Centrafrique

INTERSOS recrute 01 Chef de projet VBG – CAR

INTERSOS recrute 01 Chef de projet VBG – CAR

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturels et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groupes sociales les plus vulnérables.

Termes de référence 

Intitulé du poste : Chef de projet VBG

Code : SR-46-3276

Pays : CAR

Lieu d’affectation Ouadda avec des missions régulières à Ouanda djallé, Sam Ouandja et Bangui

Date de prise de fonction : 26/12/2022

Durée du contrat : 8 mois

Sous la supervision de : Coordinateur/trice des programmes

Supervision directe de : les staffs nationaux dédiés pour le projet

Personnes à charge : non-family duty station

Contexte général du projet

Le projet d’amélioration de l’accès aux services de prévention et de prise en charge de Violences Basées sur le Genre (VBG) chez les populations vulnérables des localités de Ouanda Djalle, Ouadda et Sam Ouandja en RCA.

Le projet vise à répondre aux violences basées sur le genre dans les zones de Ouanda Djalle, Ouadda et Sam Ouandja affectées par l’insécurité alimentaire et les conflits armés. En effet, l’intensité des conflits armés dans la plupart des localités ciblées par ce projet a provoqué des déplacements forcés des populations. Cette situation combinée à l’insécurité alimentaire exacerbe les risques de VBG pour les femmes et les filles du fait de la détérioration du mécanisme de protection communautaire, séparation des familles, détérioration des conditions de vie, accès limité aux services sociaux de base. Environ 277,000 personnes dont des PDI et communautés hôtes sont affectées par cette situation.

Les tendances GBVIMS indiquent une augmentation de 28% de cas de VBG entre le premier et le deuxième trimestre 2022 avec une prédominance des violences sexuelles (37%) et de violence conjugale (51%). Parmi les facteurs de cette augmentation, il faut noter la continuité des conflits armés, l’insécurité alimentaire, l’augmentation des services dans certaines localités etc. D’autres sources de données (le monitoring de protection, la ligne verte) font aussi état d’une situation inquiétante des cas de VBG. Sur 2,673 incidents de protection rapportés au 2ème trimestre de 2022, 30% sont des cas de VBG et 47% des victimes desdits incidents de protection sont des femmes et des filles.

Par ailleurs, l’insuffisance des services de prise en charge de VBG dans les zones cibles du projet limite les données VBG disponibles et l’accès des femmes et des filles à l’information et à une prise en charge spécialisée de cas de VBG qui vont par ailleurs s’accentuer avec l’insécurité alimentaire. La cartographie des services VBG indique une insuffisance voire un manque des services de prise en charge des VBG dans les zones cibles du projet. Cependant, selon les données de l’évaluation de profil de sites de déplacés, plusieurs facteurs aggravant les risques de VBG ont été identifié dans ces zones dont : l’endommagement des abris, l’insuffisance d’espace sur pour les femmes et les filles et des services médicaux, les difficultés d’accès à l’eau, l’insuffisance du nombre/le non éclairage et la non séparation des latrines par sexe, le faible niveau d’accès à la nourriture pour la plupart des ménages PDIs, l’accès limité à l’éducation et la non priorisation de la scolarisation des filles au profit des mariages précoce et les travaux domestiques. Parmi les populations affectées figurent des femmes allaitantes et enceintes, les femmes vivant avec handicap, les mineurs non accompagnés, les femmes cheffes de ménages, les filles mères. Dans un climat d’insécurité alimentaire combiné avec les conflits armés, ces couches de population sont exposées à des risques élevés de plusieurs formes de VBG dont la violence sexuelle, l’exploitation et abus sexuels, la violence conjugale, le sexe pour survie, le mariage forcé, le déni de ressources.

Les populations des localités de Ouanda Djalle, Ouadda, Sam Ouandja continuent d’être confrontées à des défis majeurs dont l’insécurité limitant la circulation des populations et le commerce, les incursions des groupes armés présents, la malnutrition, les inondations qui tous sont des facteurs aggravant la vulnérabilité des femmes et des filles aux VBG. Selon le rapport de la mission d’évaluation à Ouadda, des jeunes filles ont déclarée avoir recours au sexe de survie en raison des conditions de vie difficile.

Cette situation qui prévaut dans ces zones nécessite une mise à l’échelle des interventions de VBG visant à renforcer la prévention des VBG, la réduction des risques VBG et surtout renforcer l’accès des femmes et des filles aux services spécialisées pour la prise en charge des cas de VBG. L’absence de ces interventions contribuent à mettre à risque le bien être psychosocial, la santé physique et sexuelle ainsi que l’accès des milliers de femmes et des filles à leurs droits humains fondamentaux.

Objectif général de la position

Le/La Chef/fe de projet a pour mission de coordonner les activités de monitoring, enregistrement, gestion des cas de VBG dans l’ensemble des sites du projet. Il/elle sera basée à Il/elle sera basée à Ouadda avec des missions régulières à Ouanda djallé, Sam Ouandja et Bangui pour les réunions du cluster avec des visites régulières sur le terrain pour appuyer les équipes VBG locales déployées sur terrain. Cette position supervisera le travail d’une équipe d’une dizaine de personnes, supervisera techniquement les activités VBG dans toutes les zones couvertes et rapportera au Coordinateur/trice des programmes.​

Principales responsabilités et tâches

  • Fournir le suivi technique nécessaire pour développer un programme de protection/VBG de qualité dans les zones couvertes.
  • Assurer la représentation d’INTERSOS et le Projet OCHA/CHF dans les Groupes de Travail VBG et le Sous cluster VBG au niveau national et régional.
  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaires
  • Assurer le suivi et l’évaluation des activités de VBG à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en collaboration avec le Coordinateur du Projet ;
  • Orienter et superviser la mise en œuvre des activités de gestion des cas de protection selon le chronogramme du projet, en mettant l’accent sur les aspects techniques et l’assurance de la qualité grâce à un suivi étroit, à une supervision et à une formation pour le personnel national ;
  • S’assurer que les normes minimales internationales et les standards INTERSOS dans les activités de gestion et prise en charge des cas sont respectés.
  • Fournir un soutien technique à la documentation des cas de VBG et la gestion des cas selon les formulaires appropriés
  • Évaluer les lacunes et les besoins au sein des équipes en ce qui concerne la gestion des cas de protection et fournir un soutien technique
  • S’assurer que les données sont collectées régulièrement pour répondre aux indicateurs convenus et que la confidentialité des données est toujours respectée
  • Assurer l’intégration du genre et les VBG transversale selon une approche âge, genre, diversité
  • Élaborer des politiques, des stratégies et des outils communs d’identification et de résolution des problèmes de protection contre les VBG avec l’appui de l’équipe terrain d’OCHA ;
  • Développer la capacité de prévoir et répondre de la manière la plus efficace aux lacunes de protection contre les VBG identifiés et les moyens pour les combler
  • Assurer la soumission mensuelle de rapports d’activités au Coordinateur/trice des programmes ;
  • Contribuer à la rédaction dans les délais du rapport mensuel d’activités interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT en ce qui concerne les aspects techniques VBG du projet ;
  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) en coordination avec le Coordinateur/trice des Programmes ;
  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place des activités VGB au Coordinateur/trice des Programmes et contribuer à l’identification de solutions ;
  • Produire des rapports d’analyses périodiques à partager avec le OCHA/CHF sur la situation de violences basées sur le genre dans les zones d’intervention d’INTERSOS.
  • Participer, selon les orientations données par le Coordinateur/trice des Programmes, aux réunions de coordination sectorielle au niveau national et régional

Gestion des Ressources Humaines

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet affecté aux activités de monitoring de protection/VBG
  • Superviser techniquement le staff VBG;
  • Assurer l’évaluation périodique effective et objective de performance du staff sous sa gestion et l’évaluation finale.

Expériences / Formation

Education

  • Diplôme universitaire supérieur (BAC +3) en droit, science politique, Sciences sociales, Psychologie, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.
  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d’expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

3 ans d’expérience professionnelle dans l’humanitaire et au sein d’une ONG internationale dans la gestion des activités promotion, prévention et la gestion des cas des survivants des violences basées sur le genre​

Exigences professionnelles

  • Savoir diriger des équipes sur plusieurs zones
  • Bonne connaissance des outils de suivi et d’évaluation dans le domaine de la protection/VBG
  • Bonne connaissance des problématiques liées à protection/VBG
  • Savoir prendre en compte les dynamiques culturelles locales.
  • Bonne capacité de communication, écrite et orale,
  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome ;
  • Précédentes expériences sur un projet similaire est souhaitable

Langues

  • Français courant (parlé, lu, écrit).
  • La connaissance de l’anglais est un atout

Exigences personnelles

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie simples, à un climat sec chaud/très chaud et à des contraints de sécurité ;
  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale
  • Acceptance de la Charte des Valeurs INTERSOS et des Politiques PEAS, PE, anti-fraude et conflit d’intérêt​

Comment postuler

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous: https://www.intersos.org/posizioni-aperte/missioni/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/636e86060f09510024ff884b/

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapidess’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l’historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins trois références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seuls les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Cliquez ici pour postuler

www.intersos.org/posizioni-aperte/missioni/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/636e86060f09510024ff884b

Laisser un Commentaire