Burkina Faso

IBCR recrute 01 Coordination technique en renforcement des systèmes de protection de l’enfant au Burkina Faso

IBCR recrute 01 Coordination technique en renforcement des systèmes de protection de l’enfant au Burkina Faso

Le Bureau international des droits des enfants (IBCR)

Ouagadougou, Burkina Faso

Coordination technique en renforcement des systèmes  de protection de l’enfant au Burkina Faso
Date limite pour postuler : 15 avril 2021Date de début d’emploi : le plus rapidement possible
Fondé en 1994, le Bureau international des droits des enfants — « Le Bureau » ou « l’IBCR » — est une  organisation internationale non gouvernementale œuvrant pour la protection et la promotion des droits  de l’enfant dans le monde. Animé par l’idéal d’un monde où les droits de l’enfant seraient pleinement  respectés et mis en œuvre, le Bureau cherche à contribuer à la promotion et à la protection de ces droits  en demeurant fidèle à ses valeurs : la responsabilité, la collaboration et le respect. Partout où il intervient,  le Bureau adapte ses interventions au contexte local et aux besoins de ses partenaires. Il cherche à  valoriser les savoirs locaux et favorise la participation des enfants, dans l’objectif de générer un impact  durable. Depuis sa création, le Bureau est intervenu dans près de 45 pays et a transmis son expertise à  plus de 50 000 intervenants [e] s formés pour mieux protéger les droits de centaines de milliers d’enfants.
Nous sommes actuellement à la recherche d’un [e] : Coordination technique en renforcement des systèmes de protection de l’enfant
Lieu de travail:  Ouagadougou, Burkina FasoSupérieur hiérarchique :Chef de projet (Burkina Faso) Statut: Temps pleinDate de début d’emploi: Mai 2021
Le projet « prévenir et lutter contre les violences sexuelles ou sexistes à l’égard des enfants au Burkina Faso » sera mis en œuvre d’avril 2021 à 2026. Ce projet a pour but de renforcer le système de protection  de l’enfant, en particulier dans sa capacité à s’adapter et à agir adéquatement face aux violences à  caractère sexuel ou sexiste contre les enfants.
La coordination technique en renforcement des systèmes de protection de l’enfant sera intégrée au sein  de l’équipe de l’IBCR à Ouagadougou. La personne doit avoir le droit de travailler au Burkina Faso. Sous la  responsabilité directe de la cheffe ou du chef de projet à Ouagadougou, la ou le titulaire du poste est le  garant de la qualité technique du projet visant à renforcer le système de protection de l’enfant au Burkina  Faso, notamment en ce qui concerne la prévention et la lutte contre les violences à caractère sexuelles et  sexistes et le nexus entre le développement et l’humanitaire. Le ou la titulaire du poste doit coordonneret appuyer directement l’équipe technique nationale dans la mise en œuvre de la méthodologie de l’IBCR  et la production des livrables. Il ou elle travaille en lien avec les spécialistes du siège à Montréal et  coordonne les experts thématiques sur le terrain.
RESPONSABILITÉSSans limiter la généralité de ce qui précède et sans exclure d’autres mandats qui pourraient lui être  confiés par le ou la Chef.fe projet au Burkina Faso et la direction des finances de l’IBCR au siège,  l’employé(e) doit notamment :
A — veiller à la livraison, la qualité et la conformité des livrables du projet en temps opportun.• Encadrer et appuyer l’équipe des experts techniques dans la production des livrables et la  mise en œuvre des activités du projet, en corédigeant directement des livrables et en  coanimant des cours et ateliers.• Définir l’approche technique du projet selon les normes institutionnelles encadrées par le  siège, et faire valider les approches et stratégies techniques par le ou la Chef.fe de Projet.• Participer à la réflexion et à l’élaboration des stratégies dans le cadre du projet (genre,  participation de l’enfant, plaidoyer et communication, suivi-évaluation, apprentissage, etc.)• Assurer la continuité et la cohérence transversale de l’approche technique du projet sur les  secteurs concernés (justice, travail social, forces de défense et de sécurité, pénitentiaire,  société civile, éducation, santé, participation de l’enfant), au niveau des approches, des  méthodologies, des positionnements et des livrables.• Participer à la planification du projet en ce qui concerne les aspects techniques de mise en  œuvre.• Élaborer les termes de référence, la planification et les budgets prévisionnels d’activités,  pour validation par le ou la Chef.fe de Projet.• Piloter le système de collecte de données pour le suivi/évaluation.• Participer au recrutement, coordonner et animer une équipe d’experts nationaux (travail  social, justice, forces de défense et de sécurité).
