Recrutements au Sénégal

ALIMA recrute 01 Référent(e) Biomédical H/F

ALIMA recrute 01 Référent(e) Biomédical H/F


Description de l’offre

Référent(e) Biomédical – Multipays – H/F
ALIMA, l’ONG médicale internationale à visage humain, qui met au cœur de son modèle, la co-construction des projets et des parcours professionnels

PRÉSENTATION ALIMA:
L’ESPRIT ALIMA :
La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus.
Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle et de notre environnement.
Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

1. Le patient et la patiente d’abord
2. Révolutionner la médecine humanitaire
3. Responsabilité et liberté
4. Améliorer la qualité de nos actions
5. Faire confiance

6. L’intelligence collective
ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés.
La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons.

Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :
• respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude ;

• signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à une supérieure, un supérieur, une référente, un référent

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE :
Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 6 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique.
En 2019, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté.
L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé).
Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde.
Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.
ALIMA mène également des opérations en réponse à la pandémie covid-19 dans l’ensemble de nos missions.


NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé sexuelle et reproductive incluant les violences basées sur le genre, Santé Primaire et secondaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Fièvres hémorragiques, méningite, Choléra, Rougeole, Dengue, Covid-19).

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie et Sénégal.

Projet AIRE
Malgré les progrès réalisés dans la gestion de la santé infantile dans le monde, en 2017, 5,4 millions d’enfants sont morts avant leur cinquième anniversaire. Les principales causes de décès dans le monde restent la pneumonie (24 %), la diarrhée (15 %) et le paludisme (9 %), la malnutrition étant un facteur sous-jacent important lié à environ la moitié des décès chez les enfants âgés de 1 à 59 mois.

Une mauvaise identification des cas graves au niveau des centres de santé primaire (CSP) et leur non-référence vers les hôpitaux de référence sont des facteurs contribuant à des niveaux élevés de mortalité infantile en Afrique de l’Ouest.
Cela signifie que les enfants atteints de maladies graves (paludisme, pneumonie ou d’autres maladies) sont parfois mal diagnostiqués au niveau des CSP dans le contexte ouest-africain, ce qui empêche leur référence, pourtant nécessaire, vers les hôpitaux augmentant ainsi leur risque de décès faute d’une prise en charge adaptée.
L’hypoxémie, qui est une diminution de la concentration d’oxygène dans le sang, est une complication potentiellement mortelle de nombreuses maladies graves.
Les oxymètres de pouls (OPs) sont des outils qui permettent de mesurer le taux de saturation d’oxygène dans le sang et ainsi de détecter les cas d’hypoxémie.
Ils pourraient donc aider à réduire la mortalité infantile permettant de diagnostiquer et de surveiller efficacement les enfants présentant une hypoxémie.
Ces outils sont parfois utilisés au niveau des hôpitaux en Afrique mais leur intégration au niveau des CSP n’a pas encore été explorée.
Le projet AIRE vise à introduire les OPs lors de la consultation PCIME dans deux districts sanitaires de quatre pays d’Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Guinée, Mali et Niger, avec un total de 202 CSP et 8 hôpitaux de district identifiés.
Les districts sanitaires d’intervention sont : Dédougou et Boromo au Burkina Faso ;
Matoto et Télimélé en Guinée; a Dioila et Markala au Mali et Niamey IV et Dosso au Niger .
Le projet AIRE (Améliorer l’identification des détresses respiratoires chez les enfants) vise à remédier le manque d’outils de détection de l’hypoxémie adaptés aux CSP, à l’insuffisance des connaissances sur la meilleure façon d’opérationnaliser les OP dans la PCIME[1] et à améliorer la gestion des cas graves dans ce contexte.
Entre janvier 2020 et septembre 2022, AIRE sera mis en œuvre par ALIMA, en partenariat avec Solthis, Terre des hommes (Tdh), l’Inserm et l’IRD.
ALIMA est l’ONG leader du consortium et mettra en œuvre le projet en Guinée et dans un district au Mali.
Tdh mènera les activités au Burkina Faso et dans le deuxième district du projet au Mali.
Dans les districts de Tdh, l’oxymètre de pouls sera intégré au projet IeDA (PCIME électronique), préalablement mis en œuvre par l’ONG.
Solthis s’occupera de mettre en œuvre le projet AIRE au Niger.

Objectif global
Réduire la mortalité néonatale et infantile

Objectif spécifique: 1
Les districts d’intervention sont équipés et utilisent des oxymètres de pouls pendant les consultations pédiatriques en CSP et les communautés sont mieux informées et motivées pour obtenir des soins en temps opportun

Objectif spécifique: 2
Les éléments probants du projet sont produits par la mise en œuvre d’une approche de recherche et d’évaluation à plusieurs volets – y compris des méthodes mixtes pour la mise en œuvre et l’évaluation du processus d’introduction des OP aux directives de la PCIME, une analyse d’impact sur les résultats de santé des enfants et une analyse coût-efficacité

Objectif spécifique: 3
Les pays du projet adoptent et sont prêts à utiliser les OP à grande échelle, et la diffusion des données probantes génère un engagement régional en faveur de l’intégration des OP dans les pays d’Afrique de l’Ouest.
Lieu de mission : Multipays (Mali, Guinée, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Cameroun, RCA)
Projet AIRE : Mali, Burkina Faso, Niger, Guinée
Projet O2: Mali, Guinée, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Cameroun, RCA

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ:

Niveau 3 :
Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables.
Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire.
Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES:
• Rend compte au chef de projet AIRE pour les questions administratives
• Rend compte au Référent qualité des soins pour les questions techniques
• Collabore avec l’équipe AIRE, le service médical, les DESK, le service logistique / supply, les coordinations pays.
MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES:
Projet AIRE / Oxygène UNITAID

Accompagner le déploiement des équipements biomédicaux.
• Formation sur l’entretien quotidien
• Formation sur la maintenance préventive
• Identification de partenaires locaux pour la réalisation des maintenances correctives.
• Déploiement des outils de gestion du parc biomédical
• Supervision du déploiement des outils de gestion du parc biomédical.

Accompagnement stratégie biomédicale ALIMA dans les pays d’intervention AIRE / O2 UNITAID
• Formation sur l’entretien quotidien
• Formation sur la maintenance préventive
• Déploiement des outils de gestion du parc biomédical
• Supervision du déploiement des outils de gestion du parc biomédical
[1] La PCIME est la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant. Les OPs seront inclus au guide de la PCIME.

EXPERIENCES ET COMPETENCES:

Expériences:
• Expérience réussie d’au moins 1 an comme ingénieur biomédical
• Expérience de gestion de projet si possible médicaux
• Expérience dans la gestion de centrale PSA

Qualités du candidat:
• Rigueur professionnelle
• Calme, excellente gestion du stress et du sang froid
• Très bonnes capacités de communication et d’écoute
• Expérience en gestion d’équipe et supervision
• Capacité d’adaptation
• Excellente capacité de compréhension et respect des procédures médicales

Langues:
• Bonne maîtrise du français (lu, écrit, parlé) indispensable
• L’anglais est un atout.

CONDITIONS
Durée et type de contrat : CDD de droit Français de 06 mois
Prise de poste : Début Juin
Salaire : Selon la grille salariale ALIMA

ALIMA prend en charge :
• Logement commun pris en charge par ALIMA.
• Perdiem journalier selon la politique des perdiem ALIMA du pays et proportionnellement à la présence de l’expatrié dans le pays de mission.
• Assurance santé pris en charge par ALIMA pour lui et ses ayants droit.
• Billets d’avion pour les Breaks tous les 3 mois pour les contrats au-delà de 9 mois.
• Déplacement interne assuré par l’employeur.

DOCUMENTS A ENVOYER
Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 02/06/2021

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée.
ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue.
Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.
Les candidatures féminines sont fortement encouragées.
COMMENT POSTULER ?
Postulez en ligne
https://candidatures.alima.ong/jobs/detail/referent-e-biomedical-multipays-h-f-403?utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_medium=Website&utm_source=relief+web

Laisser un commentaire