Congo RDC

UNICEF recrute 01 consultant chargé du développement d’un cadre d’analyse et de suivi de la VfM

UNICEF recrute 01 consultant chargé du développement d’un cadre d’analyse et de suivi de la VfM de la contribution de l’UNICEF à la riposte Ebola

UNICEF

Congo, Dem. Rep
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
Consultance Internationale: consultant chargé du développement d’un cadre d’analyse et de suivi de la VfM de la contribution de l’UNICEF à la riposte Ebola
Job Number: 531103 | Vacancy Link
Locations: Africa: Congo, Dem. Rep
Work Type : Consultancy
I. Contribution de l’UNICEF à la riposte
Pour contribuer à la riposte à cette épidémie, l’UNICEF a développé en octobre 2018, une stratégie de réponse humanitaire autour de 4 axes : (i) la réduction de la mortalité et la morbidité liée à l’épidémie de la MVE dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri, (ii) la prévention de la propagation de l’épidémie dans d’autres provinces du pays et des pays voisins, (iii) la réponse aux conséquences humanitaires immédiates créées par les flambées, (iv) l’anticipation d’autres flambées. Cette stratégie s’est opérationnalisée à travers 06 secteurs :
Communication pour le Développement dont le but est un engagement proactif avec les communautés affectées et à risque pour fournir des conseils de santé opportuns et précis encourageant les comportements positifs de recherche de santé et répondre aux préoccupations et autres rumeurs sur la MVE.
Eau, Hygiène et Assainissement et PCI dont le but est de stopper la propagation de la maladie en se focalisant sur la promotion et la fourniture des services WASH dans les formations sanitaires, les écoles, et les communautés.
Protection de l’enfance et le soutien psychosocial aux survivants de la MVE et aux membres de la famille des cas de MVE dont le but est, outre le soutien psychosocial, l’identification et l’offre de service appropriée aux orphelins et enfants non accompagnés du fait de la MVE et l’établissement ou le rétablissement des réseaux sociaux et communautaires et des systèmes de soutien.
Nutrition dont le but est de fournir les conseils et soins nutritionnels aux patients affectés par la MVE dans les formations sanitaires et la promotion des bonnes pratiques ANJE auprès des mères/gardiennes d’enfants et des communautés en contexte de la MVE.
Education dont le but est d’assurer que l’école reste un environnement sécurisé par rapport à la MVE en renforçant les capacités des élèves et enseignants et des écoles elles même.
Approvisionnement et Logistique pour la riposte dont le but est de mettre sur pied une capacité de stockage de 3 600 m2, mettre sur pied des opérations d’approvisionnement et de logistiques coordonnées et assurer la surveillance continue des marchandises en transit.
II. Résultats atteints par la riposte
Depuis le début de la riposte, l’UNICEF et ces partenaires ont pu atteindre les résultats ci-dessous :
Communication pour le Développement : 4 197 CACs mises en place dont 99% sont opérationnelles – 2264 familles endeuillées sensibilisées à l’acceptation des enterrements dignes et sécurisés – 42 330 entretiens individuels conduits sur l’importance des mesures préventives contre la MVE et la référence précoce à un CTE – 1 167 survivants de la MVE appuyés pour décharge et réintégration dans la communauté – 83 123 personnes y compris les RECOs et les prestataires de santé formés à la surveillance de la MVE – 35 235 634 de fois que les personnes ont été atteintes par les messages sur la MVE y compris l’importance de la vaccination.
WASH/PCI : 2 949 kits PCI/WASH distribués dans les écoles – 884 700 élèves sensibilisés sur les mesures de prévention de la MVE – 21 649 ménages ont reçu des kits d’hygiène avec des messages – 13 843 stations de lavage des mains installés dans les lieux publics – 362 553 membres des communautés dans les zones de santé sensibilisés sur les meilleures pratiques d’hygiène et l’utilisation adéquate de purificateur d’eau – 8 441 450 litres d’eau potable fournis aux communautés affectées par la MVE
Protection de l’enfance et le soutien psychosocial aux survivants de la MVE : 14, 449 enfants ont reçu le soutien psychosocial dans les CTE et CT – 7 352 enfants de parents sous traitement ont reçus l’assistance médicale et nutritionnelle dans les crèches soutenues par UNICEF
