la mise en valeur et de la gestion des ressources en eau.
Critères de sélection :
Au moins un master 2 en ressources hydriques, en génie, en écologie, en géosciences ou dans tout autre domaine pertinent axé sur la gestion des ressources hydriques et le changement climatique ;
Un minimum de sept (7) ans d’expérience pertinente en gestion des ressources en eau ou dans des opérations sectorielles connexes, en gestion de projet et en formulation de politiques. Le candidat retenu devra en outre posséder une connaissance approfondie et une expérience pratique de la gestion intégrée des ressources en eau et des modalités de gouvernance ;
Il est souhaitable que le candidat ait une expérience professionnelle dans des institutions de développement international ;
Spécialiste sectoriel confirmé ayant une connaissance approfondie du développement intégré des ressources en eau en Afrique, avec un accent sur la recherche et la politique, en particulier en ce qui concerne l’eau ou l’assainissement ; et capacité d’analyser et d’évaluer des aspects critiques concernant de nombreuses questions relatives à la santé environnementale, à l’eau et à l’assainissement et de fournir des conseils en matière de politique ;
Bonne connaissance des questions relatives aux eaux transfrontalières, de la mise en valeur et de la gestion des ressources en eau et des questions relatives au secteur de l’eau dans les PMR ;
Capacité avérée à identifier et à articuler les enjeux politiques, les compromis et les priorités afin de fournir des conseils judicieux ;
Aptitude prouvée en ce qui a trait à la réflexion stratégique et la synthèse des questions complexes (présentées clairement, à l’oral et à l’écrit, sous forme de notes d’information) ;
Expérience en matière de fourniture de produits et services opérationnels de qualité (analyses économiques, recommandations de recherche, études et examens sectoriels) ;
Capacité à initier des démarches innovantes et à faire preuve d’originalité dans le travail ;
Capacité à communiquer efficacement à l’écrit comme à l’oral en français ou en anglais et bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
Maîtriser l’utilisation des logiciels courants utilisés à la Banque (Word, Excel, Access, PowerPoint). La connaissance de SAP est souhaitable.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER
[subscribe]

Laisser un commentaire