Recrutements au Sénégal

UICN recrute 01 Spécialiste en gestion administrative et financière WACA-BAR

UICN recrute 01 Spécialiste en gestion administrative et financière WACA-BAR

  • Poste vacant n°: 6573
  • Unité: Programme Marin et Côtier
  • Organisation: International Union for Conservation of Nature (IUCN)
  • Lieu: , Dakar, Sénégal
  • Supervision: Coordinator WACA BAR
  • Taux d’activité: 100%
  • Grade: P2
  • Date d’entrée prévue: 1. novembre 2023
  • Type de contrat: Déterminée (12 mois avec possibilité de renouvellement)
  • Date limite: 17. septembre 2023

Contexte

Généralités

Le programme WACA a été établi en réponse à la demande des pays de recevoir une assistance de la Banque mondiale dans la gestion de leurs zones côtières en Afrique de l’Ouest, en particulier par rapport à l’érosion côtière, les inondations et la pollution.
L’objectif de développement du programme est « de renforcer la résilience des communautés et zones ciblées du littoral ouest africain ». Il vise en particulier à améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques communs, en intégrant le changement climatique, affectant les communautés et zones côtières de la région d’Afrique de l’Ouest.
Le programme WACA se compose de projets régionaux d’investissement pour la résilience côtière « WACA ResIP » et d’une Plateforme WACA, sous forme d’assistance technique de la Banque mondiale, qui vise à mobiliser des partenaires au développement pour fournir des ressources financières, de l’expertise technique et renforcer le dialogue politique en faveur de la résilience des côtes ouest africaines.

L’UEMOA, qui assure la maitrise d’ouvrage de la composante 1 sur l’intégration régionale du programme, a signé, dans le cadre du WACA ResIP un accord subsidiaire avec l’UICN qui est ainsi chargée, en qualité de maître d’ouvrage délégué, de mettre en place et de coordonner l’Unité d’Appui Régional (WACA BAR) du programme. Cette Unité d’Appui du programme est basée dans les locaux de l’UICN à Dakar, au Sénégal.

Description du programme

Le programme WACA ResIP se compose actuellement de deux projets d’investissements WACA ResIP ayant la même structure : une composante d’intégration régionale (composante 1 – mise en œuvre par l’UEMOA) et des composantes nationales soutenant la mise en œuvre d’actions en matière de politique côtière (composante 2) et d’investissements physiques et sociaux pour faire face aux risques côtiers (composante 3). Le premier projet d’investissement WACA ResIP 1 (2018-2023) soutient six (06) pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo) et quatre (04) institutions régionales (UEMOA, l’UICN, la Convention d’Abidjan et le Centre de Suivi Ecologique de Dakar). Le nouveau projet WACA ResIP 2 (2022-2027) soutient trois (03) pays (Gambie, Guinée Bissau et Ghana) et élargit son appui régional au PRCM et au RAMPAO.

L’objectif de la composante d’intégration régionale est de renforcer l’efficacité et la coordination des acteurs, des activités et des investissements pour la résilience côtière en Afrique de l’Ouest au niveau régional et national. Ceci est réalisé grâce à l’harmonisation des règlementations, au développement d’outils collaboratifs d’aide à la décision, au renforcement de la collaboration institutionnelle régionale et au développement de nouveaux partenariats stratégiques pour intensifier la réponse aux défis du développement de la résilience côtière. Sur la base des enseignements tirés et de la réalisation de la composante d’intégration régionale dans le cadre du ResIP 1, le ResIP 2 accompagnera le transfert des fonctions de la plateforme WACA aux institutions régionales. L’UEMOA (i) assurera une coordination globale de la composante, (ii) mettra en œuvre des activités liées au cadre d’investissement, au financement, à la gouvernance, au dialogue et à l’engagement des citoyens, aux politiques régionales, à la gestion des risques environnementaux et sociaux pour les investissements et l’innovation, (iii) mobilisera les institutions régionales d’appui à la mise en œuvre des activités (ABC, CSE, RAMPAO et PRCM) (sous-composante 1.1) et (iv) signera une convention subsidiaire avec l’UICN pour renforcer son rôle de coordination/appui technique et de mobilisation des partenariats pour la résilience côtière (sous-composante 1.2). L’UICN (i) renforcera le Bureau d’Appui Régional (BAR) pour soutenir la gestion et la mise en œuvre du projet dans les pays, (ii) mobilisera l’expertise internationale interne et externe pour appuyer les activités régionales et nationales et (iii) assurera la coordination technique et la supervision des activités des institutions régionales impliquées dans le projet pour relever les défis identifiés et répondre aux demandes des pays.

La sous-composante 1.2 « Appui technique régional pour la résilience côtière » exécutée par l’UICN fournira le soutien technique requis, aux niveaux régional et national, pour mettre en œuvre le projet et renforcer les initiatives régionales et les partenariats pour la résilience côtière. L’UICN mobilisera son expertise internationale interne et assurera la coordination technique et la supervision des activités des institutions régionales impliquées dans le projet pour répondre aux défis identifiés et aux demandes des pays.

L’UICN consolidera sa fonction de « Helpdesk » avec son Bureau d’Appui Régional à la mise en œuvre (BAR) basé à Dakar. Le personnel du WACA BAR, intégré au Programme marin et côtier de l’UICN (MACO), soutiendra les pays et les partenaires régionaux sur toutes les composantes de la gestion du projet : (i) la coordination du programme ; (ii) la coordination des partenariats et le développement institutionnel ; (iii) le suivi, l’évaluation, l’établissement de rapports et la gestion des connaissances ; (iv) la gestion financière et administrative ; (v) la passation des marchés, (vi) la communication ; et (vii) le cadre environnementale et sociale.

L’UICN, en collaboration avec les partenaires de mise en œuvre, fournira également un soutien technique et un renforcement des capacités aux pays WACA dans divers domaines, y compris la mise en œuvre d’investissements physiques (ingénierie côtière, solutions basées sur la nature), la fourniture et l’amélioration d’outils de planification (GIZC, SIG, planification spatiale marine) et la gestion des aires marines protégées. Elle organisera des sessions de formation virtuelles ou en présentiel, des ateliers, et fournira des conseils et une assistance technique de manière permanente. L’UICN mobilisera ses unités internes , ses experts techniques et une expertise externe .

L’UICN fournira un appui technique à l’UEMOA notamment pour la préparation, le suivi et la supervision des contrats de sous-traitance et des accords de l’UEMOA avec les institutions régionales (CSE, RAMPAO, PRCM, ABC).

Justification de la mission

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses 1300 organisations Membres et les compétences de plus de 13 000 experts. Elle fait aujourd’hui autorité au niveau international sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde et sur les mesures pour les préserver. Ses experts se divisent en six Commissions, dédiées à la sauvegarde des espèces, au droit de l’environnement, aux aires protégées, aux politiques économiques et sociales, à la gestion des écosystèmes, et à l’éducation et la communication

Le Programme Régional pour l’Afrique Centrale et Occidentale (PACO) de l’UICN, dans le cadre du Projet d’Investissement pour la Résilience des zones côtière en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP) a reçu un financement de la part l’Association Internationale de Développement (IDA) à travers l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour la mise en place et le fonctionnement du Bureau d’Appui Régional (WACA BAR). Le WACA ResIP est géré au sein du Programme Marin et Côtier du PACO.
Le Bureau d’Appui Régional à la mise en œuvre (WACA-BAR) du projet, logé à et géré par l’UICN, est chargé de l’appui aux pays pour la mise en œuvre des activités du projet, la coordination technique des activités de la composante d’intégration régionale, la facilitation de l’accès à une expertise de haut niveau, le renforcement de la communication et de l’échange des connaissances entre les pays, la promotion des échanges des savoir-faire en ce qui concerne l’appui fiduciaire aux pays, la coordination et gestion de l’ensemble du système régional de suivi-évaluation du projet, et l’évaluation des impacts globaux du projet au niveau régional. WACA-BAR va également appuyer la mise à l’échelle du projet et appuyer, suivant les demandes, les autres pays qui sont éligibles à rejoindre le programme WACA régional afin de les préparer à recevoir les investissements prévus.

L’UICN PACO recrute un Spécialiste en gestion administrative et financière qui travaillera dans le contexte de l’organisation générale des gestions administratives de ses programmes et en priorité pour le WACA ResIP.

Descriptif de poste

Principales responsabilités

Le Spécialiste en gestion administrative et financière sera sous la supervision directe du Chef régional des finances et de l’administration et sous la supervision fonctionnelle du Coordinateur du projet WACA ResIP. Il doit :

  • S’assurer de la conformité de la gestion financière, comptable et administrative du programme et des projets avec les lois, le manuel de procédures du projet, mais également avec les procédures de l’UICN et du bailleur de fonds (Banque Mondiale) ;
  • S’assurer de l’excellence de la qualité du travail et des services fournis par son unité ;
  • Participer activement à la formation continue des collaborateurs directs selon les besoins ;
  • Appuyer les spécialistes en gestion administrative et financière dans les pays de mise en œuvre du projet.

Tâches spécifiques

Le/la spécialiste en gestion financière et administrative sera évalué(e) en fonction des livrables suivants :

Budget :

  • Préparer le budget annuel du projet
  • Préparer les révisions budgétaires (mid-year review) avec les responsables du projet.

Établissement des rapports et suivi

  • Fournir des rapports mensuels de transaction au Coordinateur du projet et aux autres responsables concernés ;
  • Suivre régulièrement la situation financière du projet selon le budget approuvé. Discuter des problèmes rencontrés et les problèmes potentiels avec le Coordinateur du projet et le Chef Régional des Finances et de l’Administration ;
  • Organiser la préparation des rapports financiers pour les bailleurs de fonds et les valider avant envoi ; s’assurer de l’obtention de l’approbation par le Chef Régional des Finances et de l’Administration le cas échéant.

Gestion de la Trésorerie

  • Préparer, sous la supervision du Coordinateur du projet et du Chef Régional des Finances et de l’Administration, un plan de trésorerie ;
  • Gérer la trésorerie (les caisses et les comptes bancaires) du projet conformément au système de contrôle interne mis en place ;
  • Préparer et envoyer les appels de fonds;
  • Contribuer à l’amélioration du système et des procédures de renforcement des contrôles.

Paiements

  • Vérifier le solde budgétaire et de trésorerie avant tout paiement ;
  • Autoriser les paiements si les documentations et les imputations sont au complet et correctes ;
  • S’assurer que la documentation relative aux paiements est dûment approuvée par le Coordinateur du projet et les autres responsables désignés.

Audit

  • Contribuer à la préparation des termes de référence des audits externes du Projet qui seront gérés par l’UEMOA.
  • S’assurer de la disponibilité du personnel de l’UICN concerné par les audits (internes et externes), de la disponibilité des documents comptables et administratifs, et de toutes autres informations nécessaires pour les audits.

Administration/Logistique :

  • Superviser la préparation des dossiers d’avis de non-objection (ANO) nécessaires pour engager les dépenses soumises à cette condition ;
  • Passer en revue les contrats de prestation, de consultance et de financement, avant signature par le Coordinateur du projet et les approbateurs désignés par les procédures ;

Administration du personnel

  • Apporter un appui dans le processus de recrutement du personnel ;
  • Aider à l’établissement ou la mise à jour des données statistiques du personnel ;

Autres :

Assurer toutes autres tâches ponctuelles à la demande de son supérieur hiérarchique.

Qualifications et compétences exigées

Qualifications

  • Avoir un diplôme de l’enseignement supérieur reconnu (Bac + 4) en finance et comptabilité ;
  • Avoir au moins dix (10) années d’expériences professionnelles cumulées dont au moins cinq (05) ans d’expériences pertinentes à un poste similaire dans les domaines administratifs, comptables et financiers en tant que superviseur ; expériences acquises dans l’administration publique, en cabinet, dans le secteur privé ou dans un projet ou organisme/ONG internationaux.
  • Expériences dans la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds internationaux exigées avec une excellente connaissance des techniques de gestion financière en générale et des règles de procédure de la Banque Mondiale seraient un atout considérable ;
  • Avoir une très grande capacité de synthèse et une excellente attention aux détails
  • Capacité de travail en équipe ;
  • Très bonne capacité de communication écrite et orale ;
  • Autonomie dans le travail et aptitude au travail en équipe multiculturelle ;
  • Excellente maîtrise du français ; Très bonne connaissance de l’anglais serait un avantage ;
  • Excellente maitrise des logiciels de bureautique et de communication courants (Word, Excel, Powerpoint, E-mail.) et de l’utilisation de l’internet ;
  • Excellente maîtrise de l’utilisation d’au moins un logiciel avancé de comptabilité ; Expérience dans l’utilisation d’un ERP sera un atout ;
  • Etre d’une grande disponibilité ;
  • Savoir gérer le stress ;
  • Haut degré d’initiative, de probité et de motivation personnelle.

Profil

Les éléments suivants sont recherchés chez le/la candidat (e) :

  • Passion pour le changement et l’amélioration ;
  • Sens aiguisé du développement de collaboration/partenariats ;
  • Sens de la diplomatie ;
  • Expérience en gestion ou participation de diverses équipes ;
  • Expérience avec le développement des capacités ;
  • Forte aptitude de communication
  • Forte capacité en reporting ;

Candidatures

Les personnes intéressées sont priées de postuler par le biais du « Système de gestion des ressources humaines », en ouvrant l’annonce de poste vacant et cliquant sur le bouton « Apply ».

Chaque candidat(e) doit créer son propre compte dans le système. Aucune postulation ne sera acceptée aprés la date de clôture. Les candidatures sont recevables jusqu’à 24h00 en Suisse (GMT + 1h / GMT + 2h pendant la période d’heure d’été, DST). Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront personnellement contactés pour participer aux entretiens.

D’autres postes vacants sont annoncés sur le site web de l’UICN: http://www.iucn.org/involved/jobs/

Pour postuler, veuillez cliquer sur ce lien : hrms.iucn.org.

Laisser un Commentaire