Burkina Faso

SI recrute 01 Coordinateur(rice) Nexus EHA

SI recrute 01 Coordinateur(rice) Nexus EHA (H/F) – OUAGADOUGOU

Date de prise de fonction souhaitée 01/09/2020

Durée de la mission : 12 mois renouvelables 12 mois

Localisation Ouagadougou

 

 

QUE FAISONS NOUS…

 

Depuis le début de l’année 2019, le Burkina Faso fait face à une augmentation significative des besoins humanitaires en raison de l’augmentation de l’insécurité dans les régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord et de l’Est.

A ce jour, les principaux acteurs en charge du maintien des services de l’eau (ONEA, les municipalités locales et les opérateurs privés) n’ont reçu qu’une assistance limitée voire inexistante pour faire face à cette crise. La réponse humanitaire s’est concentrée presque exclusivement sur la réhabilitation de points d’eau.

 

Considérant le besoin urgent de concevoir des réponses à la crise humanitaire sahélienne plus intégrées et durables, Solidarités International, le GRET, le groupe URD et l’ONEA, se sont regroupés et concertés pour proposer une approche innovante, conciliant des modes opératoires « Humanitaire » et « Développement » visant le maintien & le renforcement des services publics d’eau potable en zone fragilisée, et plus spécifiquement des principaux territoires d’accueil des déplacés forcés au Burkina Faso.

Le/la Coordinateur(rice) Nexus EHA fera partie de l’équipe en charge de mettre en œuvre cette réponse dite « Nexus ».

 

  • Le programme concerné par le poste:

Le/la Coordinateur(rice) du Programme sera en charge de la mise en œuvre et de la réalisation des objectifs techniques du « Programme innovant d’appui au maintien et au renforcement des services publics d’eau potable des principaux territoires d’accueil des déplacés forcés au Burkina Faso », tels que définis dans les propositions techniques et financières des deux projets composant le Programme.

Ces deux projets « Nexus » sont distincts et respectivement d’une durée de 24 mois. Bien que financés chacun par des bailleurs distincts et ciblant des zones d’intervention différentes, les projets proposent une approche et méthodologie d’intervention commune visant des objectifs et résultats similaires.

Les projets seront conduits pas une alliance d’acteurs “public”, “humanitaire” et “développement”, associés à des partenaires locaux et acteurs privés, permettant de conjuguer l’ensemble des expertises nécessaires sur ce type d’intervention innovante. On distinguera tout d’abord les membres du consortium (SI, GRET et Groupe URD) dont les différentes approches permettront d’articuler l’expertise ”humanitaire” et ”développement” puis les membres du Pool d’expertises (Aquassistance, Expert hydrogéologue, Anthropologue, partenaires locaux etc.).

Le programme sera conçu et mis en œuvre avec – principalement – les acteurs institutionnels (directement bénéficiaires du projet).

DESCRIPTIF DU POSTE

 

Objectifs général du poste :

Le/la Coordinateur(trice) du Programme est garant de la bonne exécution et de la qualité du « Programme Innovant Nexus ». Il/elle propose des ajustements ou des développements pour en garantir la pertinence et la satisfaction des partenaires et bénéficiaires des activités.

A ce titre, il est attendu du/de la Coordinateur(trice) qu’il/elle :

  • Supervise et coordonne les deux responsables de projet, affectés chacun à un des deux projets, ainsi que l’ensemble des experts, partenaires techniques et membres du consortium mobilisés sur le Programme
  • S’assure de la qualité et de la pertinence des approches proposées (ingénierie technique, sociale, financière et institutionnelle) et de leur adéquation avec les méthodologies initialement proposées
  • S’assure du bon avancement des activités (pour chacun des deux projets) – dans le respect des délais impartis – et de leur qualité d’exécution, en veillant notamment à une mobilisation adéquate des ressources et expertises nécessaires à chaque activité
  • Assure une parfaite coordination et échange d’informations et d’expertises entre les deux projets afin de garantir l’harmonisation des approches et donc la cohérence globale du programme
  • Entretien de bonnes relations et assure une parfaite coordination et communication avec et entre l’ensemble des parties-prenantes du programme. A ce titre, il/elle est responsable de l‘organisation et du bon déroulement de l’ensemble des rencontres planifiées tout au long du programme (comités de pilotage, comités de suivi technique, comités scientifiques etc.) et prévoit des échanges réguliers avec les partenaires clés du programme
  • Contribue activement à la démarche de capitalisation, de publication et dissémination des résultats et leçons apprises du programme
  • Supervise et valide le reporting bailleurs.

 

 

Enjeux et défis spécifiques.

Il s’agit d’un Programme innovant, « d’opérationnalisation » du Nexus dans le secteur EHA, une première, qui, s’il atteint les résultats escomptés, pourrait induire à terme des changements de pratiques significatifs dans le secteur EHA. A noter que les bailleurs considèrent ce programme comme un pilote régional à fort impact potentiel.

A ce titre, la coordination de ce programme nécessite à la fois (i) une très bonne compréhension et maitrise des enjeux et limites des interventions EHA humanitaires et d’aide au développement – afin d’en extraire le meilleur, et (ii) une appétence forte pour la représentation, la coordination, le partenariat multi-acteurs.

Priorités pour les 2-3 premiers mois.

  • Recrutement et structuration / installation de l’équipe programme
  • Organisation d’un atelier de cadrage avec l’ensemble des parties-prenantes du Programme
  • Lancement des diagnostics préliminaires des zones d’intervention (incluant prise de contacts avec les partenaires, collecte d’informations et revue littéraire) et identification des actions d’urgence à réaliser
  • Révision et finalisation de la méthodologie d’intervention du Programme, du chronogramme et des rôles et responsabilités des parties-prenantes
  • Création et mise en service d’une cellule d’assistance technique déléguée à l’ONEA
  • Elaboration et validation – sur la base d’un processus consultatif – d’une méthodologie de réalisation du nouveau concept de « schéma directeur d’urgence »
  • Lancement des cinq (05) « Schéma Directeurs d’Urgence »

VOTRE PROFIL

 

  • Ecole d’ingénieur, Master ou autres combinaisons pertinentes de qualifications et d’expérience, en lien avec les expertises requises dans le secteur de l’eau potable, et de l’assainissement ou dans un domaine connexe (santé publique, sciences sociales, développement institutionnel et renforcement de capacité)
  • Au moins 10 ans d’expérience dans le domaine de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement, mixant préférentiellement des expériences « Humanitaires » et « d’aide au développement »
  • Expérience significative dans la mise en œuvre de projets EHA en contexte urbain
  • Appétence forte pour l’ingénierie institutionnelle et le renforcement de capacité des acteurs et partenaires locaux (dans une logique d’assistance technique)
  • Très forte appétence pour la représentation, le management, la coordination et le partenariat multi-acteurs
  • Expérience dans la coordination de projet en consortium
  • Très bonne compréhension des enjeux actuels dans le secteur EHA humanitaire en zone sahélienne
  • Souhait profond de contribuer à l’amélioration des pratiques humanitaires
  • Expérience significative dans des environnements politiques et sécuritaires complexes
  • Très bonnes capacités rédactionnelles
  • Parfaite maitrise du français et niveau d’anglais écrit opérationnel

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

 

Poste salarié : Selon l’expérience, à partir de 2860 euros brut par mois, (2600 euros de salaire de base + 10% de prime de congés payés versés mensuellement) + Per Diem 550 EUR

SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Solidarités vous offre tous les trois mois un repos de 7 jours ouvrés ainsi qu’une allocation de 850 USD. A ces repos réguliers, Solidarités ajoute un jour de repos additionnel par mois travaillé. Ces jours ainsi que les breaks sont offerts par SI et ne sont pas décomptés des congés payés versés tous les mois avec votre salaire.

 

 

CONDITIONS DE VIE

La ville de Ouagadougou est la capitale du Burkina Faso et la plus grande ville du pays. La vie y est relativement agréable. Des règles sécuritaires existent sur la mission, ainsi, certains lieux et rues sont interdits. Il n’y a pas de couvre-feu ou risque de confinement. Une détérioration du contexte sécuritaire n’est pas à exclure. L’accès aux zones d’intervention pourra être limité.

 

Comment postuler

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce, vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International !

www.solidarites.org

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :