Démarches , Conseils, +

Etudiants en France – Conseils pour préparer votre retour au pays

Etudiants en France – Conseils pour préparer votre retour au pays

Nombreux sont les jeunes africains qui sont partis à l’occident pour un lendemain meilleur. Les voies sont différentes, les ambitions aussi. Si vous avez quitté votre pays pour continuer tes études supérieures en France, voici quelques conseils pour préparer votre retour.

Le retour au pays se prépare dès votre arrivée en France.

Vous avez fait toutes les étapes de la procédure Campus France et vous y voilà enfin. Tous les efforts personnels et familiaux ont abouti et une nouvelle étape de votre vie commence. Toute cette exaltation et l’espoir d’un lendemain meilleur est très normale. Parce que dans les grandes lignes, l’école, l’environnement économique, joue un rôle essentiel dans capital humain. Et par conséquent, votre devenir. Mais une fois tout ceci absorbé, vient le moment de reconsidérer tout cela. Vous êtes là pour étudier et les études sont la chose la plus importante dans cette étape de votre vie. Dis comme tel, cela parait évident. Mais ce ne sont pas des rêves brisés qui manquent chez les gens parties dix ans avant vous, obligées de s’infiltrer dans un contexte professionnelle dont ils n’ont pas pu lire les codes, se trouvant finalement dans une énigme infernale. Leurs séjours sont terminés, leurs parcours académiques inachevés ou passables et les occasions qui se présentent à eux se comptent par les bouts des doigts. Certes l’échec n’est pas une fatalité et il n’est jamais trop tard pour rebondir d’une mésaventure.

Trouvez les informations parallèles pour peaufiner votre projet d’étude

Vous avez bien évidemment défendu au projet d’étude solide devant l’agent d’orientation lors de votre entretien. Sinon vous ne serez pas là où vous êtes. Pour ce qui est de la réalité, c’est toute une reconsidération de votre part qui doit être fait. Nous sommes en 2018 et vous venez du tiers-monde. Partant de ces deux faits, les grandes lignes de votre projet d’étude se déclinent :

  • Les nouvelles technologies sont en train d’arroser tous les domaines.
  • Le secteur primaire est le créneau de croissance et d’absorption de ressources humaines.

Même à 30 ans, vous êtes encore un bébé. Le système occidental donne des chances non négligentes aux personnes qui désirent se reconvertir. Et si vous avez un parcours scientifique, vous devez vous rapprocher de plus en plus à ces deux axes majeurs sur lesquels les dirigeants des pays du Sud sont en train de miser. Nous ne vous conseillons pas de tout suspendre en Géographie humaine pour vous enrôler dans un B.T.S. en programmation informatique et robotique. Mais rester alerte sur toutes les opportunités d’acquisition de compétences dans les technologies numériques vous aidera. Une formation pratique dans un pays avancés vous procure des atouts lors de votre retour. Si vous êtes déjà dans le domaine, mettez les bouchers doubles because you are in the good business.

Sinon, faites des études poussées

Le mythe du niveau diplômé que les employeurs veulent décrocher coute que coute a succombé. Oui, vous avez bien lue. Les instituts de formation en Afrique Subsaharienne sont en train d’offrir des parcours de qualité. Leurs double parcours en collaboration avec les grandes écoles européennes et les accréditions qui réglementent le secteur de l’enseignement supérieurs en sont quelques sous-jacents.

Pour ces raisons, détenir une formation de qualité dans bon nombre de secteurs est devenue une commodité. Ce sont des centaines de milliers de jeunes qui rejoignent le marché du chômage tous les ans. Et sous leurs coudes, des diplômes et certifications standards. L’information parallèle ici est que vous devez faire des études poussées si vous en avez les moyens et que l’environnement s’y prête. Si vous êtes dans les sciences humaines (Histoire, Sciences politiques, diplomatie, langues …) ou le secteur tertiaire (administration des affaires, banques finances …), vous serez confrontées à une concurrence des plus rudes lorsque vous retournerez dans le monde du travail de votre pays d’origine. Pour ces raisons, vous devez pousser vos études au plus haut niveau possible pour qu’enfin les portent de l’enseignement supérieur ou celles de la recherche puissent s’ouvrir grandement devant vous. Là, vous pourrez espérer un retour digne de celui de « l’enfant prodige».

Enfin, ne vous faites pas truquer par l’effet de mode «  Entreprenariat  ».

L’effet de mode au bled, c’est l’entreprenariat. L’auto-emploi et la culture start-up sont devenus les mots les plus cool. Si vous venez en stage ou en vaccances – et nous vous le recommandons vivement -, vous avez certainement constaté cette euphorie chez les jeunes à vouloir « devenir leurs propres boss ». Ajoutez cela aux discours pompeux des dirigeants et porteurs de voix africains, l’entreprenariat apparait comme une solution toute faite que correspond à qui ose le tenter. L’émergence des pays passent de moins en moins par leurs ressources naturelles et de plus en plus par les initiatives collectives favorisant une croissance inclusive certes. Rien que cela, suffit comme raison pour se lancer à son retour. Mais, mobiliser toute ses ressources pour se lancer en terrain inconnue avec un business plan fait avec un ami est un suicide. Mon humble conseil est la suivant : si vous n’avez jamais rien vendu dans votre vie et que vous n’avez jamais écrit sur Google «  Comment devenir riche ? », tachez d’avoir les meilleurs notes en classe pour avoir un emploi stable à la sortie, une maison de vaccances et une épargne à la retraite.

 

Cette liste n’est pas exhaustive et n’est pas un condensé de procédés pour vous garantir un retour avec brio. Nous ne prétendons pas détenir la science infuse autour de la formation et l’insertion. Nous vous invitons à y apporter vos contributions en commentaire pour l’intérêt commun. Après tout, c’est autour du progrès individuel que s’inscrivent toutes les actions menées autour de concoursn. S vous n’êtes pas avare, partagez autour de vous si cela vous a semblé utile.

 

Liens Utiles :

Auteur: Vieux Moussa Kayré

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.