Opportunités pour Africains

2e appel à propositions : Renforcement des capacités pour la prévention de la VBG et de la traite des êtres humains (Équateur)

2e appel à propositions : Renforcement des capacités pour la prévention de la VBG et de la traite des êtres humains (Équateur)


Date limite : 29-sept.-22

ONU Femmes a lancé le 2e appel à propositions pour renforcer les capacités en matière de prévention de la violence sexiste (VBG) et de la traite des êtres humains.

L’ entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, ONU Femmes , basée sur la vision de l’égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, s’emploie à éliminer la discrimination à l’égard des femmes et des filles, à favoriser l’autonomisation des femmes et à réaliser l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, pour les droits de l’homme , dans les actions humanitaires , dans la paix et la sécurité. En plaçant les droits des femmes au centre de son travail, ONU Femmes dirige et coordonne les efforts du système des Nations Unies pour garantir que les engagements en matière d’égalité des sexes et d’intégration du genre se traduisent en actions dans le monde entier.

Dans le même temps, il exerce un leadership substantiel et cohérent pour soutenir les priorités et les efforts des États membres, en établissant un partenariat efficace avec le gouvernement, la société civile , ainsi que d’autres acteurs concernés.

L’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, ONU Femmes, basée sur la vision de l’égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, s’emploie à éliminer la discrimination à l’égard des femmes et des filles ; pour l’autonomisation des femmes, et pour réaliser l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, pour les droits de l’homme, dans les actions humanitaires, dans la paix et la sécurité.

Priorités
Les six domaines prioritaires sont :
Développer la voix, le leadership et la participation des femmes.
Éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles.
Renforcer la mise en œuvre de l’agenda des femmes pour la paix et la sécurité.
Accroître l’autonomie économique des femmes.
Placer les priorités en matière d’égalité des sexes au cœur des plans, budgets et statistiques nationaux, locaux et sectoriels.
Mettre en œuvre des normes, des politiques et des références mondiales sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, jetant les bases de l’action des gouvernements et des autres parties prenantes à tous les niveaux.
Informations sur le financement
La fourchette budgétaire pour cette proposition devrait être de 60 000 à 65 000 USD.
Compétences
Compétences techniques/fonctionnelles requises
Autres compétences qui, bien que non requises, peuvent constituer un avantage pour la prestation de services
L’ ONG candidate doit avoir l’expérience suivante :
Au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans les domaines du genre, de la mobilité humaine et/ou des droits de l’homme.
Au moins 2 ans d’expérience dans les processus de formation , de formation ou de renforcement des capacités.
Au moins 2 expériences de virtualisation de cours et d’administration de plateformes numériques.
Coordinateur:
Professionnel en sciences sociales , anthropologie, sciences humaines ou apparentées, avec des études de quatrième niveau en politique publique, développement, droits de l’homme, genre, processus ou autres liés au poste.
Expérience d’au moins 3 ans dans le domaine du genre, des droits de l’homme, de la mobilité humaine ou d’autres questions connexes.
Expérience d’au moins 3 ans dans la coordination de projets, la préparation de rapports, le suivi des activités et la réalisation des objectifs.
Technicienne/spécialiste en genre et/ou mobilité humaine :
Professionnel en sciences humaines, sciences sociales, politique publique, pédagogie ou apparenté.
Expérience d’au moins 2 ans dans la conception de méthodologies participatives et de processus de formation sur les questions de genre, de mobilité humaine et/ou de droits humains.
Technicien en virtualisation et médiation pédagogique virtuelle :
Ingénieur système et/ou apparenté.
Master en éducation virtuelle ou en ingénierie des systèmes ou connexe
Expérience d’au moins 2 ans dans l’enseignement virtuel ou la gestion de systèmes numériques ou la planification et l’exécution de projets informatiques.
Pour plus d’informations, visitez https://www.unwomen.org/en/programme-implementation/2022/09/llamado-a-propuestas-unw-ac-ecu-cfp-2022-004-capacidades-hacia-la-prevencion -de-vbg-y-la-trata-de-personas

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :