Bénin

IFAID Aquitaine recrute 01 Assistant·e Technique Spécialisé·e Assainissement

IFAID Aquitaine recrute 01 Assistant·e Technique Spécialisé·e Assainissement, Bénin _ Département du Mono

IFAID Aquitaine, dans le cadre de sa mission d’envoi de volontaires de la solidarité internationale, recherche, pour Initiative Développement, un·e volontaire pour une mission de 12 mois au Bénin.

Cadre général de la mission

Intitulé de la mission : Assistant·e Technique Spécialisé·e Assainissement

Lieu de travail principal : Comé, Département du Mono

Domaines d’actions de la mission : Hygiène et assainissement

Départ en mission: janvier 2021

Durée de la mission : 12 mois renouvelables

Précision : le statut VSI est ouvert à toutes les nationalités à l’exception de la nationalité correspondant au pays de mission.

Contexte de la mission 

L’ONG Initiative Développement (ID) (http://www.id-ong.org) intervient dans 8 pays. Au travers des 23 programmes de développement mis en œuvre, ID participe au renforcement de l’autonomie des acteurs locaux pour qu’ils construisent et mettent en œuvre eux-mêmes des réponses aux défis sociaux, environnementaux et économiques de leurs territoires. 135 collaborateurs assurent la mise en œuvre des activités sur le terrain (dont 90% sont des salariés locaux). Ils sont soutenus par une équipe de 17 personnes en France, au siège de l’association à Poitiers.

Présentation du programme GIBOU (Gestion Intercommunale des Boues de Vidange dans le Mono) :

Le déficit d’accès à l’assainissement est préoccupant au Benin. La défécation à l’air libre est encore pratiquée à 57,5 %, et dans une proportion équivalente dans le Mono. L’OMS estime que le Bénin perd chaque année plus de 100 millions de dollars US (l’équivalent de 1% du PIB) à cause de son mauvais système d’assainissement. Si le côté amont de l’accès à l’assainissement est défaillant, le côté aval l’est encore plus. Dans le département du Mono qui est la zone du projet, il n’existe ni service de vidange de fosses, ni site de dépotage ou de traitement. Le seul site de dépotage existant est à plus de 100 km. Faute d’un service de vidange de proximité à prix abordable, d’une part les installations sanitaires insalubres sont abandonnées, et d’autre part les boues de vidange sont déversées dans la nature, avec pour conséquences l’augmentation des taux de mortalité et de morbidité liés aux maladies parasitaires.

Le projet GIBOU vise spécifiquement à mettre en place dans le département du Mono un service intercommunal de gestion des boues de vidange, pour améliorer les conditions d’assainissement et d’hygiène. Il se décompose en 3 résultats à atteindre :

Résultat 1 : Un service pilote de collecte, traitement et valorisation des boues de vidange est mis en place.

Résultat 2 : Un programme de sensibilisation à l’hygiène et l’assainissement, et de prévention aux risques d’infection à la Covid-19 est mis en œuvre dans le département du Mono, en impliquant particulièrement les femmes et les jeunes.

Résultat 3 : L’expérience est capitalisée et partagée.

Le projet sera co-piloté par Initiative Développement et le Groupement Intercommunal du Mono, qui est associé au recrutement du·de la VSI.

Le Groupement Intercommunal du Mono (GI-Mono) est une association intercommunale créée en 2008 par les six communes du Mono en vue de fournir avec plus d’efficacité et d’efficience les services essentiels dans les domaines de l’Environnement, de l’Hygiène et de l’Assainissement aux populations du territoire intercommunal. Le GI-Mono conduit déjà des actions qui concourent à cet objectif notamment par la mise en place depuis 2012 d’un service de gestion intercommunale des déchets solides ménagers dans toutes les villes du Mono.

Le GI-Mono, maître d’ouvrage du programme, sera responsable de la mise en œuvre des activités du projet. Il encadre les actions de mobilisation et de sensibilisation multi-acteurs. Il assurera la gestion du service à l’issue du projet.

Initiative Développement, dans un positionnement d’assistant à maître d’ouvrage, apportera son expérience et son expertise dans la mise en place de services d’assainissement. ID sera en charge du suivi et de l’évaluation du projet. Elle assure la relation et le reporting avec les partenaires financiers.

