Congo Brazaville

FAO recrute 01 Consultant (e) National (e) spécialiste de la filière banane et pomme de terre

FAO recrute 01 Consultant (e) National (e) spécialiste de la filière banane et pomme de terre

FAO

Brazzaville, Congo Brazzaville
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi: 2101462 Consultant (e) National (e) spécialiste de la filière banane et pomme de terre
Date de dépublication: 01/juin/2021, 16:59:00Organizational Unit: FRCONType d’emploi: Travail temporaireType de réquisition: PSA (Accord de services personnels)Grade: N/ALieu principal: Congo-BrazzavilleDurée: 3 moisNuméro de poste: N/A
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.
Cadre organisationnelDans le cadre mise en œuvre du projet  TCP/PRC/3705 « Appui au diagnostic de la situation des jeunes dans le secteur agricole et à la réalisation des études de filières agropastorales et halieutiques » qui découle du cadre de programmation pays (CPP) 2019-2022 entre la FAO et le Gouvernement, la FAO entreprend une étude de filières/chaines de valeurs prioritaires du gouvernement pour contribuer au développement du secteur agricole en alignement  au Plan National de développement (PND 2018-2022). Cette étude de filière est une composante du Projet de Coopération Technique TCP/PRC/370 qui a été spécifiquement mobilisé au Fonds pour l’assistance technique de la FAO à titre complémentaire du « Projet de développement intégré des chaines de valeurs agricoles au Congo (PRODIVAC) » du Gouvernement, financé avec l’appui de la BAfD. Cette étude de filière a pour mission de consolider les référentiels et l’impact poursuivit par le PRODIVAC. Elle permettra également de contribuer à mieux cerner les opportunités et de favoriser l’insertion des jeunes dans les filières pour la création des emplois/entreprises, l’accroissement de la production locale, l’accès et la disponibilité des aliments aux populations, à travers l’identification des maillons porteurs des filières agricoles et soutenir la résilience face aux chocs de la Covid-19. L’étude concerne les groupes de filières suivantes : i) filières végétales (manioc, maïs, riz, haricot, pomme de terre, cultures maraîchères, banane et plantain, arachide) ; ii) filières animales (bovine, ovine et caprine, porcine, avicole et aliment de bétail ; iii) filière halieutique (aquaculture et pêche). L’objectif de l’étude est d’aboutir à un référentiel de caractérisation du système des filières en identifiant les éléments qui les composent et de leurs relations. Elle vise un niveau de détail de la caractérisation et des contours de la filière en intégrant un ensemble d’informations de natures différentes (techniques, sociales, économiques…) en identifiant des sous-ensembles cohérents et particuliers. Elle recherche aussi à évaluer les performances des ensembles caractérisés sur la base des critères d’évaluation qui seront définis en fonction d’objectifs ou de priorités (création de revenu, répartition, viabilité et niche d’entrepreneuriat pour les jeunes). La Représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) en République du Congo Brazzaville lance cet avis de vacance de poste pour recruter un (e) Consultant(e) National (e) spécialiste de la filière banane et   pomme de terre .
Position hiérarchique
Le/La consultant(e) accomplira les tâches décrites ci-dessous sous la supervision opérationnelle générale de la Représentante de la FAO au Congo et sous la supervision directe de l’AFAOR Programme. Il travaillera en étroite collaboration avec le Coordonnateur National du projet et en consultation avec les autres consultants, experts internationaux et nationaux ainsi que les autres cadres nationaux du projet.

Tâches et responsabilités
Les tâches et responsabilités du consultant comprennent de manière non exhaustive :Caractériser les systèmes des filières/chaines de valeurs (cv) banane, plantain et  pomme de terre sur l’ensemble de leurs fonctions interdépendantes et des différents acteurs afin d’en évaluer les performances pour définir des actions d’appuis/orientations.

Réaliser une analyse fonctionnelle des filières/CV ou produits agricoles concernées. L’analyse fonctionnelle doit caractériser les composantes du système de chaque filière (types d’acteurs[1], pratiques, techniques), les relations entre les composantes (interdépendance, hiérarchie, séquence) et relever les différentes échelles ; faire une cartographie sur : les acteurs directs de la chaîne (producteurs, transformateurs, grossistes, détaillants…), les acteurs indirects (fournisseurs de services financiers, de stockage, de transports
Normes sociales influant la chaîne…) et les points d’entrée pour les différents catégories d’acteurs (femmes, hommes, jeunes). Spécifiquement, les informations détaillées suivantes doivent être présentées :Contribution au cadrage des filières au niveau macro/global : il s’agira de se focaliser sur les produits, analyser le poids de chaque filière dans le système économique et son évolution(quantitatif) et passer en revue les changements/l’évolution de politiques publiques spécifique ou non à la filière/produit (quantitatif). En débutant par des caractéristiques globale de la filière sur l’angle quantitatif : produire les données sur la  production (superficie, volume) des produits/cultures à l’échelle nationale et régionale (% SAU) et la tendance d’évolution (croissance, stagnation, déclin) ; sur le commerce extérieur (importations et exportations) et la demande pour le produit fini de chaque filière concernant la consommation (ou valeur), la distinction  géographique (urbaine/rurale) et les variations régionales, les substitution ainsi que la qualité et les origines ; Construire les balances ressources emplois : analyser le solde offre/demande pour déterminer la disponibilité sur les marchés domestiques, la consommation apparente et le taux de couverture des besoins. Déterminer le prix des produits (gros, détail, national, par qualité et origine (local/importé), changement dans les prix relatifs entre produit de même catégorie, évolution par rapport à l’indice des prix. Présenter la filière et le marché mondial en montrant la position du pays sur le marché mondial en terme de volume, d’exportation et en valeur. Sur les effets des politiques économiques sur la filière : signifier si les produits sont pris en compte ou non dans les documents de politiques agricoles/développement, définir si le produit est stratégique ou mineurs et son rôle attribué dans les politiques (sécurité alimentaire, potentiel en exportation, lutte contre la pauvreté, thème dominant lié à la filière – gestion biodiversité, changement climatiques,…-) et ressortir l’historique des décisions de politiques économique sur la filière (programme de développement, contrôle des prix ; commercialisation ,privation des opérateurs publics, normes sur la qualité, …). Examiner également l’incidence des politiques économiques macro-économique : politique commerciale (accord commerciaux ayant un impact sur les produits, évolution des droits de douanes ou taxes à l’importation/exportation, mise en place des normes à l’export ou l’import), politique monétaire et budgétaire (taux d’imposition –TVA et autres taxes), et politique de développement (ouverture de l’économie aux investisseurs étrangers, sur le cadre législatif et sa mise en vigueur) Faire la caractérisation des filières : sur la base des produits au sens large (matière première, produits et composantes extérieures de chaque filière (source/destinataire, modalité de paiement, origine/destination des produits et les lieu de la transaction).Réaliser la typologie des acteurs du système alimentaire y compris les acteurs institutionnels, sur la base d’un certain nombre de critères qui seront jugés pertinents (pratiques/techniques) pour remplir la fonction assurée par l’agent, la taille de l’agent, le degré de spécialisation de l’agent, le statut institutionnel et la localisation.Intermédiaires et produits finaux), ressortir la séquence de fonctions techniques ou d’opérations en retraçant les suites logiques d’opérations qui s’accomplissent pour aboutir au produits final ou finaux avec un schéma d’interdépendance. Avec trois points d’entrées clés à savoir : la production (dimension de bien ou service), les acteurs (comportement et stratégies) et la coordination (interdépendance entre opérations et relation des acteurs), produire représentation graphique ou de tableau qui résume l’analyse fonctionnelle, suivant : (i) le stade du processus du système alimentaire, (ii) la fonction, (iii) les agents(acteurs) impliqués et (iv) le type de produit y afférant avec une logique amont-aval du système alimentaire. Produire sur la base de données précédentes le graphe de chaque filière pour fournir une représentation synthétique de la complexité du réel, l’identification des nœuds stratégiques (points de passage obligés) et un repérage des segmentations et des cheminements alternatifs pour une même fonction. Produire au une représentation spatiale (rural, urbain).
Identification des sous-ensemble pertinents : : Il s’agit de caractériser les éléments composants le système en développant l’analyse fonctionnelle tout en prenant en compte les différentes façons dont les acteurs assurent une ou plusieurs fonctions dans chaque filière concernée, pour construire des typologies d’acteurs en prenant aussi en compte leur stratégie au sein de la filière et en dehors de la filière (pluriactivité). Réaliser l’analyse technique (identification des techniques, des inputs et facteurs de production), produire la fiche technique de base des principaux produits de chaque filière (étapes des procédés, équipement et services utilisés, inputs/couts associés, main d’œuvre et output), faire une liaison entre ces bases techniques
LES CANDIDATS SERONT SÉLECTIONNÉS EN FONCTION DES CRITÈRES SUIVANTS
Conditions minimales à remplir:Formation :  Niveau Bac+5 ans en agronomie, agroforesterie, développement rural ou équivalent au minimum;
Expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de l’étude ou l’analyse des chaines de valeurs/filière;Ressortissant du Congo ou résident avec un permis de travail régulier.
Compétences de base exigées par la FAOCapacité à prioriser les tâches ;
Aptitudes à la communication avec des présentations power-points;Capacité à travailler d’une manière harmonieuse et efficace dans une équipe multiculturelleExcellentes qualités relationnelles et aptitude à entretenir des relations de travail efficaces avec les superviseurs et les collègues. Compétences techniques et fonctionnellesÊtre entièrement disponible durant la réalisation du contrat ;
Avoir une bonne capacité analytique, de synthèse et de rédaction ;Avoir une bonne compréhension de l’approche système alimentaire ;Expérience dans la réalisation d’au moins deux études sur les chaînes de valeur/filières ;Expérience solide dans l’application de méthodes participatives de collecte et de validation de données et dans la recommandation de solutions spécifiques au contexte et adaptables à la communauté et au pays ;Avoir une bonne connaissance de la zone de l’étude est un atout. Avoir une bonne connaissance de l’environnement politique, administratif et économique ;Expérience solide dans la rédaction des documents techniques, d’études ou scientifiques ;Bonne connaissance du Congo. [1] Producteurs, transformateurs, grossistes, détaillants…,
 Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRESLa FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à Careers@fao.org  : .Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et/ou les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

COMMENT POSTULERPour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.Pour obtenir de l’aide, écrire à:  Careers@fao.org.
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.POSTULER

Laisser un commentaire