B – Assurer la coordination et la représentation auprès des partenaires du projet.
• À la demande du Chef.fe de Projet :o Participer aux rencontres des groupes de travail sectoriels du projet et aux réunions extérieures (rencontres avec les partenaires et autres groupes de coordination).o L’appuyer dans les démarches de plaidoyer.
C — Garantir la qualité technique du projet et du rapportage• Piloter la collecte des données nécessaires pour alimenter les rapports et plans de travail à  produire par le ou la Chef.fe de Projet.• Élaborer les parties techniques des rapports d’activités internes et externes.3/4• Superviser et finaliser la rédaction des rapports produits par les experts nationaux, comme  les rapports périodiques d’activités, les rapports de formation et les rapports d’ateliers.• Élaborer une stratégie d’apprentissage, en coordination avec le ou la Chef.fe de projet et les  experts du siège.
D — Participer à la coordination interne• Assurer la concordance des actions, encourager le partage des informations et des leçons  apprises et favoriser les synergies au sein des secteurs d’intervention.• Participer activement aux réunions d’équipe et à toutes celles sollicitées par le ou la Chef.fe de Projet et les experts du siège.• Participer activement à la préparation et au déroulement de toutes les missions de travail  pertinentes à la mise en œuvre du projet, que ce soit au Burkina Faso, dans la sous-région ou  au Canada.Effectuer toutes autres tâches reliées à ses compétences et au bon fonctionnement du Bureau.
QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCES 
Exigences• Niveau d’études maîtrise ou équivalent dans les domaines du travail social, du droit, de la  protection, des droits humains, de l’qualité des genres ou de la lutte contre les violences sexuelles• Au moins cinq années d’expérience dans la gestion et l’expertise technique en renforcement de  capacités, production d’outils de formation, participation de l’enfant, lutte contre les violences à  caractère sexuel ou sexiste contre les enfants, animation d’ateliers, formations de formateurs et  accompagnement stratégique. • Grande connaissance des institutions étatiques et civiles du Burkina Faso et du système de  protection de l’enfant burkinabè. • Expérience avérée dans le nexus humanitaire, développement et reconstruction• Excellent esprit d’analyse et facilité à collecter, interpréter et synthétiser de l’information  complexe • Capacités en résolution de problèmes• Expérience avérée en gestion du personnel et suivi des plans de travail• Excellente maîtrise du français parlé et écrit• Maîtrise de la suite Microsoft Office 365 (Word, Excel, Access, Outlook et PowerPoint)
Atouts• Bon jugement et grande autonomie• Bonnes habiletés de communication verbale et écrite• Innovation et créativité• Bonne capacité d’identification des priorités et de gestion du changement• Bonne capacité d’organisation, d’analyse et de synthèse• Bonnes habiletés à travailler en équipe, dynamisme, entregent et proactivité• Capacité à travailler sous pression tout comme à adopter au besoin un horaire flexible• Expérience de travail avec des organismes à but non lucratif • Connaissance de la gestion axée sur les résultats et les bailleurs de fonds comme Affaires  mondialesCanada.
INFORMATIONS  GÉNÉRALES AVANTAGES ET CONDITIONS DE TRAVAIL :Lieu de travail au Burkina FasoEmploi à temps pleinUne équipe engagée et dynamique, dans un environnement multilingue et internationalIndemnités selon les directives du gouvernement  du Burkina FasoEmployé.e recruté localement, sans avantage  d’expatriation ni délocalisationCandidatures burkinabè, favorisées, bien que les  candidatures d’autres nationalités répondant au  niveau de compétences et compétences évoqué  seront également considérées. 
COMMENT POSTULER
Pour être prise en compte, votre candidature doit obligatoirement  inclure :✓ Une lettre de motivation ✓ Votre curriculum vitae✓ Les coordonnées complètes de trois références récentes✓ Le Formulaire de recrutement complété, disponible sur notre  site internet : http://www.ibcr.org/fr/emploi/ (l’envoi de ce formulaire est obligatoire pour considération du dossier)✓ Vos attentes salariales 
Faire parvenir votre dossier complet à l’adresse expert-fds.bf@ibcr.org à l’attention des ressources humaines.
Le Bureau international des droits des enfants vous remercie pour  votre intérêt à rejoindre l’équipe et communiquera avec vous si  votre candidature est retenue.POSTULER

Laisser un commentaire