Ouganda

Enabel recrute 01 Chef.fe de Projet

Enabel recrute 01 Chef.fe de Projet pour un appui aux programmes Skilling Uganda et SG+ (h/f/x)

Enabel – Agence belge de développement

Kampala, Uganda

Catégorie:  InternationalLieu:  Kampala, OugandaRéférence:  14596Date limite pour postuler:  22/07/2021
Chef.fe de projet pour un appui aux programmes Skilling Uganda et SG+ (h/f/x) – Ouganda
Enabel est l’Agence belge de développement. Elle exécute la coopération gouvernementale belge. L’Agence met également en œuvre des actions pour d’autres organisations nationales et internationales. Avec ses partenaires belges et internationaux, Enabel fournit des solutions pour relever des défis mondiaux urgents : le changement climatique, l’urbanisation, la mobilité humaine, la paix et la sécurité, les inégalités sociales et économiques, et la citoyenneté mondiale. Avec 1500 collaborateurs et collaboratrices, Enabel gère quelque 150 projets dans une vingtaine de pays, en Belgique, en Afrique et au Moyen-Orient.
ContexteLa coopération bilatérale belge est active en Ouganda depuis plus de 20 ans à travers un appui au gouvernement ougandais dans son programme de développement dans divers (sous-)secteurs : santé, formation des enseignant·es, formation professionnelle et emploi, environnement, infrastructures climato-intelligentes, etc. 
Grâce à l’appui de la Coopération belge au développement et de la Banque mondiale, le gouvernement ougandais a élaboré, en 2011, un Plan stratégique décennal pour des programmes d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP), baptisé « Skilling Uganda (SU) ». Il a pour principal objectif d’accroître le niveau et d’étendre la couverture des programmes de formation, tout en générant des qualifications et compétences monnayables sur le marché du travail. Ces objectifs ont été réitérés en 2019 afin de mettre en place un centre de compétences piloté par le secteur privé en Ouganda.
Afin de soutenir la mise en œuvre de ce programme de réforme des compétences, Enabel en Ouganda et le ministère de l’Éducation et des Sports ont conjointement mis en œuvre une intervention de 5 ans (2015-2020) visant à appuyer la mise en œuvre de la stratégie Skilling Uganda. Cette intervention a été prolongée jusqu’à la fin de 2022 en tant que partie intégrante du Programme de transition belge (2021-2022). L’intervention initiale Support to Skilling Uganda (SSU) a été élargie grâce aux fonds d’autres donateurs, dont le gouvernement irlandais, le Fonds fiduciaire de l’Union européenne (EUTF) et la GIZ. L’Union européenne et l’Irlande compléteront leurs contributions initiales pour permettre une prolongation jusqu’à la mi-2023.
L’objectif général du programme SSU, composé de 4 interventions (SSU-BE, SSU-IRE, SSU-EUTF, SSU-GIZ), est d’accroître l’employabilité des jeunes grâce à une meilleure qualité d’enseignement et d’apprentissage dans le développement des compétences. 
Compte tenu de la longue expérience d’Enabel dans ces secteurs et domaines, ainsi que de l’historique positif et établi des relations avec les principales parties prenantes, la délégation de l’UE a demandé fin 2019 à l’Agence belge de développement de concevoir et de mettre en œuvre une nouvelle intervention contribuant à rendre l’environnement ougandais des entreprises plus propice aux investissements inclusifs et verts en augmentant l’offre de main-d’œuvre qualifiée, en mettant en place des initiatives dirigées par le secteur privé pour lutter contre la corruption et en renforçant le dialogue entre le secteur privé et le secteur public.
Le programme Skills and Attitude, Governance and Anti-corruption intervention (SG+) sera mis en œuvre en Ouganda par l’Agence belge de développement pour une durée de 3 ans et doté d’un budget de 5 millions d’euros financés dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED). Il est considéré comme un projet pilote avec des ressources relativement limitées, censé ouvrir la voie à un appui futur par des donateurs et d’autres sources de financement, d’où l’accent mis sur l’apprentissage et la capitalisation. Il sera important de tirer parti des projets financés par d’autres donateurs et de s’aligner sur eux. Les activités seront mises en œuvre en régie ou par le biais de subsides. Enabel a en effet l’intention de déléguer une part considérable de ses activités au moyen de subsides directs octroyés à la Private Sector Foundation Uganda (PSFU), l’organe national représentant le secteur privé.
L’intervention s’articule autour de trois objectifs spécifiques :Les diplômé·es qui arrivent sur le marché du travail sont doté·es de compétences et d’attitudes adéquates, ce qui contribue à accroître la productivité des entreprises engagées dans l’économie verte.
Les pratiques, le dialogue fondé sur des preuves et le plaidoyer au sein du secteur public et privé sont améliorés pour lutter contre la corruption.La réponse à la crise du COVID-19 et la résilience des entreprises privées dans les secteurs ciblés sont améliorées.
Description de la fonctionFaisant rapport au·à la Country Portfolio Manager (CPM) et à la tête d’une équipe de 8 personnes, vos fonctions de Chef·fe de projet pour le programme SSU/SG+ sont les suivantes : 

vous êtes responsable de la bonne exécution du programme et de la cohérence entre les différentes interventions (contenu, planification, budget, qualité) ;vous coordonnez la réalisation des activités dans l’optique d’atteindre les objectifs du programme ;vous contribuez au renforcement des capacités d’organisations partenaires (ministère de l’Éducation et des Sports, ministère du Genre, du Travail et du Développement social /  Private Sector Foundation Uganda / conseils des qualifications sectorielles / institut de formation (professionnelle), etc.) ;vous coordonnez le processus d’apprentissage sur la manière dont une intervention contribue au développement du secteur ;vous dirigez l’équipe placée sous votre responsabilité hiérarchique ;vous veillez à la disponibilité d’informations pertinentes sur les résultats à des fins de monitoring et d’évaluation en vue de permettre le suivi de la performance, la prise de décisions, l’apprentissage et le rapportage.
Votre profil
Niveau de formation requisDiplôme de master dans un domaine pertinent. 

Expérience requise Au minimum 5 ans d’expérience dans des projets internationaux dans le domaine de l’appui au développement du secteur privé (PSD), de la formation professionnelle et de l’emploi et/ou de l’enseignement et la formation techniques et professionnels ; 
approches en matière de renforcement des capacités institutionnelles et de bonne gouvernance ; expérience dans le domaine de l’économie verte ; solide expérience de la mise en place et la mise en œuvre de systèmes de monitoring de programmes de formation professionnelle et d’emploi, et de programmes PSD, ainsi que des conseils sur des questions de politique au niveau du ministère concernant le développement du secteur privé et la formation professionnelle et l’emploi ;une expérience de 5 ans au moins comme chef·fe d’équipe ;au minimum une expérience professionnelle pertinente en dehors de votre pays d’origine ;toute expérience professionnelle antérieure en Ouganda et toute connaissance du secteur privé et/ou public de ce pays constituent un atout. 
Compétences et connaissances requisesConnaissance approfondie des méthodologies de gestion de projets ;
connaissance avérée des questions opérationnelles liées au financement de subsides et leurs problématiques de redevabilité financière ;efficacité dans la communication et expérience de la direction d’une équipe et de la motivation des collègues dans un contexte de partenariat multiculturel et complexe ;des compétences en matière de négociation et de diplomatie en vue d’entamer un dialogue à haut niveau sont essentielles ;fort esprit d’analyse et attitude de travail axée sur les objectifs ;compétences en matière de monitoring et d’évaluation ;compte tenu de la langue de travail en Ouganda et de l’environnement international dans lequel vous travaillez, une excellente maîtrise de l’anglais est exigée. 
Nous demandons également aux candidat·es de s’engager à respecter la vision, la mission et les valeurs d’Enabel (https://www.enabel.be/fr/content/vision-mission-valeurs-de-enabel).
Nous vous offronsUne fonction passionnante dans un environnement international.Un contrat de 24 mois qui pourrait être prolongé si des fonds supplémentaires sont obtenus auprès des donateurs. Vous serez basé·e à Kampala avec de fréquents déplacements dans le pays (plus fréquemment dans les sous-régions d’Entebbe et de Jinja, les régions de Fort-Portal et Ruwenzori/Albertine, ainsi qu’à Karamoja et dans le nord de l’Ouganda). Un package salarial comprenant le salaire mensuel brut correspondant à nos barèmes (classe 6), ainsi que des avantages liés à votre statut d’expatrié·e au sein d’Enabel, tels qu’une indemnité d’éloignement, d’affectation et de pénibilité, la prise en charge (plafonnée) des frais de logement, des allocations de déménagement et d’installation, la prise en charge (plafonnée) des frais de scolarité des enfants vous accompagnant, un package d’assurances pour toute la famille, dont l’assurance rapatriement, et des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.En cas d’expatriation sans les membres de la famille (personnes à charge), jusqu’à 6 billets d’avion aller-retour supplémentaires par an vers le pays d’origine ou toute autre destination (plafonnés suivant le règlement d’Enabel).Les différents montants varient en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.
Cette publication peut donner lieu à la constitution d’une réserve de recrutement pour une durée de 3 ans pour toute fonction similaire.
Enabel s’engage pour l’égalité des chances et la diversité au sein de son personnel. Les candidat·es sont choisi·es uniquement sur la base de leurs compétences.
Intéressé(e)? Postulez au plus tard le 22/07/2021 ici en ligne et joignez votre CV actualisé et une lettre de motivation.

Seules les candidatures introduites via ce portail seront prises en considération. POSTULER

Laisser un commentaire