France

ETI recrute 01 Conseiller.ère auprès du directeur général de l’Agence des forêts mongoles (H/F)

ETI recrute 01 Conseiller.ère auprès du directeur général de l’Agence des forêts mongoles (H/F)

La Mongolie est considérée comme l’un des 10 pays les plus vulnérables aux changements climatiques en raison de sa situation géographique et de son climat continental extrême. Les températures se réchauffent deux fois plus vite que la moyenne, tandis que les précipitations ont fortement diminuées durant les dernières décennies (-7%). La fréquence, l’incidence et l’importance des catastrophes naturelles ont augmenté tandis que les processus d’assèchement et de désertification sont devenus plus visibles (77% du territoire affecté par la désertification). Le total du couvert forestier, impacté par ces changements et ces catastrophes, n’a cessé de diminuer pour tomber à 7,9% du territoire.

La forêt mongole est toutefois un écosystème précieux qui s’est adapté aux conditions climatiques extrêmes de l’Asie centrale et qui préserve d’abondantes ressources de biodiversité. Les forêts du pays sont considérées comme l’un des écosystèmes capables d’absorber et d’accumuler le plus de carbone au monde.

A l’initiative du Président de la République mongole, M. Ukhnaa KHURELSUKH, le gouvernement s’est engagé dans une vaste campagne de reforestation intitulée « Un milliard d’arbres », annoncée lors de la 76e AGNU. L’objectif est d’augmenter le couvert forestier afin de limiter les impacts du changement climatique, de réduire la désertification et d’augmenter les capacités d’absorption du carbone.

Dans ce contexte, la France est aux côtés de la Mongolie dans cette lutte contre les changements climatiques et la désertification. Souhaitant s’investir dans la campagne nationale de reforestation, il a été décidé par la France de créer un nouveau poste d’ITE en Mongolie, auprès du ministère de l’Environnement et du Tourisme (MET) afin d’aider la Mongolie à atteindre ses objectifs.

 Descriptif de la structure d’accueil : Le ministère de l’Environnement et du tourisme (MET) a pour mission de promouvoir le développement vert et durable de la Mongolie. Les objectifs stratégiques du ministère dans le cadre de sa mission sont les suivants : 1) Définition, planification et la mise en œuvre des politiques environnementales et touristiques qui répondent aux objectifs de développement durable de la Mongolie ; 2) Soutenir les initiatives et la coopération avec le secteur privé, les organisations locales autonomes et administratives, les organisations non gouvernementales et les citoyens dans le domaine de la protection de l’environnement et du développement touristique ; 3) Soutenir le développement des compétences professionnelles des employés des ministères et des directions afin d’introduire les avancées scientifiques et les meilleures pratiques internationales pour protéger l’environnement, promouvoir les technologies propres et développer le tourisme ; 4) Inciter à l’introduction d’avancées scientifiques et de technologies vertes dans la production, les services et la consommation nationale.

Autorité directe sous laquelle travaillera l’ETI : Directeur général de l’Agence nationale des forêts mongole

Composition (effectif et fonctions) de l’équipe/service au sein duquel travaillera l’ETI : Une quarantaine de personnes dans les bureaux d’Oulan-Bator, en charge de la politique nationale, relayées par des experts sur le terrain et dans des antennes dans chaque région (aïmag) mongole.

Descriptif de la mission :

Sous la responsabilité du Directeur général de l’Agence des forêts et en étroite collaboration avec l’ensemble des agents de l’Agence et du MET, l’expert devra assurer la coopération nationale et internationale en vue de la mise en œuvre de la campagne de reforestation « One billion trees ». Affecté à Oulan-Bator, l’ETI devra également apporter son expertise sur le terrain, et visiter ainsi les régions mongoles concernées par cette campagne, afin d’en assurer la promotion, la mise en œuvre effective et la coordination de l’ensemble des acteurs.

