Recrutements au Sénégal

IUCN recrute 01 Expert Aménagement et Utilisation Durable des Terres

IUCN recrute 01 Expert Aménagement et Utilisation Durable des Terres



Référence
Salairexxx/ mois
LocalisationDakar / Sénégal
Expiration24 Fevrier 2021
Offre visitée

Description de l’offre


UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DE CONSULTANTS NATIONAUX – PROJET DE PREPARATION DE LA SUBVENTION LDCF/GEF (PPG/PNUD)

——————————————

« Adaptation basée sur les écosystèmes (AbE) pour les ressources naturelles résilientes et les communautés agro-pastorales de la Réserve de Biosphère du Ferlo et du Plateau de Thiès »

EXPERT NATIONAL EN AMENAGEMENT ET UTILISATION DURABLE DES TERRES

I. Contexte et justification

Le Sénégal est un pays côtier faisant partie des moins avancés (PMA) situé en Afrique de l’Ouest, et où l’agriculture représente plus de 70% de la main-d’œuvre. Les communautés agropastorales sont particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique en raison de leur dépendance aux ressources naturelles pour l’alimentation et les moyens de subsistance.

La fréquence et l’intensité des événements météorologiques extrêmes, en particulier les sécheresses, les fortes pluies, les périodes de températures élevées ou basses, ont été observées et devraient augmenter en raison du changement climatique.

De plus, la mauvaise gestion des terres, la perte d’habitat, la surexploitation de la faune et les changements climatiques induits par l’homme ont créé des voies de transmission des maladies infectieuses de la faune aux humains. La situation est aggravée depuis mars 2020 par l’émergence de la pandémie de la COVID-19 qui a gravement affecté les personnes et les communautés les plus vulnérables, déjà stressées en raison de la crise climatique et de la perte de biodiversité mondiale.

Dans ce contexte, le Gouvernement du Sénégal, à travers l’Agence Sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille Verte (ASERGM), a identifié deux sites de projet (la Réserve de Biosphère du Ferlo au Nord et le plateau de Thiès à l’Est du pays). Ce projet est considéré comme une priorité en termes de vulnérabilité climatique, de dégradation de l’environnement et de haute importance socio-économique, ainsi que les opportunités de remédier à ces vulnérabilités par la restauration et la régénération des écosystèmes. En outre, la mise en œuvre des pratiques d’AbE dans les deux paysages (urbains et ruraux) fournira les leçons apprises et les meilleures pratiques à reproduire à plus grande échelle et à introduire dans les priorités du PAN. En effet, la Réserve de Biosphère du Ferlo Nord (RBF) est une zone rurale riche en biodiversité. Quant au plateau de Thiès, il se trouve dans et autour d’un grand centre urbain qui est la ville de Thiès.

Ce projet devra permettre de constituer une base de connaissances solide pour une future mise à l’échelle de l’adaptation basée sur les écosystèmes (EbA) dans les paysages urbains et ruraux.

La RBF a été sélectionnée pour représenter la zone de paysage rural dans ce projet, tel qu’identifié comme une priorité par le gouvernement du Sénégal, en raison de la vulnérabilité au changement climatique de ses communautés, de son industrie d’élevage économiquement importante et de sa forte biodiversité et en raison de sa localisation dans le couloir de la Grande Muraille Verte.

Le plateau de Thiès a été choisi pour représenter la zone de paysage urbain dans ce projet, offrant une perspective parallèle sur l’AbE à côté de la zone rurale de la FBR. Il a été identifié comme une priorité par le gouvernement du Sénégal en raison de la vulnérabilité au changement climatique de sa grande population urbaine, en particulier aux graves impacts des inondations, le lien entre l’exacerbation des impacts climatiques et les activités pastorales en dehors de la ville, et les opportunités qu’offre l’AbE pour aborder les impacts climatiques observés et prévus.

Le concept de projet (PIF / note conceptuelle du projet), ayant été approuvé avec comme agences de mise en œuvre le PNUD et l’UICN, il s’agit ici du développement du full project à soumettre au FEM, objet des présents termes de référence en vue du recrutement d’un consultant national ayant une solide expertise en aménagement et utilisation durable des terres.


II. Objectifs

L’objectif de la mission du consultant national en aménagement et utilisation durable des terres est de contribuer au développement du concept du projet en un projet complet : « Adaptation basée sur les écosystèmes (EbA) pour les ressources naturelles résilientes et les communautés agro-pastorales de la Réserve de Biosphère du Ferlo et du Plateau de Thiès ».

Cet objectif décliné de manière spécifique consistera à :
1. Faire la situation de référence en précisant les contraintes à adresser sur les fonds du FEM. Dans la zone de Thiès, les risques d’inondation en lien avec la gestion des terres seront particulièrement adressés.
2. Analyser les chaines de valeurs résilientes en proposant des actions de renforcement face aux contraintes climatique ;
3. Analyser les connaissances ainsi que les savoirs locaux aux fins de proposer des stratégies de leur gestion et suivi évaluation

III. Responsabilités du consultant national

Le consultant intervient dans le cadre d’un projet conjoint PNUD-UICN. A cet effet, il travaillera sous la coordination du chef de l’équipe pour le développement du projet et en étroite collaboration avec les consultants internationaux qui seront recrutés par le PNUD ainsi qu’avec les autres membres de l’équipe, notamment l’expert en genre et l’expert institutionnel – politique.

Il aura pour responsabilités de :
? En rapport avec le chef d’équipe :
o Participer et soutenir le processus de développement du projet, la recherche, les missions sur le terrain et la préparation de la demande d’approbation du ProDoc ;
o Fournir une expertise et des contributions spécifiques au pays sur la gestion durable des terres et des forêts, la gestion des aires protégées et les menaces et opportunités connexes ;
o Mener toute autre recherche et collecte de données nécessaires pour confirmer ou définir des indicateurs appropriés au niveau des objectifs et des résultats, leurs valeurs de référence et les cibles de fin de projet ;
o Évaluer les interventions précédentes pertinentes pour les composantes 1 et 2 du projet ; extraire les leçons apprises et les bonnes pratiques ;
o Mettre à jour les informations présentées dans le PIF concernant le paysage ciblé, la zone affectée par la déforestation et l’empiètement, et couverte par les aires protégées (y compris les analyses de données satellitaires récentes sur la couverture terrestre) ;
o Participer à la préparation, au déroulement, à l’évaluation et à la capitalisation de l’atelier de validation du ProDoc ;
o Fournir des conseils et un soutien aux chefs d’équipes pour évaluer les besoins de renforcement des capacités des principales institutions et groupes de parties prenantes;
o Soutenir les chefs d’équipes nationale et internationale du PPG dans la préparation des cartes de projet et des informations géocodées sur les sites cibles du projet.

En collaboration avec le consultant en matière de sauvegardes et de moyens d’existence,
o Mener une étude de bureau pour développer un aperçu de l’état, des menaces, ainsi que des actions qui sont entreprises pour permettre une gestion durable des terres et des forêts dans les paysages ciblés ;
o Identifier les lacunes dans les données et informations disponibles ;
o Eclairer les stratégies pour combler ces lacunes dans le cadre du projet (le cas échéant) ;
o Collaborer à l’élaboration du plan d’actions pour les moyens d’existence (basé sur les orientations des normes environnementales et sociale du PNUD (SES/PNUD) et du Système d’informations environnementales et sociales de l’UICN (ESMS/UICN) en fournissant des contributions techniques et des recommandations basées sur les études menées ;
o Identifier les utilisations actuelles des terres, évaluer leur durabilité et proposer des AGR comme alternatives durables aux communautés locales à promouvoir par le projet.
o Collecter des données sur l’efficacité de la gestion dans les aires protégées (AP) ciblées, les scores de capacité pour la gestion des AP; et des données METT (Outils de suivi de l’efficacité de la gestion) de référence complètes pour tous les sites du projet concernés ;
o Identifier les autres initiatives pertinentes existantes et planifiées, afin de mettre à jour l’évaluation de base telle que présentée dans la note conceptuelle du projet pour aider à déterminer l’accroissement dû à l’investissement du FEM;
o Déterminer les points d’entrée qui donneront le meilleur effet de levier pour renforcer la protection de la biodiversité dans les paysages ciblés ;
o Négocier des partenariats pour aligner les activités et créer des synergies, en veillant à ce que cela se reflète dans la stratégie du projet ;

? En étroite coopération avec l’expert genre :
o Elaborer des stratégies de renforcement des capacités réalisables pour faciliter la réussite de la mise en œuvre du projet ainsi que la durabilité à long terme des interventions appuyées par le projet ;
o Sur la base des évaluations susmentionnées, soutenir l’identification des sites cibles et
proposer des interventions techniquement réalisables afin d’atteindre les résultats escomptés du projet.


IV. Qualifications requises
? Diplôme universitaire supérieur (Master et plus) dans un domaine pertinent, tel que l’écologie, la foresterie, la gestion environnementale ou similaire ;
? Minimum de 8 ans d’expérience professionnelle pertinente démontrée dans la gestion durable des terres et des forêts, la gestion des aires protégées (AP), et / ou des terres dégradées ;
? Une expérience de la réalisation d’évaluations de la capacité des AP, de l’analyse des menaces et de la réalisation de METT est requise ;
? Expérience de travail avec des projets du PNUD et/ou du FEM et/ou de l’UICN, est un avantage.
? Maîtrise du français écrit et parlé, requise ;
? Maîtrise de l’anglais serait un avantage considérable

V. Livrables attendus
En rapport avec son domaine d’expertise, il est attendu du consultant national en aménagement et utilisation des terres les livrables suivants :
? Rapport résumant les études techniques décrites ci-dessus ;
? Ensemble de données de référence complètes pertinentes pour les cibles de Neutralité en matière de dégradation des terres (NDT) et les METT pour tous les sites de projet pertinents avec les scores de référence, à mi-parcours et à la fin du projet.
? Contributions fournies pour aider à compléter le tableau de bord des capacités du PNUD pour les institutions ciblées.
? Contributions au plan d’actions pour les moyens d’existence, au plan des peuples autochtones et au plan d’engagement des parties prenantes (annexes au Pro Doc) ;
? Contributions fournies dans le document final du projet, comme convenu avec le chef d’équipe de PPG et approuvé par le PNUD en rapport avec l’UICN


VI. Candidatures
Chaque dossier de candidature devra être constitué des pièces suivantes : une lettre de soumission, une offre technique (+ CV) et une offre financière.
Les consultants intéressés sont priés de postuler par e-mail, au plus tard le 24 février 2021, à l’adresse indiquée.
COMMENT POSTULER ?
Candidatures
Chaque dossier de candidature devra être constitué des pièces suivantes : une lettre de soumission, une offre technique (+ CV) et une offre financière.
Les consultants intéressés sont priés de postuler par e-mail, au plus tard le 24 février 2021, à l’adresse suivante :
IUCNSENEGAL@iucn.org

Offre complète pdf :
https://hrms.iucn.org/iresy/index.cfm?event=vac.offline.download&offline_vacancy_id=4884

Laisser un commentaire