Nutrition : Soutien nutritionnel fourni à 19 101 nouveaux cas confirmés et suspects, dont 239 enfants de moins de six mois, 3 297 enfants âgés de six à 59 mois et 15 565 enfants de plus de cinq ans et adultes – Assistance nutritionnelle fournie à 1 953 nouveaux enfants séparés et/ou orphelins (moins de 2 ans) dans les CTE et les crèches apparentées
Education : 1 241 509 élèves sensibilisé, dont 397 283 filles, dans 4 138 écoles, à des mesures de prévention d’Ebola en milieu scolaire – 47 709 directeurs d’école et membres d’associations de parents d’élèves informés sur le nouveau protocole de vaccination contre la maladie à virus Ebola et les techniques de communication efficaces en faveur de la vaccination.
III. Objectif de l’étude
L’objectif principal de cette étude est de fournir à l’UNICEF et autres acteurs de la réponse qui ont soutenu l’UNICEF l’assurance que les fonds destinés à la contribution de l’UNICEF ci-dessus ont été utilisés de manière économique, efficiente et efficace. De manière spécifiques et pour chaque secteur de la réponse, l’étude vise à :
Identifier les coûts unitaires de la réponse les plus élevés et fournir une explication/analyse des facteurs de ces coûts ;
Faire une évaluation des coûts directs, indirects et des coûts totaux de chacun des résultats (produits) atteints dans le cadre de la contribution de l’UNICEF à la réponse ;
Définir des indicateurs d’efficience pertinents dans le contexte de la réponse à l’épidémie à la MVE puis estimer leurs valeurs ;
Faire une analyse comparative de l’efficience de la réponse par rapport à des opérations similaires issues d’une revue de la littérature pertinente ;
Faire une analyse de l’efficacité des produits de la réponse à atteindre les objectifs stratégiques de celle-ci ;
Elaborer un outil d’analyse VfM ex-antée des interventions futures de la réponse et plus généralement des interventions appuyées par l’UNICEF dans le cadre de son partenariat avec les OSC
Elaborer un outil de suivi la VfM d’un programme qui permette de déterminer en temps réel le caractère économique, efficient et efficace d’un programme en cours et faire des recommandations en vue d’amélioration.
IV. Focus et champ couvert par l’étude
Cette étude se focalisera sur les intrants, les produits et les effets de la contribution de l’UNICEF à la réponse à la MVE et couvrira la période d’août 2018 à décembre 2019.
V. Profil de la consultante ou du consultant
Les candidates et candidats à cette consultation devront être des experts internationaux satisfaisant les conditions suivantes :
Avoir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine des sciences sociales et particulièrement l’économie, l’analyse des projets ou toute autre discipline connexe,
Avoir minimum 10 ans d’expérience dans le domaine d’évaluations économiques de programmes de coopération en général et de préférence dans les secteurs sociaux notamment santé, nutrition, WASH, éducation.
Competences
Connaissance et expertise dans les domaines de la planification, du suivi et de l’évaluation des programmes de développement
Connaissances de base sur les programmes de réponse aux situations de crise humanitaires, notamment les épidémies
Bonne connaissance de l’Anglais et Français écrit et parlé
Flexibilité et capacité d’adaptation aux changements et aux conditions de travail dans les contextes de crise humanitaire
Parfaite maitrise de la suite Microsoft Office (Word, Excel et Power Point)
Expérience
Minimum 10 ans d’expérience dans la réalisation des études et analyse coûts/efficience et coût/efficacité dans le cadre des projets de développement appuyés par les bailleurs internationaux
Avoir une bonne expérience en matière d’analyse des projets de développement et de rédaction des rapports d’analyse dans le domaine
Expérience en matière de facilitation des rencontres et ateliers techniques
VI. Soumission et évaluation des candidatures
Outre le CV, les soumissions devront comprendre tout autre élément permettant d’apprécier les éléments indiqués dans la partie profil de la consultante ou du consultant ci-dessus. Les candidatures reçues après la date LIMITE ne seront pas examinées. Seules les candidatures techniquement qualifiées seront contactées pour la soumission d’une offre financière.
VII. Supervision et durée de la consultation
Le consultant retenu travaillera sous la supervision du coordonnateur adjoint de la réponse à l’épidémie à la MVE basé à Beni. La durée de la consultation est 45 jours ouvrables à partir de la date de signature du contrat par le consultant.
Closing Date Sun Apr 19 2020 00:55:00 GMT+0200 (Paris, Madrid (heure d’été))

POSTULER

Laisser un commentaire