Congo RDC

Alima recrute 01 Coordinateur(trice) Logistique

Alima recrute 01 Coordinateur(trice) Logistique République Démocratique du Congo (RDC) – H/F

PRÉSENTATION ALIMA

ALIMA, l’ONG médicale internationale à visage humain, qui met au cœur de son modèle, la co-construction des projets et des parcours professionnels

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle et environnementale. Pour accéder aux patients et aux patientes, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient et la patiente d’abord
  2. Révolutionner la médecine humanitaire
  3. Responsabilité et liberté
  4. Améliorer la qualité de nos actions
  5. Faire confiance
  6. L’intelligence collective
  7. La responsabilité environnementale

ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

  • respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude ;
  • signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à une supérieure, un supérieur, une référente, un référent.

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 6 millions de patients et patientes, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique. En 2019, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients et patientes bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques. ALIMA mène également des opérations en réponse à la pandémie covid-19 dans l’ensemble de nos missions.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé sexuelle et reproductive incluant les violences basées sur le genre, Santé Primaire et secondaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Fièvres hémorragiques, méningite, Choléra, Rougeole, Dengue, Covid-19).

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie et Sénégal.

ALIMA en République Démocratique du Congo (RDC)

Lieu de mission : KINSHASA (Avec des déplacements sur les projets)

L’historique des programmes ALIMA en RDC

ALIMA intervient en République Démocratique du Congo depuis août 2011 dans deux domaines relatifs à son expertise : la nutrition et la lutte contre les maladies épidémiques (choléra, rougeole et paludisme). Pour l’ensemble de ses programmes, ALIMA travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires et administratives congolaises.

A partir de 2013, ALIMA a décidé de concentrer l’ensemble de ses activités sur la lutte contre les maladies épidémiques, en développant un projet de Réponse aux Urgences en Santé et WASH (RUSH) spécifique aux épidémies de rougeole, de paludisme et de choléra. Il s’agit d’équipes d’intervention rapide pluridisciplinaires permettant de renforcer le système de surveillance, augmenter les capacités d’évaluation rapide et assurer la réponse aux urgences en fournissant des soins de santé et des services WASH.

En 2015 ALIMA, toujours à travers ses projets RUSH, a répondu à l’importante flambée épidémique de rougeole fin 2015 dans l’ex-province du Katanga. ALIMA a participé, en coordination avec les autorités et les autres partenaires présents dans la zone, à la riposte vaccinale d’urgence. Ainsi, entre août 2015 et janvier 2016, plus de 285 000 enfants de 6 mois à 10 ans ont été vaccinés contre la rougeole.

En 2016, ALIMA poursuit ses mêmes activités à travers le volet du projet RUSH dans l’ex-Katanga. Quatre interventions ont été menées et ont ainsi permis de prendre en charge 1 400 cas de choléra, plus de 800 cas de rougeole, plus de 30 000 cas de paludisme et de vacciner contre la rougeole plus de 149 000 enfants.  L’année 2016 a été également marquée par une recrudescence des cas de choléra à l’échelle du pays. ALIMA a donc lancé une riposte choléra dans les provinces du Maniema, de la Tshopo et de la Mongala dès novembre 2016.

De janvier à juillet 2017, ALIMA a mené également un projet d’accès aux soins de santé primaire dans la Zone de Santé d’Opienge (province de la Tshopo) pour les populations hôtes et les personnes déplacées par les conflits plus à l’Est. ALIMA a par ailleurs répondu à l’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en mai 2017 dans la province du Bas-Uélé en RDC. Enfin ALIMA a apporté plusieurs réponses aux flambées de choléra à travers le pays dans le Lomami, le Haut Lomami, le Kasaï et la région de Kinshasa. La mission RDC a aussi la spécificité d’avoir un projet de prise en charge des VBG.

De mai à juillet 2018, ALIMA a apporté une réponse urgente à la 9e épidémie EBOLA dans la province de l’Equateur.

Situation récente :

Aujourd’hui, ALIMA a deux axes principaux d’intervention :

  • Réponses aux épidémies et interventions d’urgence

Depuis 2018 et jusqu’au mois d’octobre 2020, ALIMA a mené un projet de réponse médico-nutritionnelle d’urgence dans la zone de santé de Kamwesha, dans la Province du Kasaï, visant à réduire la morbidité et la mortalité liées à la malnutrition aigüe et aux maladies de l’enfance chez les enfants de moins de 5 ans. ALIMA ayant également un volet de Recherche, elle y a intégré un projet de recherche innovant (OptiMa) visant à simplifier le traitement de la malnutrition aiguë.

Depuis août 2018 et jusqu’au mois de juin 2020, les équipes ALIMA ont participé à la riposte contre la 10e épidémie d’Ebola en RDC, en prenant notamment en charge les malades dans les Centres de Transit Intégrés (CTI) et les Centres de Traitement Ebola (CTE) de Beni, Katwa et Mambasa, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. ALIMA est également intervenue dans la 11ème épidémie de la maladie à Virus Ebola, déclarée le 01 juin 2020 dans la Province de l’Equateur et terminée le 18 novembre 2020. Depuis le 07 février 2021, une 12e épidémie de MVE a été déclarée dans le Nord-Kivu, où ALIMA a mis en place 2 CUBES et un CTE dans la ZS de Biena. Elle va également appuyer les volets de surveillance à base communautaire et de sensibilisation.

Forte de cette expérience en gestion des épidémies sur le territoire, ALIMA a commencé, dès avril 2020, à appuyer le Ministère de la Santé Publique (MSP) dans la réponse à la COVID-19. Avec la fin de l’épidémie d’Ebola dans le Nord-Kivu et l’Ituri, les structures dédiées à la prise en charge d’Ebola sont devenues essentielles dans la lutte contre le nouveau virus. À Beni (Nord-Kivu), tout en continuant à soutenir des activités de santé primaire, nos équipes se sont mobilisées pour lutter contre la COVID-19. Entre fin avril et octobre 2020, ALIMA est aussi intervenue dans les Cliniques Universitaires de Kinshasa, la capitale du pays concentrant à elle seule 90% des cas de COVID-19. 50 lits ont été ajoutés au dispositif existant pour apporter des soins aux patients suspects et confirmés dans un état sévère ou critique. Au mois de septembre 2020, au vu de l’évolution de la situation sanitaire, ALIMA a étendu son appui à 3 Centres de Santé.

Les activités en lien avec la COVID-19 ont pris fin en janvier 2021.

  • Assistance sanitaire et nutritionnelle

Depuis novembre 2019 et jusqu’à octobre 2020, ALIMA a mené un projet d’accès aux soins primaires, combinant une approche intégrée en santé, nutrition et protection, afin de réduire la morbidité et la mortalité au sein de la population. Il s’agissait notamment de fournir des soins de santé primaires aux populations et d’assurer la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles. Ce projet était en consortium avec l’ONGI COOPI qui apportait un appui en Protection. Enfin, depuis le début de l’année 2021, ALIMA a mis en place un nouveau projet dans la Zone de Santé de Kamina, dans la province du Haut-Lomami, visant à réduire la morbidité et la mortalité liées à la malnutrition aigüe, particulièrement chez les enfants de moins de 5 ans. Ce projet est en consortium avec 3 autres ONGI, à savoir Action Contre la Faim (ACF) en lead, Première Urgence Internationale (PUI) et MAGNA.

Au mois d’avril 2021, ALIMA mettra en place un nouveau projet dans la Zone de Santé de Kailo dans la province du Maniema avec une coordination de projet basée à Kindu, chef-lieu de la Province. Ce projet a comme objectif de réduire la morbidité et la mortalité materno-infantile dans un contexte de crise nutritionnelle et sanitaire, d’une part en augmentant l’accès à la prise en charge de la malnutrition aiguë et sévère (MAS) des filles et garçons de moins de 5 ans et femmes enceintes et allaitantes (FEFA), et en renforçant de manière accrue la connaissance des communautés sur la prévention et le dépistage de la MAS ; et d’autre part en améliorant considérablement l’accès à l’eau potable et les conditions d’hygiène dans les Centres de Santé.

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3 : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

Il·Elle rend compte au Chef de Mission (supérieur hiérarchique) et au référent logistique (référent technique) du siège.

Il·Elle encadre l’ensemble de l’équipe logistique ; et collabore avec toutes les équipes.

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Le Coordinateur ou la Coordinatrice logistique a pour rôle de garantir le support technique et logistique de la mission RDC, la pertinence et la cohérence des programmes en termes logistiques. Bien que basé en capitale à Kinshasa, le Coordinateur ou la Coordinatrice Logistique est avant tout un acteur de terrain. Ainsi, il·elle y passera au moins 50% de son temps afin de participer activement à l’ouverture et au développement des programmes, de former et d’encadrer les Responsables Logistiques de Projet, de veiller à l’application des politiques ainsi qu’à l’utilisation des techniques et des équipements les plus appropriés.

  • Il doit s’assurer que toutes les activités logistiques supports aux programmes respectent les procédures détaillées dans le TVE (Tableau Engagement des Dépenses). Il s’assure que la mission RDC s’inscrit dans la démarche environnementale dans le cadre de ses attributions.
  • Il doit participer à l’écriture des proposals, et aux soumissions des projets
  • Il doit réaliser des plans d’approvisionnement

1.Analyse, définit et ajuste les moyens logistiques de la mission RDC

            – Recueil de données

  • Consolide les rapports de toutes les familles logistiques et analyse les données
  • Fais des retours sur les packs logistiques des RLP chaque mois au RLP et transmet au ref log desk
  • S’assure de l’harmonisation et la compréhension des outils mis à disposition par ALIMA sur la mission et contribue à la mise en place des outils permettant au desk et aux équipes de participer au suivi de la mission et aux prises de décisions (sitreps, rapports d’activité, rapports de visites etc.)

           – Analyse, interprète et définit la stratégie logistique de la mission

  • Il fixe les stratégies logistiques et met en œuvre les activités logistiques pour toute la mission.
  • Apporter du support logistique et technique aux développements des différents projets de la mission.

 2. Mise en œuvre des programmes ALIMA en RDC

          – Représentation

  • Assure une collaboration active et participe activement aux différents clusters UN et forums inter-ONG en faisant suivre les PV des rencontres et en utilisant les possibilités des clusters ( stock, transport)

         – Contribue à l’organisation des projets

  • Participe aux discussions sur la conduite du projet et la définition des objectifs :
  • Participe à la rédaction du proposal, à la détection (visites et recherche d’informations) et à la réaction rapide aux urgences,
  • Planifie et assure le suivi des programmes logistiques des divers projets en adéquation avec les besoins médicaux (état des lieux, priorités, budget, choix techniques, supervision avancé des projets,…).
  • Contrôle que l’approvisionnement des projets (Commandes internationales et locales, stockage, réception, livraison, transport,…) est assurée dans les meilleurs délais, applique des solutions correctives si nécessaire
  • Supervise l’application des mesures d’hygiène mise en place par la Coordination médicale dans les structures de santé (Eau, hygiène, assainissement, lutte anti-vectorielle…).
  • Garantit l’adéquation des équipements, leur entretien, leur renouvellement (équipement et besoins, procédures, gestion parc, anticiper, planifier, renouveler…), fait le suivi et s’assure de leurs maintenances (curative et préventive)

        – Gestion de la sécurité

  • Supervise la gestion sécuritaire en lien avec le Chef de Mission (analyse des risques, suivi des mouvements, rédaction des guides sécu,…).
  • Évalue et coordonne la mise en place et le respect des mesures de réduction de risques sur toute la mission en RDC
  • Assure la mise à jour des outils, le choix des bâtiments, et le briefing….
  • Limite les risques pris par les équipes, en veillant à la présence, la fiabilité et la bonne utilisation des moyens et méthodes utilisés pour la sécurité (informations, équipements, briefing, formation).

       – Communication et vie d’équipe

  • Assure l’adéquation des conditions de vie des équipes (Bâtiments, standard de confort)
  • Organise et encadre le fonctionnement de la logistique de la mission RDC (briefing, visite, personnel, appui au log terrain).

  3.Respect des procédures

  • Assure la gestion financière logistique de chaque programme :
    • Elabore le budget logistique et assure les révisés budgétaires en fonction des travaux en cours et planifie les activités à venir ;
    • Suit les dépenses par axes analytiques et les analyse, en collaboration avec les responsables administratifs.
  • Garantit la qualité des dossiers d’achat et approvisionnement sur la base du TVE des  différents projets de la mission en collaboration avec les coordinateurs de Projet et les responsables logistiques de Projet.
  • Veiller l’application des procédures et outils adéquat dans l’exécution des chantiers techniques : construction, water sanitation..
  • Définition des implications logistiques dans les « proposal » (besoin, coût, planning, procédures, dérogation éventuelle).

  4. Encadrement et animation d’équipe

  • Mettre en place un département logistique à la coordination dans un esprit et un fonctionnement garantissant les synergies entre service. Impulse des échanges de bonnes pratiques intra et inter départements.
  • Définir les profils de poste et les plan d’objectifs de performance des membres de son équipe dans un objectif de développement des compétences. Participer aux bilans de son équipe dans une approche de parcours professionnel et participe aux bilans des responsables du département logistique des bases (RLP, responsable approvisionnement…)
  • Rendre possible des formations et changement de poste en renforçant leurs compétences et developpant leur autonomie
  • Proposer et anticiper des détachements vers d’autres missions ALIMA
  • Identifier les compétences que les membres de son équipe doivent acquérir pour maîtriser leurs postes et organiser des formations pour les renforcer OU S’assure de l’adéquation des besoins de l’organisation avec les savoir-faire et les motivations de ses collaborateurs
  • Incarne et transmet les valeurs, veille au respect du code de conduite et des politiques institutionnelles, de l’état d’esprit et des comportements individuels et collectifs attendus
  • Organiser et animer des réunions d’équipe
  • Supervision, formation, support et évaluation technique des logisticiens capitaux et bases.
  • Organisation du département logistique en l’absence d’un logisticien
  • Organisation de formations logistiques pour les logisticiens terrain (2 fois par an)
  • Remise à niveau concernant les procédures
  • Sécurité
  • Mise à jour technique
  • Acquisition de nouvelles compétences
  • Briefing de tout nouvel expatrié au niveau national (sécurité + information logistique)
  • Briefing de tout nouvel expatrié logistique (organisation, description de poste…)
  • Prévision des besoins RH expatriés
  • Description de poste
  • Mise à jour de l’organigramme
  • Collaboration avec la Coordinatrice RH et le Coordinateur Financier sur le plan de financement Expatrié.

5.Mise en œuvre des mesures de prévention contre les abus de pouvoir, les violences sexistes et sexuelles :

  • Participe aux formations et séances de sensibilisation
  • Applique les standards relatifs à la prévention des abus
  • Assure que les membres de son équipe suivent les formations et les séances de sensibilisation et appliquent les standards relatifs à la prévention des abus
  • Contribue à créer et maintenir un environnement épanouissant et protecteur.

6.Responsabilité environnementale au sein du département logistique et de la mission

  • Met en œuvre les moyens pertinents pour la préservation de l’environnement (assure une réflexion sur les énergies proposées : générateur ou panneau solaire concernant l’énergie-huile moteur-cartouche d’imprimante à utiliser), s’assure de la recherche de fournisseur et de technique de recyclage

Expériences / Formation

Expériences 

  • Expérience réussie d’au moins 2 ans sur un même poste similaire (avec un gros volume d’activités).
  • Expérience reconnue dans la mise en place et le suivi des schémas de gestion logistiques et sécurités ONG
  • Expérience dans un contexte d’intervention d’urgence et de la prise en charge de la malnutrition.
  • Capacité de suivi et de contrôle de la bonne gestion, du travail de qualité et du respect des règles et procédures
  • Capacité d’analyse des rapports techniques et logistique de la mission
  • Expérience en termes de management d’équipe, gestion de projet, mise en place de stratégies d’intervention et gestion de la sécurité
  • Connaissances dans un domaine technique humanitaire
  • Compréhension des principales tâches administratives et financières
  • Connaissance des procédures bailleurs UE, UN, etc.
  • Compétences rédactionnelles indispensables
  • Capacité à entretenir des réseaux et mener un lobbying pro actif

Qualités du candidat 

  • Leadership
  • Diplomatie et capacité à la négociation
  • Sang-froid, patience et maturité professionnelle
  • Capacité d’analyse et de synthèse, proposition de solutions d’amélioration et d’innovation
  • Capacité d’organisation, d’adaptation et d’animation d’équipe
  • Capacité de transfert de compétences et de déléguer les tâches
  • Proactivité et réactivité
  • Vision stratégique
  • Sens de la diplomatie
  • Flexibilité et gestion du stress
  • Travail d’équipe et coopération
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Capacité d’organisation
  • Autonomie, curiosité et sens critique
  • Capacité à travailler en équipe dans des contextes multiculturels
  • Bonne condition physique
  • Connaissances informatiques de base (Word, Excel et internet).

Langues 

  • Bonne maîtrise du français (lu, écrit, parlé) indispensable
  • L’anglais est un atout.

Salaire

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de 12 mois avec possibilité de renouvellement

Prise de poste 24 MAI 2021

Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Perdiem

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé
  • L’évacuation pour l’employé

Comment postuler

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 14 Mai 2021

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée.

ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Cliquez ici pour postuler

https://candidatures.alima.ong/jobs/detail/387?utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_source=CSUD&utm_medium=Website

Laisser un commentaire