Haïti

Handicap International recrute 01 Chef de projet Gestion Inclusive des Risques de Désastres

Handicap International recrute 01 Chef de projet Gestion Inclusive des Risques de Désastres – HAÏTI

« Indignés face à l’injustice que vivent les personnes handicapées et les populations vulnérables, nous aspirons à un monde solidaire et inclusif, où toutes les différences nous enrichissent et où chacun peut vivre debout ».
Le réseau Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ».
HI, Humanité & Inclusion est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Présente dans plus de 55 pays, HI met en œuvre des activités au service des populations vulnérables, des populations réfugiées, déplacées et sinistrées, des personnes victimes de blessures et des populations exposées au danger des armes, munitions et engins explosifs.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.hi.org

CONTEXTE DE LA MISSION :

Haïti est classé comme le pays le plus vulnérable de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes, et le 14e pays le plus vulnérable au monde, notamment en raison de son exposition directe aux chocs hydrométéorologiques et sismiques. Du fait de sa position géographique, le pays est naturellement situé sur la trajectoire des ouragans saisonniers et subit de manière récurrente et annuelle des conditions météorologiques pouvant être violentes, soudaines et extrêmes. Au cours des dix dernières années, Haïti a été touché par de nombreux séismes, ouragans et inondations aux conséquences catastrophiques sur la population, réduisant davantage sa capacité de relèvement.
Depuis 2018, le pays est fortement marqué par une crise politique, économique et sociale, qui a donné lieu, notamment en 2019, à des manifestations violentes et des barrages routiers conséquents. La paralysie presque totale du pays au cours de ces périodes a entravé le fonctionnement des secteurs essentiels, aggravant les besoins humanitaires déjà critiques en raison de facteurs structurels. Au total, selon le Plan de Réponse Humanitaire révisé début juin, les personnes dans le besoin, en augmentation depuis l’établissement du Plan en mars dernier, se chiffrent désormais à 5,1 millions sur une population d’un peu moins de 12 millions.
Au sein du pays, les besoins les plus critiques sont ceux liés à la sécurité alimentaire, secteur comptabilisant à lui seul 4,1 millions de personnes dans le besoin entre mars et juin 2020.

Depuis l’arrivée en mars dernier de la COVID en Haïti, le pays s’expose à des seuils de vulnérabilité accrus, en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire. Malgré la stabilisation de la propagation du virus, d’un point de vue économique, la situation sanitaire a déjà eu un impact conséquent sur les ménages, en particulier pour ceux en situation de précarité et de vulnérabilité accrue.

De janvier 2013 à août 2016, HI a mis en œuvre un projet d’inclusion des personnes handicapées et des personnes vulnérables dans la gestion des risques et des désastres, financé par la coopération allemande (BMZ), dans les départements du Sud-Est et de l’Ouest.

Depuis 2017, toujours avec le soutien de la coopération allemande (BMZ), HI en collaboration avec l’ONG haïtienne ADEMA duplique cette approche et l’expérience mise en œuvre lors du précèdent projet dans le département du Nord-Ouest.

Le projet actuel contribue ainsi à à renforcer la résilience des institutions et des communautés à haut risque de catastrophes, avec une attention particulière aux groupes les plus à risques dont les personnes handicapées, en améliorant leurs moyens d’existence et en renforçant les mécanismes de réduction des risques de catastrophes communautaires. Le projet comporte également des activités de réponse à la Covid-19 dans le bas Nord-Ouest.

DESCRIPTION DU POSTE :

Sous la responsabilité de l’Operations Manager (basé à Port-au-Prince), le Chef de Projet s’assure de la mise en œuvre du projet GIRD avec un lien fonctionnel fort avec ADEMA, partenaire principal de mise en œuvre. Il s’assure également de la capacité d’action de son équipe (Conseiller technique GIRD, Responsable du volet Sensibilisation/Formation et Plaidoyer). Il veille et est garant du développement de l’impact et de la qualité du projet. Il est responsable des résultats des indicateurs afférents à chaque projet.

PRINCIPALES RESPONSABILITES DE L’EXPATRIE :

1/Mise en œuvre et supervision du projet GIRD :
-animer un travail de planification annuel et mensuel au sein de chaque équipe projet et en lien étroit avec ADEMA, notamment en respectant la Politique de Planification, Suivi et Evaluation (PSE) de Handicap International
-coordonner et assister les membres de son équipe
-encadrer, accompagner et suivre les missions d’appui technique de la coordination de Port-au-Prince et du siège (le cas échéant)
-assurer un appui méthodologique et organisationnel aux membres de son équipe et à l’équipe d’ADEMA
-renforcer la collaboration et les synergies entre les différents parties prenantes du projet
-faciliter la coordination entre son équipe et les services supports d’ADEMA, afin que les besoins du projet puissent être couverts, dans le respect des procédures et fonctionnements de HI
-gérer les Ressources Humaines
-gérer les Finances /la Logistique
-gérer la communication et les Relations extérieures

2/Suivi du projet MRAC (Projet de mitigation des risques urbains pour augmenter la résilience face aux catastrophes)
-assurer la coordination entre le consultant externe et le consortium d’ONGs internationales pour développer l’aspect inclusif de leur projet de GRD urbaine, projet mené sur Port-au-Prince et agglomération depuis juillet 2020, et ce jusqu’à fin décembre 2021

PROFIL ATTENDU :

Diplômes/qualifications :
-Diplôme d’études universitaires en Gestion de Projet/Développement/Sciences Humaines

Expérience :
-expérience terrain d’au moins 3 années minimum dans une fonction similaire et dans contexte similaire
-expérience avérée en gestion d’équipe
-expérience dans la région ou sur Haïti est un fort atout

Compétences :
-connaissances des processus de financement via les aides publiques au développement et/ou urgence
-maîtrise de la gestion du cycle de projet et de ses outils
-connaissances et intérêt pour les thématiques relatives au mandat défendu par Handicap International
-excellent sens de l’organisation, de la planification, et des priorités
-excellentes capacités rédactionnelles dans les langues requises (français, anglais)
-bonnes connaissances informatiques
-la connaissance de la thématique GRD est un atout

Qualités personnelles :
-attitude ouverte et respectueuse, démarche soucieuse de comprendre un contexte culturel donné
-dynamisme et proactivité
-capacité à mobiliser une équipe, goût pour le travail en équipe
-respect des deadlines/échéances
-résistance au stress
-très bon relationnel
-rigueur, persévérance
-personnalité calme et posée

SPECIFICITES/PARTICULARITES DU POSTE :

Poste basé à Bombardopolis (Nord-Ouest). Déplacements dans le département. Retours réguliers sur Port-au-Prince (1 semaine travaillée à Port-au-Prince après 3 semaines travaillées à Bombardopolis).

CONDITIONS :

• Date de début : novembre 2020
• Durée : 10 mois
• Salaire à partir de 2214€ brut/mois selon expérience
• Perdiem : 523€ net/mois
• Indemnité « hardship » : 250€ net/mois
• Assurances: maladie, prévoyance, retraite, rapatriement
• Congés payés : 25 jours par an
• R&R : 5 jours tous les 3 mois
• Statut : non accompagné
• Logement : collectif pris en charge par HI

Cliquez ici pour postuler

www.jobs.net/j/JnkGkife?idpartenaire=130

Laisser un commentaire