Il est prévu que le projet démarre à la fin de l’année 2020, pour une durée de 24 mois.

Descriptif de la mission 

Positionné·e en assistance technique auprès du GI-Mono, le·a volontaire porte dans son action au quotidien l’objectif de renforcement des capacités du GI-Mono.

Il·elle représente Initiative Développement dans la mise en œuvre du projet et veille à la qualité des activités mises en œuvre. Il·elle contribue par ailleurs à renforcer les acteurs partenaires (intercommunalité, communes, organisations de la société civile) sur les questions de maîtrise d’ouvrage dans le domaine de l’assainissement.

Activités concrètes à mener :

  • Accompagner le Responsable du projet du GI-Mono dans la conduite du projet : planification, suivi et appui aux équipes du GI-Mono, aide à la décision ;
  • Participer et veiller au suivi et à l’évaluation du projet ;
  • Accompagner le partenaire dans le cadre des études d’avant-projets, aussi bien sur les aspects sociaux et organisationnels, que techniques : préciser les besoins, les intérêts des acteurs en présence, les solutions envisageables, les opérateurs locaux mobilisables, afin de préciser le projet et les stratégies d’intervention à retenir ;
  • Veiller à la pertinence technique et organisationnelle des options retenues par les partenaires ;
  • Appuyer le partenaire dans la mise en place des outils d’encadrement du projet et de gestion du service ;
  • Veiller / accompagner à la concertation avec les communes, les acteurs de la société civile et les services déconcentrés concernés ;
  • Réaliser / encadrer des actions d’accompagnement et de transfert de compétences techniques, à destination du partenaire du projet, en matière de maîtrise d’ouvrage dans le domaine de l’assainissement ;
  • Contribuer au suivi des aspects administratifs et financiers du projet (budgets prévisionnels, outils de suivi, rapports d’activités techniques et financiers) ;
  • Communiquer dans le cadre de la mise en œuvre du projet : recherche de synergies d’action sur les volets Eau, Assainissement, Déchets, avec les différents projets et programmes de l’État, ONG et autres acteurs de développement, dans une optique de pérennisation des actions ;
  • Participer à l’organisation des missions siège et partenaires ;
  • Capitaliser sur les activités en lien avec le GI-Mono et le chargé de mission Eau Assainissement, Déchets d’ID (basé au siège).

En l’absence de Direction pays d’ID au Bénin, le·a volontaire pourra également être amené·e à représenter ID auprès des bailleurs de fonds du projet et/ou participer à la construction de nouveaux projets, en lien étroit avec le chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets (ID).

Place du·de la volontaire dans le projet 

Positionnement / Champ des relations :

  • Il·elle est sous la responsabilité du chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets (ID).
  • Il·elle appuie directement le responsable de programme du GI-Mono pour la mise en œuvre des activités (n’intervient pas sur les aspects organisationnels et managériaux qui relèvent du rôle du directeur du GI-Mono).

Champ de l’autonomie et de la responsabilité :

  • La relation partenariale entre le GI-Mono – ID relève de la responsabilité du Chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets d’ID et non de l’assistant technique. Par exemple, la stratégie d’intervention du projet est définie par le responsable de programme avec l’appui de l’assistant technique, puis elle est validée conjointement entre le directeur du GI-Mono et le chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets d’ID ;
  • La responsabilité de la mise en œuvre des activités relève de l’équipe du GI-Mono ;
  • Le rôle de l’assistant·e technique est de conseiller et d’appuyer le GI-Mono : il·elle n’est pas directement décisionnaire dans la mise en œuvre des activités de terrain ; toutefois, étant garant qualité de la mise en œuvre des activités du projet auprès du bailleur, il·elle devra interpeller le responsable de programme et le directeur du GI-Mono, ainsi que le chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets d’ID, si les exigences qualité ne lui semble pas atteints, dans un objectif de remédiation ;
  • L’assistant·e technique est autonome pour concevoir et réaliser les activités qui correspondent aux responsabilités définies ci-dessus, sous la supervision opérationnelle du chargé de mission Eau, Assainissement et Déchets d’ID.
  • Reporting : le volontaire devra produire à minima (d’autres documents pourront lui être demandés ultérieurement) :
  • des documents de capitalisation sur son travail d’assistance technique ;
  • participer à la rédaction des demandes de financements portées par ID ;
  • appuyer le GI Mono/participer à la compilation des outils internes de suivi du projet.