En plus d’une expertise en ingénierie forestière, l’ETI devra également apporter ses connaissances sur la gestion des eaux, notamment en région aride. L’objectif prioritaire se concentrant effectivement sur la réhabilitation des régions du Sud de la Mongolie, touchées par l’avancée du désert du Gobi. Face à de très faibles précipitations, il est attendu que l’ETI mobilise ses savoirs et ses expertises en vue d’un usage responsable des ressources en eau entre les populations, les cheptels et les forêts.

L’ETI travaillera en étroite collaboration avec l’Ambassade de France en Mongolie et pourra ainsi assister aux réunions de service.

 Principales tâches et résultats attendus :

  1. Soutenir l’Agence des forêts dans la mise en œuvre de son plan stratégique pour le développement de la campagne « One billion trees », et notamment pour ce qui concerne la préservation et la restauration des forêts existantes, particulièrement dans le Sud aride du pays. Une attention particulière sera portée au développement de la coopération internationale, et notamment avec les acteurs français du secteur.
  2. Contribuer à l’analyse environnementale et hydrique des régions du Sud de la Mongolie et mettre en place un schéma efficace et responsable de distribution des eaux.
  3. Soutenir et mettre en œuvre des solutions pilotes à partir des technologies forestières et environnementales les plus évoluées, réplicables à l’échelle nationale. Une attention particulière sera portée à la collecte et à la gestion des eaux dans un environnement aride. Ces expérimentations pilotes devront permettre la préservation des forêts existantes et soutenir le développement de la reforestation à grande échelle.
  4. Préparer la documentation technique et les spécifications nécessaires pour l’application des techniques et technologies pilotes retenues à une plus grande échelle.
  5. Former et renforcer la base de compétences des personnels de l’Agence des Forêts mongole notamment en région, auprès des autorités locales concernées. Il est attendu de l’ETI qu’il constitue un réseau d’experts de haute qualité afin d’amplifier progressivement les campagnes de préservation du couvert forestier et de reforestation.
  6. Suivre, analyser et développer les réseaux et technologies nécessaires à l’atteinte des objectifs du gouvernement (un milliard d’arbres d’ici 2030).
  7. Etant entendu que l’ETI travaillera en étroite collaboration avec l’Ambassade de France en Mongolie, il participera au développement de la relation bilatérale et pourra contribuer à l’élaboration de stratégie sur le sujet ou documents d’analyse..

Moyens matériels et humains mis à la disposition de l’expert(e)

  • mise à disposition d’un bureau au sein de la structure d’accueil :  travail en espace partagé au sein du MET
  • prise en charge par la structure d’accueil des frais de mission/déplacement : les déplacements locaux, sur instruction de l’Agence, seront pris en charge par la structure dans le cadre de la mission. Voyages internationaux au cas par cas

Expériences / Formation

Qualifications :

  • Ingénieur des eaux et forêts / ingénieur environnemental / ingénieur forestier (ou équivalent ; une spécialisation dans le domaine de la coopération internationale souhaitée).
  • Au moins Bac+5 en ingénierie forestière, en ingénierie climatique et environnementale ou équivalent.
  • Bonne connaissance de la coopération internationale.
  • Connaissance souhaitée des lois et règlements internationaux dans le domaine de l’environnement, des forêts et des politiques climatiques.
  • Fortes capacités d’adaptation : contexte mongol parfois difficile, pays enclavé et isolé au climat très rude.

Qualités requises :

  • adaptabilité, rigueur, esprit d’équipe, capacités d’analyse et de synthèse.
  • Anglais C1 (écrit, lu, parlé). Une connaissance du mongol ou une volonté d’apprendre les fondements de la langue serait un atout.

Expérience professionnelle :

  • Au moins 5 ans d’expérience souhaitée, notamment dans la restauration des forêts ou les politiques de reforestation. Une expérience de terrain, si possible à l’international, est vivement souhaitée.
  • Des expériences complémentaires dans la coopération bilatérale ou les relations internationales seraient de nature à constituer un atout.

Comment postuler

Documents à fournir :

  • CV ;
  • Lettre de motivation.
  • Lettres de référence si possible

Cliquez ici pour postuler

expertise-france.gestmax.fr/8331/1/conseiller-ere-aupres-du-directeur-general-de-l-agence-des-forets-mongoles-h-f/fr_FR

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :