Recrutements au Sénégal

Action contre la faim recrute 01 Consultant

Action contre la faim recrute 01 Consultant

Salaire / mois
Localisation Dakar / Sénégal
Type contrat CDD
Expiration 03 Fevrier 2019
Description de l’offre

Action contre la faim recrute un Consultant

Consultance : Formation des Agents de Terrain et Mise en place Associations Villageoises pour l’Epargne et le Crédit (AVEC)

Contexte et justification
Il existe un consensus général sur le fait que l’agriculture devrait réduire la malnutrition (…). Or au Sénégal, si les politiques agricoles disposent parfois de quelques indicateurs nutritionnels, la nutrition a été faiblement intégrée dans la mise en oeuvre des programmes agricoles”. Cette affirmation tirée du Food and Nutrition Bulletin, fait le constat des difficultés de l’intégration des secteurs dans la réduction de l’insécurité nutritionnelle au Sénégal.

En outre, de nombreuses études menées au Sénégal (Analyse causale de la malnutrition / Link NCA, 2017) et dans d’autres pays ont démontré la forte relation qui existe entre l’autonomisation des femmes (accès à l’éducation, au revenu, à la prise de décision) et la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité nutritionnelle.

La mission d’ACF au Sénégal a ouvert en 2012 pour répondre à des besoins humanitaires liés à la crise nutritionnelle et aux épisodes répétés de chocs climatiques impactant la sécurité alimentaire.

La stratégie d’ACF au Sénégal (2017-2020) est composée de trois axes :

Soutenir le système de soins de la malnutrition (appui technique à la PECMAS, amélioration des Services de Santé) en vue d’une reprise des activités par le système national
S’attaquer aux causes et prévenir la malnutrition (accès et disponibilité aux produits alimentaires et nutritionnels, promotion des bonnes pratiques alimentaires / hygiène, accès à l’eau et à l’assainissement…)
Renforcer la résilience alimentaire et nutritionnelle en améliorant les systèmes d’alerte précoce, la préparation et gestion des catastrophes et développement de l’employabilité (revenus durables, compétences, approche filière) en milieu rural et urbain.
Missions d’Action Contre la Faim
De 2012 à 2014, la mission Action contre la Faim Espagne s’emploie à traiter les conséquences de la malnutrition (axe 1) à travers la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère (MAS) dans les régions de Matam, Podor et Louga. C’est à partir 2015, qu’elle a commencé à développer des interventions préventives (WASH, Nutrition, Sécurité Alimentaire) dans ces mêmes zones en s’attaquant aux causes (axe 2) : manque d’accès aux soins, insécurité alimentaire, problème d’accès à l’eau et à l’assainissement, faible niveau de connaissances et mauvaises pratiques nutritionnelles.
Concernant l’axe 3 (Résilience), des projets de Réduction de Risque de Catastrophe sont aussi en cours dans ces zones. En plus, des interventions de génération de revenus sont prévues sur la zone de Podor (chaîne de valeur rurale) et sur Dakar (employabilité urbaine).

Dans un contexte d’investissements conséquents dans la vallée du fleuve Sénégal, les zones éloignées du fleuve plus désertiques (“dieri”) gardent des potentiels qu’il convient de développer. Ainsi, à côté des productions animales, les filières horticoles doivent soutenir la sécurité alimentaire et plus généralement les moyens d’existences des populations de la zone de Podor.

C’est dans ce contexte qu’Action contre la Faim Espagne (Mission Sénégal) a souscrit un contrat avec la Fondation Nous Cims qui adresse l’Entrepreneuriat et le leadership féminin contre la malnutrition par une approche communautaire intégrée à la résilience des populations du département de Podor.

Ce contrat s’adosse au Programme Intégré d’Appui à la Résilience Alimentaire et Nutritionnelle (PIARAN) qui, par une approche multisectorielle et intégrée, veut contribuer à renforcer la résilience des populations vulnérables des communautés dans le département de Podor (Région de Saint Louis).

Ce projet financé par la Fondation Nous Cims a pour objectif général de contribuer à l’esprit d’entreprise et au leadership des femmes dans le nord du Sénégal. Il vise spécifiquement à renforcer les compétences des associations horticoles pour améliorer l’économie des ménages et prévenir la malnutrition infantile.

Les résultats suivants sont attendus :

Soutien aux groupements de femmes pour améliorer la production agricole dans les jardins communautaires. (Réhabilitation du système d’irrigation dans les jardins ; Formation aux bonnes pratiques agroécologique ; Renforcement en kits intrants et matériels agricoles)
Développement des opportunités d’affaires et génération de revenus pour les femmes structurées en G.I.E (Formation au leadership féminin ; Étude de marché et soutien à la commercialisation ; Soutien à la structuration et à la professionnalisation des groupements)
Amélioration des pratiques familiales de soins de base dans les communautés (Education nutritionnel, Promotion du diagnostic nutritionnel communautaire…)
Ainsi, il est prévu un soutien aux jardins de la santé (JDS) qui sont garants d’une amélioration immédiate de la ration alimentaire dans un contexte générale d’appauvrissement de la diversité alimentaire. La production même modeste d’un quart d’hectare en feuille et légume à un impact maximal sur les avitaminoses et carences en micro-aliment (fer, zinc etc). Par ailleurs le renforcement des capacités des femmes dans ces zones de départ pourrait initier des changements sociaux bénéfiques dans des sociétés parfois très conservatrices.

Les différents jardins de santé mis en place par le projet PIARAN ont pour bénéficiaires des femmes regroupées dans des Organisations Paysannes (OP) communément appelées Groupement de Promotion Féminine (GPF). Ces derniers sont à des stades niveaux d’organisation différents. La plupart sont à un stade d’autonomisation embryonnaire.

Toutefois, les groupements de femmes bénéficiaires des JDS ont des points communs qui peuvent constituer des éléments de synergie notamment :

l’acceptation par une majorité de membres à la base du principe de droit d’adhésion et de cotisation mensuelle dans presque toutes les organisations
la régularité des rencontres entre les membres même si des échéances diversifiées
l’existence d’un fonds de caisse dans toutes les OP même si les écarts d’une OP à l’autre sont énormes
la mise en place d’un système de micro crédit adossé à l’épargne locale dans trois (3) OP sur les 15 avec existence d’un fonds propre
Ces différents points communs constituent un terreau fertile pour la mise en place des Associations Villageoises pour l’Epargne et le Crédit (AVEC) qui sont des groupes de personnes qui épargnent ensemble et se font de petits emprunts entre eux à partir de ces épargnes.

C’est pourquoi, il a été prévu le recrutement d’un consultant pour assurer la formation des agents de terrain et la mise en place des AVEC au niveau des villages abritant les JDS.
Les paragraphes ci-après font l’économie des termes de référence pour aiguiller le prestataire préposé à cette consultance.

Objectifs et résultats attendus de la consultance
L’objectif global de la consultance est de contribuer au renforcement des capacités managériales et organisationnelles des acteurs des Jardins de la Santé pour un développement transformationnel à même d’assurer leur autonomisation financière pour la pérennisation des actions en cours.

D’une manière spécifique, il s’agit de mettre en place des AVEC fonctionnelles au profit des femmes bénéficiaires des JDS.

Les résultats attendus sont ainsi déclinés :

les agents de terrain, en l’occurrence, les animateurs de FAFD, maîtrisent l’approche AVEC et sont capables de les mettre en place au niveau des JDS au moins une AVEC est fonctionnelle et sert de référence aux agents de terrain pour la démultiplication au niveau des autres JDS
les femmes bénéficiaires sont formées pour une bonne appropriation des procédures de réunion et des enregistrements des données
les rapports de formation, de mise en place et de supervision sont bien documentés et transmis
Orientation méthodologique

La démarche méthodologique à adopter doit s’inscrire en droite ligne d’une approche andragogique favorisant une participation très active des bénéficiaires de la consultance. Les méthodes utilisées doivent chercher à valoriser l’expérience, le savoir et le savoir-faire des participants en privilégiant la découverte, l’échange et la mobilisation de leurs connaissances. La formation des agents de terrain doit être orientée vers l’action en privilégiant les capacités d’analyse et les méthodes actives de formation (jeux de rôles, études de cas, travaux de groupes, simulations, exercices pratiques).

Le guide de formation de l’agent de terrain Version 2.0 de février 2018 publié par VSL Associates doit servir de vade-mecum pour cette consultance.
Il faudra porter une attention particulière aux rapports hommes/femmes pour éviter le syndrome des interventions « aveugles » aux relations de genre (“gender-blind“).

Candidature
Profil du consultant

Le (la) consultant(e) doit avoir une expertise avérée et une grande expérience des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC), particulièrement celles des OP maraîchères. Une bonne connaissance de la zone d’intervention du projet, en l’occurrence le département de Podor, sera un plus.

Durée de la mission

La durée prévue pour effectuer la mission est de 30 jours ouvrables incluant une phase préparatoire, une formation théorique au profit des agents de terrain, une mise en place d’une AVEC (pratique avec les Agents de terrain), une supervision périodique de la mise en place et de l’animation d’autres AVEC par les agents de terrain et un suivi du fonctionnement des AVEC. Ci-après, un planning indicatif à détailler dans l’offre proposée.

Zone d’étude

L’étude est circonscrite dans le département de Podor et concerne spécifiquement les bénéficiaires des Jardins de Santé.

Logistique
Les propositions de l’expert peuvent contenir les aspects logistiques suivants :

Transport : déplacements liés à la mission
Hébergement et per diem sur le terrain
Moyen de travail (fournitures formation, communication…)
Dossier de candidature

Les Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant :

une proposition technique :

Note explicative sur la compréhension des termes de référence et la motivation de la candidature.
Brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagées.
Calendrier indicatif et plan de travail concernant la réalisation des activités de la consultation.
CV incluant l’expérience acquise dans des prestations similaires et au moins 3 références
une proposition financière :
La proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire et devra indiquer (en plus des aspects logistiques décrits plus haut) :

le montant total/somme forfaitaire globale afin d’aider Action contre la Faim dans la comparaison des offres,
chaque proposition financière comprendra une ventilation détaillée du montant forfaitaire, incluant les honoraires du/de la consultant/e (indemnités journalières X nombre de jours ouvrables prévus).

Coordonnées du recruteur pour cette offre

Les candidatures seront envoyées aux adresses mail suivantes : acfmissionsn@sn.acfspain.org et amadiallo@sn.acfspain.org

[subscribe]

Laisser un commentaire