Le·a volontaire sera supervisé·e et épaulé·e directement par le chargé de mission Eau, Assainissement, Déchets d’Initiative Développement, basé en France. Il·elle sera également en coordination et contacts réguliers avec la chargée de mission Citoyenneté et Territoires, et occasionnellement avec le pôle Partenariat et Renforcement des acteurs, ainsi que le pôle Communication. Les deux chargés de mission susmentionnés appuieront le·la volontaire sur les questions techniques et stratégiques et effectueront chacun une mission annuelle au Bénin.

Cadre de travail 

Le poste est basé à Comé, au siège du GI-Mono (plus grande localité urbaine du Mono) à environ 1h de route de Cotonou. Un bureau est mis à disposition dans les locaux du GI-Mono. Des déplacements fréquents seront effectués dans les communes du Mono pour la mise en œuvre et le suivi des activités. Des déplacements sont également à prévoir vers Cotonou pour participer à des rencontres avec les acteurs institutionnels (Ministères, association de communes, etc.).

Le Directeur du GI-Mono, un responsable de projet, 6 animateurs sociaux, et un technicien / superviseur des travaux, seront mobilisés par le GI-Mono sur le projet GIBOU. Avec l’appui d’Initiative Développement, ils auront la responsabilité de la mise en œuvre des activités.

Des réunions de coordination regroupant les équipes du GI-Mono, l’assistant·e technique VSI au Bénin, et le chargé de mission Eau, Assainissement, Déchets de ID (siège), sont organisées mensuellement pour faire un point d’avancement des activités, programmer les activités futures et traiter les obstacles/difficultés collectivement.

Cadre de vie 

Lieu de vie :

Le poste est basé à Comé au Bénin. C’est une ville d’environ 80.000 habitants, plutôt rurale mais raccordée au réseau électrique et eau courante. Bon accès aux services de base (banques avec guichets automatiques, hôpital de zone, pharmacie). Bonne couverture réseau et accès à internet. Marché quotidien de produits frais et disponibilité de tous les produits de première nécessité. Proximité de la capitale (65 km de très bonne route bitumée / 1 h) permettant l’accès à toutes autres commodités.

Hébergement :

Le logement est à la charge du·de la volontaire.

Moyen de déplacement :

Les déplacements vers les zones du programme ou vers Cotonou s’effectueront avec la voiture du projet du GI-Mono. Une moto sera mise à la disposition du·de la VSI.

Expériences / Formation

Compétences requises

  • Ingénieur/ Master en Environnement, Assainissement, Eau ou diplôme en gestion de l’assainissement et de l’eau ;
  • Expérience en gestion de projet assainissement ;
  • Expérience en assistance à maitrise d’ouvrage ;
  • Expérience d’accompagnement de partenaires ;
  • Capacité à négocier avec diplomatie ;
  • Capacité à coordonner des actions pluri-acteurs, à faire circuler l’information ;
  • Expérience de travail dans un pays en développement.

Qualités personnelles 

  • Pédagogie ;
  • Sens de l’écoute ;
  • Capacité d’analyse du contexte ;
  • Capacité d’adaptation.

Divers : Permis B exigé

Salaire

  • Statut de Volontaire de Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
  • Durée de contrat : 1 an renouvelable ;
  • Indemnité mensuelle : entre 770 et 1000 euros selon le profil ;
  • Conservation des droits au chômage le cas échéant ;
  • Couverture sociale prise en charge : couverture auprès de la Caisse des Français de l’Etranger, mutuelle, assurance rapatriement, responsabilité civile, cotisation retraites ;
  • Frais de voyage aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

Comment postuler

Candidatures (CV + Lettre de motivation) à envoyer avant le 15 novembre (inclus) à l’adresse volontariat@ifaid.org objet : Candidature_VSI_Bénin_ID_2020.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :