Centrafrique

Alima recrute 01 Coordinateur Médical adjoint

Alima recrute 01 Coordinateur Médical adjoint

 

PRÉSENTATION ALIMA

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord
  2. Révolutionner la médecine humanitaire
  3. Responsabilité et liberté
  4. Améliorer la qualité de nos actions
  5. Faire confiance
  6. L’intelligence collective

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 3 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 11 pays d’Afrique. En 2018 nous projetons de travailler dans 41 projets dont 10 projets de recherche axés sur la malnutrition, le virus Ebola et la fièvre de Lassa. L’ensemble de ces projets se feront en appui aux autorités sanitaires nationales à travers plus de 320 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 294 structures de santé). ALIMA intervient en réponse à des crises humanitaires et les patients sont au cœur de toutes nos actions. Nous travaillons en partenariat dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde.

L’ÉQUIPE ALIMA : plus de 1800 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 3 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal.  Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres. The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale française fondée en 2009. Son objectif est de fournir des soins médicaux de qualité aux personnes les plus vulnérables, tout en faisant évoluer la médecine humanitaire et ses pratiques à travers des projets de recherche et d’innovation.

ALIMA met en œuvre des programmes pour faire face aux crises médicales récurrentes liées au paludisme, à la malnutrition aiguë et aux pathologies pédiatriques associées, mais aussi des programmes de réponse aux urgences telles que les épidémies (Ebola, choléra, rougeole), les conflits armés (Nord Mali, Soudan du Sud) et les déplacements forcés de population (Cameroun, Nigéria).

ALIMA fonde son mode opératoire sur le partenariat, principalement avec des acteurs médicaux nationaux. En mutualisant et capitalisant leurs compétences, ALIMA et ses partenaires permettent l’accès à des soins de qualité au plus grand nombre. En 2012, le partenariat opérationnel a été officialisé avec la création d’une Plateforme des ONG médicales du Sahel constituée de 6 ONG : Keoogo et SOS Médecins (Burkina Faso), Alerte Santé (Tchad), BEFEN (Niger), AMCP (Mali) et ALIMA.

ALIMA participe activement à l’innovation médicale en développant des projets de recherche opérationnelle dans le but d’améliorer les réponses de la médecine humanitaire. ALIMA a ainsi mis en place en 2015 la plateforme de recherche CORAL, en commun avec l’Université de Bordeaux et l’INSERM (France) et l’Institut de recherche PACCI (Côte d’ivoire). Les chercheurs et épidémiologistes mobilisés au sein de CORAL participent au suivi et à la mise en œuvre des 10 projets de recherche en cours dans les pays d’intervention d’ALIMA.

Le siège social d’ALIMA est à Montreuil (France) et le bureau opérationnel est à Dakar (Sénégal). En 2017, l’organisation a travaillé avec plus de 1 500 employés et un budget de 36 millions d’euros. ALIMA a traité plus de 3 millions de patients dans 13 pays depuis sa création en 2009 et a lancé 11 projets de recherche.

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, Ouverture/Fermeture.

CONTEXTE

Les programmes ALIMA en RCA :

ALIMA est intervenue en République centrafricaine afin de répondre à la crise humanitaire qui s’est installée dans le pays depuis la fin 2013.
En 2016, ALIMA mène deux projets distincts en Centrafrique.
Dans le cadre du premier projet, ALIMA intervient depuis janvier 2014 dans les districts sanitaires de Bimbo et du 6ème arrondissement de Bangui (Petevo), situés dans l’ouest de Bangui et sa périphérie. Le projet vise à améliorer l’offre de soins primaires et à redynamiser les districts et les structures sanitaires dans un contexte de post-crise.
Ainsi, ALIMA appuie 5 centres de santé (Bimbo, Petevo, Yombo, Bimon, Kokoro-Boeing) dans lesquels elle garantit l’offre de soins primaires. Par un système de cliniques mobiles, elle intervient également dans les sites de déplacés de Carmel et Grand Séminaire. Un système d’ambulance permet le transfert des cas graves vers les structures secondaires de la capitale.

En 2015, le projet a permis de réaliser plus de 120 000 consultations générales, près de 2000 accouchements assistés et 800 références de cas graves.

En 2016, l’accent sera mis sur le développement d’un système de dépistage et de prise en charge communautaire des maladies fréquentes pour les cas non-compliqués (IRA, paludisme, diarrhées).

Le second projet, débuté en juin 2014, se situe dans la préfecture de la Lobaye. Lorsque le projet a démarré, la ville de Boda connaissait une situation particulière. Suite aux conflits intercommunautaires, le quartier majoritairement musulman s’était transformé en une véritable enclave, et cette communauté ne pouvait en sortir, et donc accéder aux soins, faute de sécurité.

Dans cette région où la situation sanitaire est précaire, ALIMA a donc décidé de renforcer l’offre de soins secondaires en appuyant l’ensemble des services de l’Hôpital de District de Boda (OPD, maternité, chirurgie…) et de mettre en place une structure médicale au sein de l’enclave pour dupliquer l’offre de soins et permettre à la population musulmane d’y avoir accès. Une équipe chirurgicale composée d’un chirurgien et d’un anesthésiste expatrié assure tout au long de l’année la prise en charge des cas chirurgicaux. En périphérie de Boda, ALIMA appuie également le centre de santé de Boboua qui offre des soins primaires.

La cohésion sociale entre les deux communautés (musulmane et non-musulmane) s’améliore progressivement mais le besoin de maintenir les deux structures est pour l’instant toujours présent.

A partir de septembre 2015, ALIMA a étendu l’appui à l’offre de soins primaires à deux centres de santé supplémentaires : Boganda et Boganangone.

En 2015, le projet a permis de réaliser plus de 36 000 consultations générales, plus de 9 000 consultations urgentes, près de 5 500 consultations prénatales, 1 120 accouchements assistés, 5000 hospitalisations et 1150 opérations chirurgicales.
ALIMA est intervenue en République centrafricaine afin de répondre à la crise humanitaire qui s’est installée dans le pays depuis la fin 2013.
Les besoins médicaux dans les zones ciblées en 2014 et 2015 demeurent important, et ALIMA continuera donc ses deux projets sur les mêmes zones. La poursuite du travail avec les districts sanitaires constituera également un axe important, puisqu’ALIMA s’inscrit dans une démarche de renforcement des structures sanitaires existantes et des capacités des autorités sanitaires locales.
Dans la Nana-Gribizi, depuis 2018 ALIMA appuie l’Hôpital de District de Mbrès ainsi que les activités de clinique mobile à Kaga – Bandoro (RRM).En RCA, ALIMA est financée par ECHO, le fonds Bêkou, le fonds humanitaire, AFD (Agence Française de Développement) et le CDC.

TYPOLOGIE DU POSTE

LIEU DE MISSION : République Centrafricaine

DESCRIPTION GÉNÉRALE DU POSTE

Le coordinateur médical adjoint aide le Coordinateur Médical (CoMed) au travers des tâches et responsabilités qui lui sont déléguées. Il collabore collabore avec le CoMed pour, entre autres, définir, gérer et coordonner toute la partie médicale de la mission dans le but de s’assurer de la qualité des traitements médicaux offerts à la population à risque tout en améliorant la santé générale et les conditions de vie de celle-ci. Prend en charge toutes les responsabilités du coordinateur médical en l’absence de celui-ci.

LIENS FONCTIONNELS ET HIÉRARCHIQUES 

Le coordinateur médical adjoint rend compte sur le plan hiérarchique et fonctionnel au Coordinateur Médical.

Il supervise les Référents Médicaux des projets et les managers de l’agence d’achat de performance de Bimbo et de Boda.

MISSION ET ACTIVITÉS PRINCIPALES

1.       Analyse, réflexion et définition d’objectifs pour les projets ALIMA dans le pays.

  • Recueil de données
  • Le CoMed adjoint propose un choix de recueil de données et d’indicateurs médicaux.
  • Suit régulièrement avec le médecin référent du projet la collecte des données de toutes les activités et de tous les projets médicaux ALIMA dans le pays.
  • Contribue à l’évaluation quantitative des ressources locales en santé (RH, Structures, matériel…) et qualitative (maintenance, compétences des acteurs, protocoles, et organisation).
  • Contribue à la mise en place d’un système d’information sanitaire adapté au contexte.
  • Contribue au recueil des indicateurs de suivi de l’état de santé de la population. Il tient compte de l’opinion des acteurs de santé locaux.
  • Participe aux missions pour approfondir l’analyse d’une situation, l’interprétation de ces effets sur la santé de la population ou aider à la prise de décision ainsi qu’à la recherche des données pour l’élaboration des stratégies opérationnelles.
  • Analyse, interprétation et propositions d’action
  • Interprète les données collectées et décrit l’évolution du ou des phénomène(s) affectant la population, l’état de santé de la population et la performance des activités de soins sous la responsabilité d’ALIMA.
  • Partage avec les équipes de terrain son interprétation et insiste sur leur rôle dans l’évolution des résultats.
  • Discute avec le CoMed sur l’adaptation des moyens ou des stratégies pour améliorer la réponse ALIMA dans les projets existants.
  • Rédige régulièrement des rapports argumentés sur les objectifs, les résultats des activités et les adaptations des projets ALIMA pour les autorités locales, la coordination en capitale, les équipes de terrain et le siège
  • Rapporte et discute régulièrement avec le CoMed, l’évolution de l’état de santé de la population en particulier celle à laquelle sont proposée les services ALIMA
  • Contribue à la rédaction des propositions d’interventions médicales,
  • Répond aux demandes de précision et prend en compte les remarques dans la rédaction du projet définitif.
  • Contribue à l’élaboration du budget avec l’équipe de coordination en identifiant les moyens médicaux nécessaires à la mise en œuvre des projets.
  • Participe aux réunions de coordination.
  • Auprès des autorités médicales du pays.
  • A la demande du CoMed, le coordinateur médical adjoint représente l’association auprès des tierces parties sur les questions médicales en veillant à la bonne image publique de l’organisation et en s’assurant de respecter les intérêts de la mission. A ce titre il décrit les projets et argumente les choix
  • Le cas échéant, lors de différence de points de vue sur des pratiques médicales diagnostiques ou thérapeutiques entre les autorités médicales et les équipes ALIMA, il rapporte le cas au coordinateur médical en lui faisant des propositions.
  • Entretien des contacts réguliers avec les institutions et les autorités locales, les autres ONG dans le pays, pour une meilleure coordination du déploiement des projets (et programmes) de santé.
  1. Mise en œuvre des programmes ALIMA.
  • Participe à l’organisation de la mise en œuvre des activités médicales selon le descriptif du projet, notamment en ce qui concerne :
  • La planification temporelle
  • La mise à disposition des ressources matérielles et humaines
  • La mise à disposition des procédures diagnostiques et thérapeutiques
  • Le respect des bonnes pratiques
  • Pour les ressources matérielles, en appui aux soignants, médecins et infirmier responsables en particulier
  • Contrôle la mise en place, la bonne utilisation et la maintenance des outils diagnostiques, cliniques et thérapeutiques nécessaires à la prise en charge des patients.
  • Appui le suivi des consommations et la gestion de la pharmacie des projets.
  • S’assure du respect du confort et de la sécurité des patients et du personnel sanitaire, en appui au coordinateur de projet, médecin réfèrent et au responsable d’activité.
  • Il suit et explique les indicateurs de qualité et surtout le taux de létalité.
  • Il réévalue les risques pour le personnel, les patients et les accompagnants.
  • Il veille au respect des mesures de protection du personnel et des patients
  • Il veille à la mise à jour des compétences du personnel médical en fonction de l’évolution du plateau technique et des protocoles mis à disposition de la mission
  • Il rapporte au CoMed la nécessité d’adapter les infrastructures aux besoins de l’activité médicale
  • Il veille au respect de l’éthique médicale et reste à l’écoute de toute question sur les restrictions et les limites de la pratique des soins dans l’environnement du projet (y compris les abus et erreurs médicales).
  • Il évalue la qualité des services proposés dans les structures de référence.
  • Il documente les effets secondaires des traitements et les accidents de transfusion. Il les discute avec les équipes soignantes de chaque projet et avec le CoMed.

3. Autres

Relations et communication

  • Informe régulièrement l’équipe de coordination de l’évolution des différentes activités médicales et donne un feedback médical (statistiques,).

A la demande de sa hiérarchie, peut être emmené à accomplir des tâches non énumérées dans ce profil de poste

Ville Bangui
Expériences / Formation du candidat EXPÉRIENCES et QUALITÉS

Formation

  • Médecin ou infirmier avec diplôme un niveau master en santé publique, gestion de projet, épidémiologie…

Expérience

  • 5 ans d’expérience dans un poste similaire avec une ONG médicale
  • Expérience en Financement basé sur la performance
  • Expérience en élaboration des propals et des rapports bailleurs

Compétences techniques

  • Suivi-évaluation
  • Gestion de base de données sous Excel
  • Vision stratégique
  • Management
  • Enquêtes (SMART,CAP…)
  • Informatique (Word, PowerPoint, Excel avancé)

Compétences linguistique

  • La maîtrise du français est indispensable

Qualités requises/compétences comportementales

  • Sens de l’organisation, rigueur et autonomie
  • Capacité d’adaptation et diplomatie
  • Habilité à travailler en équipe dans des contextes multiculturels
  • Capacité de travailler dans des contextes sécuritaires instables et volatiles.
  • Compétences en formation et accompagnement
Experience 3 à 5 ans
Fonctions Gestion de projets/programmes
Secteurs d’activité Santé
Pays Afrique, Centrafrique
Salaire / Indemnité CONDITIONS

Durée du contrat : CDD de droit français d’une durée de 2 mois (renouvelable)

Prise de poste : dès que possible

Salaire : selon expérience + per diem.

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • L’assurance évacuation pour l’employé
Comment postuler Documents à envoyer : Pour postuler, merci de nous faire parvenir votre CV ainsi que lettre de motivation à l’adresse https://candidatures.alima.ong/jobs/detail/90?utm_medium=Website&utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_source=CSUD

Nous traitons les candidatures au fur et à mesure de leur réception. Si une candidature correspond à nos recherches, l’offre peut donc être clôturée avant terme.

Postuler en ligne https://candidatures.alima.ong/jobs/detail/90?utm_medium=Website&utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_source=CSUD
Date de fin de validité 30/09/2019

A propos de l'auteur

Administrateur

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à ma chaine youtube '' Moussa Kayré '' https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :