Mauritanie

Grdr-Mauritanie recrute 01 Responsable du programme d’appui à la société civile

Grdr-Mauritanie recrute 01 Responsable du programme d’appui à la société civile

Titre du poste : Responsable du programme d’appui à la société civile (Grdr-Mauritanie).
Projet : Phase préparatoire d’un programme de renforcement de la société civile mauritanienne en faveur de la jeunesse (AFD, RC-VDL, CCFD-TS…).
Type de contrat : CDD – Expatrié(e) de droit français de 18 mois [prolongation possible en CDI].
Zone d’intervention : Mauritanie – Nouakchott, déplacements fréquents en région.
Calendrier: Poste à pourvoir en décembre 2020 (en fonction du contexte COVID19).

LE GRDR
Depuis sa création en 1969, le « Grdr, Migration-Citoyenneté-Développement » (www.grdr.org) accompagne les initiatives portées par les migrants et leurs partenaires sur les territoires d’origine, de transit et de destination le long des parcours migratoires [Afrique de l’ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau, Guinée), Maghreb (Algérie, Tunisie) et France (et Europe)].
Le Grdr inscrit son action dans un monde où les interdépendances entre continents, pays et régions se renforcent, alors que les inégalités et la précarité augmentent. Il veut contribuer à la construction d’un monde plus juste et solidaire. Il considère que la mobilité des hommes et des femmes est une chance pour les sociétés, une nécessité pour la construction du monde de paix de demain dans lequel les sociétés en Afrique et en Europe sont liées (cf. charte).
En Mauritanie, le Grdr développe ses actions principalement dans le Gorgol (2004), le Guidimakha (1988) et plus récemment à Nouakchott (2016). La majorité des activités du Grdr se déploient à l’échelle de plusieurs régions de la Mauritanie et parfois à l’échelle multi pays (Mali, Mauritanie, Sénégal).

RESUME DU PROJET
La Mauritanie a aujourd’hui plus de 60 % de sa population qui a moins de vingt-cinq ans (20 % entre 15 et 24 ans). En parallèle, l’urbanisation galopante fait que plus de 60% de la population vit dans les villes, dont la moitié à Nouakchott. Dans ce contexte, l’affaiblissement et l’évolution des liens sociaux essentiellement familiaux et communautaires, conjugués à un chômage exponentiel (31% des jeunes dont 47 % chez les 15-24 ans selon l’OIT, 2017), ainsi que la faiblesse des politiques publiques à stimuler la participation citoyenne des jeunes, laissent planer la menace sur la cohésion sociale.
Face à ces évolutions récentes, sont apparues des organisations de la société civile (OSC) actives sur les questions culturelles et artistiques, de l’entrepreneuriat (dont de nombreuses coopératives), des technologies de l’information, de l’aide aux plus vulnérables (enfants, femmes, jeunes et personnes en situation de handicap) et de défense de la participation des femmes. Cependant, nombre d’OSC sont encore embryonnaires et ont tendance à privilégier la question de l’auto-emploi (liée à l’activité associative elle-même car les associations offrent plus d’opportunité d’auto-emploi que d’autres secteurs) sur leur vocation sociale et solidaire. On constate cependant un déficit de dialogue et de concertation entre les pouvoirs publics et les acteurs des OSC comme les jeunes et les femmes.
Néanmoins, depuis 2012, plusieurs initiatives dont les programmes FAJ’R (Ambassade de France, 2014-2019) et Jeunesse et pouvoir d’agir – JPA (Grdr, Union Européenne, Région Centre-Val de Loire, 2016-2020) ont permis de soutenir des organisations de jeunes, en concertation avec des autorités locales, pour créer des espaces d’expression socioculturelle et de participation citoyenne pour la jeunesse, incluant les jeunes femmes.

OBJECTIF ET METHODOLOGIE
Ce projet qui se déroule sur une période de 18 mois est considéré comme une phase préparatoire pour un programme structurant et transversal d’appui à la jeunesse actrice aujourd’hui du développement durable (ODD) en Mauritanie qui s’inscrirait dans cette continuité.
Cette phase préparatoire est issue d’une démarche collaborative de co-construction du cadre logique (missions fin 2017, puis mi 2019) : un noyau dur d’une dizaine d’OSC mobilisées dans le cadre des précédents programmes et renforcé par des OSC et des CT françaises et européennes impliquées depuis longtemps sur des programmes d’appui à l’émergence d’une société civile dynamique, s’est constitué qui pilotera la mise en œuvre de cette phase . Des responsabilités respectives découleront de ces modalités originales de gouvernance partagée. Le Grdr chef de file en assurera la coordination.
L’objectif de cette phase est de poser collectivement les bases pour la mise en œuvre d’un programme pluri-acteurs visant à promouvoir la participation et l’implication de la jeunesse dans la vie publique.
En s’inspirant des principes de l’économie sociale et solidaire (ESS) comme leviers de renforcement les OSC mauritaniennes (modèle socio-économique, pratiques et méthodes d’ingénierie sociale), le Grdr et ses partenaires se donnent pour objectif de créer aux échelles régionales (Gorgol, Nouakchott), nationale (Mauritanie) et internationales (ressortissants et partenaires de coopération en France-Europe) les conditions pour l’apprentissage d’un dialogue construit et fructueux entre les OSC de jeunesse et les autorités et institutions locales et nationales.
Ainsi, cette phase préparatoire vise trois objectifs opérationnels :
1°) Renforcer l’adhésion et réunir les conditions pratiques de fonctionnement d’un programme ambitieux « Graine de Citoyenneté » (titre provisoire) sur le moyen et long terme en Mauritanie ;
2°) Mettre en place et tester les principes d’une gouvernance inclusive à l’échelle de territoires régionaux pilotes (Gorgol, Nouakchott, …) ;
3°) Expérimenter un dispositif d’appui technique et financier d’initiatives citoyennes « au fil de l’eau ».

LIENS HIERARCHIQUES ET FONCTIONNELS
Le/La responsable du programme d’appui à la société civile, salarié(e) du Grdr travaillera :
– sous la responsabilité hiérarchique du coordinateur du Grdr en Mauritanie (Nouakchott) ;
– en lien étroite avec la référente double-espace Sahel et le responsable des partenariats (Montreuil).
Il/Elle aura pour tâche de mener à bien toutes les activités prévues dans le cadre du projet intitulé « Phase préparatoire d’un programme de renforcement de la société civile mauritanienne en faveur de la jeunesse ».
Il/Elle sera chargé(e) d’animer le noyau dur des OSC et des collectivités locales parties prenantes « ici et là-bas » et de consolider le dialogue avec les principales institutions (France et Mauritanie).

Expériences / Formation

Formation

  • Diplôme universitaire (minimum BAC+4): en sciences politiques, géographie, sociologie des organisations, économie du développement, autre domaine pertinent en rapport avec la mission.

Compétences recherchées / Connaissances requises

  • Expérience de 5 ans minimum en gestion de projets de développement > 500 000 € (analyse de contexte, conception, programmation, suivi, reporting technique et financier, capitalisation) ;
  • Bonne connaissance de la Mauritanie et plus généralement des pays du Sahel et expérience de travail en région sahélienne (2 ans minimum) ;
  • Expertise avérée en termes de développement local (rural et/ou urbain), d’économie sociale et solidaire et de coopération décentralisée ;
  • Aptitude confirmée à travailler en pluri-acteurs: institutionnel, politique, associatif, économique.
  • Expérience en gestion d’équipes multiculturelles et pluridisciplinaires ;
  • Expériences en structuration / développement de réseau associatif et/ou en animation- suivi – évaluation de partenariat : bonne capacité d’analyse, de négociation et de gestion de partenariats internationaux et nationaux y compris avec les services techniques de l’État, les autorités locales élues et les partenaires financiers.

Compétences complémentaires qui présenteraient un avantage certain :

  • Connaissance des Programmes Concertés Pluri-Acteurs[1] (PCPA, règles et procédures de l’AFD) ;
  • Bonne connaissance des enjeux « Migration et Développement » ;
  • Connaissance d’une langue locale (arabe, al pulaar, soninké), notamment parlée.

[1] L’outil PCPA a fait l’objet d’une méta-capitalisation (restitution prévue courant 2020, rapports disponibles à l’AFD et au Grdr).

Aptitudes

  • Rigueur et autonomie (dans le respect des taches déléguées) ;
  • Parfaite capacité d’organisation (capacité d’anticipation et gestion des priorités) et de coordination de projet (temps de travail, logistique évènementielle, gestion partenariale) ;
  • Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit, notamment d’analyse et de synthèse.
  • Bonnes capacités managériales et d’animation d’équipe multiculturelle et pluridisciplinaire
  • Sens de la communication multi acteurs: écoute, souplesse, adaptation.

Salaire

Localisation :     Nouakchott (Mauritanie) ; Déplacements fréquents en régions, possibles en France/Europe.

Salaire :   Brut annuel 34-36 k€ (suivant grille Grdr) + avantages : Billet A/R annuel (salarié + famille), visas, vaccins ; assurance comprenant la couverture médicale et la complémentaire santé, rapatriement et prévoyance ; frais de vie : prise en charge de 75% du loyer et du gardiennage (sur justificatif) + prime d’installation ; frais de déménagement (100 kg/adulte et 50 kg/enfant) ;

Régime de congés payés: 5 semaines/an + 7 jours break semestriels.

Comment postuler

Les candidat(e)s sont invité(e)s à envoyer par courriel leur curriculum Vitae faisant ressorti les expériences du candidat (daté et signé), une lettre de motivation et 3 contacts de référence (nom, courriel, téléphone) que le Grdr pourra solliciteren suivant scrupuleusement ces indications :

Objet :                              Recrutement Appui-OSC Grdr Mauritanie

A :                                       recrutement@grdr.org

AVANT LE :                      Lundi 23 novembre 2020, à 12 h 00

ENTRETIEN ORAL :       Semaines du 23 ou 30 novembre 2020 (au Grdr ou en visio)

TEST ECRIT (option) :  Semaine du 30 novembre 2020.

A noter : Les candidat.e.s ayant les qualifications et les expériences les plus pertinentes pour l’exécution de la mission seront retenu.e.s à l’issue de la comparaison des CV et d’un entretien oral (l’entretien oral concernera les candidats dont les CV et LM auront été pré-sélectionnés).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :