Recrutements au Sénégal

Ipas recrute plusieurs Experts Santé Sexuelle Reproductive et Droits Connexes (SSR-DC)

Ipas recrute plusieurs Experts Santé Sexuelle Reproductive et Droits Connexes (SSR-DC)

Description de l’offre

TERMES DE REFERENCE, CONSULTANTS INDIVIDUELS, Experts Santé Sexuelle Reproductive et Droits Connexes (SSR-DC)
Organization Ipas
Posted 4 Jun 2021
Closing date 30 Jun 2021
Contexte de la mission:
L’accès universel à la santé et aux droits sexuels reproductifs et génésiques (SDSR) est l’un des éléments clés des objectifs de développement durable (ODD) 3 et 5. Il est également au centre des ODD car il contribue à la réalisation de tous les autres objectifs.
Malheureusement, en Afrique, les objectifs en matière de SDSR sont ceux qui ont peu progressé au cours de la période des OMD.
Ces objectifs en matière de SDSR nécessitent donc une plus grande d’attention.
Bien qu’entièrement évitables, les décès liés aux avortements à risque sont l’une des principales causes de ces décès inutiles en Afrique. Alors que le continent représente environ 29% de tous les avortements à risque dans le monde, il représente de manière disproportionnée 62% des décès liés aux avortements à risque.
Les adolescentes et les jeunes femmes sont particulièrement touchées par l’épidémie d’avortements à risque. Si nous réussissons à prévenir les avortements à risque et les décès associés, nous contribuerons facilement à atteindre plus rapidement les objectifs des ODD.
Ipas est une organisation non-gouvernementale internationale œuvrant, en Afrique, en Asie, en Amérique latine, et en Amérique du Nord à améliorer l’accès aux soins et services de Santé Sexuelle et Reproductive axes sur les soins et services contraceptifs/ planification familiale et l’accès aux soins et services d’avortements sécurisés dans le cadre des législations des pays.
Depuis 2002, Ipas collabore avec partenaires dans la région Afrique francophone (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Cote d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, RDC, Sénégal et Togo) avec un programme au niveau national en Côte d’Ivoire depuis 2018.
Nos axes d’intervention sont centrés sur trois piliers pour la création d’un écosystème durable pour l’accès à l’avortement sécurisé légal et à la contraception dans le cadre de la réduction de la mortalité maternelle évitable.
· La création d’un environnement favorable qui permet à la femme de pleinement jouir de ses droits humains
· Le soutien sociétal qui permet à toute femme et fille l’information et l’autodétermination de faire son choix sur sa santé sexuelle et reproductive
· Assurer que les soins offerts sont d’une haute qualité, sont accessibles, et disponibles
Dans le but d’apporter un appui à l’amélioration de la qualité des soins et services SSR d’une part d’autre part d’apporter un appui technique aux pays pour l’élaboration de leurs politiques, leurs plans stratégiques et opérationnels en rapport avec la SSDR ainsi que pour la conduite des évaluations de projets SSR-DC, Ipas envisage la mise en place d’un Pool Régional d’Experts en SSR-DC subdivise en deux (2) sous-groupes de spécialités pour des missions pays afin de :
I- Objectif général:
I.1. Pool 1 : Experts Qualité des soins et services de SSR-DC, avec pour cible les formations sanitaires et les prestataires
Apporter un appui technique aux pays de la Région dans le domaine de la qualité des soins et services de santé sexuelle et reproductive
La mission des consultants consistera à renforcer les capacités des structures et des prestataires à offrir des soins et services SSR de qualité, conformément aux standards internationaux
I.2. Pool 2 : Experts 2 en planification des projets et programme de SSR-DC avec pour cible les institutions (ministères, programmes nationaux, organismes de financement, les organismes de coordination et de mise en œuvre des projets et programmes
Apporter un appui technique aux pays dans le domaine de la planification stratégique et opérationnelle, de la mise en œuvre et du suivi-évaluation des interventions de santé sexuelle et reproductive, de sante maternelle particulièrement l’intégration des questions de droits.
II – Objectifs spécifiques:
II.1 En rapport avec l’objectif 1 : Renforcer les capacités techniques en Afrique francophone pour assurer des services complets d’avortement et de contraception de haute qualité dans la région. Pour cela il devra :
· Évaluer et documenter les besoins pour assurer une prestation de services optimale en matière SSR-DC[1] d’avortement sécurisés, dans le cadre légal dans les pays d’Afrique francophone.
· Identifier de multiples ressources pour concevoir et mettre en œuvre un plan visant à accroître la capacité durable en AMIU / AM / CVTA[2] dans la région et les pays.
· Fournir aux équipes de pays des informations techniques et cliniques sur la mise en œuvre des activités des systèmes de santé
· Intégrer le système de santé mondial et les directives et outils cliniques au programmes pays
· Développer, mettre à jour et soutenir le développement de matériels de formation
· Faciliter la diffusion de la formation et les mises à jour sur les problèmes cliniques grâce à une orientation et à la garantie que les formations sont menées conformément au protocole standard
· S’assurer que toutes les procédures d’assurance qualité des normes sont en place, y compris la conformité clinique, suivies par les formateurs, les mentors cliniques et les fournisseurs.
II.2 En rapport avec l’objectif 2:
· Apporter un appui à l’évaluation des écosystèmes de santé sexuelle et droits reproductifs des pays respectifs
· Apporter un appui à la planification, la mise en œuvre et le suivi évaluation des projets et programmes SSDR
· Fournir une expertise / une assistance technique en matière de SSR au programme, au personnel technique et aux administrateurs.
· Apporter un appui technique aux processus d’analyse et d’évaluation des projets et programmes SSR-DC dans les pays
· Mettre à jour les responsables des programmes des pays sur les thématiques émergentes en matière de SSR-DC
· Apporter une assistance technique de haut niveau de qualité à la recherche, à la collecte de données, à la formulation de politiques, à la formation et aux efforts de renforcement des capacités à l’appui des activités et des résultats attendus des contrats / accords
· Contribuer au développement, à la diffusion et à la mise en place de normes et directives nationales et de ressource de formation pour des services d’avortement et de contraception
· Soutien à des améliorations au niveau des institutions de soins, des infrastructures et des procédures visant à optimiser la qualité et l’efficacité des services d’avortement sécurisé et de contraception
III. Principales tâches à réaliser par Les consultants:
Les consultants seront engagés dans une série d’activités non exhaustive dont les principales sont listées.
· Evaluation
· Développement/ révision des curricula
· Développement d’outils de collecte de données
· Interviews
· Sessions de formation, évaluation des prestataires
· Planification stratégique et opérationnelle
· Appui à la mise en œuvre et au suivi, évaluation des projets et programmes
· Evaluation des performances des performances
· Mentorat
IV – Expertise, qualifications requises et compétences dans les domaines de la mission :
Formation :
Diplôme postuniversitaire d’une université reconnue en médecine, sciences sociales, économie de la sante, administration des services de santé, gynécologie-obstétrique et plus généralement dans les domaines directement liés au mandat de Ipas.
Expérience Professionnelle:
Pour le groupe Qualité des Soins:
· Minimum de sept (7) années d’expérience professionnelle de haut niveau dans la gestion et la mise en œuvre de programmes de renforcement des systèmes de santé dans les domaines énumérés ci-dessus, avec au moins cinq (5) années d’expérience en Afrique subsaharienne
· Cinq (5) années d’expérience confirmée dans la gestion et la supervision d’une équipe et d’un projet dans la conception de SR / PF.
· Cinq (5) années au moins de pratique de la Gynécologie et de l’obstétrique
· Bonne connaissance et compréhension des stratégies et du contexte de la santé sexuelle et génésique et du secteur public en Côte d’Ivoire
· Capacité démontrée à travailler efficacement avec les représentants des gouvernements, les entités du secteur public à but non lucratif, les organisations communautaires locales, les donateurs et les autres parties prenantes, en particulier au niveau sous-national
Pour groupe Expert en Planification et appui aux institutions.
10 années au moins dans la planification, la gestion des programmes de santé publique en Afrique Sub-Saharienne
Bonne connaissance de la gestion des projets et programmes de santé de la reproduction ;
Expérience de terrain en matière d’interventions de réduction de la mortalité et de la morbidité maternelles, notamment l’évaluation des besoins d’urgence en matière de soins obstétricaux et néonatals,
Expérience en organisation et réalisation d’enquêtes dans le domaine de la santé
Une vaste expérience de la recherche et de la formation en santé de la reproduction renforcée par des études approfondies en santé publique ;
Expérience antérieure avec Ipas, UNFPA, ONUFEMMES en matière de gestion, évaluation et coordination de programme
Bonne expérience du soutien gouvernemental à l’élaboration et à l’analyse de stratégies nationales de santé en matière de reproduction, telles qu’évaluations des besoins, évaluation des politiques et programmes nationaux, élaboration et chiffrage des plans d’action pour la santé en matière de reproduction, documentation des enseignements tirés pour renforcer et partager les expériences
How to apply:
Toute personne répondant au profil et ayant l’expérience requise est prie de transmettre sa demande de candidature au plus tard le 30 juin 2021 à l’adresse email,et en précisant la catégorie d’expert pour laquelle elle souhaite être considérée :
Groupe 1 : Expert en Qualité des SSDR
Groupe 2 : Expert en Planification et appui techniques
Les Termes de References complets peuvent etre egalement recues en adressant une demande aux differentes adresses mails susmentionnees.
COMMENT POSTULER ?
Postulez aux mail: Mme Zara Yada (
YadaZ@ipas.org ) et à Dr. Bintou Deme (
DemeB@ipas.org) avec copie à mr. Landry Tafin (
TafinL@ipas.org)

Laisser un commentaire