Ghana

DSC recrute 01 Assistant.e de gestion de centre de formation au Ghana

DSC recrute 01 Assistant.e de gestion de centre de formation au Ghana

Le Dalun Simli Centre (DSC) est un centre de formation rural communautaire situé à 30 km de Tamale, dans le district de Kumbungu. Le centre offre des installations pour la formation professionnelle et la formation aux métiers de la menuiserie, de la maçonnerie, de la couture, du travail du métal et de l’agroalimentaire.

Il peut également être utilisé comme lieu de formation pour les agents de développement communautaire, les jeunes, les agriculteurs et les groupes de femmes. C’est un lieu idéal pour les retraites d’entreprise en raison de son environnement serein et tranquille. C’est également une bonne destination pour les vacances et les voyages d’étude, avec la possibilité de visiter des lieux et des installations tels que la Volta blanche, le point de prise d’eau et les ouvrages de tête pour le système d’approvisionnement en eau de Tamale, et l’installation d’irrigation de Bontanga.

La vision du DSC est de devenir un centre d’excellence basé en milieu rural pour le développement des ressources humaines et des compétences pour la réduction de la pauvreté.

Le centre s’efforce d’offrir une formation en matière de connaissances, de compétences et d’attitudes aux membres de la communauté, aux groupes de femmes, aux jeunes et aux agents de développement afin d’avoir un impact positif sur leurs moyens de subsistance personnels, leurs groupes, leurs communautés, leurs organisations et l’environnement.

Missions de développement de la stratégie

Le/ l’assistant.e de gestion du centre veillera à ce que les jeunes (femmes et hommes) acquièrent les connaissances, les compétences et les attitudes qui améliorent les moyens de subsistance personnels, les entreprises, les groupes et les communautés afin de contribuer au bien-être de la société.

Missions de renforcement des capacités techniques

Le/la volontaire aidera le directeur du centre à développer un site web moderne pour commercialiser le centre et les produits/projets, ainsi qu’à développer du matériel de marketing pour la promotion du centre et de ses activités.

Missions liées au développement durable

Le/la volontaire devra identifier les organisations, les institutions et les groupes et de les mettre en relation avec le Centre et ses activités.

Expériences / Formation

Bonnes capacités de communication : Des compétences en communication écrite et verbale sont une nécessité. Le mentorat des jeunes (femmes et hommes) dans les compétences des vocations et des métiers pertinents pour améliorer leurs possibilités d’emploi serait requis.

Bonnes capacités d’organisation/gestion de projet : Aptitude à gérer des tâches multiples pour soutenir l’élaboration de propositions/matériels commercialisables.

Aptitudes à la négociation : Capacité à persuader les membres d’un groupe de la nécessité d’économiser et à répondre aux questions concernant l’impact sur les groupes.

Compétences en informatique : Compétences en matière d’entrepreneuriat et de développement des micros, petites et moyennes entreprises (MPME).

Aptitude au travail en équipe : L’assistant(e) gestionnaire du centre devra être un membre efficace de l’équipe dont l’objectif primordial est de rénover le centre et de lui redonner ses lettres de noblesse.

Anglais parlé et écrit.

Grande flexibilité, adaptabilité et autonomie.

Exigences

Diplôme de licence en développement ou en études humanitaires, en droit, en sciences sociales ou dans un domaine connexe. Un master est un avantage supplémentaire.

Expérience professionnelle pertinente.

Anglais parlé et écrit – niveau indépendant

Une expérience en matière d’image de marque d’une organisation est hautement souhaitable

Tout emploi antérieur où le public ou les prestataires doivent être persuadés de faire un achat indique une compétence transférable.

Salaire

Conditions de travail et de vie

La semaine de travail normale est de 40 heures, c’est-à-dire de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00, du lundi au vendredi. Tous les employés et le/la volontaire doit signer chaque jour le registre de présence en indiquant les heures d’arrivée et de départ. Il est nécessaire que le/la volontaire soit capable de prendre des initiatives. La semaine de travail normale est de 40 heures, c’est-à-dire de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00, du lundi au vendredi. Tous les employés et le/la volontaire doit signer chaque jour le registre de présence en indiquant les heures d’arrivée et de départ. Il est nécessaire que le/la volontaire soit capable de travailler de manière indépendante et, dans une certaine mesure, d’identifier le travail à faire et de prendre l’initiative de le faire en conformité avec les plans de travail. La plupart des membres du personnel ont généralement des emplois du temps très chargés avec des échéances à venir. Cela signifie qu’il n’est pas toujours possible de coordonner constamment le travail avec le/la volontaire. Cela ne signifie pas que le volontaire sera laissé seul et ignoré dans son travail, mais simplement que sa propre initiative est parfois nécessaire.

Le calendrier de travail correspondra à l’agenda et au système établi sur le terrain. Une certaine flexibilité peut être demandée pour mettre en œuvre certaines activités le soir ou le week-end si cela s’avère nécessaire.

Jours de repos :

Selon la réglementation ghanéenne et européenne, le/la volontaire a des jours de repos le samedi, le dimanche, les fêtes nationales et 2 jours de congés par mois effectués. Tous les volontaires de la GDCA vivent dans des logements indépendants loués à Tamale. Dans le cas du volontaire Assistant Manager du Centre, des logements sont disponibles au Centre. Chaque logement indépendant dispose d’un salon, d’une chambre et d’une salle de bain, ainsi que d’une petite cuisine indépendante ou commune. En outre, chaque logement est équipé d’un climatiseur pour faire face aux conditions climatiques chaudes ou rigoureuses. Il n’y a pas de chauffe-eau pour les douches ni d’installations Internet. En guise de solution, des modems Internet sont fournis pour assurer la connectivité. Il peut y avoir des pénuries d’eau occasionnelles, l’eau pouvant ne pas être disponible pendant plusieurs jours. L’eau doit donc être stockée dans des récipients pour être utilisée. D’autre part, lorsque les volontaires se rendent dans les districts opérationnels, ils sont censés vivre dans des maisons d’hôtes ou dans des hôtels et les coûts sont payés par nuit. Pour des raisons de sûreté et de sécurité, tous les membres du personnel et les volontaires voyagent dans des véhicules et des motos officiellement attribués pour toutes les missions officielles. Lorsque des véhicules sont utilisés, les occupants sont tenus de porter leur ceinture de sécurité pendant tout le trajet afin de garantir une sécurité maximale. Dans le cas des motos, un casque de sécurité doit être utilisé à tout moment. Pour plus d’informations sur l’utilisation des véhicules officiels, les volontaires peuvent consulter le document de politique sur l’utilisation des véhicules officiels dans l’organisation.

Un montant forfaitaire mensuel de subsistance (695,65 euros par mois), sera versé au volontaire. En outre, après le retour, une indemnité de réinstallation post-déploiement de 100 € par mois de déploiement effectué sera versée.

Frais de déplacement local : le volontaire recevra 40 euros par mois.

L’hébergement sera organisé par l’organisation d’accueil.

Les frais de visa, d’assurance et de voyage international (1 billet aller-retour) seront couverts directement par l’organisation d’envoi.

Opportunités d’apprentissage

Le GDCA met en œuvre un certain nombre de programmes et de projets. En rejoignant GDCA, le/ la volontaire retenu renforcera ses connaissances et ses compétences, tant sur le plan professionnel que personnel. Le volontaire VSLA acquerra une expertise sur les différentes approches de la GDCA et de la communauté des ONG et des Nations Unies dans un contexte d’aide humanitaire et de développement et pourra approfondir ses connaissances sur (i) la mise en œuvre de projets humanitaires dans des contextes prolongés ; (ii) une variété d’approches d’intervention mises en œuvre par les ONGI et les agences des Nations Unies au Ghana et dans la sous-région ouest-africaine. En outre, il y aura une multitude d’occasions d’accroître l’apprentissage des cultures locales au Ghana et de la culture des populations de la région du Nord en particulier, notamment par une participation régulière à des forums pertinents. Le/ la volontaire retenu recevra un soutien technique solide de la part de l’équipe de la GDCA et des bureaux de district, ce qui lui permettra de se perfectionner en permanence. Cet environnement permettra également au/à la volontaire de développer des compétences en matière de travail en équipe et de communication interpersonnelle, indispensables dans tout environnement professionnel.

Comment postuler

Pour candidater il vous faudra :

– Télécharger et compléter le CV Europass et le questionnaire d’auto-évaluation (Excel) que vous trouverez en annexe de l’offre de volontariat.

Si vous rencontrez des difficultés pour postuler, veuillez contacter info@adice.asso.fr

Présélection et entretiens

Après la date limite de dépôt des candidatures, l’ADICE présélectionnera jusqu’à 3 ou 4 candidatures et invitera les candidats présélectionnés à un entretien avec un représentant de l’organisation d’accueil. L’entretien aura lieu au cours de la première semaine de mars.

Déroulement de l’entretien

L’entretien durera environ 35 minutes avec chaque candidat. Chaque réponse sera notée par les organisations d’envoi et d’accueil. Le premier ou les deux premiers candidats seront inscrits à la formation organisée par la Commission européenne (du 14 au 18 mars dans les classes virtuelles ; du 21 au 26 mars dans les classes sur le terrain – dates définitives à confirmer) ; en fonction de la formation de la CE, le volontaire participera à la formation pré-départ avec l’ADICE du 4 au 8 avril. Le nombre de candidats sélectionnés pour la formation dépend également des places disponibles.

Afin de participer à un déploiement, le candidat doit être déclaré “apte au déploiement” à la suite de la formation CE. Ce n’est qu’après avoir reçu ce certificat que l’ADICE sélectionnera le candidat final, ou considérera le candidat comme déployable.

Date prévue pour la décision sur le résultat

10/04/2022

Cliquez ici pour postuler

www.online-phase.com/selection

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :